Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

Recensement des membres jusqu'au 26 Juillet!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Absque argento omnia vana (Terminé)

Lun 6 Nov 2023 - 23:37



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane se tenait devant la porte du bureau de l'assistante sociale, le cœur battant la chamade. Les événements violent d’il y’a quelques jours avaient laissé des traces encore visible sur son visage. Ses joues étaient encore légèrement rougies par les coups et l'émotion de la dispute avec Alya.

Mitsugu avait pris quelques minutes aux toilette pour se rafraîchir en jetant de l’eau fraiche sur son doux visage et remettre ses pensées en ordre, mais l'anxiété rongeait toujours son estomac.

Elle s’était préparée à cet entretien. La fille de Tsushima avait préparé son dossier soigneusement rempli et avait pris le rendez-vous pour 17h00 afin de ne pas rater ses cours. La jeune femme était effrayée à l’idée de perdre sa bourse à cause d’une simple bagarre nocturne.

Une fois son courage rassemblé, Kazane avait poussé la porte après avoir frappé trois coup assez fort.
La demoiselle entra dans le bureau et fut immédiatement frappée par l'atmosphère lumineuse et chaleureuse qui y régnait. La grande fenêtre laissait entrer la douce lumière du jour, éclairant la pièce d'une lueur apaisante. Les murs blancs semblaient respirer la sérénité, contrastant avec l'agitation qui tourbillonnait en elle.

Le bureau en lui-même était bien ordonné. Les dossiers et les documents étaient soigneusement rangés ou empilés sur le bois du mobilier.
Kazane se sentit à la fois rassurée et intimidée par cette atmosphère de sérieux. C'était ici qu'elle devait plaider sa cause, et chaque détail du bureau semblait exiger d'elle une certaine gravité.

Arizona Williams, l'assistante sociale, était assise derrière son bureau. Ses cheveux bruns encadraient son visage, mettant en valeur ses yeux expressifs. Elle avait une présence au premier abord rassurante. Celle-ci était quelque peu dissimulée derrière un écran d’ordinateur où des dossiers, boite mail et autres logiciels informatiques devaient prendre tout l’espace du rectangle en polycarbonate.

La lycéenne ne connaissait pas vraiment l’assistante sociale, celle qui s’était occupée de sa bourse était une vieille japonaise quelque peu aigrie. Bien-sûr, l’adolescente avait demandé à ses camarades comment été la jeune femme, mais aucun n’a pu vraiment lui répondre. Des rumeurs circulaient, mais Kazane se moquait des racontards non fondés, alors elle dû se résoudre à affronter cette femme à l’aveugle, en priant les kamis pour que se passes bien.

Mitsugu prit une profonde inspiration et salua la femme à la peau de cuivre en se courbant bien bas comme le voulait la tradition japonaise devant quelqu’un de supérieur avant d’avancer d’un pas décider vers le bureau.
Alors qu'elle s'installait dans l'une des chaises en face de Williams, Kazane, malgré sa taille de 1m70, se sentit soudainement petite et vulnérable. Son regard arpenta encore un peu le bureau avant de se concentrer sur son interlocutrice.

-« Williams-sama, merci de me recevoir… Je suis Mitsugu Kazane, Dossier élève 220738 si ma mémoire est bonne… Vous souhaitiez discuter de ma bourse ? »
La voix de la lycéenne était certes limpide et calme, mais une pointe d’anxiété était perceptible pour les plus perceptifs.

Kazane posa ensuite son dossier sur le bureau et le fit glisser devant Arizona, attendant qu’elle ouvre la discussion.
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Mer 8 Nov 2023 - 21:21


La vie d'Arizona privée d'Arizona était peut-être un bordel sans nom qu'elle avait bien du mal à gérer, mais dans le domaine professionnel la jeune femme m'était un point d'honneur à être irréprochable. Son bureau était toujours soigneusement rangé, les icônes de son ordi parfaitement trier, chaque dossiers étaient dans le bac qui lui était destiné, pas une feuille ne dépassait d'un tiroir. si elle était aussi consciencieuse dans son métier c'était déjà parce qu'elle était passionné et elle tenais à être parfaitement organisé pour pouvoir s'occuper convenablement de chaque personne qui franchirait la porte de son bureau. L'assistante sociale savait également qui si elle n''était pas bien organisée ça pouvait être vite le bazar dans ses fichiers, papiers ou numérique. Elle avait en face d'elle des personnes qui avaient des problèmes plus ou moins graves et qui avaient des préoccupations bien plus importantes qu'une assistante sociale désorganisée qui ne savait pas ranger ses affaires.

La jeune femme avait mis un point d'honneur à rendre son bureau un minimum accueillant. Tout n'était pas encore parfait, mais c'était bien mieux qu'à son arrivée : les rideaux étaient toujours fermés, les meubles austères. Il fallait à tout prix que son lieu de travail soit plus accueillant afin que les étudiants qui venaient se sentent rassurés et en sécurité. Alors peu après son arrivée, Arizona avait été voir le doyen pour avoir un peu de budget afin de remeubler cette pièce . Avec de bons arguments et un joli sourire, ça avait fonctionné. Ce n'était pas encore parfait, mais elle comptait bien le décorer davantage à son goût.


Ce jour-là, elle avait rendez-vous avec une jeune lycéenne en 3e année, Kazane Mitsugu, pour un renouvellement de bourse. D'après son dossier le père de cette dernière en avait la garde exclusive à cause de l'lalcoolisme de sa mère. Dossier plus ou moins classique, Arizona se chargera de renouveler sa bourse et par la même occasion lui posera des questions quant à la situation avec sa mère.

Quand l'heure du rendez-vous arriva, on frappa trois grands coups à la porte, puis la lycéenne entra. Encore en train de terminer un dossier Arizona la laissa entrée sans trop la regarder. Absorber par ce qu'elle devait faire. Les salutations de la jeune fille la firent sourire. Elle ne l'avait vue qu'à moitié à cause de son ordinateur qui obstruait sa vision. La politesse protocolaire des Japonais l'amusait souvent, leur formule de politesse et les suffixes qu'ils utilisaient alourdissait leur phrase, mais Arizona ne disait trop rien, c'était une forme de respect hiérarchique, même si elle trouvait que ça instaurait une certaine distance entre les gens.

"Bonjour Kazane, installe-toi, je t'en prie. Je termine un dossier rapidement et je suis à toi."


Leur regard ne s'était pas encore croisé et l'assistante sociale finit rapidement ce qu'elle était en train de faire avant de repousser doucement l'écran de son ordinateur. Elle sourit chaleureusement à la jeune lycéenne.

"Excuse-moi, c'est bon, je suis à toi ! Bienvenue ! Alors dis-moi..."


Elle stoppa sa voix à la vue du visage tuméfié de Kazane, qui avait bien pu lui faire ça? une agression dans la rue? Au sein du campus ? De le harcèlement peut-être. Inquiète l'assistante sociale prit une mine un peu plus inquiète.

"Mais qu'est-ce qui t'es arrivé ?"Arizona était certaine qu'il ne s'agissait pas d'une chute, elle avait vu assez de femmes battus pour reconnaitre la marque des coups, et c'était exactement de ça dont il s'agissait. En bonne professionnelle, Arizona prit un tout plus doux afin de rassurer la jeune fille. "Tu peux m'en parler ne t'inquiète pas, ça ne sortira pas d'ici, si tu le décides bien sûr. Je sais qu'on ne se connaît pas encore, mais je garde ici les secrets les mieux gardés du campus."


demander de se confier à un premier entretient, c'est assez délicat mais là il s'agissait de violence, ça pouvait être tout est n'importe quoi en tout cas ce qui était sur c'était qu'Arizona ne ferait pas d'impasse dessus.
Tenue d'Arizona:
Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Mer 15 Nov 2023 - 12:05



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane soupira, consciente que les marques sur son visage ne passeraient pas inaperçues aux yeux avisés d'Arizona. Elle maudit mentalement Alya.
La demoiselle ne fléchit pas pour autant, soutenant le regard de l'assistante sociale avec une assurance qui cachait malgré tout une certaine vulnérabilité.

-« Plus un secret a de gardiens, et moins bien il est gardé... »

Mitsugu prononçait ces mots de manière machinale, comme si elle avait récité une leçon qu'elle connaissait par cœur. Il n'y avait aucune émotion dans sa voix.

-« Je me suis battue avec ma meilleure amie il y a quelques jours... Rien de grave ou d'intéressant pour vous, Williams-san. »

La demoiselle dévoila une partie de sa vérité, mais elle ne s'étendit pas. Elle savait comment protéger ses secrets tout en dévoilant juste assez pour apaiser la curiosité d'autrui… Franche et directe, tels étaient les qualificatifs qui collaient à l’adolescente, mais elle ne voulait pas trop en dire pour ne pas causer d'ennui à Alya.

Sentant sa jambe droite légèrement trembler, Kazane croisa les jambes pour dissimuler son stress. Les enjeux étaient élevés, et une décision défavorable pouvait mettre en péril son avenir à Kobe. Elle craignait de perdre sa bourse et, par extension, ses études et les rares amitiés qu'elle avait réussi à tisser dans cette nouvelle ville. Ces craintes étaient exacerbées par les voix critiques du passé, particulièrement celle de sa mère.

-« Tu es une bonne à rien, tu vas finir dans un bar à hôtesse, ma fille. »

Les paroles acerbes de sa mère résonnaient encore dans son esprit, accompagnées des images d'une soirée alcoolisée, de bouteilles vides, de remontrances sans fondement, et de disputes inutiles.

Les poings de Kazane se serrèrent involontairement, reflétant la douleur persistante causée par ces souvenirs douloureux, même après deux ans.
Kazane baissa légèrement les yeux, laissant échapper un soupir. Elle était partagée entre la volonté de préserver sa vie privée et celle de trouver un soulagement à travers le partage de ses fardeaux.
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Jeu 16 Nov 2023 - 18:15


Arizona était perplexe, une bagarre avec sa meilleure amie? pourquoi elle avait l'impression que Kazane ne lui disait pas tout? Elle avait l'air anxieuse, C'est fou comme les ados pouvaient se prendre la tête pour rien. Arizona n'était pas adepte de la violence en cas de conflit, elle avait disons...d'autre arme pour arrêter un dispute mais une bonne bagarre pouvait finalement être saine, s'il n'y avait aucune rancœur après.

"Alors ça ma jolie, c'est à moi de décider si c'est intéressant ou non."


Arizona observa Kazane, était-ce la demande de bourse qui la mettait dans cet état de stress, ou alors il y avait autre chose? toujours est-il qu'Arizona ne comptait pas en rester là.

"dis moi, pourquoi vous vous êtes battu?" Elle sourit doucement. "Je suis désolée mais on ne passera pas à ton dossier de bourse tant que je n'en saurait pas plus."


c'était assez franc et ferme de la part d'Ari même si le ton restait doux. Dans tout les cas Kazane ressortirait d'ici avec son dossier de bourse renouveller, Arizona l'avait déjà terminé. Elle avait juste besoin d'un petit moyen de pression. il n'y avait aucune curiosité mal placé, la jeune femme faisait juste son travail. C'était son bureau, ses règles et sur ça elle serait intransigeante. un ado pouvait facilement pensée qu'Ari était ce genre d'adulte qui se mêlait de la vie privée des ado juste par ennuie. cette jeune fille n'avait peut-être pas encore assez de recul pour comprendre qu'il existe des adultes bienveillants, et heureusement d'ailleurs.

"Bon, je t'écoute, à moins que tu veuilles que j'appelle ton prof principal, il doit bien savoir qui est ta meilleure amie. Quand ça sera fait je lui demanderait de venir et toute les trois  on discutera de ce qui c'est vraiment passé. C'est à toi de décider"


Arizona commença à pianoter sur son ordinateur afin que Kazane comprenne qu'elle était déjà en train de chercher le numéro de son prof. En réalité elle était juste en train de fermer toute les fenêtres qu'elle avait laissé ouverte sur son ordi.

Tenue d'Arizona:


Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Sam 18 Nov 2023 - 23:42



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane fixa Arizona d'un regard mêlé d'exaspération et d'incompréhension. Pourquoi cette assistante sociale semblait-elle soudainement intéressée par sa dispute avec Alya ?

La tension dans l'air était palpable, et la jeune lycéenne pouvait sentir le poids des enjeux liés à sa bourse.

-« Alors ça ma jolie, c'est à moi de décider si c'est intéressant ou non. »

La voix d'Arizona résonnait dans le petit bureau, empreinte d'une autorité tranquille qui agaçait Mitugu Elle croisa les bras, les sourcils légèrement froncés, se demandant comment elle pouvait échapper à cette conversation inattendue. Le dossier de bourse était crucial, et elle ne pouvait pas se permettre de laisser la situation dégénérer.

-« Dis-moi, pourquoi vous vous êtes battues ? »

Demanda Arizona, un sourire doux sur les lèvres.

-« Je suis désolée, mais on ne passera pas à ton dossier de bourse tant que je n'en saurai pas plus. »

La frustration monta en flèche chez la lycéenne. Elle n'avait pas prévu de devoir dévoiler les détails de sa dispute avec sa meilleure amie.
C'était une affaire personnelle, et elle ne voulait certainement pas que cela interfère avec sa bourse. Mais la réalité était qu'Arizona avait tout pouvoir ici, et Kazane le savait. Elle pouvait sentir la fermeté de la position d'Arizona, et la jeune lycéenne se demandait si elle n'avait pas intérêt à coopérer pour éviter des complications.

-« Bon, je t'écoute, à moins que tu veuilles que j'appelle ton prof principal, il doit bien savoir qui est ta meilleure amie. Quand ça sera fait, je lui demanderai de venir, et toutes les trois, on discutera de ce qui s'est vraiment passé. C'est à toi de décider. »

Arizona commença à pianoter sur son ordinateur, donnant à l’adolescente l'impression que le processus était déjà enclenché. Le sentiment d'impuissance et d'injustice la bouillonnait, mais elle se retint d’exploser sur la gaijin.

Kazane sentait la colère monter en elle comme une flamme dévorante. C'était une sensation brûlante qui parcourait chaque centimètre de son corps, du creux de son estomac à la pointe de ses doigts. Ses muscles se tendaient, prêts à exploser sous la pression de l'émotion bouillonnante qui la submergeait.
Dans ses veines, le sang pulsait avec une intensité accrue, transportant cette colère comme une vague furieuse. Chaque battement de son cœur résonnait dans ses tempes, martelant un rythme discordant qui reflétait sa frustration grandissante. Son visage, habituellement calme et fermé, était maintenant déformé par l'expression d'une indignation contenue.

Les mains de la demoiselle se crispaient involontairement en poings serrés, les jointures devenant blanches sous la pression. Elle pouvait sentir la chaleur émanant de ses paumes, une manifestation physique de l'énergie ardente qui couvait en elle. Les muscles de son visage étaient tendus, soulignant des sourcils froncés et des lèvres pincées.

Son regard, d'ordinaire empreint de détermination et d'une certaine ouverture, laissait maintenant transparaître une pointe de résistance brulante. Les éclats de colère brillaient dans ses yeux marrons, comme des braises prêtes à s'embraser à la moindre provocation. Chaque mouvement, chaque geste trahissait la colère qui la consumait de l'intérieur.

Mitugu sentait cette force bouillonnante chercher une issue, une manière de s'exprimer. C'était comme une tempête prisonnière dans un espace trop restreint, cherchant désespérément à se libérer. Ses émotions, d'ordinaire bien maîtrisées, semblaient sur le point d'exploser dans un feu d'artifice de rage.
Mais, la jeune femme ne voulait pas que la situation empire.

Kazane soupira, une expression de contrariété mêlée de résignation sur son visage, elle planta ses yeux dans ceux d’Arizona.

-« Très bien, Williams-san, si cela vous fait plaisir…. On s'est disputées à propos de choses stupides. Suite à une confidence de ma part, elle m’a comparé à ma mère qui est une alcoolique qui me déteste et m’a fait vivre un calvaire… Mais c’est moi qui porté les coups les plus violents. »

La dernière partie de la phrase était un mensonge. Kazane défendait juste sa meilleure amie. Cependant, la jeune femme ne mentait jamais d’habitude, et quiconque d’observateur pouvait voir le contraste entre la franchise habituelle de la demoiselle et ce qu’elle disait en dernière partie.

-« Votre curiosité est satisfaite, Williams-san ? »
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Jeu 23 Nov 2023 - 21:31


Arizona observait l'adolescente qui semblait bouillonner intérieurement. C'est fou ce que les ado pouvaient en faire des caisses pour pas grand chose, mais bon elle était passée par là elle aussi. Et puis...La jeune femme usait de méthodes pas très académique pour arriver à ses fins. c'était vraiment bienveillant de sa part, et drôle aussi il fallait l'admettre. son petit jeu à pianoter dans le vide sur son clavier fonctionna assez rapidement puisque Kazane lui expliqua les raisons de sa dispute avec sa meilleure amie. évidement, elle ne lui disait surement toute la vérité, mais d'après ce qu'elle pouvait voir Kazane semblait plus agacée par la question d'Arizona que traumatisée par cette bagarre. d'autant plus que la professionnelle avait bien remarqué que la lycéenne avait prit grandement sur elle pour ne pas lui sauter à la figure. Ari sourit, satisfaite.

"Eh ben voilà...tu vois c'était pas si compliqué. Et détends toi s'il te plait tu as l'air toute crispée!"


elle était assez familière Arizona, une sorte de familiarité bienveillante, il y avait quelque chose de touchant chez cette lycéenne. Evidement le faite qu'elle se soit disputer avec son amie au sujet de sa mère n'était pas entré dans l'oreille d'une sourde mais elle gardait ça pour plus tard. la jeune femme prit le dossier de bourse de Kazane ranger dans le tiroir et le posa sur le bureau face à elle. l'objet de ses désirs était juste là mais elle n'en avait pas encore fini avec la lycéenne.

"J'ai encore quelques petites questions à te poser, tu veux bien?"


En réalité le dossier de bourse avait déjà été envoyer numériquement, ce dossier en format papier était juste une copie que devait conserver les bénéficiaires, mais visiblement la lycéenne n'en savait rien. Et c'était encore plus amusant pour Arizona qui allait pouvoir se servir de ça. la brune ne mentionna pas le dossier qu'elle venait de poser devant la japonaise mais elle avait déjà surement compris ce que c'était et qu'elle allait devoir coopérer si elle voulait l'avoir.

"Comme se sont passé tes premiers mois ici? ton adaptation avec les autres? le manque de tes proches? le club que tu fréquentes? si tu rencontres des difficultés? tout ce que tu penses être pertinente... ou plutôt tout ce qui est susceptible de pouvoir m'intéresser."


L'assistante sociale avait bien appuyé ses derniers mots, elle jubilait intérieurement et était impatiente de savoir si Kazane allait continué à rester aussi calme. les questions posées étaient sommes toute assez ordinaires, c'était la forme qui n'était pas bonne. Mais bon, depuis qu'elle exerçait ce métier, Arizona n'était pas du genre à utiliser les méthodes conventionnelles qu'on lui avait inculqué pendant ses études et bien souvent elle agissait selon la personne qu'elle avait fasse à elle. c'était une bonne observatrice et cette technique lui avait toujours réussit jusqu'à présent. Enfin, peut-être que tout ça c'était des excuses et qu'elle avait juste envie de s'amuser un peu.
Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Sam 25 Nov 2023 - 20:43



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane se sentait de plus en plus agacée par les remarques et l'attitude décontractée d'Arizona Williams, l'assistante sociale la plus étrange qu’elle n’ait jamais vu.

La jeune femme était assise en face d'elle, pianotant distraitement sur son clavier, affichant un sourire satisfait. L'adolescente ne comprenait pas vraiment ce petit jeu de familiarité bienveillante de la part de l’étrangère… Elle voyait cela comme de l’hypocrisie.

Arizona avait un style d’approche peu conventionnelle, un style qui agaçait particulièrement Mitsugu. Les menaces d’appeler le professeur principal ne faisaient qu'accentuer l'irritation de la lycéenne. Elle se sentait jugée, comme si elle n’était qu’une bête de foire.

La jeune femme ne semblait pas comprendre l'intensité des sentiments de Kazane à propos de sa dispute avec sa meilleure amie. Elle avait réussi à tirer de l'adolescente une explication, bien que la demoiselle restait sur la réserve, ne dévoilant probablement pas toute la vérité… Une victoire aux yeux de la fille de Tsushima…Mais sa saveur serait de courte durée.

-« Eh ben voilà...tu vois c'était pas si compliqué. Et détends-toi s'il te plaît, tu as l'air toute crispée ! »

Le ton familier et la façon dont Arizona semblait prendre la situation à la légère irritaient Kazane davantage. Elle ne pouvait pas s'empêcher de ressentir une certaine condescendance dans les paroles de l'assistante sociale. Cependant, elle prit sur elle pour ne pas répondre de manière impulsive. C'était une situation administrative, et elle devait coopérer pour obtenir la bourse dont elle avait tant besoin.

-« Oh, désolée Williams-san, je me demande ce qui me crispe… Cela n’arrive que quand on m’agace…étrange n’est-ce pas ? »

Arizona prit le dossier de bourse de Mitsugu et le posa sur le bureau. La brune se mit à poser une série de questions, toutes formulées de manière détachée, presque nonchalante. Kazane avait la désagréable impression que l'assistante sociale jouait avec elle.

-« J'ai encore quelques petites questions à te poser, tu veux bien? »

Kazane acquiesça d'un signe de tête, gardant son calme en dépit de l'irritation qui montait en elle. Elle avait l'impression d'être prise dans un jeu auquel elle n'avait pas choisi de participer… Cependant, elle ne put s’empêcher de lâcher.

-« Pas vraiment, mais bon, vous vous ennuyez donc… Allons-y. »

Son interlocutrice lui envoya toutes ses questions :

-« Comme se sont passés tes premiers mois ici? Ton adaptation avec les autres? Le manque de tes proches? Le club que tu fréquentes? Si tu rencontres des difficultés? Tout ce que tu penses être pertinent... ou plutôt tout ce qui est susceptible de pouvoir m'intéresser. »

Les mots étaient posés avec une intention évidente. Arizona cherchait quelque chose, mais l’adolescente ne parvenait pas à déterminer quoi. Les questions, bien que courantes dans ce genre d'entretien, étaient présentées de manière inhabituelle, presque comme si l'assistante sociale jouait à un jeu pour satisfaire son égo.
La lycéenne, croisant les bras, tentait de maîtriser son agacement grandissant. Elle répondit avec calme, essayant de rester concise tout en fournissant des informations pertinentes.

-« Les premiers mois se passent comme ils peuvent, je n’aime pas les grandes villes… L'adaptation est encore en cours, bien que mon fort caractère soit clivant.  Le manque de mes proches... gérable… Côté clubs, je suis principalement dans celui de natation… J’étais la meilleure dans mon ancien lycée. »

Mitsugu soupira en levant les yeux au ciel avant de poursuivre :

-« Je suis dans celui de littérature et celui des aventuriers, mais pour le dernier, j’y vais jamais… Rien de particulier. Et les difficultés, on fait avec.. »

Kazane planta son regard acéré dans les yeux d’Arizona.

-« Vous êtes contente ? Non je suppose… Mais avant de poursuivre l'interrogatoire, je ne suis pas jolie... Donc éviton les "ma jolie", Williams-san»
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Dim 26 Nov 2023 - 14:07


Kazane n'arrivait pas à percevoir les intentions de l'assistante sociale, en même temps Ari ne s'y prenait peut-être pas de la bonne manière. Malheureusement, elle était obligée, face à cette petite lycéenne récalcitrante. Arizona écouta alors attentivement les explications de la lycéenne sur ce qui lui semblait important. Elle ne supportait pas les grandes villes, pourtant en comparaison avec Tokyo, Kobe faisait pâle figure en termes de démographie. De ce fait, l'assistante nota que la fille de la campagne devait être de nature solitaire. Un Caractère clivant ? Tiens, ça leur faisait au moins un point commun. Ces proches lui manquaient ça, elle en était certaine. Et puis championne de natation ? Incroyable, mais en même temps pas si étonnant que ça Kazane était grande et avait les épaules bien dessinées, un corps d'athlète. Arizona était rassurée, la lycéenne semblait avoir une vie bien remplie.

"Championne de natation ? Je suis très impressionnée ! J'aimerais bien assister à un de tes entraînements pour voir ce que ça donne !"

La jeune fille ne voulait toujours pas se détendre et commença à a attaquer sur sa familiarité. C'est étrange, mais elle avait comme un air de déjà vue...Shintaro! Cette petite était la version miniature de ce démon : les mêmes sourcils froncés en permanence, cette même contradiction permanente... Encore une preuve que cet idiot immature n'était pas sortie de sa crise d'adolescence! Kazane avait encore une chance d'être sauvé, elle. Déjà, ça devait passer par de la confiance en elle, et pour commencer d'arrêter de se dévaloriser !

"Alors là non ! On ne se dévalorise pas devant les autres! jamais ! C'est la règle numéro une et la plus importante ! tu es très mignonne ma jolie!" Elle avait accentué son articulation de sa dernière histoire que ça rentre bien dans le crâne de la nageuse. "Regarde-toi! Grande, athlétique,des jambes interminables, de long et magnifique cheveux, un regard perçant..." Arizona s'arrêta et pointa son doigt pile entre les deux yeux de l'étudiante "Mais arrête de froncer les sourcils, tu vas vieillir plus vite que prévue." Et puis elle prit un air étonné comme si elle venait d'avoir une révélation. "À moins que ce soit moi qui te mette dans état là!?"


Arizona rit doucement, avant de se calmer et de poser son stylo. Elle sourit à la lycéenne en la regardant cette fois-ci plus sérieusement.

"Très bien merci Kazane, finalement, tu m'as donné plus d'info que je ne l'espérais. J'ai beaucoup entendu parler de toi et je ne se savais pas trop comment aborder cet entretien mais je crois que finalement je m'y suis pas trop mal prise. Tu me pardonnes cette familiarité à ton égard ? Le protocole japonais m'a toujours mis un peu mal à l'aise."


Arizona était beaucoup plus sérieuse maintenant, mais toujours très douce. Le sujet était trop important pour que Kazane pense qu'on se moque d'elle.

"La psychologue m'a laissé une note te concernant. Ne t'inquiète pas, je ne sais rien de ce que vous vous êtes dit. Je sais que c'est un sujet compliqué à aborder pour et si Oribe-san m'a demandé d'intervenir, c'est uniquement pour ton bien. Évidemment, c'est à toi de choisir si tu qu'on en parle ou pas."


Et fit glisser le dossier de bourse jusqu'à Kazane.


"Tiens, c'est ton dossier...Mais il ne s'agit là que d'une copie. L'original a été envoyé numériquement tout à l'heure avant ton arrivé. Désolée, j'avais besoin de ce petit moyen de pression pour te faire parler hihihi..."


Elle espérait ne prenne Kazane pas trop mal cette petite manipulation bienveillante.

Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Lun 27 Nov 2023 - 18:11



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane était assise en face d'Arizona, les sourcils toujours froncés, exprimant son agacement face à cette situation qui lui échappait.

Elle ne parvenait pas à saisir les véritables intentions de l'assistante sociale, et chaque mot prononcé par Arizona ne faisait qu'accentuer son malaise. L'idée de devoir exposer sa vie personnelle, même partiellement, la rendait inconfortable, et elle s'enfermait dans une attitude poliment insolente et méfiante.

Les commentaires d'Arizona sur la vie de Kazane n'avaient pas l'effet escompté. L'assistante sociale, tentant maladroitement de créer un lien en louant les réalisations de la lycéenne, ne faisait qu'irriter davantage cette dernière. La mention de la natation, pourtant une réussite pour beaucoup, n'arrachait qu'un soupçon de mépris à Kazane. Elle se sentait jugée, scrutée, et cela faisait naître en elle une hostilité grandissante.

-« Championne de natation ? Je suis très impressionnée ! J'aimerais bien assister à un de tes entraînements pour voir ce que ça donne ! »

Pour Mitsugu, le ton d'Arizona était teinté de fausse admiration, et cela ne parviendrait point à percer la carapace que la demoiselle avait érigée autour d'elle. Au contraire, chaque compliment semblait être faux à ses yeux.

-« Ben voyons… Venez le soir et à partir de 9h00 jusqu’à 13h00 le week-end si vous n'avez pas d'autres âmes à torturer pendant le petit déjeuner. »

Les bras croisés contre sa poitrine, la jeune femme gardait son visage froid tandis que ses yeux fixaient sans ciller le regard de l’assistante sociale.

-« Alors là non ! On ne se dévalorise pas devant les autres ! Jamais ! C'est la règle numéro une et la plus importante ! Tu es très mignonne, ma jolie ! »

La réprimande d'Arizona ne faisait que renforcer la frustration de Kazane. L'assistante sociale tentait de jouer les conseillères bienveillantes, mais ses paroles semblaient creuses.

-« Regarde-toi ! Grande, athlétique, des jambes interminables, de longs et magnifiques cheveux, un regard perçant... Mais arrête de froncer les sourcils, tu vas vieillir plus vite que prévu. »

L'énumération des caractéristiques physiques de Kazane, loin de la flatter, la mettait mal à l'aise. Les conseils sur son expression faciale ne faisaient qu'ajouter à son irritation.

-« Si vous le dites Williams-san… Vous eêtes aussi charmante, mais je ne suis pas intéréssée. »

La tentative d'Arizona de détendre l'atmosphère par un léger rire était vaine. Malgré son sarcasme, la lycéenne demeurait impassible, ses yeux exprimant un mélange de perplexité et d'agacement.

Le changement de ton d'Arizona, passant de la légèreté à une soudaine sérieux, n'échappa pas à l’adolescente. Elle était intriguée, mais sa méfiance restait intacte. Lorsque l'assistante sociale aborda le sujet de la psychologue et de la note laissée à son intention, Kazane retint son souffle, elle sentit une pointe d'anxiété monter en elle.

-« La psychologue m'a laissé une note te concernant. Ne t'inquiète pas, je ne sais rien de ce que vous vous êtes dit. Je sais que c'est un sujet compliqué à aborder, et si Oribe-san m'a demandé d'intervenir, c'est uniquement pour ton bien. Évidemment, c'est à toi de choisir si tu veux en parler ou pas. »

Kazane lâcha un léger soupir de soulagement, décrispant quelque peu son visage.

Arizona fit glisser le dossier de bourse vers son interlocutrice, révélant sa petite manipulation pour obtenir des informations. L'expression de lycéenne, initialement teintée d'irritation, bascula dans la perplexité mêlée à une pointe de mécontentement. Elle n'appréciait pas l'idée d'être manœuvrée, même dans un cadre bienveillant.

« Tiens, c'est ton dossier... Mais il ne s'agit là que d'une copie. L'original a été envoyé numériquement tout à l'heure avant ton arrivée. Désolée, j'avais besoin de ce petit moyen de pression pour te faire parler, hihihi... »

Le rire d'Arizona résonna étrangement aux oreilles de Kazane, comme un écho de la tentative de détente qui avait échoué précédemment.
La lycéenne ressentit un mélange de frustration et de désarroi. Elle ne voulait pas être manipulée, même pour son bien. C'était une intrusion dans sa vie privée qu'elle ne tolérait pas, même de la part d'une assistante sociale bien intentionnée.

Alors, elle saisit sèchement le dossier et le parcouru rapidement… Mais au fond d’elle, la jeune femme était soulagée que sa bourse fut renouvelée.
Lorsqu'elle s'exprima, sa voix était cinglante, chaque mot était prononcé distinctement, soulignant son mécontentement.

-« Merci Williams-san… Mais NE.REFAITES.PLUS.JAMAIS.CA ! »

Puis, elle se leva, regardant son interlocutrice avec rage, les deux poings contre le bureau.

-« Kuso ! Pourquoi tout le monde veut me parler de ma mère ! Personne ne peut rien faire à ce sujet !»
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Ven 1 Déc 2023 - 20:10



Ok, Kazane ne semblait pas avoir apprécié la petite supercherie de l'assistante sociale, mais qui pouurait la blamer? Pour un élève qui n'avait pas forcément les moyens financiers pour étudier ici, la bourse pouvait être une vrai source de stress. Évidement l'Américaine acceptait et traitait toute les demandes, mais ça Kazane ne pouvait pas le savoir. Et Évidement après avoir appris ça, commencer à parler de sa mère ça va allait un peu plus compliqué que prévue. L'assistante sociale laissa la lycéenne s'énerver, c'était totalement compréhensible. Elle regardait la nageuse taper du point sur la table, crier un peu.
" Kazane tu es encore une enfant, ce n'est pas à toi d'arranger ça. Tu n'as pas non plus à supporter ça." Elle prit une voix douce et posée." Ton dossier de bourse est envoyé, il sera reconduit dans les jours qui arrivent. Tu peux partir si tu le souhaites, je ne retiens personne ici. Mais sois en sûr, je ne vais pas laisser cette situation perdurée. Ta mère est malade, c'est un faite, mais c'est une adulte, une mère...Et aucun enfant ne devrait supporter ce que tu vis."


Arizona savait qu'elle devait choisir les bons mots pour Kazane, mais en même temps elle voulait être totalement honnête avec elle. Sa mère la mettait en danger émotionnel et c'était son rôle d'assistante sociale de la protéger de celà. Kazane était malgré tout une petite fille, une petite fille en manque de sa maman.

"Écoute, je vais être franche et direct avec toi.J'ai bien compris que tu préférais qu'on soit totalement transparent avec toi. On a retirer le droit de garde à ta mère à cause de son alcoolisme, mais visiblement, les échanges que vous avez toute les deux ne donne rien de bon non plus. J'aimerais que tu m'en parles pour pouvoir réellement te donner mon avis. Évidement il y a les notes de la psy, mais ça ne me suffit pas, j'ai besoin d'entendre ce que toi tu ressent et comment tu te sens après ces échanges."


Le sourire d'Arizona avait disparu. L'assistante sociale avait déjà vu beaucoup trop d'enfants se détruire à cause de leur parent drogue, alcool... Tout un tas d'addiction qui avait détruit des familles. Des enfants qu'on laissait sans repaires, sans cadre, sans amour. Kazane en était un exemple parfait. Évidemment, elle avait son père, mais lorsqu'un des deux parents était défaillant tout s'écroulait. s'il le fallait, Arizona irait directement voir sa mère pour lui faire parvenir une décision de justice qui lui interdirait de rentrer en contact avec sa fille. Mais il fallait que Kazane s'ouvre.

"Écoute Kazane, tu es une jeune fille talentueuse et bonne élève. Tu as une vie sociale, des amis et tu es même membre d'un club. Tu n'as pas envie de mourir Kazane." C'était frontal comme elle savait le faire. Mais nécessaire. Il fallait mettre des mots sur tout ça, le formaliser, sinon ça restait flou. Et les envies suicidaires de Kazane étaient trop graves pour que ça reste flou et non nommée".Tu as fini par croire tout ce que ta mère te disais, mais tu te bats encore. Laisse-moi t'aider s'il te plaît." Elle avait pris une voix plus douce et rassurante. Kazane était juste une petite fille qui avait besoin d'une maman et à défaut d'en être une, Arizona voulait bien prendre un peu de poids qui pesait sur les jeunes épaules de la lycéene. "Il y a des adulte qui sont la pour toi, il faut juste que tu nous fasse confiance."


Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Mar 5 Déc 2023 - 21:59



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane restait debout devant le bureau d'Arizona, fixant l’assistante sociale avec intensité, mais écoutant ses arguments.

Les paroles de la femme à la peau colorée par le soleil d’orient résonnaient dans sa tête, un mélange de douceur et de franchise qui la perturbait après sa tentative de manipulation. La jeune lycéenne était énervée, mais au fond d'elle, elle sentait une certaine vulnérabilité se faufiler à travers sa colère.

Arizona la regardait avec empathie, peut-être qu’elle comprenait que cette situation était difficile pour Mitsugu.

Elle avait changé de stratégie, elle lui avait parlé avec sincérité, essayant de percer la carapace que la lycéenne avait forgée au fil des années.

La tension dans la pièce était palpable, l’adolescente sentait encore son cœur brûler et ses tempes se faire marteler par le sang qui s’y écrasait sous l’impulsion de la rage légitime qui avait fleurit depuis le début de cet entretien.

Après un moment de silence tendu, Kazane se rasseyait en soupirant à plusieurs reprises, comme si elle tentait de relâcher la pression qui pesait sur ses épaules. Son regard restait fixé sur son interlocutrice, mais celle-ci pouvait percevoir un mélange de frustration et de tristesse dans ses yeux sous la rage qui habitait ses yeux.

-« Je ne suis plus une enfant. Je n'ai pas besoin d'aide… J'ai toujours résolu mes problèmes moi-même. C'est comme ça que j'ai toujours fait jusqu'à présent, Williams-san. »

La voix de la jeune femme était sèche, agacée mais terriblement sincère… Mais, au moins, elle ne criait plus.

Puis, le discours d’Arizona sur la transparence fit échapper un rire bref à la demoiselle énervée. Ces paroles semblaient glisser sur Kazane sans vraiment pénétrer sa carapace.

-« Ah ! Vous êtes tellement transparente que vous m'avez fait chanter... WOW, j’applaudis l’honnêteté... »

Ajoutant le geste à la parole, Mitsugu joignit ses mains pour faire une parodie d’applaudissement avant de soupirer lourdement, les épaules tremblantes.

Le sourire d'Arizona avait disparu. Cette femme espiègle semblait avoir disparu, laissant sa place à une personne sérieuse et empathique ?

La lycéenne n’en savait rien, mais elle allait continuer à faire ce qu’elle avait toujours fait… Dire ce qu’elle pense.

-« Oui, ma mère n’a fait que me rabaisser durant mon enfance jusqu’à l’an passé. Elle aurait voulu un garçon, selon elle je suis la cause de tous ses problèmes, de son divorce, etc... En gros, le mal incarné quoi… Pourtant, j’ai toujours l’espoir qu’elle m’aime… Parfois, nos appels se passent bien… »

Kazane renifla de dégoût. Pas pour sa mère, mais pour elle-même. Quelle sotte elle était de croire que tout pourrait s’arranger… Au fond d’elle, la fille unique des Mitsugu savait qu’elle devrait la confronter en face-à-face.

Mais elle n’était pas prête… Pas encore… Il fallait survivre à Kobe, cette ville tentaculaire où elle se sentait emprisonnée. Les immeubles étaient pour elle des barreaux de prisons… Les câbles aériens des trams, des toiles d’araignées… Kobe était une cage.

Puis, vint le sujet du suicide… Et là, la demoiselle trembla de tout son corps. Elle répondit avec la même rage :

-« Qu’est-ce que vous en savez, Williams-san ? Vous ne connaissez pas et vous m'oublierez dès le prochain rendez-vous... Tout le monde est remplaçable. Si je disparaissais, nul ne s’en soucierait… Y’aurait même pas mon nom dans les nécrologies. »

Elle rit, ses longs cheveux noirs tombent devant ses yeux et ses joues, masquant les larmes serpentant sur ses joues pour se jeter dans le vide et mourir sur le sol, ne laissant que des petites flaques.

-« On est 126 millions dans ce beau pays, je ne suis strictement rien. Un rouage remplaçable, jetable… Un numéro… Personne, quoi. »

Ses poings se serrent jusqu’à ce que les articulations deviennent blanches sous la pression, seule la douleur de ses ongles rentrant dans ses paumes l’empêchent de craquer.

Kuso ! je suis pathétique pas vrai ? J’espère que je vous ai amusée… »
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Mer 6 Déc 2023 - 23:48


Kazane lâcha enfin tout ce qu'elle avait en elle, ou plutôt elle avait vomit ce qu'elle ressentait. En tant qu'assistante sociale, Arizona était satisfaite, elles allaient pouvoir avancer. Humainement, c'était plus compliqué, c'était dur de voir une personne aussi jeune sombrer. Arizona en avait vu un paquet et elle savait d'expérience qu'il ne fallait pas trop s'imprégner émotionnellement de la situation. Même si actuellement la seule chose qu'elle voulait c'était de prendre cette jeune fille dans les bras pour soulager sa peine. Mais elle devait prendre les choses avec du recul, c'était une professionnelle et malheureusement, un câlin n'avait jamais arrangé une situation, même si sur le coup ça pouvait soulager.

Elle laissa la lycéenne s'exprimer jusqu'au bout, sans l'interrompre une seule fois. Elle ne la quitta pas du regard, Arizona pouvait voir la rage, mais aussi beaucoup de tristesse dans les yeux de Kazane. Arizona semblait calme, du moins extérieurement.

"Kazane il faut que tu arrêtes, arrêtes d'espérer que les choses changent, arrêtes d'espérer un, je t'aime de la part de ta mère." Elle regarda Kazane soucieuse. "Pas tant qu'elle n'y ira pas mieux... Tu sais, être mère ce n'est pas quelque chose d'iné." Elle cherchait ses mots pour que ce soit le plus clair possible pour la jeune fille. " il y'a des femmes qui sont incapables de donner de l'amour à leur enfant, pas par haine profonde pour eux. C'est juste que ces femmes n'ont pas les outils pour l'être. Elle n'ont elle-même pas reçu l'amour de leur parent, ou bien elles ont vécu des choses qui font qu'elles en deviennent incapable d'aimer."Elle hésita quelques instants puis reprit " mais ce n'est pas quelque chose qui est gravé dans la roche et la situation pour ta mère peut s'arranger. Mais toi en attendant, il faut que tu lâches prise. Il faut que tu prennes conscience que ta mère et malade et visiblement, il ne s'agit pas que d'alcool. Tu sais la plupart du temps les gens ne sont pas foncièrement méchant, c'est juste qu'ils ont en eux une souffrance terrible."


Puis Kazane avoua enfin son envie d'en finir. Arizona avait du mal à y croire, elle ne remettait absolument pas en cause la souffrance de la lycéenne en question, mais ce qu'elle décrivait ressemblait plus à un appel au secours. Arizona n'était pas psychologue, mais elle était persuadée que Kazane n'avait pas envie de mourir.

"C'est vrai, tu as raison... Si demain tu meurs, la terre va continuer de tourner et la vie reprendra son cours comme si rien n'était passée. Tes proches auront tous une période de deuil plus ou moins longue et finalement, tu ne seras plus qu'un souvenir pour les autres. Il n'y aura que ton père et tes amis très proches qui ne pourront pas dire ton nom sans pleurer. Et moi, j'aurais certainement énormément de regret de ne rien avoir pu faire pour t'aider." Elle s'arrêta quelques instants avant de reprendre "Mais ça, c'est le cas pour tout le monde Kazane, une vie n'est d'autre qu'une vie, il n'y en a pas une qui vaut plus qu'une autre. C'est pour ça qu'elle est si importante. Chaque vie compte Kazane. et qu'en est-il de toi? Tu as envie de mourir et de laisser tomber la natation alors que tes yeux brûlent de détermination ? Tu as envie de mourir et de laisser tomber ta meilleure amie, alors que t'es prête à te battre avec elle puis à te réconcilier aussitôt tellement votre relation est forte? Tu as envie de mourir ici dans cette ville que tu détestes alors que des choses magnifiques t'attendent ailleurs? Tu as envie de mourir alors que dans tes yeux je ne vois aucune lassitude mais plutôt de la rage et de la détermination."


L'assistante sociale sourit doucement.



"il y a des moments difficiles dans la vie mais quand on a traversé tout ça et qu'on regarde derrière sois on est fière de voir qu'on est encore debout." Et si parfois, c'est trop dur, accepte l'aide des personnes qui te tende la main."



Elle avait encore outrepassé son rôle, du moins elle ne prenait pas le chemin conventionnel. Sa façon de parler n'avait rien de celle d'une assistante sociale. Comme s'il y avait un modèle type pour aider les gens au bord du suicide.





Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Dim 10 Déc 2023 - 0:03



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane fixa Arizona d'un regard incisif, une lueur de colère flamboyant dans ses yeux sombres.

Les mots de son interlocutrice restèrent en suspend dans l'air tendu entre elles, mais au lieu de répondre immédiatement, Mitsugu laissa échapper un rire teinté de sarcasme.

Son rire résonnait dans la pièce, une symphonie discordante à laquelle Arizona ne pouvait échapper.

« Volcan… »

Lança la lycéenne, le mot glissant de sa bouche avec une pointe d'amertume.

-« C'est ainsi qu'ils me nomment. Un torrent de feu, prêt à tout dévaster sur son passage. »

Elle marqua une pause, laissant ses paroles planer dans l'air saturé d'électricité avant de sourire et de rire à nouveau.

-« Je suppose que ça me va. »

Une légère lassitude s'empara de Kazane, le tumulte de ses émotions s'apaisant progressivement.

Pourtant, une agitation persistante dans son regard témoignait d'une tempête intérieure loin d'être apaisée. Elle scruta Arizona, son expression dévoilant une complexité d'émotions enfouies sous la surface rugueuse de son être.

-« Williams-san, vous semblez bien déterminée à connaître le fond de ma nature, à explorer les failles de ma courte et pathétique existence. »

Un soupire profond accompagna ses paroles.

-« Pourquoi tant d'intérêt pour quelqu'un comme moi ? Une ado' rebelle que vous jugez sûrement débile. »

Demanda-t-elle, un soupçon d'exaspération dans sa voix.
La demoiselle réagit directement après sa phrase. Un rire, moins teinté de sarcasme cette fois-ci, éclata de ses lèvres.

-« Je suis personne… Je ne sais même pas pourquoi je suis encore là… »

Dit-elle avec un haussement d'épaules nonchalant.

-« Une ombre parmi tant d'autres dans ce monde. Vous cherchez des réponses qui n'existent peut-être même pas. »

Elle fit une pause, ses yeux fixant un point invisible au-delà des murs de la pièce.

-« Rage et détermination, voilà ce qui me définit, c'est enraciné trop profondément pour que cela cesse. »

Un sourire amer étira ses lèvres.

-« Mais bon, l'envie de mourir est là et je ne sais m’en débarrasser… »

Continua-t-elle d'un ton las.

La jeune femme retint des larmes avec une fermeté résolue, détourna le regard vers le sol, laissant ses longs cheveux noirs corbeau couvrir à nouveau ses yeux, comme un voile cachant la vulnérabilité qui résidait au plus profond d'elle-même.
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Lun 11 Déc 2023 - 21:21


Arizona savait que ses mots étaient durs, durs à entendre et dur à intégrer. Mais elle avait envie de créer un électrochoc chez cette jeune fille totalement perdue qui passait son temps à se flagéller, comme si les épreuves de la vie n'étaient pas suffisantes. Kazane ne se définissait que part des adjectif de rage et de colère et elle avait l'impression que les autres la voyaient également de la même façon. Évidement d'un point de vue extérieur, on pourrait le penser et Arizona ne connaissait pas Kazane personnellement mais elle savait malgré tout que la lycéenne avait des amis, un cercle social, elle était capable de communiquer avec ses semblables, sinon elle ne serait pas là. Arizona l'avait vue, elle le sentait. Elle avait entendu l'écorce craquer, le masque de Kazane était en train de tomber et c'était une bonne chose.


L'assistante sociale, se gratta le crâne avec son stylo et souffla doucement. " Tu dois être tellement fatiguée kazane...."Elle posa ensuite ses mains sur son bureau l'air pensive. " Tu sais, depuis que je suis toute petite, on me dit qu'il faut d'abord s'aimer sois même pour que les autres nous aiment." l'Américaine haussa les sourcils, elle regarda dans le vide, tristement. "Mais qu'est-ce que ça signifie en réalité ? La plupart du temps, on ne voit que nos défauts et on les déteste, on est bien incapable de trouver nos propres qualités... Par contre, lorsqu'on arrive à trouver juste une personne qui nous accepte tel que nous sommes, qui apprécie notre compagnie et qui arrive à voir nos qualités alors à ce moment-là seulement, on est capable de s'aimer."


son regard se tourna alors vers Kazane, Arizona lui sourit doucement. "Je suis sûr que si tu cherches dans ta tête, tu trouveras au moins une personne qui t'aime, une personne qui pourra te citer toutes les qualités que tu es incapable de voir. Ça peut-être ton père, ta meilleure amie ou tes camarades du club de natation, peut-importe, mais dans toutes ces personnes, une ou plus apprécie la personne que tu es. Et ce n'est pas grave s'ils ne connaissent pas le contenu de ton cœur, ce n'est pas grave s'ils ne te comprennent pas totalement. Le plus important, c'est qu'il t'apprécie, tel que tu es."


Arizona haussa doucement les épaules. " Tu as raison, je ne suis absolument personne pour toi. Mais j'ai envie de t'aider, tu mérites d'être aidé parce que toi au moins tu as le courage de retirer ton masque et d'accepter tes émotions et de les accueillir même si c'est dans la douleur...Moi... Je suis bien trop lâche pour pouvoir le faire." Elle s'arrêta un instant, comme si elle venait de se rendre compte qu'elle avait trop baissé sa garde. " Je ne voulais pas remettre en cause ou minimiser ton envie de mourir, pardonne-moi. Cependant, je la vois la flamme dans tes yeux, elle est faible, mais bien présente et je ne veux pas la laisser s'éteindre. Alors s'il te plaît, au moins à mon échelle, laisse-moi t'aider à lui redonner plus de vie."



Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Dim 17 Déc 2023 - 23:39



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane releva lentement la tête, ses yeux empreints d'une intensité brûlante fixant son antipathique assistante sociale. Des traces de larmes sillonnaient encore ses joues, mais malgré la fragilité de l'instant, elle planta son regard dans celui d'Arizona avec détermination.

-« Personne ne voudrait accepter une débile comme moi, n’importe qui me bat aisément dans chaque discipline... Mais... Merci pour vos mots… »

Murmura-t-elle d'une voix pouvant se rompre à tout moment… Elle était empreinte d'une vulnérabilité déchirante.
Un léger sourire discret naquit sur les lèvres de l'adolescente, témoignant d'une gratitude mêlée d'une pointe d'espoir.

Arizona haussa doucement les épaules, reconnaissant peut-être la vérité dans les paroles de Mitsugu.

-« Tu as raison, je ne suis absolument personne pour toi. Mais j'ai envie de t'aider, tu mérites d'être aidée parce que toi, au moins, tu as le courage de retirer ton masque et d'accepter tes émotions, de les accueillir même si c'est dans la douleur... Moi... Je suis bien trop lâche pour pouvoir le faire. »

La déclaration de l'assistante sociale provoqua une réaction chez l’adolescente, qui, malgré sa propre douleur, la regarda avec un mélange de curiosité et d'empathie.

-« Je suis désolée de l'apprendre, Williams-San... »

Murmura Kazane, montrant une compassion sincère. Sa voix n’avait plus cette antipathie en filigrane, elle était remplacée par son exact opposé…  
Arizona marqua une pause, comme si elle venait de se rendre compte qu'elle avait momentanément baissé sa garde.

-« Je ne voulais pas remettre en cause ou minimiser ton envie de mourir, pardonne-moi. Cependant, je vois la flamme dans tes yeux, elle est faible, mais bien présente, et je ne veux pas la laisser s'éteindre. Alors s'il te plaît, au moins à mon échelle, laisse-moi t'aider à lui redonner plus de vie. »

Plaida-t’elle avec une détermination empreinte de bienveillance.
Kazane soupira profondément, laissant échapper une partie de la tension qui pesait sur ses épaules. Elle hocha lentement la tête, signe d'une acceptation réservée.

-« D'accord... Mais, plus de manipulation, sinon vous allez le regretter... »

Avertit la demoiselle d'une voix ferme, exprimant une résolution sans compromis.
Mitsugu émit un faux rire bref, teinté d'une pointe de sarcasme, soulignant sa méfiance envers les intentions de son assistante sociale.

Cependant, dans ce moment fragile, une lueur d'espoir avait émergé, une lueur que Arizona semblait déterminée à protéger et à raviver… Du moins, c’est ce que Kazane pensait.

« Vous êtes une femme étrange, parfois insupportable et je ne vous fait pas encore confiance, Williams-san mais... Je pennse que vous êtes quelqu'un de bien...»
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Mar 19 Déc 2023 - 22:12


Arizona était un peu mal à l’aise, bizarrement d’ailleurs, devant Kazane qui faisait preuve d’empathie envers elle, et pendant quelque instant on avait du mal à savoir qui était l’adulte de l’adolescente. Mais elle devait le reconnaître, elle avait aussi besoin de se décharger sur quelqu’un de pleurer, de crier ou de plaindre de sa misérable vie, qu’elle réussissait à masquer à grands coups de paillettes et de sourire. Sauf qu'elle ne pouvait décemment pas le faire devant une ado de 17 ans. Pendant une demi seconde l’assistante sociale avait rougis, un peu décontenancée. heureusement elle se reprit rapidement lorsque la lycéenne lui fit promettre de ne plus lui mentir ni de la manipuler. décidément les rôles avaient vraiment changé. Bien évidemment Arizona ne pouvait pas lui promettre ça et elle se contenta d'hocher la tête en souriant.

Arizona était heureuse de la dernière phrase de Kazane, étrangement elle avait sincèrement envie de protéger cette petite et encore une fois elle avait envie de lui sauter dessus pour lui faire un câlin, un énorme câlin qui lui aurait certainement brisé quelques côtes tant l’affection aurait été énorme. Mais Arizona devait se contenir, pour ne pas l’effrayer ou lui faire changer et aussi un peu parce qu’elle était assistante sociale.

“quelqu’un de bien…hihihi” elle l’avait murmuré tout doucement, comme si ça venait de son crush. Et puis l’Américaine racla un peu sa gorge pour éclaircir sa voix. “Je suis contente, nous allons pouvoir enfin avancer Kazane.” elle prit un ton un peu plus sérieux cette fois. “Est-ce que tu penses que si j'interdis à ta mère d’entrer en contact avec toi, ça pourrait t’aider à aller mieux au moins pour un temps. par interdire j’entends restriction judiciaire. je peux aussi aller la rencontrer directement et m’en occuper.”


elle prit un temps, laissant la lycéenne réfléchir. “Mais si tu as d'autres idées, je t’écoute c’est toi qui est décisionnaire. Je suis juste là pour t’aider à t’épanouir”


Elle ne savait pas encore quoi faire pour que Kazane n'ait plus envie de mourir, après tout elle n’était pas psy mais elle avait peut-être besoin de parler simplement cette petite. “ Si parfois tu as envie de discuter de sujet ou de chose dont tu n’as pas envie d’aborder avec la psy, tu peux toujours venir ici. Ma porte te sera toujours ouverte sache-le.”




Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Ven 22 Déc 2023 - 22:35



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
L'assistante sociale fixait Kazane d'un regard attentif, mais la jeune femme ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel en voyant qu'aucune promesse n'était prononcée à voix haute. Un soupir s'échappa de ses lèvres, exprimant son mécontentement, et elle lança, sans détour :

-« Bon, pour la promesse, on repassera hein... Les américains quoi… »

Ses bras croisés traduisaient son attitude défensive alors qu'elle plongeait son regard franc dans celui d'Arizona. L'atmosphère était tendue, et le pied tremblant de Kazane trahissait une colère refoulée.

Arizona, consciente de la frustration de Mitsugu, tenta de lui offrir une ouverture, une possibilité de dialogue. Elle lui parlait doucement, évoquant la possibilité de venir discuter, même de sujets difficiles, si jamais l’adolescente en ressentait le besoin.
Elle ajouta que sa porte serait toujours ouverte.

La lycéenne, malgré son attitude réservée, hocha la tête pour signifier qu'elle se souviendrait de cette offre.
Cependant, lorsqu'Arizona lui exprima son soutien, Kazane, d'une franchise dont elle avait le secret, répondit :

-« Vous semblez aussi avoir des problèmes et vous avez parlé de cœur... Vous avez des soucis à ce niveau, Williams-san? »

La question de la demoiselle, bien que directe, révélait une curiosité sincère et une volonté d'établir une connexion humaine, même au sein de cette situation compliquée.

La colère qui avait brûlé dans le regard de la jeune femme se mua peu à peu en une émotion plus complexe, une pitié sincère envers Arizona.
Les traits crispés de son visage se détendirent légèrement, et ses yeux, qui avaient étincelé d'indignation, se voilèrent d'une compassion soudaine.

Arizona, malgré son rôle d'assistante sociale, avait laissé entrevoir une fragilité, une part de sa vie personnelle qui n'était pas à l'abri des difficultés.

Mitsugu, qui avait senti la colère bouillonner en elle face à l'apparent manque de promesses claires, commença à percevoir la nuance des émotions qui se dessinaient dans le regard d'Arizona.

La pitié de Kazane n'était pas teintée de condescendance, mais plutôt d'une compréhension émotionnelle. Elle réalisa que, derrière le titre professionnel d'Arizona, se cachait une personne avec ses propres tourments et préoccupations. La vie, dans toute sa complexité, touchait chacun d'une manière unique.

-« Williams-san... »

Souffla Kazane d'une voix empreinte de douceur, relâchant lentement la tension qui habitait son corps.

-« Je ne sais pas ce que vous traversez, mais personne n'a une vie simple, n'est-ce pas ? »
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Mar 26 Déc 2023 - 12:45


Arizona souffla en souriant lorsque Kazane évoqua l'Amérique. Cette petite ne savait pas dans quoi elle s’embarquait. Arizona ne s’était jamais sentie Américaine dans le cœur. La construction même de ce pays la dégoûtait au plus au point, et les quelques années passées là bas ne lui avait pas laissé un très bon souvenir: les excès en tout genre, cet esprit de colonisateur tellement ancré dans l’esprit de ses habitants, le patriotisme gerbant, les conservateurs à la limite de la folie et puis le racisme, surtout le racisme, un racisme omniprésent qui te rappelle à chaque fois que tu n’es pas à ta place, que tu n’as aucune légitimité. non, cette petite ne savait pas de quoi elle parlait.

mais dans le fond elle avait sûrement raison. Ce côté là d’Arizona… cette femme qui passait son temps à essayer de régler les problèmes des autres en utilisant des méthodes plus que douteuses. Cette assistante sociale qui se mêlait de la vie de gens, qui pénétrait dans leur intimité, alors que dans sienne c’était l’enfer. cette femme qui se fatiguait, qui s’épuisait pour les autres, pour se donner bonne conscience, pour éviter d’affronter ses propres problèmes. Par manque de courage, par lâcheté. En réalité, elle était la parfaite petite Américaine.

Arizona sourit mais ne répondit rien. le masque, toujours le masque, en permanence. Et il n’y avait qu’une personne devant qui elle s’autorisait à retirer ce foutu masque, mais il n’était plus là. Cette lycéenne avait raison mais l’assistante sociale se garda bien de lui dire. Ne pas perdre la face, jamais, devant personne.

Arizona voulait garder l’ascendant sur ce rendez-vous, alors l'étudiante hocha la tête lorsqu’elle lui proposa de revenir. la petite brune était contente, ça voulait dire qu’elle n’avait pas tout gâcher finalement et qu’elle lui faisait un minimum confiance. Une bonne chose donc.

Malheureusement la phrase de Kazane lui fit perdre un peu ses moyens. Comment avait -elle su? des problèmes de coeur? si seulement c’était que ça….Mais ce n’était certainement pas à une étudiante qu’elle allait se confier. alors elle essaya de rattraper le coup, sans succès.

“Euh…Ben…non! tout va bien! tout va absolument bien! tout va très très très bien!” respire Arizona tout va bien, c’est pas le moment de te laisser submerger se disait-elle. “ mais dit donc, c’est pas de moi dont il faut parler, n’essaie pas de changer de sujet.” dit-elle amusée, Arizona était douée pour détourner l’attention, pour qu’on lui pose le moins de question possible, depuis toujours elle détestait parler d’elle, ni qu’on aille fouiller dans son cœur. Pourtant elle ne se gênait pas pour le faire avec les autres.


subitement le regard de la japonaise changea et le cœur d’Arizona s’assombrit. La pitié. Tout mais pas ça, elle avait le sentiment d’être diminuée, inferieur, elle avait l’impression d’être rabaisser en une petite chose faible et stupide dans les yeux de Kazane. La jeune fille ne voyait certainement pas à mal et son regard était teinté d’un certaine compassion à son égard mais l’assistante sociale avait quand même envie d’hurler. mordant l’intérieur de ses joues, elle devait trouver une solution pour se sortir de cette situation inconfortable. Mais elle était comme bloquée dans son propre corps.

Heureusement Kazane brisa le silence et donna à Arizona une occasion de reprendre le dessus.

“je me sens extrêmement chanceuse de la vie que j’ai vraiment. Je fais partie des privilégiés, j’en ai conscience, alors je n’ai vraiment pas de quoi me plaindre.”


c’est vrai, de quoi pouvait-elle se plaindre. Elle avait été élevée dans un milieu privilégié, par des parents aimants, elle avait toujours mangé à sa faim,elle avait toujours eu un toit au-dessus de sa tête et elle avait voyagé aux quatre coins du monde. Ces névroses étaient clairement un problème de riche qui s’ennuie dans sa vie et qui cherche à combler un vide, rien de plus. Elle regarda la lycéenne avec un sourire amusé et complice. Le masque, toujours le masque.

“Mais tu t'inquiètes pour moi Kazane? t’es trop mignonne! Mais ça va, vraiment. Merci de te préoccuper de mon sort.” la jeune femme se voulait rassurante. “Mais ce n’est pas de mon cas dont il faut s’occuper aujourd’hui. Concernant ta mère, tu peux prendre le temps de réfléchir à ce que je t’ai et venir me voir plus tard. ou si tu as d'autres question n’hésite pas je t’écoute.”


Arizona avait repris le lead et ses esprits, elle devait rester focus sur Kazane et ne pas commencer à s'éparpiller dans tous les sens.





Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Mer 27 Déc 2023 - 14:20



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane observait silencieusement Arizona durant sa logorrhée, dont les traits semblaient se figer comme de la cire durant cet échange. La jeune femme, malgré son assurance apparente, ne parvenait pas à dissimuler un léger malaise.

-« Euh… Ben… non! tout va bien! tout va absolument bien! tout va très très très bien ! »

T’enta-t-elle de rassurer avec un enthousiasme qui sonnait presque forcé. Le ton artificiel de ses paroles ne passa pas inaperçu aux yeux perçants de Kazane qui se levèrent devant tant d’artifice pour dissimuler ses émotions profondes.

-« Mais dit donc, ce n’est pas de moi dont il faut parler, n’essaie pas de changer de sujet. »

Mitsugu soupira, évidement, elle essayait de changer de sujet. Elle n’aimait pas parler d’elle et voir qu’Arizona l’avait percée à jour ne l’étonna point.

-« Mais tu t'inquiètes pour moi, Kazane? Tu es trop mignonne! Mais ça va, vraiment. Merci de te préoccuper de mon sort. »

Ajouta-t-elle, cherchant à dévier l'attention vers des préoccupations plus légères.
Pourtant, la grande lycéenne ne se laissa pas détourner aussi facilement. Elle prit la parole d'une voix posée, ses yeux encore humides trahissant les émotions qu'elle peinait à dissimuler.

-« Vous n'allez pas bien, vous vous justifiez trop pour être honnête. »

Son regard fixe et perspicace semblait scruter au-delà des apparences, cherchant la vérité derrière le masque de contenance de son interlocutrice. La tension dans la pièce s'accentua légèrement, laissant planer un instant de vérité suspendue.

-« Mais ça ne me regarde pas, je ne suis qu'une gamine... Pour ma mère, je vous tiens au courant, Williams-san. »

La japonaise se redressa sur sa chaise. Ses yeux, fixés sur l’assistante sociale, ne lâchèrent pas le moindre détail de son visage.
Les bras croisés devant elle, elle adopta une posture qui exprimait à la fois son inquiétude et sa détermination.
Les paroles de la jeune femme résonnèrent dans l'espace, un écho franc et direct dont elle avait le secret.
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Mer 27 Déc 2023 - 16:05


Alors qu’elle pensait être passé à autre chose mais la lycéenne n’en démordait pas et revenait à la charge. Arizona commença à s’agacer un petit peu, ce qui était assez rare pour être souligné. dans le regard de l’adolescente une certaine détermination, dans sa voix une certaine empathie mêler à de la fermeté, à ce moment-là elle lui faisait étrangement penser à Junko. Il avait exactement le même regard lorsqu’il s'inquiétait pour Arizona. Mais Kazane n’est pas Junko, et lui il était loin, très loin. alors Arizona souffla un peu avant de sourire, vraiment, cette gamine…. Elle allait être une adulte incroyable.

Arizona fit une petite moue à la dernière remarque de l’adolescente, non elle n’était pas qu’une simple gamine. Alors l’américaine se releva en souriant et marcha jusqu’à la jeune fille en plaçant ses mains sur les épaules de Kazane.

“Mais non, mais non… Tu n’est pas juste une gamine, tu es une jeune femme très empathique et perspicace. et j’aurais adoré me plonger avec toi dans les ténèbres de mon âme tourmentée! Mais la tu vois ma jolie, j’ai un autre rendez-vous qui m’attend, donc oust!” La voix de l’assistante sociale était remplis d’une certaine douceur contrastant totalement avec les paroles inquiétante qu’elle venait de prononcer. “ repasse moi voir lorsque tu auras l’esprit plus clair, ok?” dit-elle en souriant.


Elle prit Kazane par là main en l’invitant à se lever. Elle se rendit compte seulement maintenant que la lycéenne faisait facilement deux têtes de plus qu’elle. ce qui l’amusait un peu. Elle la guida jusqu’à la sortie, un sourire toujours affiché sur son visage. Arrivée au pas de la porte elle la salua chaleureusement. “ à très vite, mon petit chat sauvage…”


Arizona referma la porte de son bureau et alla s'asseoir sur sa chaise. En réalité, elle n'avait pas d'autre rendez-vous de prévu mais elle avait besoin de souffler et surtout de fumer une cigarette. Elle soupira en laissant basculer sa tête en arrière, ça lui avait demandé plus d’effort que d’habitude aujourd’hui de faire semblant. Malgré tout, elle était contente d’avoir fait la connaissance de cette petite Kazane. Elle ne comptait sûrement pas en rester là avec elle.


Citation
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Absque argento omnia vana (Terminé) IG1dUe5 Absque argento omnia vana (Terminé) QSZRG60 Absque argento omnia vana (Terminé) Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Mer 27 Déc 2023 - 18:38



Absque argento omnia vana feat. Arizona Williams
Kazane, le cœur lourd de la discussion avec Arizona, franchit le seuil du bureau de l'assistante sociale.

Le couloir qui s'étend devant elle paraît interminable, et chaque pas qu'elle fait vers la sortie semble être accompagné d'un poids invisible sur ses épaules.
Les lumières blafardes du couloir révèlent des murs dénués de vie, tandis que le silence qui l'entoure amplifie le tumulte dans son esprit.
Au fur et à mesure qu'elle progresse vers la porte de sortie, Mitsugu repense à la rencontre avec Arizona.

Une femme aux facettes multiples, indéniablement compétente dans son rôle d'assistante sociale, mais dont les motivations semblent parfois troubles.
L'exaspération provoquée par l'attitude d'Arizona est palpable chez l’adolescente, qui la trouve à la fois insupportable, manipulatrice et lâche. Pourtant, il y a quelque chose en elle qui suscite une émotion différente, une humanité touchante et une sympathie étrange.
Les contradictions de l'assistante sociale déconcertaient la lycéenne.

Elle se demande si l'image qu'elle a d'Arizona est fidèle à la réalité ou simplement le fruit de son propre ressenti. La jeune femme se rend compte qu'elle ne sait pas vraiment quoi penser de cette femme qui semble naviguer entre les eaux troubles de la bienveillance et de le mensonge...
Enfin à l'extérieur, l'air frais la frappe comme une délivrance.

La japonaise inspire profondément, cherchant à chasser les pensées tourbillonnantes qui persistent dans son esprit.
Elle se sent partagée, déchirée entre l'envie de rejeter en bloc l'assistante sociale et la reconnaissance involontaire d'une certaine compréhension. Les sentiments contradictoires qui l'assaillent sont aussi complexes que les intégral mathématiques qu’elle étudiait.

Sortant son téléphone, Kazane compose le numéro de son père.
À sa grande surprise, il répond presque immédiatement, une rareté compte tenu de son emploi du temps militaire exigeant.

-« Papa, c'est moi. Je voulais te dire que j'ai réussi à renouveler ma bourse… »

La voix de son père, teintée de joie, résonne à l'autre bout du fil. Il félicite sa fille, soulignant son engagement et sa persévérance. Kazane sourit malgré elle, sentant une vague de chaleur dans ses veines.

-« Je suis fier de toi, Kazane ! J’ai peu de temps, mais j’ai versé ton argent de poche sur ton compte… Je devrais revenir dans trois semaines ma puce… Saches que je pense toujours à toi Kazane. »

Le compliment de son père procure un réconfort à la demoiselle, une bouffée d'air frais dans la tempête émotionnelle qui la secoue. Mitsugu promet de lui faire part de tout autre développement et raccroche après des échanges pleins d'affection.

Avec son portable dans la main, Kazane contemple le campus de KHS qui s'étend devant elle. Elle ne peut s'empêcher de penser à Arizona et à la confrontation qu'elles ont eue.

La jeune femme sait que cette expérience restera gravée en elle, un chapitre de son histoire qu'elle doit apprendre à comprendre et à accepter.
KoalaVolant

---------------------------------

Absque argento omnia vana (Terminé) WQpdTa2
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Absque argento omnia vana (Terminé) Empty Re: Absque argento omnia vana (Terminé)

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum