Le deal à ne pas rater :
Smartphone Redmi Note 10 Pro Officiel 64 Go à 163,93€
163.93 €
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 30 Novembre!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Lun 1 Nov 2021 - 22:02
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Vendredi 28 avril, 18h45.

On vient d’récupérer nos clés de chambres magnétiques et d’savoir avec qui on est colocs. Imaginez l’soupir quand j’ai appris que Mori serait avec moi toute la semaine dans le bus, mais aussi dans ma chambre ? J’espère juste qu’on va pas finir par se castagner, quoique les profs sont les seuls responsables pour avoir décidé d’nous foutre ensemble. J’dis au redoublant de se magner, ce à quoi il m’demande si j’suis fatigué. J’le regarde en souriant à pleine dents en ouvrant notre chambre :  

- Non j'suis pas fatigué, mais y'a pas besoin d'être fatigué pour pioncer !

J’entre le premier et balance mon sac sur le lit. Il m’parle vite fait du programme et du tac-o-tac, j’lui lâche que y’a rien de bien intéressant à mes yeux, vu que j’vivais ici avant. Sauf le zoo a la limite parce que j’aime bien les animaux, mais voilà quoi. Le reste ce sera que du bon temps avec les autres. En rangeant nos affaires, il tente de jouer le bon coloc en m’proposant de me prêter un bouquin si je m’ennuie. Un bouquin, la grosse blague quoi. J’éclate de rire en balançant :

- Tu me vois lire pour le plaisir, sérieux ? A part Harry Potter ou des comics, c'est mort. Et encore, j'me referai même pas deux fois le même bouquin alors laisse tomber la saga.
- Bah j’sais pas. Tu peux pas dire que t’aimes pas sans vraiment avoir testé. J’te dis pas de lire de la philo mais y’a des romans sympas.
- Ouais bah j'te met au défi d'm'en trouver un pour mon anniversaire si t'es si sûr de toi l'intello !
- Allez, j'te prends au mot. C'est quand ton anniv' ?
- Nan mais j'déconne, te fais pas chier avec ça mdr. En plus y'a genre 0.00005% qu'tu trouves, c'est mort.

Le gars a trop d’espoir, me trouver un bouquin c’est genre mission impossible. On finit par parler d'nos valises, du voyage en avion pendant lequel j'me suis amusé à le faire flipper et on en arrive au plus important, les trucs à savoir pour qu'la coloc se passe bien.

- Euh... Non juste j'me couche tard et j'me lève tard, mais on partage pas l'même pieu alors j'devrais pas t'emmerder vu que j'bouge beaucoup askip. Ah si, j'risque de passer quelques coups d'fils et euh, d'avoir besoin d'un peu d'la chambre pour moi… au cas où.
- Comment ça ? Pourquoi t'aurais besoin de la chambre au juste ?
- Bah, j'ai b'soin d'intimité parfois, tu vois ? Ou il faut que j’t'explique ?
- D'intimité ? Pour quoi faire ? Tu vas quand même pas...

J’accentue avec un sourire en coin et sa réaction est juste priceless. Il s’met à bégayer, à rougir jusqu’aux oreilles en s’imaginant des trucs. A mourir de rire ! J’le rassure après avoir rigolé en lui disant que j’peux avoir un appel que j’préfèrerais avoir tout seul, genre ma Madre ou les vieux. Idem si j’ramène Seiko pour mater un film ou quoi. Rapidement, j’ajoute que j’ferai pareil s’il a besoin pour un coup d’file ou autre. On continue de discuter et vu qu’il pose 150 questions ou parle de bouquin  ou d’apprendre des trucs toutes les deux secondes, j’finis par venir le faire chier alors qu’il est allongé sur son lit comme une larve.

- P*tain mais à part apprendre, tu fais jamais rien d'autre en fait ? Y'a pas un bouton ou quelque chose pour t'arrêter ?
J’soulève son bras, sa jambe, remonte sa manche et j’sais pas comment ni pourquoi, il finit par paniquer et hurler en m’arrêtant :
- Mais BORDEL, tu fais quoi là ?
- BAH J'CHERCHE LE BOUTON !!! Nan mais t'as vu comment tu carbure au moindre truc aussi ? T'es entrain de surchauffer du cerveau et de la figure en même temps ! J'suis sûr c'est parce que t'essaie de trouver des explications partout ou à tout savoir là ! Si tu vivais au jour le jour, comme moi, bah tu t'prendrais pas la tête pour tout et n'importe quoi !

J’dégage mes mains et m’asseoit en soupirant blasé et perdu en même temps. J’le comprends pas ce gars. Il a aucun problème à m’prendre par les épaules comme si on était potes alors qu’on s’connaissait pas, mais dès que j’l’approche c’est la panique. C’est quoi son souci en vrai ? C’est parce que j’l’ai frappé ou…. AH, nan je sais.

- En vrai, c'est quoi l'problème ? Genre j't'ai mis mal à l'aise, c'est ça ? J'connais des meufs japs qui aiment pas trop ça alors bon, ptête que ça arrive aux mecs aussi.
- Y'a rien à savoir sur moi.
- Le mec qui veut tout savoir, mais qui ne veut rien dévoiler. y'a des trucs à savoir sur tout l'monde Mori, et si ça peut aider à ce que j'me fasse pas éjecter de la chambre par un surveillant ou un prof dès le premier soir, j'préférerais être au courant.
- Tu vois maintenant pourquoi être en couple c'est pas une priorité ? J'suis désolé, j'ai paniqué. J'ai juste du mal avec... Enfin j'suis pas super à l'aise quand on me touche. C'est... c'est chelou, je sais...
- T'excuses pas, c'est moi qui m'excuse du coup. J'suis méga envahissant et tactile. J'peux même pas mettre ça sur mes origines parce que suffit d'voir Monty pour comprendre que c'est pas tous les espagnols qui sont comme ça. J'comprends mieux pourquoi t'appréhende du coup ouais... Mais ptete que tu devrais essayer p’tit a p’tit d'toucher quelqu'un pour te faire au truc, non ? Fin pas toucher avec des intentions cheloues hein ! Mais genre, j'sais pas, s'faire un check de bro, une accolade, se pousser pour s'chamailler comme j'fais avec les gars parfois tu vois ? Tiens, j'ai une idée ! J'tends mon bras mais j'bouge pas, et toi, tu fais s'que tu veux ! Genre taper dessus, tirer ma manche comme j't'ai fait pour t'venger, j’sais pas mais ptete que ça t'aidera !

Le pire c’est que j’suis super sérieux en proposant mon aide. C’est l’minimum après les patates que j’lui ai envoyées, d’essayer de l’aider. Pour l’karma et puis aussi pour m’rattraper même si ça efface pas les fois où il m’a gonflé. Il m’envoie bouler en rigolant mais m’remercie, il fait bien ce qu’il veut mais au moins j’ai proposé. Faudra juste qu’il me rappelle le contexte si un jour il a besoin quoi, sinon ce serait grave chelou. Bref, j’m’étire et jsors mon téléphone pour aller m’allonger sur mon lit à moi, un p’tit épisode de The Walking Dead avant d’aller grailler, pour s’mettre bien et lui foutre la paix.


Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Lun 1 Nov 2021 - 22:24
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Samedi 29 avril, l’après-midi.

La première journée de Golden Week est vachement mouvementée. Dès le matin, j’me fais chopper par Kobayashi-sensei pour le magnifique Oni que j’ai tagué sur son casier la veille. Point positif : il a quand même l’air d’avoir kiffé le style, c’est tout ce que je retiens. La balade dans le sanctuaire vaut l’coup quand on n’y est jamais allée, même si j’aurai préféré être tout le long avec les bros que rester avec le prof pendant une bonne partie. M’enfin, j’ai quand même bien rigolé.

La pause du midi était sympa aussi, surtout d’manger tranquille avec Seiko sous les cerisiers. Elle est toujours super calme et tout ça, mais la voir sourire devant l’paysage ça reste cool, même si c’est pas le genre à s’enthousiasmer. Ptete l’un des trucs que j’regrette d’ailleurs, m’enfin elle est juste trop réservée en fait j'crois. On passe un bon moment et l’affection se ressent, même si sa discrétion nous arrête vite avant de s’embrasser en public. On finit par se quitter en retournant dans le bus à nos places et j’lui souhaite d’avance une bonne aprèm avec ses copines pour le shopping, que j’compte bien esquiver. Tenir les sacs des filles, non merci.

Le trajet passe et quand on arrive dans le centre, les profs et surveillants nous libèrent. Certain(e)s se rue vers les magasins ou vers le carrefour cliché ou tout le monde veut prendre une photo, j’fais signe aux gars d’y aller sans moi et j’reste là à soupirer, sans avoir trop d’idées. J’irai bien voir les potes de mon ancien bahut à la sortie d’leur lycée tout à l’heure mais faut que je m’occupe en attendant. J’prends ma bouteille et bois une gorgée avant de la ranger dans mon sac, que je remets aussitôt sur mes épaules. J’regarde autour de moi en m’demandant où aller squatter en attendant, quand j’vois Mori venir vers moi. A croire qu’il peut déjà plus s’passer de moi et qu'on s'voit pas assez dans l'bus et dans la chambre, tsch.

- Tu veux quoi ?

Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Mar 2 Nov 2021 - 22:08
VENDREDI 29 AVRIL 2017



Absorbé par ses pensées, il ne décroche pas un mot de tout le trajet en bus. Il ressasse ce moment si spécial qu'il a passé avec Mitsuki sous les cerisiers en fleur et se revoit hésitant. Sa lèvre inférieure morfle. Comme il s'en veut de n'avoir rien fait. Oh bien sûr, il s'est montré agréable et avenant, comment pourrait-il en être autrement ? Mais il sait que ce n'est pas assez. Ses sourires ne sont pas assez, ses blagues ne sont pas assez. Il aurait dû oser. Faire fi des regards, des quand dira-t-on, des rumeurs que ce geste tout simple aurait pu générer. Par deux fois, sa main s'était rapprochée de celle de la jeune fille et, par deux fois, elle avait fui. La lâcheté l'étreint fermement. Avec Mitsuki, il se sent bien. Cette affirmation peut sembler enfantine mais aux yeux de Seito, c'est une première. Aucun orage dans son esprit, aucune tempête dans son cœur, aucune tourmente à l'horizon. Simplement deux adolescents de dix-sept ans qui, le temps d'une petite heure, se côtoient et s'apprécient. Être ainsi considéré le touche autant que ça le rend pensif.

Mora descend du bus en premier. Glissant son sac à dos sur son épaule, il se reconnecte à la réalité difficilement. S'il avait eu plus d'argent de poche, il aurait adoré ce quartier libre mais hélas, ses parents, dans leur extrême bonté, ne lui avaient accordé que le strict minimum pour survivre à ce voyage scolaire. Il ne s'en plaint pas, n'étant pas d'un naturel dépensier de prime abord. Il a juste bien du mal à se montrer aussi enthousiaste que ses camarades à l'idée de visiter un quartier plein à craquer de boutiques en tout genre. Cependant, il ne fait pas sa mauvaise tête et gratifie Mitsuki d'un grand sourire en lui souhaitant de passer une excellente virée shopping. Le flux des élèves s'amenuise à mesure que des clans se créent et, dans les quelques électrons restants, son regard se pose sur Mora. Aller à sa rencontre n'a rien de criminel mais il craint de ne forcer le destin qui lui a déjà fait gré d'une place de bus et d'une chambre d'hôtel. Sauf que Seito n'a jamais été d'un naturel prudent et l'idée de se retrouver seul dans un quartier aussi bondé l'effraie. Alors il prend son courage à deux mains et marche tranquillement jusqu'à l'espagnol dont l'hospitalité n'est plus à démontrer.

« Wow, range tes griffes le fauve, le zoo c'est pas cet aprem'. Tu passes pas une bonne journée ou quoi ? » rétorque-t-il en fronçant les sourcils.

Seito s'accorde un instant pour dévisager son colocataire de la semaine tandis qu'il réfléchit à quelle excuse utiliser pour justifier sa présence à ses côtés. Et, comme rien ne lui vient, il choisit l'honnêteté, bien que pitoyable.

« J'ai pas une thune alors, à part errer sans but, j'sais pas trop c'que j'vais foutre de mon aprem'. J'venais juste voir c'que toi, tu faisais. »

Un pot de colle intègre, ça lui fera sans doute une belle jambe. Le japonais esquisse un début de sourire qui se veut avenant et ajuste une sangle de son sac qui se fait la malle. Quelques coups d’œil de gauche à droite l'informent que professeurs et surveillants se sont éclipsés eux aussi. La foule les avale et l'oppresse. Il repose ses yeux sur l'espagnol et déclare :

« Bon, j'vais pas t'embêter plus longtemps. On se retrouve dans le bus plus tard de toute façon... » Il  fait un premier pas en arrière. « A ton plus grand plaisir. » ajoute-t-il malicieux.

Il pivote et son sourire disparaît. Ses mains agrippent le devant des sangles de son sac à dos, le regard happé par cette marée humaine. Son plan devrait être simple : trouver un banc et y patienter jusqu'à ce qu'il soit l'heure du rendez-vous. Mais au plus il regarde la foule s'amasser, au plus il perd son assurance. Il se mord la lèvre inférieure et se retourne lentement vers Mora, arborant un petit regard de chien battu.

« Euh... peu importe c'que tu fais, j'peux t'accompagner ? » demande-t-il tout penaud.


Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Sam 20 Nov 2021 - 18:32
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

J’hausse les épaules pour lui répondre, bonne journée vite fait ouais. J’me suis quand même coltiné Kobayashi-sensei une bonne partie de la matinée avec son histoire du sanctuaire et son architecture reloue là. Alors bon, ok j’ai mangé avec Seiko, mais ça reste un repas normal où il se passe rien de spécial, les cerisiers moi ça m’fait pas tripper en particulier. J’soupire quand il m’dit qu’il ne sait pas quoi foutre, et franchement j’en sais rien non plus.

- J’sais pas, flemme.

Genre j’ai passé 2 ans à Tokyo, j’connais déjà Shibuya quoi. J’jette un œil autour pour voir ce que font les autres, mais tout le monde s’est déjà cassé ou presque. Enfin, ceux avec qui on traîne surtout. Et puis les profs font leur vie aussi et bientôt, y’a pu que nous deux plantés là. Enfin nous et toute la foule de gens qui se promènent dans le coin. J’le regarde faire demi-tour en faisant le mariole, s’il croit que j’vais le retenir par le bras il peut courir. J’sors mon téléphone et envoie un SMS à un pote de mon ancien lycée, si ça s’trouve j’peux le capter tout à l’heure, quit à faire un truc. Je range mon portable et relève la tête, voyant Seito revenir tout penaud. C’est à ce point là ? Tsch… J’soupire et regarde à droite à gauche, avant de répondre :

- Euh, bah… Ouais. Toute façon, si j’te laisse là tu vas te paumer dans Shibuya et vu que j’suis le dernier à t’avoir vu, on va m’foutre en garde à vue, alors on y va.

J’me met en chemin, tout droit vers les magasins, et m’arrête quelques mètres après pour me retourner en voyant qu’il suit pas. C’est pas le moment de faire du boudin Mori.  

- Allez viens j’te dis, ça m’embête pas. Toute façon j’ai rien à faire jusque 15h30 alors vu que tu t’amuses à m’emmerder dans le bus, j’vais en faire autant ici. T’es jamais venu à Shibuya,  alors j’vais te baptiser ! Et crois moi, ça aura rien à voir avec les gars au temple ce matin.

J’étire un sourire en coin et fait un signe de tête pour lui dire de m’suivre, filant vers un centre commercial de weebs. On y arrive rapidement vu que je connais le coin. C’est pas son club de litté, mais y’a pas mal de mangas, de trucs d’animés, de figurines et tout le tralala alors j’pense y’a moyen qu’il apprécie quelques trucs. Moi ce qui m’fait sourire, c’est les étages supérieurs, mais comme il est pas habitué à ce genre d’énorme magasin j’doute qu’il s’y attende. Notre étage est le plus réglo : les mangas de bases et les shonen ai. J’fais quelques rayons en le laissant se promener, puis vient le retrouver et le taquiner.

- Ca change de la bibli non ?

J’lui donne une p’tite tape sur l’épaule, puis rajoute avec nonchalance en l’emmenant au prochain étage :

Bon ok, on a pas un rond, mais j’suis sûr qu’on va s’amuser. Fais. Moi. Confiance. Allez, on monte.

J’finis avec un sourire innocent et un clin d’oeil, j’ai trop hâte de voir sa tête quand on aura fini de monter les escaliers, et surtout les suivants.


Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Dim 21 Nov 2021 - 16:30
VENDREDI 29 AVRIL 2017



Pour de vrai ? Genre, vraiment ? C'est pas des blagues ? Y'a pas de caméra cachée dans la foule ? Seito jette un très rapide coup d’œil sur les côtés mais ne voit rien de suspect. Et c'est bien normal car la chose suspecte se trouve devant ses yeux et qu'elle accepte sans même qu'il ait à supplier. La scène est tellement surréaliste que sa mâchoire se décroche légèrement. Il encaisse la suite sans sourciller alors qu'il devrait se méfier de cette soudaine assurance dont Mora fait preuve. Dans sa bulle, il ne relève pas la pique, à moins que ça ne soit une blague. Pas plus qu'il ne capte le départ de l'espagnol, à présent à quelques mètres de lui. Sa main gauche vient pincer la peau fine du dessus de la droite. Assez fort pour qu'il soit convaincu de la réalité qui s'offre à lui. Cette nouvelle initiative à le suivre finit définitivement de le convaincre et il se met enfin en marche. Presque en courant pour combler la distance entre eux et rattraper ce sourire qu'il voit poindre aux coins des lèvres de son camarade.

« C'était pourtant intense ce matin ! Tu penses vraiment pouvoir faire mieux ? » demande-t-il sur un ton enjoué, sans attendre véritablement de réponse.

Toutes ces enseignes lui font tourner la tête. Il semble y avoir un choix non exhaustif de boutiques au point qu'il commence à comprendre l'énorme concentration de personnes défilant devant ses yeux. Le japonais se rapproche inconsciemment de Mora, rassuré de ne pas être seul dans ce fourmillement. Le centre commercial dans lequel ils s'engouffrent est gigantesque. La perspective écrasante de tous ces étages, reliés entre eux par des escalators, le laisse pantois un bref instant. Mais très vite, il se recentre sur son guide et ses yeux embrassent du regard les rayonnages du magasin dans lequel il l'a attiré. Ainsi donc, de tous les lieux auxquels Mora a pensé, il a choisi une librairie. L'étonnement se lit sur le visage de Seito qui ne parvient pas à saisir où se trouve le piège. A croire que l'habitude se soit faite un chemin discret entre eux, il se fait des films. Il laisse tomber sa méfiance. Pire, il en vient à penser – quelle drôle d'idée – que l'espagnol a voulu lui faire plaisir. Alors il remballe son appréhension et se faufile dans le rayon juste devant lui. Les mangas n'ont pas échappé à son appétit vorace de lecteur compulsif. De l'action, du combat, de l'horreur, même des histoires d'amour. Il a goûté à tous les genres et fait preuve du même intérêt devant un roman graphique et un livre classique. A sillonner les rayons, en s'arrêtant par moments pour lire quelques extraits d'un tome, il sursaute à la voix de Mora.

« C'est... différent, oui. » balbutie-t-il avant de se retourner. « J'adore tout autant. Tous ces ouvrages qui attendent qu'une seule chose, d'être lus. C'est fantastique ! Tu trouves pas ? » s'enthousiasme-t-il alors.

Il rougit discrètement mais ses joues, arbitres irrécusables de son embarras, s'amusent à rougir de plus belle quand la main de l'espagnol prend contact avec son épaule. Un tressaillement le trahit mais il fait comme si de rien n'était. Ses yeux se posent sur la cause de sa gêne. Il analyse silencieusement la situation et tente vainement d’interpréter les sombres secrets que cache ce sourire. Lui faire confiance est une décision terrifiante mais, une fois de plus, il échoue à déjouer ses plans. Il doit cesser d'être paranoïaque et repousse sa réticence très loin dans son esprit. A la place, il gravit les marches à côté de l'espagnol et, les mains sur les sangles de son sac à dos, il se permet de le vanner :

« T'appelles ça un baptême ? J'suis déjà allé dans une librairie, tu sais, j't'ai pas attendu. J'en ai même lu pas mal des mangas. Et toi ? D'ailleurs, si t'en cherches des biens, j'pourrais te donner des titres. Ca m'fait penser, y'a des mangas en Espagne ? »

Il est tellement concentré sur son interlocuteur qu'il ne remarque pas – tout du moins, pas immédiatement – le changement d'ambiance de l'étage où ils sont montés. Comme pour le rez-de-chaussée, il se dirige sereinement vers les premiers mangas à disposition, tout en continuant à parler :

« Des mangas à vous, j'parle. Parce que genre, c'pas possible que vous ayez des mangas japonais, si ? »

Ses doigts s'emparent d'un tome au hasard et l'entrouvrent sur une double-page évocatrice. L'adolescent quitte momentanément des yeux l'espagnol pour feuilleter le manga qu'il a saisi et s'arrête net. Entre ses mains, un jeune homme à la vitalité débordante se fraie un passage féroce dans un autre garçon dont le plaisir lui soutire des gémissements insistants. Ses yeux s'écarquillent de stupeur alors qu'il se transforme en poivron. Seito referme d'un geste un peu trop sec le manga et le remet à sa place, les mains tremblantes. Sa bouche devance son cerveau :

« C'est pas celui-là que je voulais te conseiller. »


Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Jeu 9 Déc 2021 - 17:53
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

En fait, en l’observant, Seito dans une librairie c’est comme une meuf dans un magasin de fringues. Il papillonne dans tous les rayons, s’arrête pour regarder deux trois trucs et les remettre, et il capte ta présence que si tu t’fais remarquer ou que tu lui parles. C’est pour ça que ça m’fait rire quand il sursaute :  

- Ouais… Fantastique comme tu dis.

J’souris en levant les yeux au ciel et le pouce devant moi pour qu’il avance. Faut qu’on file à l’étage du dessus, moi aussi j’ai envie de me marrer. Il a pas l’air de capter ce qui l’attend et c’est d’autant plus drôle à savourer. On grimpe nonchalamment les escaliers et j’lui laisse pas trop le temps de regarder tout autour pour se rendre compte, l’emmenant dans les rayons pendant qu’il me vanne. Tout a l’air un peu mélangé, genre à gauche les yaoi et à droite les josei et compagnie, et ça dans tous les rayons.

- Ouais mais c’est différent, c’est Shibuya quoi ! Haha.

J’laisse planer le mystère de ma comparaison et enchaîne :

- Nan j’cherche rien de particulier, j’sais pas trop si y’a des mangas espagnols en vrai par contre. Genre on a plein de mangas d’ici traduit en espagnol, mais j’sais pas si des espagnols en ont fait. Je t’avoue que c’est pas trop le genre de question que j’me pose, mais doit y avoir moyen de trouver l’info sur le net ! Et toi sinon, tu trouves des trucs ?

J’sors mon téléphone et regarde vite fait si j’trouve des mangaka espagnols. J’pense pas que ça court les rues en vrai, mais on sait jamais ! Google me sort par miracle un nom de nulle part, dans plusieurs résultats, alors j’imagine que ça en est un qui a dû percer.

- Y’a Ken Niimura askip, mais c’est un métisse comme moi alors j’sais pas si tu l’compte en mangaka espagnol. C’est quoi ton livre là ?

J’décroche les yeux pour les poser sur le bouquin qu’il a dans les mains et essaye de capter ce que c’est mais il referme trop vite pour voir la page sur laquelle il était.

- J’ai même pas eu le temps de voir, t’abuses ! Vas-y on essaie de s’en trouver un chacun pour délirer.



Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Sam 18 Déc 2021 - 11:05
VENDREDI 29 AVRIL 2017



Pas de mangaka en Espagne ? Seito est surpris et se demande ce qu'il lise comme roman graphique dans ce cas. Cela lui paraît hautement improbable qu'ils n'en aient pas. Il regarde Mora pianoter sur son téléphone pour chercher l'information et répond en parallèle :

« Y'en a que j'connais pas qu'ont l'air bien, faut que j'me souvienne des titres pour les trouver ailleurs. Et idéalement gratuitement. »

Un nom ressort des recherches, il hausse un sourcil. Jamais entendu parler de ce mangaka. Par contre il rebondit sur un détail important de la vie du garçon.

« C'est ta mère ou ton père qui est espagnol ? » demande-t-il curieux, tout en saisissant le livre fatidique.

L'adolescent sursaute. Encore heureux que Mora n'ait pas eu le temps de voir ce qu'il consultait dans le plus grand calme ! Il ne manquerait plus qu'il se fasse des idées saugrenues à son sujet. Imaginer que de telles rumeurs se répandent l'angoisse soudainement. Son cœur bat la chamade et il encaisse le challenge, la chaleur aux joues. Il déglutit bruyamment. L'espagnol le laisse en plan et, au vu du sourire qui se profilait sur ses lèvres, il semble s'y connaître un minimum. Ce qui n'étonne pas vraiment Seito mais qui le met dans un état de tension surréaliste. Il voit ça comme un test. Du résultat dépendra leur possible amitié. Il se doit d'être à la hauteur. De lui prouver qu'il peut se montrer aussi à l'aise et détendu que lui. Que ce n'est pas un peu de lingerie et de peau dénudée qui vont le faire défaillir. Tout en se donnant du courage, il parvient à activer son corps et pose son doigt sur les tranches qui lui font face. S'il veut trouver quelque chose dans le goût de l'espagnol, il doit changer d'allée. Il mentirait s'il disait qu'il n'a jamais lu de yaoi. De la simple curiosité, rien de plus. Ses dents triturent sa lèvre inférieure, il jette un coup d’œil autour de lui et se déplace vers des tomes plus prometteurs.



« O-ouais, j'ai trouvé ça moi. » répond-il montrant de la tête le tome que Mora a maintenant dans les mains et reprend comme s'il voulait se justifier de son choix : « Mais c'est pas aussi... euh... j'sais pas trop. »

La scène de l'onsen toujours sous les yeux, il parcourt rapidement le reste en diagonal et s'arrête sur un baiser passionné. Un dessin en particulier attire son regard : deux mains nouées. Le souvenir de la main de Mitsuki dans la sienne lui revient en tête et le trouble. En agissant de la sorte, cela implique-t-il qu'il doit y avoir plus ?

« Toi, ça te plait ? » demande-t-il, un peu dans la lune.


Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Dim 16 Jan 2022 - 22:18
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

J’met mon index sur ma bouche en lui sifflant un « SSSCCCHHH » bien bruyant à mon tour, avant de me marrer.



Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Mar 25 Jan 2022 - 20:33
VENDREDI 29 AVRIL 2017






Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Non validé ; bouhouhou
PNJ
■ Age : 33
■ Messages : 4645
■ Inscrit le : 31/03/2008

PNJ

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Lun 31 Jan 2022 - 22:48
INTERVENTION PNJ

Alors que Seito et Pablo sont dans le rayon des josei, il semblerait que l'un d'eux soit observé. La tête penchée pour regarder par dessus les livres, un autre jeune homme se mord les lèvres en dévisageant Seito, repensant au josei yaoi qu'il avait en main en peu plus tôt. Est-ce qu'ils partageraient le même intérêt pour ce genre de manga ?

Intrigué et charmé surtout, il attendra que l'Espagnol s'éloigne pour venir aussitôt venir déposer un josei "un poil trop explicite" dans les mains du Japonais, contenant entre les premières pages une serviette sur laquelle il a inscrit son numéro. Il le quittera avec un clin d'oeil, un petit signe de la main qui dit "appelle moi" et disparaitra de nouveau entre les rayons. Si le message n'est pas assez clair...
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Mar 8 Fév 2022 - 22:08
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne




Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Mar 8 Fév 2022 - 23:52
VENDREDI 29 AVRIL 2017






Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Dim 3 Avr 2022 - 22:41
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne




Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Lun 4 Avr 2022 - 22:54
VENDREDI 29 AVRIL 2017






Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Sam 28 Mai 2022 - 0:18
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne




Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Mar 31 Mai 2022 - 0:46
VENDREDI 29 AVRIL 2017



Il y aurait bien des choses à redire sur son attitude de bad boy complètement raté alors qu'il se décharge d'un commentaire homophobe particulièrement déplacé. Le petit mouton se laisse berner par le grand et charismatique loup et ne trouve rien de mieux à faire que de se teindre la laine pour imiter le fruit de son admiration. Il a beau grogner, ses molaires n'ont rien des crocs acérés du prédateur. Ses petits sabots font de piètres griffes et il s'empêtre dans la boue dès le premier obstacle. Éclaboussé dans un premier temps par le compliment qui se glisse dans les paroles de l'espagnol, il croit avoir gagné ses faveurs et se roule dans la flaque avec un plaisir insoupçonné. Quel gros bêta ce mouton ! Mora aurait employé le mot brave qu'il serait parvenu à la même conclusion. Seito n'est pas de cette fibre-là. Il croit naïvement l'être. Tremblez pauvres mortels devant sa déroute ! Une immense comédie que la pièce dans laquelle il évolue. Il se montre néanmoins intrigué de ne pas éponger un rejet sévère face à un choix de surnom. Sans approuver Chibi-kun, il ne peut s'empêcher de mettre cette idée dans un coin de sa tête. Aussi futile que cela puisse sembler, c'est le deuxième à lui accorder un surnom. Rinbo, maintenant Chibi-kun... Attribués par deux personnes qui lui sont chères.

Une douce chaleur se répand entre les trames de son cœur fatigué. Il ne devrait pas s'y attarder mais c'est plus fort que lui. Un surnom, bien qu'un brin moqueur, est affectueux, non ? Le japonais aimerait lui rendre la pareille mais, pris sur le fait, aucune idée brillante n'illumine son esprit vagabond. Il se promet d'y réfléchir sérieusement. Pour autant, cette promesse se teinte d'appréhension. Mora acceptera-t-il vraiment un surnom de sa part ? Cela ne signifierait-il pas une étonnante proximité entre eux deux ? Bon sang, pourquoi psychote-t-il à ce point ? Rinbo et lui s'entendent très bien et il n'y a aucune ambiguïté à l'horizon. Alors pourquoi diable y en aurait-il quand cela concerne l'espagnol ? Par ailleurs, le mot ambiguïté est bien trop fort. Une ambivalence ? Non, toujours trop pesant. Un clair-obscur ? Amusant ce parallèle entre le mouton et le loup. Petit ovidé, te voici vêtu de noir. Et sans réfléchir, ses paroles dépassent ses pensées. Il joue un rôle dont il ne connaît pas les répliques, sans se douter une seule seconde que son partenaire a déjà foulé cette scène. Comment le pourrait-il ? Plusieurs mois qu'il tente de percer sa carapace avec toute la maladresse du monde et peut-être que ce moment privilégié en est enfin la juste rétribution.

Le retour de bâton est sec. Le suiveur mord la poussière et voit son monde sans dessus dessous. Envolés les repères, déblayés les préjugés. Ce miroir qu'il pensait sincère vole en éclats et remet en question sa couverture. A vrai dire, il n'a pas d'avis concret sur le sujet si ce n'est celui de ne s'en être jamais préoccupé. De ça, comme du reste pour tout avouer, des relations, de l'intime et de tout ce qui s'en suit. Il est une détestable page blanche à qui l'inspiration n'aurait pas rendu visite. Il croit pourtant entrevoir dans les propos de son camarade des vérités qui lui parlent. Celle toute simple qu'aimer, peu importe le sexe, n'est pas une tare. Son regard charbonneux se perd sur les traits fins du visage de l'espagnol. Celle aussi que chacun est libre de mener sa vie comme il l'entend. Il suit la courbe de sa mâchoire, s'attarde sur ses lèvres. Celle enfin que deux personnes du même sexe peuvent provoquer une réaction agréable à la vue de leurs échanges. Ses yeux remontent sur son nez, puis fatalement sur ses deux prunelles vertes, où il plonge dans ce lac agité. Mora ne nage pas près de ce rivage. C'est un fait. Lui non plus. Lui non plus ? Alors, pourquoi, soupape sanguinolente, enclenches-tu la vitesse supérieure ? Mais déjà le ressac emporte ces révélations et le laisse hagard. Comme le dit si bien l'espagnol, revenons à nos moutons.

Plusieurs battements de cils plus tard, il inspecte l'étage où ils sont. Seito fronce les sourcils. Il croit apercevoir des gadgets étranges, bien loin de la couverture souple d'un manga. Les choses lui semblaient déjà bien trop sérieuses, y a-t-il réellement nécessité à pousser le vice plus ardemment ? Quelque chose cloche mais quoi ? Une fois de plus, Mora le mène par le bout du nez, ou plutôt par le bout de la manche. Cela a le même effet sur lui, un nouveau plomb. Son panneau électrique commence à être sévèrement atteint. Et ce qui suit finit de l'achever. L'adolescent pose un regard innocent sur l'objet dans ses paumes de main. Il n'a aucune foutre idée de ce que Mora lui a tendu et c'est bien ce qui l'inquiète. Car il en sait des choses. Il peut citer toutes les constellations dans le ciel et les situer. Il peut nommer une farandole de samouraïs accompagnés de leurs exploits. Il peut réciter par cœur un nombre incalculable de haïkus. Mais dans aucune réalité, aucun multivers, il ne saurait décrire ce qui a échoué dans ses mains. Et il sent son cerveau se liquéfier sous la forme d'un grain de riz. Devenu poule devant un couteau, il picore dans le regard de Mora des bribes d'indices qui pourraient le mettre sur la piste. Ce que l'espagnol lui sert sur un plateau d'argent sans une once de pudeur.



Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Dim 5 Juin 2022 - 23:09
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne




Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Jeu 9 Juin 2022 - 0:24
VENDREDI 29 AVRIL 2017







Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Ven 24 Juin 2022 - 0:17
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne




Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Mar 28 Juin 2022 - 23:26
VENDREDI 29 AVRIL 2017



Seito regarde Mora, incrédule. Son rire chaud emplit ses tympans alors que son cœur fait une embardée impromptue en plein milieu d'un champ où il se refuse d'aller. Ses yeux mémorisent le moindre détail. De ses paupières plissées, à ses commissures étirées, jusqu'à ses pommettes qui se saccadent à chaque éclat. Tout bonnement fasciné. Tant par cette douce mélodie que par... une larme ? Sa réponse était-elle si drôle que ça ? Le japonais a déjà entendu le rire de l'espagnol, là n'est pas la question. Mais, à cet instant précis, ce rire lui est destiné. Il l'a provoqué. Et jamais encore il ne l'avait fait rire aussi fort. Seito se fiche pas mal que ce soit de la moquerie. Tout ce qui lui importe est ce rire qui fait vibrer son cœur. Puis il y a son coude qui se repose sur son épaule. Un geste si indécent de naturel qu'il ne fait aucun mouvement de recul. Comme une sensation tenace que ce coude est à sa juste place et qu'il n'en a jamais été autrement. Il aimerait soudain que leurs échanges perdurent sur cette lignée. Que plus rien ne se mettre en travers de leur chemin. Il est capable de maîtriser sa vraie nature pour laisser de la place au garçon. S'effacer au profit de cette épiphanie qui fleurit dans sa poitrine et apaise, pour quelques heures salvatrices, les tensions qui le compressent et le malmènent.





Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Sam 23 Juil 2022 - 20:32
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne




Un bon bol d’air, y’a qu’ça de vrai. J’sors mon téléphone pour checker l’heure et en vrai, on a encore pas mal de temps avant le rendez-vous avec les profs. J’souris d’autant plus en voyant qu’il est presque 15h30 et qu’on est pas loin d’mon ancien bahut. Les gars n’devraient pas tarder à sortir, reste à savoir s’ils sèchent ou s’ils sont là. J’envoie un sms vite fait à l’un des gars pour m’en assurer et me tourne vers Mori :

Viens, on va traîner vers mon ancien bahut, ça me rappellera des souvenirs !

J’attends pas vraiment son accord et me met en route avec entrain, en m’assurant qu’il me suive quand même et lui fait un signe de la main. Vu qu’à la base on ne devait même pas traîner à deux à la base, je pense que peu importe l’endroit ça devrait pas l’emmerder. Fourrant les mains dans mes poches, on parcoure les rues de Tokyo pour remonter vers le Nord. J’reçoit la réponse de Yugo et sourit de plus belle. Il est grave content et l’a dit aux gars qui propose déjà la suite de l’aprem, ce qui m’emballe à fond. J’le préviens que j’emmène un pote avec moi pour faire simple, et range mon téléphone. On continue de marcher et j’fais signe à Mori en désignant mon bahut quand on arrive devant :

Et voilà le fameux. Nanas pas trop mal, mais relous faut le dire. Enfin, pas moins que les surveillants, des vrais pots de colle avec leur stylo à la main pour mettre les mots dans le carnet au moindre truc. J’suis content de m’etre fait expulser en vrai, KHS c’est mieux que là. Ce sera encore mieux quand j’me serai fait de bons potes d’ailleurs, histoire de faire les 400 coups !

L’air rêveur et des idées plein la tête, j’continue de marcher pour aller sur le côté, puis m’adosse à une barrière. J’retire mon sac que j’pose par terre, retire mon sweat pour le ranger dedans et secoue mon t-shirt pour le décoller et m’aérer un peu le torse. Je jette un œil à Mori, le regard plus complice cette fois :

Bon, Mori, faut qu’on soit franc. J’espère que j’peux compter sur toi et que t’iras pas cafter, parce que j’compte pas me priver de ce p’tit moment. D’ailleurs, j’suis même prêt à partager.

Je sors l’objet du délit, un paquet de cigarettes déjà entamé et qui a eu un peu de vécu, mais que je cache toujours soigneusement pour pas m’faire chopper sur le campus. J’l’ai pas utilisé là-bas d’ailleurs, seulement en ville en m’assurant que personne soit dans le coin. J’sors une cigarette que je coince derrière mon oreille, puis en sors une deuxième que je viens mettre dans les mains de Seito en m’collant un peu face à lui, pour pas qu’on s’fasse griller par une vieille mégère qui passe pas loin.

Te force pas si ça te tente pas, mais garde la pour toi. Au pire, ça fera guise de souvenir de Tokyo d’ma part.

J’retourne vers mon sac pour prendre mon briquet fétiche, métallisé avec un dragon gravé dessus, résultat de quelques heures de colle passées à le graver à la pointe de mon compas, puis reviens vers Mori, allumant la mienne d’abord et rangeant le briquet. Je me rapproche ensuite pour mettre une main en guise de protection anti-vent entre son visage et le mien, le fixant pour attendre sa confirmation avant d’allumer sa cigarette avec la mienne. Economie de gaz, pour le faire durer autant uqe possible avant de devoir m’en séparer…

Alors, j’t’allume ou pas ?

Et j’parle bien de cigarette, allez pas vous faire des films yaoi entre deux gars dans une ruelle non plus.


Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Mar 26 Juil 2022 - 22:34
VENDREDI 29 AVRIL 2017



L'air surpris qu'il affiche atteste de son incrédulité quant à la suite des événements. L'ayant vu pianoter sur son téléphone, Seito ne peut s'empêcher d'être curieux sur le destinataire du message. Néanmoins, il se contente dans un premier temps de cette virée dans le passé de Mora. C'est pourquoi il ne se fait pas prier pour le suivre. Un sourire étire même ses lèvres quand il l'invite d'un signe de la main. Doit-il en conclure que l'espagnol est heureux de partager ce moment avec lui ? De lui faire découvrir un morceau de sa vie ? Il aimerait le croire et cet idiot s'en persuade facilement. Tant et si bien qu'il parcourt les rues de Tokyo en sa compagnie, le visage radieux. Ses yeux accrochent le moindre détail tandis qu'il mémorise dans un compartiment spécial toutes ses minutes passées à ses côtés. Jusque dans son attitude quand ils arrivent finalement devant le lycée. Une description signée Mora plante le décor. Et là, une information capitale est délivrée. Seito tombe des nues.

« Attends, toi aussi tu t'es fait expulser ? » demande-t-il aussitôt.

Ah. Mince. Le toi aussi n'était peut-être pas nécessaire. Quoiqu'il forge des liens. Car alors il ne se sent plus seul et ce sentiment irradie dans sa poitrine sous la forme d'une chaleur diffuse qui fait palpiter son cœur. Son regard ne quitte pas une seconde l'espagnol. D'autant que sa dernière remarque a attiré son attention plus que de raison. Il a soudain une furieuse envie de faire le fanfaron et de narrer ses propres quatre-cent coups pour impressionner son camarade. Ce dont l'espagnol ne se doute pas est que Seito a accumulé une sacrée expérience en la matière et il est fort possible que son CV attire le chaland, et pas n'importe lequel ! Alors qu'il le suit plus loin et s'apprête à demander la raison de son renvoi, il est momentanément perturbé par le déshabillage succinct du garçon. Un bout de peau apparaît lorsque le t-shirt se soulève, il déglutit. Ses yeux rejoignent les siens et remarquent cette lueur espiègle. Il ne parvient pas à s'en détacher et se laisse volontairement absorbé par cette invitation licencieuse.

« J'dirais rien, t'inquiète. » répond-il, un brin nerveux.

Suivant ses mains du regard, il le voit sortir ce paquet malmené dans lequel quelques cigarettes se battent en duel. Il l'observe silencieusement glisser la sienne sur l'oreille, étonné qu'il ne la glisse pas de suite entre ses lèvres. Puis il comprend. La cigarette entreposée dans ses paumes l'effraie autant qu'elle l'attire. Le dilemme doit se lire sur son visage car Mora arrondit les angles. Il se serait senti vexé si l'idée de conserver un souvenir concret de ce moment ne lui avait pas été proposé sur le ton le plus naturel du monde. Lentement, il fait rouler la cigarette entre ses doigts. L'interdit lui fait de l’œil et il n'a pas le loisir de peser le pour et le contre. Carpe diem, comme disait Horace. L'éclat du métal aimante son regard sur le briquet de l'espagnol. Bien que brièvement, il y distingue un dragon et sourit. Cet animal totem lui va si bien. Seito n'a jamais fumé, ne pensait jamais essayer et, maintenant que l'occasion se présente, il ne voit aucune raison de décliner.

La flamme embrase ses convictions, avec elle se consument ses peurs. C'est un vent de liberté que lui souffle Mora à la première bouffée. Le japonais ne remarque qu'en cet instant la proximité de leurs corps. Son cœur rate un battement. D'abord fixé sur la cendre qui se crée, son regard remonte progressivement vers celui de Mora dans lequel il plonge corps et âme. Dans son monde où la peur plane, il n'y a rien de plus attirant que le courage. Quant à l'audace, elle donne envie de connecter avec la personne qui s'en habille. L'espagnol n'a jamais été aussi beau qu'en cet instant. Son esprit fige l'image et son appréhension. Mora a toute sa confiance. S'il fume, lui aussi en est capable. Et s'il lui a proposé, c'est qu'en effet, il est heureux de partager ce moment avec lui. Il ne peut en être autrement et quelle délicieuse sensation que de se sentir désiré. Aussi, il chausse son plus beau manteau de témérité et glisse à son tour la cigarette entre ses lèvres.

« Ouais... » souffle-t-il.

Hypnotisé, il se rapproche jusqu'à ce que leurs cigarettes se touchent. Même si c'est une belle connerie, oui, allume-moi. Se concentrer dessus s'avère plus difficile que prévu, tant il est parasité par la vue rapprochée qui s'offre à lui. P*tain, le vert de ses yeux est vraiment à tomber. Et ses lèvres, bon sang, ses lèvres qui enserrent le filtre... Il en inspire un poil trop fort sur la cigarette et, puni par son déshabillage oculaire, ses poumons protestent sous la forme d'une quinte de toux monumentale. Seito se recule en mettant sa main devant sa bouche, les yeux à la limite du larmoyant.

« Wow, je m'attendais pas à ça. » parvient-il à dire en toussant de plus belle.

Il se sent particulièrement bête face à son camarade qui semble avoir déjà tout vécu. Et comme toujours avec Seito, il se fait envieux. Mora est tellement plus cool que lui. La cigarette dans sa main gauche, il observe comment l'espagnol tient la sienne, ainsi que la posture qu'il adopte. Oui, définitivement plus cool que lui. S'il n'y avait pas ce point commun qu'il vient de découvrir à son sujet... MAIS OUI ! Ils ont des points communs, et il doit les exploiter. L'adolescent tire une latte pour se donner du courage et, ignorant sa gorge chatouilleuse, il laisse parler sa curiosité :

« Dis, tu parlais tout à l'heure que tu t'étais fait renvoyer, t'as fait quoi ? »


Tenue:




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 29
■ Messages : 273
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne MGjyI85 [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Dim 16 Oct 2022 - 16:23
Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne


J'approche mon visage pour que les cigarettes se touchent et que la mienne embrase la sienne, relève les yeux pour lui faire signe d'inspirer, et me recule. Je prends une taffe dans la mienne et souffle la fumée en l'air en savourant chaque seconde, avant de regarder de nouveau Mori, le sourire aux lèvres. Première clope, on dirait.

Ca pique, hein ? Essaie de pas prendre de trop grande bouffées pour commencer, et garde la fumée un peu dans ta bouche. Tu vas sentir ton pouls s'accélerer et tout, mais une fois que tu te seras fait à quelques taffes, ça va passer. Mais ce sera la seule clope aujourd'hui, j'compte pas te faire devenir fumeur professionnel non plus. Même moi j'fume pas tant que ça.

J'reprends une bonne taffe, laissant la fumée pénétrer mes lèvres et crépiter contre les parois quelques secondes, avant de la recracher par le nez et la bouche lentement. La question de Mori me fait sourire, petit curieux pour pas changer. MAis j'ai pas oublié sa réaction un peu plus tot qui impliquait que j'étais pas le seul renvoyé dans cette ruelle. Souriant de plus belle, je repense à ce qui m'a amené à Kobe. Une sale histoire, mais que je peux bien filtrer pour qu'il ne prenne pas les jambes à son cou, après tout. J'prends un ton pince-sans-rire plutôt pete-sec pour répondre, obligé de me moquer de cette vieille peau qui m'a foutu dehors.

D'après la directrice, c'était "coup et blessure porté sciemment par un élève à un autre élève dans l’enceinte de l’établissement, ayant entraîné une incapacité limitée dans le temps de suivre les cours."

J'soupire et poursuit aussitôt :

Mais en gros, le mec m'avait un peu trop cherché en touchant à certains sujets sensibles, ça m'a pas plu. J'lui ai remis les pendules à l'heure deux fois mais la troisième, j'tenais plus et j'ai vrillé. Il a fini a l'hosto avec un bras plâtré et quelques couleurs par-ci par-là. Bref, tu vois le tableau. Et vu que mon dossier était déja pas joli joli, ils se sont pas fait chier et ils m'ont viré. Mais toi alors, j'suis curieux de savoir comment t'as pu te faire expulser.

Tenue:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Pablosigna
Elève ; en 2ème année
Seito Mori
■ Age : 31
■ Messages : 971
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne DOAUR5R [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne UvBe1PB [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Lun 31 Oct 2022 - 22:13
VENDREDI 29 AVRIL 2017



Ce sourire fier qu'aborde l'espagnol est indécent. Mais suffisamment éblouissant pour que Seito se sente à l'aise et réitère l'expérience en appliquant à la lettre ses conseils. Car en effet, il sent que la tête lui tourne légèrement et il est hors de question d'être fébrile ici et maintenant. Ses doigts enserrent le filtre plus fermement. La fumée s'enroule autour de sa main et s'engouffre dans sa bouche. Un instant il la retient, appréhende sa chaleur évanescente et s'émerveille de la facilité avec laquelle elle se faufile jusqu'à ses poumons tandis qu'il en recrache la moitié par la bouche. Il sait pertinemment que ce n'est pas bon pour la santé mais il s'en fout. Partager sa première cigarette avec Mora lui soutire un plaisir difficilement contenable. D'où ce qui s'en suit :

« Faudrait qu'j'ai des thunes pour ça. Mais même si j'en avais, t'as pas à t'sentir coupable. Et puis j'aime bien, enfin j'suis content que t'aies proposé, c'est... cool. »

Cool ? Et pourquoi pas top moumoute pendant qu'il y est ? Rah, et voilà qu'en plus il rougit comme une pucelle effarouchée. Le japonais se cache derrière un rideau de fumée. Tant pis pour les petites bouffées. Sa gorge le brûle, il a encore envie de tousser mais il écarte tout bon sens et préfère basculer l'attention sur son camarade. Et quelle attention, mes aïeux ! Seito lève un sourcil de surprise à l'évocation du motif de renvoi. Oof, il ne s'attendait pas à ce que ce soit si grave mais à bien y réfléchir, les signes étaient là depuis le début, il a simplement choisi de les ignorer. De son côté, les coups et blessures n'ont pas entraîné d'incapacité mais il est impossible d'écarter l'acte volontaire quand par deux fois il l'a foudroyé de sa colère. Sur son visage se reflète un mélange de crainte et d'admiration. Et derrière, tout au fond, une arrogance puérile d'avoir survécu à ce cyclone et de se tenir debout face à lui. Qu'il alimente d'une nouvelle bouffée de fumée, le laissant ainsi compléter l'histoire.

Oui, il voit le tableau. Les teintes de bleu, puis de vert et d'ocre, il connaît bien. Tout comme il sait ô combien il peut être difficile de se contenir face à des sujets qui nous indisposent. Lui aussi a ses faiblesses, bien qu'il ne se soit jamais montré physiquement violent pour illustrer ses propos. Ils n'en restent pas moins similaires et cela le trouble plus que de raison. Son dossier est tâché tout pareil et les faits dont on l'accuse ont beau être moins graves, ils l'incriminent. La sentence les lie. Son regard vibre alors que le projecteur revient se braquer sur lui. Un brin intimidé, il emmêle ses cheveux d'un geste négligé et inspire un peu de courage incandescent.

« T'attends pas à un truc de ouf, c'est pas l'cas. J'ai frappé personne. Mais j'en ai fait chier beaucoup avec des blagues à la c*n. Boucher les chiottes, organiser des batailles de bouffe, inventer des histoires à la c*n et les faire croire aux profs ou aux surveillants. On pourrait s'dire que ça leur a fait péter un plomb mais même pas. Ils ont fini par me renvoyer parce que j'travaillais plus. Genre... plus du tout. J'ai plus rien foutu et d'un coup ça les a bien vénère. N'empêche, si j'l'avais su plus tôt, j'me serais vachement moins fatigué. »

La morale de l'histoire ? N'en cherchez pas, elle est biaisée. Ils n'ont pas le temps de réellement poursuivre cette conversation que les anciens potes de Mora se pointent. Leur prestance l'impressionne. Il se sent ridiculement sage face à eux et les salue avec un poil trop d'enthousiasme. Un regard extérieur pourrait croire que l'espagnol présente son petit frère à son cercle d'amis. Le blond a un franc parler qui annihile en quelques mots son bagout naturel. Quant au tatoué, il ne peut s'empêcher de se demander si on a déjà offert à Mora la possibilité de rejoindre un clan de yakuzas. Le dernier de ces joyeux lurons est un japonais à l'allure impeccable jusque dans son sourire enjoué. Irrésistiblement dangereux lui souffle son esprit distrait. Il le dévisage. Trop longtemps. Ses joues font à nouveau des siennes. Bordel. Sûrement la cigarette qui accélère son pouls. Seito ne sait soudain pas bien ce qu'il fait là mais il finit sa cigarette qu'il prend soin d'écraser correctement et fourre le mégot dans sa poche. Un souvenir de ce moment particulier.

La suite lui échappe complètement et il se fait entraîner dans une salle d'arcade pour... DANSER ?! Au secours. A l'aide. Finalement il aurait dû prendre de plus grandes bouffées de nicotine et s'évanouir. Il serait passé pour une tapette mais au moins il n'aurait pas eu à justifier cette humiliation totale de ne pas savoir danser et donc de s'asseoir un peu en retrait pour les regarder étaler leurs compétences – hors du commun à ses yeux – et s'attirer les regards intrigués des passants dont certaines filles au gloussement irritant. Sans qu'il sache d'ailleurs pourquoi ça l'agace autant. Mais il sourit. Tout du long. Il les applaudit même, mécaniquement au départ puis sincèrement à mesure que les pas de danse s'affolent. Plusieurs fois ils le relancent mais il décline poliment. Oh que non. Il ne leur fera pas ce plaisir de se ridiculiser. Déjà qu'il a bien du mal à se sentir légitime à traîner avec des mecs aussi stylés. Mora se lance dans un solo et bien vite il oublie ces basses considérations pour se perdre dans la contemplation de ce corps qui se déhanche. L'espagnol semble être dans son élément et, bien que lui ne soit pas foncièrement à l'aise, il est heureux de s'effacer au profit du bonheur de son camarade. Il le complimente chaleureusement à la fin, réellement impressionné.

Leur quartier libre se termine dans peu de temps. Peut-être fait-il trop de politesse en quittant les trois lycéens, c'est à peine s'il s'en rend compte. Il a les joues un peu rouges et sa langue se dénoue alors qu'il remercie Mora pour cet après-midi incroyable. Oh bien sûr, ses mots sont plus timides mais dans ses yeux pétille une joie qu'il n'avait pas ressenti depuis bien longtemps.


Tenue:


#terminé




---------------------------------

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Signature
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

[-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne Empty Re: [-18 contenu adulte][Shibuya]Je vis au jour le jour et j’attends que mon heure sonne

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum