Le Deal du moment :
Fnac : 2 Funko Pop achetées : le 3ème ...
Voir le deal


Le Doyen
Personnel ; directeur (pnj)
Le Doyen
■ Age : 16
■ Messages : 7817
■ Inscrit le : 20/11/2007


Mon personnage
❖ Âge : 69
❖ Chambre/Zone n° : Chez lui
❖ Arrivé(e) en : Depuis toujours
Le Doyen

Epreuve 6 - Lacrimosa Empty Epreuve 6 - Lacrimosa

Dim 9 Oct 2022 - 11:14




C’est l’heure d’une petite interrogation surprise ! Vous qui aimez donner votre avis, cette dissertation devrait vous mettre en joie. En voici le sujet : Discuter, est-ce renoncer à la violence ? Vous avez 4 heures.


Dans cette épreuve, pas de forme imposée, pas de défi. Simplement votre imagination. Que ce soit au travers d'un souvenir personnel ou non, mettez votre personnage en scène vis-à-vis de la thématique proposée.


▬ Cette épreuve est un solo.
▬ Vous avez 24 heures pour poster votre réponse.
▬ L'épreuve se termine le dimanche 16 octobre à 23h59.
▬ Les réponses sont limitées à 1500 mots maximum.

---------------------------------

★ Compte PNJ ★
Si tu as un souci ou une question, n'hésites pas à contacter le staff : Keitô ou sur le Discord
Ellis Kastell
Invité
Anonymous
Ellis Kastell

Epreuve 6 - Lacrimosa Empty Re: Epreuve 6 - Lacrimosa

Dim 16 Oct 2022 - 20:01
Ellis Kastell
Informations:

“Les mots sont Pouvoir, ô mon Ellis. Ne l’oublie jamais.”


Jamais Ellis ne l’oublierait. Ces paroles font parties de la Sagesse que lui a transmis son Seigneur. Il a tant appris à ses côtés, tant de leçons sur lui-même et sur les autres, mais celle-ci est probablement l’une des plus importantes.

Les mots ont un pouvoir. Alors qu’il observe leur communauté réparer, construire, travailler ensemble, le Prophète ne peut que s’en rendre compte. Il voit des humains, des caduties, des manticores, des sang-mêlés, tous main dans la main, travailler ensemble, pour construire leur propre ville, leur propre lieu de paix  où ils pourront prospérer loin de la toxique Pandémonium. Les Anges ne cessent de parler de Paradis, Ellis leur a montré qu’ils n’avaient pas besoin d’attendre la mort pour l’obtenir. Il fallait simplement le mériter. Et à ses yeux brillants de fierté et de joie, il était évident qu’il pensait sincèrement que toutes les personnes ici le méritaient.

Que de chemin ils avaient parcouru. D’une toute petite secte cachée dans le bidonville de la Benne, ils s’étaient agrandis, avaient recruté, répandu la Parole du Seigneur avec ferveur. Il se souvient de toute ces foules qu’il avait ému, rassuré, rassemblé, par ses mots, par la Voix de l’Orateur, ce Don si beau que lui avait fait Satan, pour convaincre ceux qui doutaient que oui, leur voie était la bonne.

Pourtant, ce pouvoir n’avait pas apporté que la paix. Il avait aussi vu des adeptes de Creatorem poursuivre ses adeptes. Des Anges tentés de s’en prendre à eux. Le Prophète se souvient aussi de l’Apocalypse…. Il se souvient de l’Antéchrist, source de leurs maux, il se souvient comme malgré ses blessures, il s’était dressé face à la foule et les avait guidé pour combattre l’enfant maudit, il les avait poussé à le tuer pour le bien de l’Humanité. Un frisson délicat lui revient en pensant comme Satan avait été fier de lui…

Après les violences, Ellis avait poussé ses adeptes à partir. Quitter leurs quartiers pourris de sang et de morts, pour se réfugier dans leurs Terres Promises. Ils allaient devoir travailler dur, ils allaient manquer d’eau et de nourriture, tous les blessés ne seraient pas soignés à temps…. Mais ils devaient le faire. Pour leur bien à tous.

Et voilà où ils en étaient maintenant. Il manquait encore de nombreuses maisons. Les médicaments étaient encore rares. Mais jamais il n’avait vu ses adeptes plus heureux qu’en ces jours de paix, occupés à travailler ensemble. Et voir leur bonheur faisait le sien.

Pourtant… Pourtant une ombre s'ajoute à ce tableau. De la colline où se trouvait le Prophète, il avait une vue imprenable sur le chantier, mais aussi sur la colonie voisine. La colonie des Merkelova.

Ellis fronce les sourcils en apercevant les quelques tentes et le début de bâtiment qui s’élève lentement. Une délégation de cette grande  Famille Cadutie était venue lui rendre visite. Ellis avait pensé qu’ils souhaiteraient de l’entraide. Mais les Caduties avaient été clairs: chacun chez soi, et personne ne devrait s’approcher de leur terre sous peine d’être très mal accueillis. La menace n’avait pas été dite précisément mais le Prophète l’avait comprise.

Il leur avait répondu comme il répondait toujours face à ce genre de discours menaçant: avec un sourire. Avec une main tendue. Par la Voix de l’Orateur, il en était certain, il avait déposé une petite graine de doute dans l’esprit de certains. Le doute que peut-être, ils se trompaient, et le Prophète avait raison…

Il ne fallait pas plus. Ellis le savait. Les mots sont Pouvoir. Les mots sont autant douceur que violence. Ils avaient trop sacrifié, travaillé trop dur, pour se faire voler leur droit par des opportunistes.

“Prophète, ça va être l’heure de votre sermon.”

Ellis se tourne vers son second, fidèle, protecteur. Son aimé. Il lui sourit avec douceur.

“J’arrive.”

D’ordinaire, ses sermons mettaient l’accent sur le courage, la persévérance, et que leurs efforts seraient bientôt récompensés, qu’ils l’étaient déjà. Mais aujourd’hui, Ellis avait pour projet d’ajouter une partie à son serment. Ses fidèles devaient être prudents face à cet envahisseur…et prêt à se défendre en cas d’attaque.

Au centre du chantier se trouvait une immense tente, à peine capable de tous les réunir. C’est là qu’il fait ses sermons, qu’il leur parle, qu’ils écoutent. Le Prophète s’avance et grimpe sur la caisse qui lui sert d’estrade de fortune. Il lève les mains, et tous se taisent. Ecoutent. Il leur sourit…et pendant un instant ses yeux brillent d’un bleu irréel, le bleu du Seigneur. Le bleu des yeux de Satan. Pendant un instant, sa voix se fait plus chaude. La Voix du Diable.

“Mes frères. Mes sœurs. Mes amis. Écoutez bien ma Voix. Aujourd’hui…une menace est proche.”
Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum