Le Deal du moment : -14%
Console Sony PS5 Slim Edition Standard Blanc et Noir
Voir le deal
474.99 €


Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 429
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
I fear no people. But that girl.. She scares me. IG1dUe5 I fear no people. But that girl.. She scares me. QSZRG60 I fear no people. But that girl.. She scares me. Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

I fear no people. But that girl.. She scares me. Empty I fear no people. But that girl.. She scares me.

Sam 2 Sep 2023 - 13:24



I fear no people... feat. Alya et Futaba.
C'était sous les rayons du crépuscule qui teintait le ciel de nuances d'orange et de rose que Kazane et Alya étaient sorti de la piscine.

Les cheveux tombant sur leurs épaules comme des cordes raides et leurs peaux encore imbibée de l'odeur du chlore, elles se charriaient l'une et l'autre tout en se racontant leur journée.

Cette fin d'après-midi sportive au Club de natation ponctuée de taquinerie avait ouvert l'appétit des deux jeunes femmes qui prirent directement le chemin de la cantine, leurs sacs de sport toujours à leurs épaules.

Une fois arrivées à la cantine, les deux amies furent accueillie par les discussions des Kobéens qui se mêlaient cliquetis des cartes magnétiques passant sous le lecteur, débloquant le tourniquet. Kazane détestait cette machine qui avait été pensée pour des japonais classique et donc, lui cassait les genoux.  Mesurer 1m70 était une malédiction au Japon.

Après quelques minutes, Mitsugu et Alya s'étaient infiltrée dans la file, plateau à la main...progressant lentement mais de manière ordonnée, les autres étudiants discutant entre eux, partageant les détails de leur journée.

La lycéenne se mit sur la pointe des pieds pour déchiffrer le menu du soir et lorsque ses yeux virent les plats proposés, son nez se retroussa dans une grimace de dégoût.
Elle regarda son amie et avec un sourire mesquin, lui murmura :

-« Bon, ça n'a pas l'air terrible aujourd'hui... Mais bon tu es britannique, tu as l'habitude de manger de la nourriture ignoble,  tu as un palais de chien, Moore-chan ! »

Kazane rit seule à sa blague et de la réaction de l'universitaire anglaise. Elle qui était d’habitude si impatiente dans les files d’attente, l’adolescente espérait qu’elle dure un peu plus longtemps pour continuer de discuter avec son amie… Gagner du temps avant le couvre-feu et la séparation due aux horaires différents entre lycéen et étudiants universitaires.

Bien-sûr, jamais Mitsugu n’avouerais à Alya à quelle point elle l’appréciait, question de principe et d’ego… Et de toute manière, ces choses ne se disent pas, elles se ressentent et se prouvent par des actes et des mots.

Cependant, jamais elle n'aurait pensé si bien s'entendre avec une femme plus âgée qu'elle... Et étrangère de surcroît. Moore était à la fois sa plus grande rivale et sa meilleure amie, et ce en un mois de temps.

Le destin semblait  enfin favorable envers la japonaise de Tsushima et elle n’allait pas cracher dessus… Au contraire.

Après s'être servie, les deux jeunes femmes se ruèrent sur une table libre, leurs bras chargé de plateaux empli de nourriture.

Alors qu'elles attaquèrent leurs premières bouchées de nourriture, Kazane vit une vision qui l'a saisi d'effroi.

Elle voyait une personne qu'elle voulait éviter.

Non pas Hariaya Dantori ni Maya Wayne sans Nissa pour la calmer... Bien pire.

Mitsugu venait de voir Futaba au loin et son regard avait croisé le sien.... L’idole sourit jusqu’aux oreilles et approcha de leur table tel un rapace fondant sur sa proie.

Il n'y avait plus échappatoire...

-« Alya… prépare toi… »
KoalaVolant
Alya Moore
A l'université ; 2è année
Alya Moore
■ Age : 28
■ Messages : 172
■ Inscrit le : 15/09/2022

■ Mes clubs :
I fear no people. But that girl.. She scares me. Fv3F7ep I fear no people. But that girl.. She scares me. QSZRG60 I fear no people. But that girl.. She scares me. Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Alya Moore

I fear no people. But that girl.. She scares me. Empty Re: I fear no people. But that girl.. She scares me.

Jeu 7 Sep 2023 - 3:05
Sleight of hand
Ft. Kazane, Futaba

Alya ne s'est jamais aussi bien qu'à l'extérieur. Les températures sont plutôt douces pour la saison et l'effet de ses cheveux encore un peu mouillés contre sa nuque et ses épaules lui offre l'avantage de réguler sa température en plus de lui proférer un sentiment de bien-être qu'elle ne trouverait nulle part ailleurs.
L'odeur de l'herbe fraîchement coupée, les derniers chants des oiseaux au loin, la clarté actuelle et les jolies teintes du ciel, tout cet ensemble de choses et d'autres alimentent une merveilleuse sensation qu'elle ne saurait décrire.
Et en bonne compagnie pour agrémenter le tout, c'est avec un certain entrain, toutefois dissimulé par son éternel air froid, qu'elles s'engagent toutes deux dans l'édifice Yamanaka conduisant au réfectoire.

Elle saisit le premier plateau de la pile tout juste chaud et encore humide sous ses doigts, puis se déplaça dans le sens de circulation suivant les deux bandes de ferraille. Guettant les entrées, puis les plats, et ensuite la farandole des desserts, Alya sélectionna uniquement des mets de son pays, choisissant une assiette pour chaque catégorie à mesure qu'ils apparaissent plutôt que de consulter le menu au préalable comme le fait Kazane.
Elle roule des yeux quand elle le fait d'ailleurs, la jugeant sévèrement pour s'attarder sur quelque chose d'inutile alors que tout est déjà sous leur nez.

- Au moins moi j'ai du palais, j'ai un pedigree, contrairement à toi, bâtarde.

Regard de glace à l'expression aigre avant d'exploser de rire à son tour, c'est leur truc : dire des insultes, se regarder méchamment en se fixant en silence jusqu'à ce que la première craque.

C'est étrange, par ailleurs, cette si vite proximité entre les deux jeunes femmes en si peu de temps. Alya a des tendances à la solitude parce qu'elle est si instinctivement focalisée sur la course qu'elle en a mis ses relations sociales au second plan. Factuellement, son planning et ses objectifs actuels ne lui permettent pas de prendre plus de temps que nécessaire pour les autres, alors qu'a contrario, la brune aime la compagnie de ses pairs au point qu'elle dirait pas non à quelques sorties en boîte avec des pintes à rasade.

- Prend pas ça, tu vas grossir et nous voler toute l'eau de la piscine, Moby-dick.

En si peu de temps, Kazane a su franchir toutes ses barrières, et sans mal en plus - ça arrive, les coups de cœur amicaux, la Japonaise est le sien.
Elle a fait, en un mois, ce que personne n'avait fait d'autres en un an.
Alors certes, sa situation n'était pas des plus désespérées puisqu'elle eut des copines entre-temps, comme Lou par exemple, peut-être un peu Milan si on veut embellir l'ensemble des circonstances, mais ça n'a jamais été aussi effervescent qu'actuellement.

Assises face à face, Alya commence par son entrée. Des œufs, il lui faut obligatoirement des œufs. Rien ne surpassera jamais les madeleines en terme de qualité gustative et elle n'est pas du genre à exécuter exclusivement les conseils en matière de nutrition sportive, sauf pour les protéines, idéales après une séance d'entraînement comme celle d'aujourd'hui.

Alors qu'elle déguste tranquillement ses œufs mimosa échangeant des banalités avec sa meilleure amie, elle remarqua la soudaine attitude de cette dernière se tendre, au point que ses propres muscles se figent presque par réponse, bien qu'elle s'efforce de garder une disposition parfaitement stoïque.
Elle doit encore la troller.

Se préparer à quoi au juste ? Détestant le suspense plus que de raison, Alya tourna lentement ses cervicales, ses cheveux raides lui cachant une partie de la vue, tant elle essayait de se faire discrète, évitant de déclencher ce qui, de toute évidence, était déjà l'inévitable.

- Oh non, qui vient-nous faire chier encore ?

Question rhétorique, puisque c'est bien Futaba qu'elle aperçoit du coin de l'œil. De ce que Kazane lui a relaté, c'est une nana collante qui semble être en constante demande d'attention aux vues des péripéties que se contraint de vivre son amie à cause de l'étudiante en arts.

- Je devrais peut-être me lever et donner ma place à ta nouvelle meilleure amie.

Pouffant, c'est un faux sourire narquois qui naquit sur les lèvres d'Alya, se réjouissant elle-même d'être la première à lancer une taquinerie là où elle ne faisait que répondre à celles de Kazane d'ordinaire.
Enfin... son malicieux plaisir fut de courte durée car quand l'autre s'est approchée, Alya a su dès le premier instant qu'elle allait finir sa soirée avec un sévère mal de crâne.
Ce n'est pas spécialement comme si elle avait particulièrement envie de la connaître, en plus.
Complètement réfractaire à ce qu'un élément perturbateur vienne troubler sa quiétude, Alya donne l'impression de ressentir de la haine alors que la jeune femme n'est même pas encore arrivée à leur hauteur. Bras croisé, menton en biais, elle utilise une posture corporelle stratégique qui traduit d'ores et déjà son état d'esprit, cherchant à la dissuader par la peur.

Ouais, ça allait être barbant quoi.

KraKhot
Futaba Yamashiro
A l'université ; 2è année
Futaba Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 90
■ Inscrit le : 19/10/2022

■ Mes clubs :
I fear no people. But that girl.. She scares me. 49iL5SV


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Début Novembre 2017
Futaba Yamashiro

I fear no people. But that girl.. She scares me. Empty Re: I fear no people. But that girl.. She scares me.

Sam 16 Sep 2023 - 10:55

I fear no people...
Futaba sortait de cours et elle était morte de faim. À peine arrivée à la cantine, elle avait prit un plateau, une pomme pour faire un peu comme tout le monde et elle s'était sentie coupable une demi-seconde d'avoir apporté son bentô préparé au club de cuisine la veille. Mais en même temps, ce club était bien là pour ça non ? La jeune femme se tourna vers les nombreuses places assises et fut soudain prise de vertige. Si elle avait rencontré beaucoup de gens, Futaba ne s'était pas encore vraiment fait d'amies proches avec qui traîner en dehors des cours.

Bon je vais bien devoir trouver une pl...

Son regard croisa deux billes noires et profondes accompagnée de long cheveux foncés. Un immense sourire barra le visage de la demoiselle et, tenant son plateau d'une main, elle agita furieusement le bras en direction de Kazane. Cette dernière était accompagnée, mais ce n'était qu'une occasion supplémentaire de rencontrer quelqu'un et de, peut-être, enfin se faire quelques amies. Futaba se dirigea donc vers la table des deux jeunes filles pour aller les saluer :

Salut Kazane !

S'il y a une chose que Futaba avait bien retenu, c'était qu'on ne rajoutait pas le chan derrière si on tenait à ne pas finir avec la tête dans son assiette et au vu du plat qui l'attendait, Futaba préférait éviter de mettre la lycéenne en colère. Elle leva la main pour saluer la jeune fille qu'elle ne connaissait pas.

Salut ! Je m'appelle Futaba. Je vais m'installer ici pour déjeuner, la cafet' est un peu bondée aujourd'hui non ? Il n'y a pas tant de monde d'habitude.

Elle sourit à l'inconnue, espérant qu'elle se présenterait aussi et décida de s'installer. Posant son plateau avec sa pomme sur la table, Futaba mit son sac sur ses genoux et sortit une belle boîte à bentô qu'elle ouvrit pour en sortir un Sunday Roast. La jeune femme n'avait pas vraiment compris pourquoi ils avaient cuisiné ce plat là alors que nous n'étions pas dimanche, mais elle n'avait pas osé poser la question au référent. Puis, en voyant le plat final, elle avait préféré ne pas râler et goûter ce truc qui sentait si bon. Même si son assiette était beaucoup trop grosse pour qu'elle la mange seule.

Elle sortit une autre boîte de son sac, une belle boîte en bois laqué, sombre avec un dessin à la peinture blanche. Puis elle l'ouvrit et la plaça au centre de la table, pour que les filles puissent se servir si elles en avaient envie :

Du coup j'ai du dessert ! Il y a des petits fondants au chocolat et des biscuits. Je crois qu'on appelle ça du Sheurt Braid... Mais mon accent est sans doute pas très bon...

Elle fit la moue, mais sortit des couverts occidentaux en bambou pour manger Sunday Roast, plat impossible à manger avec des baguettes. Son échec cuisant de la vieille lui avait bien appris sa leçon.
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 429
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
I fear no people. But that girl.. She scares me. IG1dUe5 I fear no people. But that girl.. She scares me. QSZRG60 I fear no people. But that girl.. She scares me. Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

I fear no people. But that girl.. She scares me. Empty Re: I fear no people. But that girl.. She scares me.

Mar 14 Nov 2023 - 21:07



I fear no people... feat. Alya et Futaba.
Kazane refusait catégoriquement la présence de Futaba. L'idée de partager son repas avec cette femme trop énergique et trop bavarde la contrariait au plus haut point. Pourtant, une retenue intérieure l'empêchait de la chasser brusquement.
La lycéenne redoutait que Futaba ne vive la douloureuse expérience de manger seule, une situation que chacun avait déjà connue. Un soupir échappa à la demoiselle avant qu'elle n'accorde à Yamashiro une place à leur table.

-« Yamashiro-san, voici ma meilleure amie, Alya Moore. Alya-chan, voici Yamashiro Futaba... Une... connaissance. »

Kazane avait dit ce mot avec un certain détachement, frolant le dédain.
L’adolescente, assise les jambes croisées, ne put dissimuler son léger agacement en voyant Futaba s'installer définitivement à leur table. Ses sourcils se froncèrent légèrement, révélant son inconfort, tandis que ses yeux marrons traduisaient clairement son désir de tranquillité.
Le coin de ses lèvres se crispa, signe de son désaccord tacite face à l'intrusion de l'universitaire dans leur espace. Son regard, d'habitude déterminé et ouvert, laissait désormais transparaître une pointe de résistance froide.

Mitsugu poussa un soupir à peine perceptible, comme si la présence de Futaba venait perturber l'harmonie de l'instant. Son visage, habituellement expressif, se figea légèrement, témoignant de son agacement discret mais palpable.

Malgré tout, la demoiselle essayait de maintenir une certaine politesse. Sachant qu'Alya pouvait être assez désagréable, Kazane n'était déjà pas un modèle de sociabilité. Néanmoins, elle ne gratifia pas l'influenceuse d'un sourire, ses sourcils trahissant son inconfort face à cette intrusion à leur table.
Cependant, lorsqu’elle vit l’insupportable femme sortir une boite assez jolie et révéler son contenu des plus appétissant, elle put contenir une réponse…  Surtout lorsque l’idole du dimanche leur en proposa.

-« Il ne fallait pas, Yamashiro-san... Je n'ai pas été la personne la plus sympathique avec toi... C'est toi qui les a réalisés ? »

Aucun regret n'entachait la remarque franche de Mitsugu. Comme à son habitude, elle ne prenait pas de gants. Cependant, sa curiosité était sincère. Si elle devait supporter la présence de Futaba, autant comprendre cette personne source de trouble.
KoalaVolant

---------------------------------

I fear no people. But that girl.. She scares me. WQpdTa2
Alya Moore
A l'université ; 2è année
Alya Moore
■ Age : 28
■ Messages : 172
■ Inscrit le : 15/09/2022

■ Mes clubs :
I fear no people. But that girl.. She scares me. Fv3F7ep I fear no people. But that girl.. She scares me. QSZRG60 I fear no people. But that girl.. She scares me. Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Alya Moore

I fear no people. But that girl.. She scares me. Empty Re: I fear no people. But that girl.. She scares me.

Lun 20 Nov 2023 - 5:34
Sleight of hand
Ft. Kazane, Futaba

S'il y avait bien une expression qu'on pouvait lire chez Alya, c'était sa sempiternelle colère. Là, il s'agissait d'un renfermement immédiat lorsque Futaba se convia elle-même à leur table. La voyant d'un mauvaise œil, la sportive se sentait envahie, pire, interrompue dans son moment avec Kazane.
En observant brièvement sa meilleure amie, la Britannique a immédiatement compris qu'elle partageait le même ressenti au sujet de l'intruse.

- Tu l'as connais ?

Glissa Alya à cette dernière avant que l'autre ait l'audace de prendre place.

Loin de lui rendre son sourire, tout dans sa posture corporelle exprimait une opposition ferme à la situation. Ses bras croisés contre sa poitrine semblaient tacitement interdire toute tentative de dialogue pendant que son regard glacial en direction de la lycéenne la défiait d'essayer.
Elle ne pouvait pas croire qu'elle avait osé s'inviter à leur table. Cette fille lui apparaissait déjà naïve et insipide, et Alya n'avait pas l'intention de lui accorder la moindre attention.

L'athlète sentit ses muscles se raidir de nervosité le temps de digérer l'information, à la fois méfiante et surtout frustrée. Elle était sur le point de libérer ses nerfs en la renvoyant paître que sa meilleure amie lui coupa l'herbe sous le pied et les présenta comme si elle avait lu dans ses pensées.
Alya fit un effort surhumain pour ne pas laisser transparaître son humeur devenue maussade en hochant simplement la tête : elle n'était pas enchantée et ne le dirait pas.
Si Kazane pouvait se montrer cordiale en dépit de ce qu'elle ressentait intrinsèquement, la sportive en était incapable.
De manière aussi ironique qu'elle était capable de dissimuler ses émotions grâce à son attitude habituelle, elle ne pouvait être en mesure de masquer ce qui lui déplaisait frontalement.

- T'es sûre qu'il n'y avait pas d'autres places ? Y a des gens qui s'en vont là-bas. Lui révéla Alya d'un ton sec en désignant du pouce une autre table opposée à la leur.

Elle ne faisait aucun effort et sa meilleure amie la corrigea rapidement par un coup de coude discret. En réponse, la sportive tiqua avec sa langue et accepta, malgré elle, de faire quelques compromis.
Enfin... jusqu'à la prochaine bourde linguistique de Futaba.

- Short bread. Corrigea-t-elle en durcissant sa voix sur les mots auxquels la fautive devait se rectifier.

Malgré sa réticence à son égard, il était indéniable qu'elle était attirée par les petits gâteaux tout droit sortis d'une jolie boîte peinte, certainement faite main.
Les biscuits, en plus d'avoir une forme bien géométrique pour certains et lisse pour d'autres, l'odeur de sucre qui se dégageait du bentô lui donnait envie de se ruer dessus jusqu'à la dernière miette.

- Idem, le Sunday Roast ne se mange pas avec des baguettes. C'est un plat originaire de chez moi alors il se mange comme le font les gens civilisés, c'est-à-dire avec une fourchette et un couteau.

Puis, taquinerie envers Kazane.

- Enfin bon... Elle, au moins, elle a bon goût quant à sa nourriture.

KraKhot
Futaba Yamashiro
A l'université ; 2è année
Futaba Yamashiro
■ Age : 30
■ Messages : 90
■ Inscrit le : 19/10/2022

■ Mes clubs :
I fear no people. But that girl.. She scares me. 49iL5SV


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Début Novembre 2017
Futaba Yamashiro

I fear no people. But that girl.. She scares me. Empty Re: I fear no people. But that girl.. She scares me.

Sam 2 Déc 2023 - 14:49

I fear no people...
Si elle n'en laissa rien paraître, Futaba avait bien sentit la petite pique quant à la table qui semblait se vider, mais trop occupée qu'elle était à déballer ses affaires, elle avait préféré faire comme si de rien n'était.

Quand Kazane lui demanda si elle avait réalisé les biscuits, elle venait de planter sa fourchette dans son repas et eut un petit sourire :

Oui, je suis dans le club de pâtisserie, on prépare souvent des choses chouettes, mais toute seule, je ne peux pas vraiment en profiter. N'hésitez pas à en prendre pour goûter !

Alya, que Kazane lui avait présenté en profita pour corriger son accent et Futaba fit les yeux ronds. On voyait bien à la figure de la jeune fille qu'elle n'était pas japonaise, mais l'étudiante à couette ne se serait pas aventurée à deviner ses origines pour autant. Elle se concentra un instant pour se repasser mentalement la sonorité qu'elle avait entendue et retenta l'expérience :

Shoto.. Shot... Short Bread ? Fiou, merci pour la correction ! Le référent du cours de cuisine est génial en cuisine, mais son accent c'est autre chose. Et puis je ne suis pas très douée en langue j'avoue.

Futaba ne comprit pas la remarque sur les couverts, puisqu'elle utilisait bien un couteau et une fourchette, en bambou certes, parce qu'elle restait japonaise et que sa mère était un peu fan d'écologie et de truc comme ça, mais elle décida de passer outre. Peut-être qu'Alya l'avait vue hier soir essayer avec ses baguettes... Après tout, quand on mangeait dans la cours du campus, ce n'était pas impossible que quelqu'un vous voit vous planter lamentablement. Mais Futaba ne se souvenait pas avoir vu qui que ce soit et elle était vite rentrée se mettre à l'abri et changer sa tenue pleine de sauce.

la jeune femme coupa un morceau du rôti et mit un morceau en bouche. Elle se demanda combien de calories elle allait consommé avec un plat pareil et une sonnette d'alarme retentit dans son esprit. Elle mâcha lentement et avala avant de tenter d'engager la conversation pour détourner son attention de son plat. Posant ses couverts, elle se tourna vers Kazane :

Et vous, vous avez choisi de manger quoi ce midi ? Je n'ai pas vu le menu du jour j'avoue...

Parler et faire parler, Futaba prit un peu de mashed potatoes, la partie qui ne touchait pas la sauce gravy qui serait sans doute particulièrement grasse bien que le goût fût à se damner. La jeune femme sentait bien qu'elle avait jeté un froid et hésitait presque à sortir son téléphone et ses écouteurs pour écouter de la musique et lire un épisode de webtoon pour laisser les deux jeunes filles tranquilles, mais elle n'avait pas envie de manger seule et, il fallait l'avouer, la cafétaria était vraiment bondée, bientôt d'autres gens risquaient de venir s'ajouter à la table, car il restait trois places à proprement parlé...

Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

I fear no people. But that girl.. She scares me. Empty Re: I fear no people. But that girl.. She scares me.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum