Le Deal du moment : -39%
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON ...
Voir le deal
1190 €


Yume Kimura
A l'université ; 2è année
Yume Kimura
■ Age : 25
■ Messages : 13
■ Inscrit le : 25/09/2023

■ Mes clubs :
Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) WQvB4bM


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Yume Kimura

Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) Empty Oups, my bad (Ft. Mathéo Takahashi)

Dim 15 Oct 2023 - 22:56

Ft. Mathéo Takahashi
Déménager est épuisant. C'est épuisant physiquement mais aussi mentalement. Une réalité dont tu n'as conscience que depuis peu, toi qui n'avais jamais quitté ta ville natale depuis ta naissance - sauf pour tes études et évidement, à l'occasion de quelques rares vacances -. Toi qui, jusqu'ici, avais évolué dans ton petit cocon, à l'abris des paparazzis et des fans un peu trop motivés et indiscrets. Un choix que ta mère trouvait plus judicieux à l'époque, pour toi mais aussi pour son propre confort. Mais maintenant, tu as grandi. Maintenant, la facilité passe avant tout. Maintenant, tu peux te concentrer sur tes études tout en ayant plus de temps libre. Moins de trajets, plus de temps pour toi. Pour vous. Pour que tu puisses la voir, ne serait-ce qu'un peu plus. C'est le bon côté des choses.

La migraine te guettant, tu évolues dans les couloirs du campus d'un pas nonchalant, le corps droit et la tête haute malgré la fatigue qui voudrait que tu te fasses plus petite. Ces derniers mois n'ont pas été des plus simples, ni même ces derniers jours qui t'ont terriblement impactée. Étudier. Comparer. Porter. Monter. Ton miroir t'a soufflé que tu étais un peu pâle en ce moment, mais tu ne cherches pas à le dissimuler pour autant. De toute façon, tu n'apprécies pas vraiment le maquillage. Et hors de question de rester enfermée dans ta chambre toute la journée ; si tu y restes plus longtemps, ça va finir par sentir la mort. Rien de très agréable, pour toi comme pour ta colocataire. La bibliothèque. Oui, c'est bien ça. Au moins, tu pourras faire semblant de socialiser tout en travaillant sur tes cours.

Discrètement, tu pénètres dans l'immense pièce que tu découvres pour la première fois, l'odeur du vieux papier agressant aussitôt tes narines. Mais... ce n'est pas si déplaisant.
Un petit tour d'horizon, tes yeux cherchant une petite place libre parmi les quelques élèves présents...
Mais ce qu'ils trouvent, en plus d'une place libre, c'est LUI. Lui et son amour pour les livres. Il n'a pas beaucoup changé. Il est juste... un peu plus grand, te semble-t-il, le visage plus carré. Mais tu le reconnaîtrais entre milles, à ton grand malheur.
Faire demi-tour ? Ce n'est même pas une option. Chercher une autre place ? La bonne blague.

Cette fois, tes pas sont rapides et assurés, bien que discrets afin de respecter la sérénité des lieux.
Et, arrivée à sa hauteur, tu déposes tes affaires sur la table afin de signaler ta présence.

▬ Très bon choix. Le moment où on apprend que le personnage principal est en réalité mort... Une pépite.  dis-tu en insistant bien sur le mot "pépite".

L'air innocente, tu lui offres ton plus beau sourire, puis prends soudain un air coupable en réalisant ton "erreur". Est-ce que tu cherches à être convaincante ? Pas plus que ça.

▬ Oups, désolée, je pensais que tu l'avais déjà lu. My bad.

En admettant même que tu aurais chercher à le convaincre de ta sincérité, tu passes vites à autre chose.

▬ Cette place est libre ? Deux secondes de silences. ▬ Bien sûr qu'elle est libre. ajoutes-tu tout en t'asseyant. ▬ Ça fait longtemps, Takahashi-san.
Oups, my bad

Tenue de Yume:
Mathéo Takahashi
A l'université ; 2è année
Mathéo Takahashi
■ Age : 31
■ Messages : 480
■ Inscrit le : 09/12/2022

■ Mes clubs :
Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) QSZRG60 Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) Vi4Mx2U Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) DaRFlGw


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Mathéo Takahashi

Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) Empty Re: Oups, my bad (Ft. Mathéo Takahashi)

Lun 30 Oct 2023 - 17:13
Oups, my bad


Date à déterminer

Il lisait, les yeux perchés sur les mots de ce livre que Seito lui avait conseillé, plusieurs semaines de cela déjà. Pour une fois, il avait décidé de s’accorder un temps de pause plutôt qu’une séance de travail à la bibliothèque. Beaucoup de choses s’étaient passées dernièrement et bien que la tempête était loin désormais, son corps en payait encore les conséquences. Mutilé par le stress et la culpabilité, il avait eu du mal à retrouver un niveau de tension normal. Heureusement, aujourd’hui lui semblait plus favorable. Il pouvait respirer de nouveau. Sa journée se passait bien, il avait même pu aller nager pour dégourdir ses muscles endoloris. La compétition de natation arrivait à grands pas et il se sentait prêt, bien que nerveux. Il commençait à rassurer, tout irait pour le mieux... Assis sur sa chaise, il pouvait même déjà en sentir les effets, ses épaules se décontractant à mesure qu’il plongeait dans l’histoire. Seito avait raison, ce livre était passionnant.

Le bruit produit par les affaires déposées sur la table, face à lui, lui décolla à peine les yeux de sa page. En revanche, les paroles de l’étudiante qui commençait à s’installer le frappèrent de plein fouet. Il leva les yeux sur elle, complètement désabusé. Venait-elle de… lui raconter la fin ? Il n’en revenait pas. De tous les actes de violences que cette bibliothèque avait connus, celui-ci devait être le pire. Mathéo la dévisagea, impassible, les doigts serrés d’agacement sur son livre. La jeune femme était jolie, bien qu'extravagante avec sa coloration violette. Seulement, derrière son visage angélique se cachait définitivement une peste. Ses fausses excuses ne prenaient pas, elle l’avait délibérément spoiler. Pourquoi ?? Qui était-elle seulement ?? Alors qu’elle étalait davantage sa désinvolture en s’asseyant, il fouilla dans les tréfonds de sa mémoire. Maintenant qu’il la regardait de plus près, elle lui semblait étrangement familière. Pourtant, il était certain de ne pas pouvoir oublier quelqu’un ayant les cheveux violets… « … ça fait longtemps ? » répéta-t-il, incrédule. Son agacement laissa place à la panique. Il la connaissait mais d’où ??? Des cours ? Non, pourquoi longtemps dans ce cas ? Le lycée ? Oh. Son sang se glaça. Il glissa son marque page dans son livre et le posa, se rapprochant pour mieux en observer la criminelle.

« Y-Yume-chan ?? » demanda-t-il, perdant clairement sa poker face sous le poids du choc de son auto-révélation. Mayday, situation critique. Il n'en croyait pas ses yeux. Une fois la couleur de ses cheveux laissée en arrière-plan, il n'était plus possible de se tromper. Ce visage, bien qu'il avait légèrement changé, il l'avait suffisamment regardé par le passé pour le reconnaitre. « Qu’est-ce… que tu fais ici ? » ajouta-t-il sous le coup de l’émotion, tragique. « J-Je veux dire… Oui, ça fait longtemps... » tâcha-t-il de se rattraper, en vain. Jamais il n’aurait imaginé recroiser un jour Yume Kimura. Son ancienne petite amie était sortie de sa vie définitivement, du moins, il en était persuadé. Alors…. Comment ? Pourquoi ? Quand ?? Il jeta sur son livre un œil amer. Il n’oubliait pas qu’elle venait de briser toutes ses chances de s’émerveiller avec Seito autour de son livre. Que lui avait-il fait pour mériter de… Oh. Non ? Lui en voulait-elle encore ? « ... Comment est-ce que tu vas ? Tu as l'air en forme... Tu es toujours aussi jolie. » essaya-t-il, sans grande conviction. Ce n’était pas un mensonge, il l’avait toujours trouvé très belle. Vous pouviez trouver très beau un arbre sans pour autant vouloir l’épouser et l’embrasser. Enfin… Ce n’était pas que Yume pouvait se comparer à un arbre, c’était que… Urgh. Il pouvait la trouver jolie sans que cela ne signe quoique ce soit de l’ordre d’une attirance quelconque, voilà tout. Bon sang. Pour le livre, il verrait plus tard à quel point lui en vouloir. Il fallait d’abord qu’il se sorte de cette situation. Quelle poisse, lui qui pensait passer une meilleure journée.

 
KoalaVolant

---------------------------------

Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) 77193_s
Yume Kimura
A l'université ; 2è année
Yume Kimura
■ Age : 25
■ Messages : 13
■ Inscrit le : 25/09/2023

■ Mes clubs :
Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) WQvB4bM


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Yume Kimura

Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) Empty Re: Oups, my bad (Ft. Mathéo Takahashi)

Lun 25 Déc 2023 - 22:48

Ft. Mathéo Takahashi
Silence. Un léger mouvement de tête. Les yeux verrouillés dans les siens. Pour l'inciter à parler. Pour l'inciter à fouiller dans sa mémoire. Pour l'inciter à se souvenir de celle que tu étais. Cette fille au regard pétillant et admiratif. Cette fille qui cherchait une attention  à laquelle elle n'avait pas droit.

▬ longtemps... répètes-tu en articulant chaque syllabe.

Et pourtant, tout est encore frais dans ton esprit. Tout. Comme si le temps n'avait pas fini son œuvre. Ses petites manies. Cette expression sur son visage lorsqu'un sujet l'intéressait. Ses petites attentions à ton égard, comme s'il essayait d'être le meilleur petit-ami possible. Pour ensuite te rappeler que tu passes au second plan. Pour te rappeler que peu importe qui tu es et ce que tu aimes, ce n'est que lorsque tu t'intéresses à la passion de l'autre que tu as un semblant d'importance. Tu aurais dû t'en douter. Tu aurais dû savoir. Grâce à ta mère. Pourquoi les choses auraient été différentes, une fois les murs du cocon familial franchis ? 

Un rictus. Pour unique réponse. Pour lui faire comprendre qu'il a vu juste mais qu'il lui aura fallu bien trop de temps à ton goût. Preuve que tu n'as jamais été assez importante, que tu ne l'as pas assez marqué. Et ça te fait mal, plus que tu ne l'aurais pensé. Pourtant, tu ne montres rien, te contentes de lâcher un rire amusé - quoi que légèrement amer -  à sa question, à son compliment.

▬ Tu n'as l'air de croire en tes propres mots ; Difficile de me convaincre. Mais on va mettre ça sur le compte de la surprise, hein ?

Un mouvement de tête, entendu, le nez légèrement retroussé l'espace dune seconde. Puis tu prends un air ravi, comme si de rien n'était.

▬ Merci pour le compliment ! Je voulais un peu de changement. Ça me va bien ? dis-tu tout en prenant une mèche de cheveux entre tes doigts. ▬ Je dois bien avouer qu'en déménageant ici, je ne m'attendais pas à te revoir. Si j'avais su que je te plairais toujours autant...

Tu viens poser ton coude sur la table, ton menton au creux de ta main. Et tu le regardes, analyses ses réactions, compare ses traits avec les souvenirs que tu as de lui.

▬ Toi aussi, t'es pas mal. T'as presque l'air d'un homme maintenant. Ça fait longtemps tu es ici ?Je suis arrivée il y a peu mais ça me rassure de voir quelqu'un que je connais.

Oups, my bad
Mathéo Takahashi
A l'université ; 2è année
Mathéo Takahashi
■ Age : 31
■ Messages : 480
■ Inscrit le : 09/12/2022

■ Mes clubs :
Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) QSZRG60 Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) Vi4Mx2U Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) DaRFlGw


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Mathéo Takahashi

Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) Empty Re: Oups, my bad (Ft. Mathéo Takahashi)

Mar 13 Fév 2024 - 19:41
Oups, my bad


Date à déterminer

Le poids des mots. Yume savait en calibrer chaque gramme. Sa franchise fit déglutir Mathéo, le prenant directement à la gorge. Il ne l’avait pas convaincu, était-ce là étonnant ? Cela pourrait être le résumé de leur histoire. Il n’avait pas été convainquant, ni comme ami, ni comme petit-ami et au fond, il avait toujours redouté ce qui suivit : « presque » avait-elle dit. « Presque l’air d’un homme ». Voilà que son angoisse ressurgissait. Il ne l’avait pas convaincu et comment lui en vouloir, lui qui craignait constamment que sa masculinité ne puisse être remise en question ? Comme si elle était une chose fragile, illégitime. Un homme serait tombé fou amoureux d’elle. Un homme aurait tout fait pour la garder et l’épouser après leurs études. Un homme aurait été ravi à l’idée de s’imaginer avec elle, dans une jolie maison traditionnelle japonaise, quelques enfants dans les bras. C’était du moins ce dont il s’était accablé. Lorsque son histoire avec Yume Kimura s’était terminée, il avait su. Rien ne pourrait le sauver de lui-même, aucune femme, toute aussi belle la trouvait-elle ne saurait répondre à ses attentes, encore moins à ses besoins. Il avait réalisé que ses espoirs de vie normale n’auraient rien de facile, qu’il ne suffirait pas de faire semblant. Cela l'avait complétement déprimé et c'était une des raisons qui l'avaient convaincu qu'il lui vaudrait mieux prétendre préférer s'attarder sur ses études plutôt que sur les femmes, une fois à l'université. Il avait fait de son mieux avec Yume, véritablement. Si ça n’avait pas suffit avec elle, comment cela aurait-il pu suffire avec quelqu'un d'autre ?

« Je suis inscrit depuis l’année dernière » finit-il par répondre, dans un dernier élan de panique interne. Rester muré dans le silence ne l’aiderait pas et avec Yume, fuir n’était pas une option. « J’étudie la littérature, le français et la philosophie. Je suis en deuxième année… Et je ne pensais pas te revoir ici non plus. » avoua-t-il. Ni une ni deux, il se releva et vint s’incliner légèrement devant elle, aussi poli qu’il l’avait toujours été. Puis, il lui tira la chaise en face de la sienne et l’invita à s’y asseoir d’un signe de la main. « Mais je suis vraiment content de te revoir, c’est seulement que… je ne m’y attendais pas du tout. ». Ses mains glissèrent dans les poches de son pantalon, elles étaient bien trop moites pour pouvoir rester à la vue de tous, mieux valait les cacher. « C’est très original… pour tes cheveux. Mais cela te va bien. Tu es jolie. » rajouta-t-il, renchérissant sur le "jolie", en lui jetant un regard. Il le pensait, bien que c’était un peu trop voyant à son goût. L’année dernière, avant qu’il ne rencontre Naoki, il aurait sans doute trouvé cela de trop. Néanmoins, il avait finit par s'habituer et s’était fait une raison. Il y avait pire qu’une coloration dans la vie. et, c'était stupide mais une part de lui souhaitait toujours sa validation. Un "presque" ce n'était pas suffisant. « Tu t’es inscrite dans quelle filière ?… Et… Qu’est-ce que tu deviens depuis... » qu’il lui avait brisé le coeur ? Qu’il s’était comporté comme un crétin en se servant d’elle ? Il dégluti de nouveau, complétant « … tout ce temps ? ».

 
KoalaVolant

---------------------------------

Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) 77193_s
Yume Kimura
A l'université ; 2è année
Yume Kimura
■ Age : 25
■ Messages : 13
■ Inscrit le : 25/09/2023

■ Mes clubs :
Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) WQvB4bM


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Yume Kimura

Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) Empty Re: Oups, my bad (Ft. Mathéo Takahashi)

Mer 1 Mai 2024 - 14:14

Ft. Mathéo Takahashi
Tu savais. Tu savais où appuyer pour voir l'angoisse au fond de ses yeux. Mathéo a sans doute changé, mais il y a des choses dont on ne peut se défaire, des choses qu'on ne peut cacher. Le terrain reste le même, et le restera. Tout ce que tu dois découvrir, c'est s'il est plus vert qu'avant ou, au contraire, vide toute vie. Mais ce que tu ignores, et as toujours ignoré, c'est la raison profonde de ce mal-être. Si tu l'avais su, s'il avait osé t'en parler à l'époque, aurais-tu tenu le même discours aujourd'hui ? Aurais-tu appuyé sur les mêmes boutons ? C'est difficile à dire. Il y a tant de paramètres à prendre en compte... Malheureusement, ni toi ni Mathéo n'avez toutes les cartes en main. Vous vous connaissez si bien et en même temps, vous avez encore tout à découvrir de l'autre.

C'est pourquoi tu l'écoutes avec attention, parvenant même à lui offrir un sourire sincère lorsqu'il mentionne la littérature. Un point sur lequel tu n'es guère étonnée. Tu aimais le voir plongé dans ses livres, parfois. C'est ce qui faisait une partie de son charme. Sauf que c'était trop à ton goût, et ça n'avait fait qu'empirer au fil des semaines. Alors une part de toi a finit par détester cette part de lui, et tu le lui avais bien fait comprendre à l'époque. Tu regretterais presque d'avoir pourtant essayé.

▬ J'ai cru comprendre. dis-tu tout en replaçant tes cheveux dans ton dos, souriant au compliment. ▬ Je ne suis pas surprise par ton choix. Et je suis en filière artistique, en design plus précisément.

Tu t'installes un peu mieux dans le fond de ta chaise, prends quelques secondes pour lui répondre. Tu n'es plus totalement sûre de tout ce dont tu as pu lui parler à l'époque mais ça t'importe peu. Ce n'est pas comme s'il pouvait se servir d'une quelconque information contre toi, ou que ça changera l'image qu'il doit avoir de toi. Enfin, tu crois.

▬ Pas grand chose à vrai dire. Après le lycée, je me suis orientée vers des études d'arts graphiques. Mais l'école était assez éloignée de la maison et la mère songeait de plus en plus à déménager pour le boulot. Tu hausses les épaules. ▬ On a fait d'une pierre deux coups en déménageant ici. Je t'avoue que le transfert a été long et assez compliqué. Ça change d'où on était.

Un mal pour un bien, sans doute.

▬ Et toi alors ? J'ai l'impression que tu n'as fait que bouger. Comment vont Lou et Anna ? Elles sont ici aussi ?
Oups, my bad
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Oups, my bad  (Ft. Mathéo Takahashi) Empty Re: Oups, my bad (Ft. Mathéo Takahashi)

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum