Le deal à ne pas rater :
FNAC : Week-end adhérents, 10€ offerts tous les 100€ d’achat
Voir le deal


Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Sam 11 Nov 2023 - 2:41
Connaissance sur lit de corvées scolaires.
‘’Merci de votre attente, voici donc tout ce que nous allons voir pour ce cours-ci. Vous avez le devoir de faire le portrait d’une personne donc vous n’est pas habitué de dessiner et rajoutez-lui une touche personne qui ne montre la vision que vous avez de cette personne. Prenez un peu de temps avec celle-ci, invité là à prendre un café pour discuter ou encore étudier là, le campus est rempli de nouveaux visages. Sur ce, vous êtes libérée… Ah ! J’ai besoin de volontaires pour aider à serrer le matériel, deux personnes seront suffisantes.’’

Himawari lève doucement la main pour montrer son intérêt. Ainsi qu’une autre personne, un blond au trait délicat et avenant. Elle lui offre un sourire délicat, réajustant ses lunettes sur le bout de son nez, elle se lève de son siège en laissant son sac avec son matériel d’école. Juste quelques minutes plutôt, elle avait déjà serré sa tablette numérique. Une fois arrivé près de lui, elle plisse un peu les yeux, ses pupilles vertes détaillant le visage légèrement familier.

‘’Je crois qu’on n’a jamais eu la chance d’échanger avant, mais on partage plusieurs cours ensemble. Design, art plastique et photographie.’’

Aujourd’hui, avec le changement de température et la petite pluie qu’il y avait à l’extérieur, elle avait opté pour des vêtements plus chauds. Ainsi, avec son gilet en laine gris pale, elle avait enfilé un jean noir étroit et une blouse bouffante blanche avec des motifs de fleurs. Elle replace son épaisse veste de laine sur ses épaules frêles et lui tend la main en venant remonter la manche avec son autre main libre. Le mouvement fluide et habituel vu l’énormité de la veste qui recouvre en partie son corps délicat. Toujours souriante, elle s’exprime à nouveau ;

‘’Kobayashi Himawari, mais tu peux m’appeler Hima. Enchanté de faire ta connaissance… Désolée si mes mains sont un peu moites… Je suis nerveuse…’’ Avoue-t-elle d’une petite voix gênée.

Elle offre une poignée de main qui manque de force, non pas par manque d’intérêt, mais plutôt dû à sa constitution faible. Son visage est chaleur et rayonnant de bienveillance, elle semble très heureuse de faire la rencontre officielle du jeune homme. Tandis qu’elle attend un retour de nouvelle de sa part, elle ne peut pas s’empêcher de dévorer les traits et le style vestimentaire de l’homme, telle l’âme d'artiste qu’elle était elle-même, elle avait la brusque envie de mettre sur papier l’imagerie offerte par Akio.
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 27
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  IgViOEf Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Sam 11 Nov 2023 - 22:18
Je ne me lasse pas de mes cours. À chaque fois j’y apprends quelque chose d’utile. Je suis super assidu. Pour une rare fois dans ma vie, je n’ai pas envie de décevoir mon père. Je n’ai pas envie qu’il regrette son choix. Je veux qu’il soit fier de moi. Je veux être le premier de ma promo (ou l’un des premiers) pour lui montrer qu’il a fait le meilleur choix possible en acceptant que je retourne à Kobe et qu’il accepte que j’étudie ce que je veux. Le cours d’arts plastique avait bien été intéressant aujourd’hui. Le prof nous demande à la fin du cours de bien vouloir faire le portrait d’une personne. En plus, il faut ajouter une touche de la vision qu’on a de la personne. Sur le coup, je suis un peu pensif. Je me demande comment je vais faire ça. Il faudrait déjà que je commence à trouver un sujet à dessiner, représenter.

Lorsqu’on demande un coup de main pour nettoyer la salle, je n’hésite pas une seule seconde pour lever la main. Je suis tout à fait partant pour donner un coup de main et nettoyer la salle. Ça toujours été une tâche que j’apprécie faire… C’est bizarre à dire, c’est un peu ma façon pour remercier les professeurs de nous éduquer de leur savoir. C’est peut-être un peu débile comme façon de penser… Peu importe. Je suis débile de toute façon. Une demoiselle s’est également proposée et c’est tout. J’ai souvenir de l’avoir déjà vu quelques fois. Ou une fois. Mmh. J’ai du mal à me souvenir. Je me gratte la tête légèrement, mais lorsqu’elle me jette un regard, je n’hésite pas à lui faire un salut de la main tout sourire. En vitesse je prends le temps de terminer de ranger mon matériel artistique qu’on s’est servi pendant le cours. La demoiselle aux cheveux verts s’approche de moi. Je ne peux pas m’empêcher de la trouver jolie. J’aime bien ses cheveux verts, je trouve ça tellement original ! Et ça lui va particulièrement bien en plus ! Je n’ai pas souvenir d’avoir essayé le vert, on m’avait dit que j’aurais peut-être l’air de Shrek, du Grinch ou toutes ces réponses en même temps. De toute façon, le blond, c’est ce qui me rend fabulous.

- Ah voilà où on s’est déjà vu ! Je savais que je t’avais déjà vu quelque part… je veux dire en dehors du cours d’aujourd’hui, du coup tout cours. Bref, je me comprends. C’est quand même très drôle que nous ayons pris les mêmes cours, mais je trouve ça vraiment sympa ! tu as raison, je ne pense pas qu’on s’est trop parlé avant… Pourtant ce n’est pas mon genre de ne pas parler !

Je marque une pause. Probablement pour reprendre mon souffle… Et il y a une partie de moi qui se dit que je devrais me calmer un peu. C’est juste l’enthousiasme de connaître quelqu’un d’autre dans cette pièce ! Et je trouve ça encore plus incroyable qu’on a exactement les trois mêmes cours en plus. C’est vraiment chouette. Je me demande ce qu’elle veut devenir avec tout ça. Je me dis que je devrais me calmer. Je ne sais pas si c’est le fait qu’elle me paraisse quand même petite et fragile…

Cette petite douceur se présente. Himawari, mais que je peux appeler Hima. Je ne me gênerais pas pour l’appeler comme ça.

- Je suis tout aussi enchanté de faire ta connaissance, moi c’est Akio ! Je n’ai pas vraiment de surnom parce que mon prénom est assez court. Ne sois pas nerveuse. Je ne mange personne ! Je n’ai pas encore faim.

Je lui fais un petit clin d’œil pour lui montrer à quel point je ne suis pas du tout sérieux et que je ne me prends pas plus au sérieux, en tout cas, pas plus qu’il ne le faut. Je serre sa main moite, sa petite main qui n’est pas très forte. J’ai l’impression d’avoir devant moi un petit oiseau. Fragile, je me laisse déjà attendrir par cette Hima que je viens à peine de rencontrer pour aucune raison particulière.

- Alors, pour nettoyer la classe, il y a une tâche que tu as envie de plus faire qu’une autre ? Je peux prendre sans problème ce que tu n’as pas envie de faire… Sauf si c’est de ne rien faire du tout.

Je ne peux pas m’empêcher de rigoler doucement en disant ça. Clairement qu’elle ne s’est pas proposée pour rien faire du tout. Dans ma tête, je réfléchis aux corvées que nous avons à faire , me demandant ce que Hima souhaite faire.
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Lun 13 Nov 2023 - 19:56
Connaissance sur lit de corvées scolaires.
L’enthousiasme d’Akio glisse sur sa peau comme une vague contagieuse et malgré elle, son sourire s’élargit un peu pendant que mes pupilles l’observent joyeusement. Elle rit un peu, ne pouvant pas s’empêcher d’être attendri par la personnalité pétillante de son compagnon. Il avait une gaieté contagieuse qui donne le sourire à la demoiselle, se sentait presque déjà à l’aise avec le jeune homme.

‘’Non, ne t’en fais pas, c’est plutôt moi qui suis timide… Et je passe plutôt inaperçue quand je le veux.’’

Qu’elle lui dit doucement. Elle voulait le rassurer et lui faire comprendre qu’il ne devait absolument pas croire qu’il était en faute… Si quelqu’un l’était, c’était elle qui parfois fuyait rapidement les cours trop anxieuses face à la vague d’étudiants. Ce n’était pas qu’elle ne voulait pas parler avec les gens, c’était l’inverse même, mais le fait d’avoir été malade longtemps et isolée avec seulement sa famille et quelques rares figures. Avec le retour à l’université, il fallait qu’elle réapprenne à vivre en communauté avec des étrangers et plus encore. Si une partie d’elle était excitée à l’idée de rencontrer des nouvelles personnes, une autre l’était.

‘’Enchanté Akio-san, je déconseille d’essayer de prendre un morceau de moi, je ne crois pas avoir un bon goût. J’aime donner des surnoms, je t’en trouverais peut-être un.’’

Dit-elle avait un petit rire, soulevant sa main libre à son visage pour cacher une partie de sa bouche derrière ses phalanges repliées. Ils échangent une poignée de main chaleureuse ou Akio lui offre la douceur malgré sa poigne masculine. Les gens avaient tendance à parfois lui écraser les doigts, mais celui-ci semble faire plus attention dans sa prise sur elle. À la question suivante, elle réfléchit un peu avant de répondre ;

‘’Et bien, je propose que nous commencions par ramasser le matériel d’exposition, les mannequins de poses et les livres d’école. Je peux atteindre tout ce qui est à la hauteur de mes épaules, plus haut, je risque de me blesser à cause de ma condition délicate. Pour le poids, tout ce qui est trop lourd, plus de quatre livres sera trop difficile pour moi à soulever… Désolée… Laisse-moi toutes les petites choses.’’

Qu’elle souffle avec un sourire affligé. Elle n’aurait peut-être pas dû offrir son aide. À bien y repenser, elle n’allait pas être la meilleure des aides pour la tâche, mais en même temps, elle avait eu envire d’essayer quelque chose de nouveau comme lui avait conseillée la psychologue. Il fallait faire une étape à la fois, commencer avec des petites tâches et augmenter graduellement. Elle pointe ensuite le centre de la salle ou était installée les tables d’expositions avec les matériels laissés en place.

‘’A deux, ça ne devrait pas prendre beaucoup de temps… Si tu veux... Euh… On pourrait ensuite à la bibliothèque et commencer notre devoir… Je ne connais presque personne ici et vu qu’on a brisé la glace…’’

Commence-t-elle un peu nerveusement. Elle ne voulait pas paraître insistante sur le sujet, elle voulait simplement offrir une opportunité pour les deux. Elle tiraille un peu sur ses doigts, un petit signe de nervosité.
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 27
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  IgViOEf Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Ven 17 Nov 2023 - 21:16
Elle me dit doucement qu’elle est timide. Elle a quelque chose tellement mignon. Je n’arrive juste pas à mettre le doigt dessus. Je ne suis pas triste qu’elle me propose de trouver un surnom. Je me demande ce qu’elle va me donner. Je manque un peu d’inspiration pour un surnom. Peut-être même un jour, je pourrais lui en trouver un autre que seulement Hima. C’est beau Hima quand même ! Mais, avec le temps je trouverais bien quelque chose… Il faudra juste qu’on soit une peu plus intime…

- Pas de problème ! Ce n’est pas grave du tout si c’est plus difficile pour toi ! Je comprends tout à fait. Alors laisse-moi ranger ce qui est trop lourd ou trop haut pour toi, ça ne me dérange pas du tout de le faire. Comme ça, je vais pouvoir te montrer mes supers muscles !

En disant ça, je lui fais un clin d’œil. À vrai dire, c’est très visible que je n’ai pas vraiment beaucoup de muscle et ne lui disant cela, je ne me prends pas du tout au sérieux. Ce qui m’importe avant tout, c’est qu’Hima ne se sente pas mal parce qu’elle ne peut pas transporter des trucs ou encore qu’elle ne soit pas capable de les lever. Personnellement, ça ne me dérange pas du tout faire ce travail. C’est vrai que ça m’intrigue de savoir pourquoi elle n’est pas en mesure de le faire mais une partie de moi se dit que c’est peut-être un peu trop personnel et qu’il vaut mieux ne pas trop poser de questions. Peut-être plus tard.  

Elle semble timide de me demander si ensuite je veux faire le devoir que le professeur nous a demandé ensemble. Non mais, voir que ça m’embêterait une telle chose !  Je me sens super choyé en fait quelle me le demande. Ce n’est pas tout le monde qui voudrait se mettre avec un grand bavard comme moi, alors ça me fait bien plaisir. C’est pour cela que je ne perds pas de temps pour lui signifier mon accord.  

- Bien sûr ! Ça va me faire plaisir de faire ce devoir avec toi ! Tu as des très jolis très, j’espère que je serais capable de les représenter à leur juste valeur ! Je dirais même que ça serait un grand honneur pour moi de t’avoir comme modèle et en apprendre un peu plus sur toi par le fait même. Et si jamais tu veux, je connais quelques personnes qui partagent certains des cours que nous avons en commun. Je pourrais alors te les présenter sans problème. Eux aussi, ils sont forts gentils.  

Je fais une petite pause, je parle quand même beaucoup et des fois, je dois quand même reprendre un peu mon souffle. Mais c’est sans trop réfléchir que je continue ma lancée.  

- Mais c’est vrai aussi qu’il y a des personnes qui faut un peu plus se méfier. Il y en a qui sont là uniquement pour avoir les meilleures notes et s’illustrer et faire bonne figure. Tu vois le genre ? Ils sont un peu snobs et tout pour aucune raison. Ils ont une petite clique à eux, mais tant qu’on ne les approche pas trop, ils ne mordent pas. C’est juste dommage que certains voient les études comme la plus grande compétition. En même temps, on peut se dire que le monde de l’art, du design ou un peu importe, c’est des champs assez restreints, mais je pense aussi que tout le monde devrait y avoir sa place et qu’on devrait plutôt collaborer ensemble pour faire rayonner les arts.  

Je m’arrête, je respire (enfin). Je marque un silence. Peut-être un silence apprécié par ma camarade de classe. Je l’avertis, juste pour pas qu’elle prenne la fuite, parce qu’elle le pourrait totalement. Elle pourrait avoir peur de moi, elle semble assez timide après tout.  

- Tu vas vite le remarqué, si ce n’est pas déjà le cas, je parle beaucoup, mais tu n’as pas besoin d’écouter tout ce que je dis.

Je lui fais un petit clin d’œil, lui montrant à quel point je ne suis pas du tout sérieux me concernant. Je commence à attraper quelques matériels d’exposition pour le ranger aux endroits où ils devaient aller. Ce n’est pas trop lourd, alors ça a quelque chose de rassurant.    
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Sam 18 Nov 2023 - 21:59
Connaissance sur lit de corvées scolaires.
Hima rit doucement devant le flot de paroles d’Akio. Il y avait tellement d’énergie dans son corps qu’elle ne pouvait pas croire qu’il ne s’était toujours pas écroulé sous l’épuisement. Elle l’observe doucement, sourire aux lèvres. Elle était rarement à l’aise avec les gens, du moins aussi rapidement, mais Akio avait un je-ne-sais-quoi qui l’aidait à se sentir bien.

‘’Je ferais mon mieux pour aider quand même, je ne vais pas te laisser tout faire tout seul, sinon je serais une piètre partenaire ! Ne te fais pas mal non plus, je n’aurais pas la force de t’amener à l’infirmerie.’’ Qu’elle rit doucement, son regard illuminé par la joie de vivre contagieuse de son nouvel ami.

Elle observe le jeune homme, si surprise de trouver ce personnage si intéressant. D’ordinaire, elle choisissait des gens plus calmes comme Seiji son grand frère et Tenshi son meilleur ami. Les deux hommes avaient été des piliers dans sa jeunesse et le second avait une place spéciale dans son cœur. Hima malgré sa jeune apparence avait une maturité d’esprit flagrante, elle avait passé plus de temps avec des gens plus vieux qu’elle, quand ce n’était pas le grand frère, c’étaient les parents ou sinon sa grand-mère, la jeunesse l’aillant fuit pour sa différence physique. Sous la réponse positive d’Akio, un large sourire heureux se dessine sur les traits délicats, illuminant les pupilles vertes de reconnaissance et de joie avant qu’elle de rougir comme une pivoine devant de tels compliments offert aussi ouvertement, elle lui laisse le temps de finir de parler, les paroles sortant si vite de sa bouche qu’elle se demande comment il fait pour respirer.

‘’Je… Je… Merci… Toi aussi, tes traits sont très beaux… Je… Ce n’est pas un concours, tu sais… On est là pour apprendre et essayer des trucs nouveaux et et et…’’ Souffle-t-elle envahit par l’embarras et les émotions. Elle prend une grande respiration, essayant de mettre de l’ordre dans ces pensées ; ‘’Je… Merci, ton aide me touche beaucoup. Je n’ai rien contre l’idée de rencontrer d’autres gens… Je vois, merci du conseil, je ferais attention alors, mais je vais avouer que je ne parle pas beaucoup en cours…’’ Elle sourit, repensant à sa dernière tirade. ‘’Ne t’inquiète pas, ça ne me dérange pas. J’aime attendre les autres parlés, je préfère ceci à parler moi-même… Je risque en revanche de m’inquiète un peu sur ta respiration, je ne voudrais pas que tu perdes conscience.’’ Qu’elle annonce avec un petit rire joyeux.

Elle, ensuite, l’invite ensuite à commencer le ménage de la salle, ramassant les premiers outils d’art qui sont présents pour aller les placer sur les étagères plus loin. Tout en faisant des allers-retours en transportant du matériel, elle demande curieuse ;

‘’Dis-moi Akio-kun, qu’est-ce qui t'a poussée à suivre des cours d’art ?’’
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 27
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  IgViOEf Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Ven 24 Nov 2023 - 16:41
Elle me trouve drôle, c’est ce que j’en comprends avec son petit rire et ça me fait quand même un peu plaisir. Ça veut dire que je lui plais bien et je ne l’exaspère pas comme je peux le faire avec certaines autres personnes à qui je peux parler parfois.  

Elle m’amuse également. Je comprends rapidement que si je me blesse, clairement, elle ne pourra pas m’aider, en tout cas, pas m’aider à aller à l’infirmerie. J’en prends note. Ne pas me blesser… Sauf peut-être si je me fais un paper cut. En tout cas, on va essayer de ne pas se blesser. De toute façon, je suis assez fort pour les trucs qui sont quand même lourd. J’ai déplacé mon mannequin quelques fois, alors je suis quand même à l’aise.  

- Promis, je ne me ferais pas mal !

Je la trouve mignonne de rougir comme ça, à un petit compliment. Une partie de moi me fait dire qu’il faudrait que les gens acceptent plus facilement les compliments que les autres leur font. D’un autre côté, ça donne quelque chose de mignon à la choses, les petites protestations en mode « mais non, ce n’est pas vrai ».  Je me sens un peu mal en même temps qu’elle se sente gênée, mais c’est vrai ! Elle a vraiment de jolis traits.  

Je suis, mine de rien, quand même un peu soulagé pour vrai qu’elle ne me trouve pas désagréable quand je déblatère de la sorte. Elle aime les autre parler, mais je compte quand même faire en sorte qu’elle parle avec moi aussi. Je veux bien apprendre à connaitre cette demoiselle ! Mais son ton joyeux et ses douces moqueries font en sorte que ça me rassure. Je rigole doucement.  

- Ne t’en fais pas pour ma respiration, j’ai plusieurs années d’expérience dans le domaine, je suis presque devenu un expert dans le domaine !

On se met alors à faire le ménage de la salle. J’y vais avec entrain, bien prêt à rendre le tout propre rapidement. Hima me demande pourquoi je suis le cours d’art. Ça me fait arrêter dans mon geste, je me mets à réfléchir au sens de la vie, à ce pourquoi je suis ici.  Puis je balance le tout, sans grande gêne, ça ne me dérange pas plus qu’il le faut de dévoiler ma vie, mon passé.

- Alors, je me suis inscrit dans des cours d’art parce que c’était ce que je devais faire. J’ai toujours su au fond de moi que je voulais être un artiste. Comment, là, c’était toute la question. En vrai, mon père ne voulait pas que j’aille dans une filière artistique, mais quand il a fini par comprendre je suis bon en arts et encore plus pour faire des vêtements ! Il voulait, et voudrait encore même aujourd’hui, que je devienne fonctionnaire, tu m’imagines veston-cravate à me tuer dans un travail qui ne me fait pas du tout envie ? Alors, je fais plutôt des études en design, je veux me faire un commerce de vêtements, vendre un peu partout, devenir un grand designer de mode.  

Sur papier, la théorie voudrait que ce ne soit pas trop difficile. La réalité, c’est que je vais sûrement avoir beaucoup de difficulté à parvenir à faire tout ce que j’ai envie de faire dans ma vie. Mais je tiens à réaliser mon rêve, peu importe combien de temps que cela pourrait me prendre. En attendant, je pourrais toujours créer d’autres pièce de vêtements, comme des complets pour que des hommes comme mon père puisse en acheter et que je devienne riche comme ça… Surtout que je sois en mesure de vivre un minimum sans mourir de faim.  Oui, mon objectif premier pour le moment, se sera de ne pas mourir de faim en faisant de la création, après, ce sera de faire du profit et faire encore plus de magnifiques œuvres pour enfin vivre confortablement.  

Ou sinon je me mets en couple avec quelqu’un qui vit très bien sa vie et comme ça… Je n’ai pas trop à m’inquiéter.  Oui, un gars ou une fille qui ont quelques sous, ça aiderait beaucoup.  Mmh. Il faudrait que je calme mon côté un peu trop matérialiste.  

Bien que mes pensées vagabondent dans tous les sens et essaient de me trouver un quelconque futur, je range tout de même le matériel, mais je suis peut-être un peu lent, non pas parce que c’est lourd, parce que je prends les objets que je me doute bien qu’Hima ne pourra pas prendre, mais parce que je réfléchis un peu trop. Après un petit moment de silence, je lance à ma collègue de clase :  

- Et toi ? Pourquoi les arts ? Qu’est-ce qui te plaît dans le design ?

Je suis bien curieux de savoir ce qui lui a amené ici. Je ne me suis pas trop étalé sur la question, je retiens les autres pour plus tard.
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Lun 27 Nov 2023 - 1:23
Connaissance sur lit de corvées scolaires.
Akio est quelqu’un d’énergétique et d’enthousiasme. Ceci ne faisait aucun doute aux yeux de la petite verte qui lui souriait toujours. Si d’ordinaire elle se sent intimidée par les extraverties, Akio semble différent. Son aura et ses agissements ne sont pas épuisant et il dégage tout de même quelque chose de plaisant. Tout en travaillant sur les tâches de la classe, ils échangeant doucement et de manière agréable. Elle n’aurait jamais cru éprouver autant de plaisir à passer du temps à autrui, encore plus avec un extraverti. Assez rapidement, nous nous occupons de replacer le matériel scolaire au bon endroit, remplissant à nouveau les étagères.

‘’C’est beau d’avoir de telle rêve et j’espère sincèrement que tu y arriveras.’’ Souffle la demoiselle les yeux brillant de sincérité. ‘’Moi, c’est plus simple comme raison. J’ai toujours été passionnée par l’art et ses différents domaines. J’ai des parents très présent derrière moi qui m’encourage à courir après mes passions. Je me suis intéressé au design pour pouvoir créer des vêtements plus adaptés aux gens qui ont des maladies qui affecte la peau, un peu comme moi avec mon albinisme. Nous avons une sensibilité plus présente et nous devons porter plus de protection quand nous sortons au soleil pour nous protéger. Et puis, j’aime bien les style de vêtements différents… Sinon j’adore aussi prendre des photos des gens. Surtout quand ils sont au plus naturel et qu’ils ne savent pas que je vais les prendre en photo. J’aime aussi beaucoup la cuisine, une passion que je pratique le plus souvent possible.’’

Elle s’arrête de parle un peu. Elle reprend son souffle, peu habituée à s’exprimer autant d’une traite. Celui lui rappel sa rencontre avec Miss Williams. Elle rit un peu, c’était surement l’entrevu ou elle avait le plus parlez d’elle-même.

‘’Pour le moment, je me concentre sur le présent. Il faut déjà que je survivre à mon école scolaire, alors pensée à un boulot dans le futur nous verrons bien. Surement quelque chose dans une branche indépendante, mais comme le dit le proverbe ; une étape à la fois… Ou une journée à la fois ? Hmm… J’ai un petit blanc.’’ Qu’elle marmonne avec un petit rire.

Avec sa condition particulière et sa maladie, elle ne voulait pas trop pensée au futur autour d’un boulot sur le long terme. En même temps, elle savait qu’elle ne pourrait pas réellement se tournée vers des grosses corporations, qui voudrait engager une femme malade ? Peu de gens et elle ne les blâmait pas pour ceci, elle ne pouvait pas être fiable à cent pour cent. Il était plus sûr de direct de s’en aller dans l’indépendance. Et puis, elle avait un faible pour tout ce qui était artistique, alors il était dure de choisir un seul domaine. Elle les aimait presque tous. Son imagination était si débordante qu’elle débordait dans différents usages.

‘’Je suis venu à Kobe à cause de la présence d’un proche cousin et d’un ami très proche. Ma situation personnelle est plutôt délicate alors je ne peux pas réellement faire de gros projets sur le long terme ou encore pensée au futur, alors je vie au jour le jour. Je sais que ce n’est pas le plus idéal, mais je n’ai pas le choix. Et déjà le fait que j’ai pu m’inscrire et que j’ai été accepté ici, c’est déjà un gros rêve de réaliser pour moi. Le prochain sera de réussit au moins ma première année. Je vie simplement et je profite des petits moments offerts.’’ Termine-t-elle en souriant.

Elle replace la dernière série de livre sur l’étagère et offre un large sourire à Akio. Il n’y avait aucune peine, ou tristesse dans son expression ou son regard. Elle se contentait des petites choses et elle était sincèrement heureuse de vivre ainsi. Elle s’éloigne ensuite vers l’un des balais qui traine et le récupère, commençant à passer un balai partout.

‘’Tu as une idée du nom de ta futur marque de vêtement ?’’
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 27
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  IgViOEf Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Dim 3 Déc 2023 - 1:25
Ce qu’elle est mignonne Hima ! Je m’en lasse pas ! Aussi, elle me souhaite que je parvienne à réaliser mes rêves et je trouve ça tellement doux, tellement agréable. Je souris pleinement, rempli de gratitude à ses paroles.

- Aawn ! C’est vraiment gentil ce que tu dis là.

Bien que cette phrase soit toute petite, court, elle me touche quand même. Cela me fait tellement plaisir quelqu’un qui souhaite que mon rêve se réalise, c’est rare qu’on entende ce genre de choses. Je fais un sourire sincère à ma camarade de classe, alors que je l’écoute sagement me raconter son histoire. Dans un sens, je suis un peu jaloux, rien de bien méchant, c’est seulement que moi aussi, j’aurais bien aimé avoir des parents qui me poussent vers mes passions. Mon père n’a pas fait ça, loin de là, même au contraire. Ma mère, elle, m’y encourageait du mieux qu’elle le pouvait, sans attirer les colères de mon père.

Je trouve par contre, les intentions d’Hima fort louable. Je trouve ça mignon qu’elle veuille créer, réaliser des vêtements qui pourraient rendre heureux des vêtements adaptés pour les gens qui ont des problèmes de peau. Je dois admettre que je m’arrête pendant un moment, l’écoutant avec une grande attention. Cela me fait réaliser que je n’ai jamais pensé à ça et je me dis que je devrais faire quelques recherches. Je me dis que, je pourrais peut-être trouver ce genre de tissus qui pourraient rendre ces personnes qui ont des soucis plus viables pour. Il faut vraiment que je fasse des recherches à ce sujet. Non pas pour lui piquer son idée, seulement pour avoir un peu plus de sensibilité pour les personnes qui vivent avec des réalités différentes de les miennes.

Je suis content aussi qu’elle m’explique tout ça. Elle m’explique les grandes lignes de sa vie, de sa vision des choses. Elle aime prendre les autres à la volée, un peu comme une voleuse, ça a quelque chose de mignon et de terriblement naturel.

- Ouah ! C’est des tonnes de rebondissements tout ça ! Il faut vraiment que je jette un coup d’œil à ces sortes de tissus, je suis vraiment intrigué par ce que tu dis. En même temps c’est tellement beau que tu souhaites produire pour des gens qui ont des soucis de santé comme les tiens, je trouve ça très louable. J’espère vraiment que tu vas y réussir ! Et ton état, ce n’est pas trop grave ? Je dois admettre que je ne m’y connais pas trop dans le sujet, je suis loin d’être en médecine. Aussi, je me demandais si tu as une spécialité culinaire ? Quelque chose que tu aimes particulièrement cuisiner ou tu es plutôt du genre à tout aimer, peu importe ce qui s’est ?

J’ai deux millions de questions qui se poussent dans ma tête, j’essaie de rester calme et ne pas abuser.

J’ai quand même un peu de peine lorsqu’elle me dit qu’elle ne peut pas imaginer de gros projets, se tourner vers l’avenir comme toute personne normale. Je me rends compte aussi qu’Hima me fait vivre toute une palette d’émotions les plus contradictoires les unes que les autres au fur et à mesure qu’elle me parle d’elle. Alors qu’elle termine toutes ses explications, j’en profite pour me remettre au travail, amenant quelques mannequins à leur endroit approprié. Elle me questionne sur ma future marque de vêtements. J’ai un peu de mal à lui répondre immédiatement, c’est difficile, c’est quelque chose de tellement personnel et de tellement sur la place publique en même temps. Je suis terriblement partagé et je lui partage toutes mes inquiétudes, toutes mes incertitudes sur cette marque de vêtements. Peut-être aussi, un jour, je ne ferais pas de vêtements… Je vais peut-être faire quelque chose d’autre. Tout ça, ça me fait froid dans le dos.

- Mmmh… J’aurais aimer l’appeler Kuma quelque chose, mais je ne sais pas encore quoi. À vrai dire, j’ignore encore. Je cherche un truc original et Kuma… Ce ne l’est pas plus qu’il le faut. Je veux quelque chose à mon image. Si jamais tu as quelques idées, je suis preneur en tout cas !

Je lui souris, juste pas pour qu’elle voit mon inquiétude ou quoi que ce soit.

Kuma c'est un surnom qu'on m'a donné il y a fort longtemps et par une seule personne... C'est en autre pour ça que je pense que ce n'est une si bonne idée. Mais ça a quelque chose de terriblement important pour moi.
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Dim 3 Déc 2023 - 5:50
Connaissance sur lit de corvées scolaires.

‘’Merci, c’est un petit truc que j’aimerais bien faire. Je ne demande pas à devenir ultra populaire, mais juste assez pour offrir un soutien agréable. Je peux te donner des sites ou regarder et être capable d’avoir plus d’information… Attends, je vais te l’écrire, ça sera plus facile pour plus tard.’’ Dit-elle en prenant une petite pause du balai.

Elle s’éloigne rapidement vers son bureau d’école ou repose encore son sac. Elle en sort un crayon et un papier et elle griffonne d’une écriture élégante, ces deux maladies ; Albinisme et Lupus érythémateux disséminé. Elle plie le papier en deux par réflexe et revient vers lui, elle lui tend avec un large sourire.

‘’Je te laisse faire des recherches, si tu as la moindre question supplémentaire, tu peux venir me voir, ça me fera plaisir de répondre. Maintenant, que je sais vivre avec ça, va plutôt bien, avant, c’était difficile.’’ Répond-t-elle avec un large sourire.

Elle reprend son balai et s’active à nouveau. La salle de cours n’était pas le plus sale non plus, quelques minutes de balai et à deux, ils auraient rapidement terminé la tâche et ils pourraient ensuite passer à la bibliothèque pour commencer le fameux devoir de profil et design. Plus elle passait du temps avec Akio, plus son esprit compensait à bouillonner d’idée et elle avait de plus en plus l’envie de dessiner le jeune homme. Il semblait avoir un grand cœur en or, acceptant sans jugement le peu qu’elle avait offert à elle et ne la poussant pas pour découvrir toujours plus. Elle se sentait bien avec lui, elle n’aurait pas pu tomber sur le meilleur compagnon pour casser la glace, si seulement était aussi facile avec tout le monde.

‘’Hmm… Étrangement, j’adore faire des Bentos… J’ai un plaisir fou à faire des trucs mignons et santé, c’est un art ! Sinon, c’est plutôt de la cuisine plus traditionnelle, c’est ma Soba qui m'a montré à cuisiner, alors ce sont surtout des vieilles recettes. La, ici, j’aimerais apprendre des recettes plus ‘modernes’. J’aime bien faire des nouvelles expériences.’’ Explique la verte d’une voix d'enthousiasme.

Elle écoute ensuite les paroles d’Akio, offrant toute son attention en passant son balai. De nature très expressive, Himawari semble tombée dans la réflexion après le monologue de ce dernier. Elle comprenait ce qu’il voulait dire, le nom d’une chose aussi important soit-il qu’une marque personnelle voulait dire beaucoup de choses. Il fallait penser à plein de choses à la fois, mais en même temps Hima croyait qu’avant tout, il fallait penser à soi-même vu que c’était sa fierté.

‘’Tu sais, je crois que c’est un choix personnel et que le tout doit venir du fond du cœur. Moi, après y avoir pensé, je me suis dit que quand les gens vont penser à ma marque, je ne veux que ça leur rappel quelque chose agréable et de plaisant. J’aime, non, je suis obsédée par les tournesols et j’ai réalisé que si un jour, j’avais une marque que je l’appellerais tournesol, alors Himawari…’’ Dit-elle avec un sourire taquin. ‘’Depuis la nuit des temps, le tournesol est plein de symbolisme positif. Chez le bas peuple, il est un symbole de soleil, de lumière, de vie, de fertilité, de santé et de sagesse. Pour les nobles, il représente le pouvoir, la richesse, le dévouement et la loyauté. Finalement, le mouvement hippie en a fait un symbole de développement, de liberté et d'ouverture… Et pourtant, ce n’est qu’une fleur et les gens leur apporte tellement de symbolisme positif que je veux que ma marque offre le même sens positif et de son simple nom, les gens vont sourire à la douceur que ça va apporter, rajoutant au sentiment réconfortant que le nom apporte déjà.’’ Dit-elle avec passion, son regard brillant de rêve face à son long monologue. ‘’Tu sais, ma phrase préférée vient d’un vieux bouquin allemand sur les fleurs et sous le tournesol, il était marqué « Là où tu es, je veux être aussi - comme le tournesol et le soleil ». Pour eux, c’est un symbole de la fidélité, car la fleur accompagne le soleil du matin au soir, vu qu’elle suit le mouvement solaire. J’ai tellement trouvé ceci beau que ça n’a fait qu’aimer encore plus mon nom.’’ Elle rit d’elle-même, un rire cristallin et délicat, mais remplit de joie. ‘’Regarde-moi, je n’arrête pas de parler, je crois que tu as un don Akio. Tout ceci pour dire que si tu aimes le mot Kuma, que ce soir par signification personnelle et bien vas-y et sinon tu peux toujours attendre, tu as encore du temps devant toi.’’ Exclame-t-elle avec joie.
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 27
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  IgViOEf Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Ven 15 Déc 2023 - 16:15
- Aaah ! C’est super ! Merci beaucoup ! C’est vraiment chouette que tu me donnes tout ça.  

J’ai tellement de respect pour Hima ! Je veux dire, elle est douce, elle est gentille, elle a vécu des trucs difficiles, mais maintenant elle prend la vie du bon côté. Pas mal tout le monde a vécu des trucs difficiles dans sa vie, différemment… Mais je ne peux pas comparer ce qu’Hima a vécu avec mes trucs. Les miens semblent si banals. Juste du drama d’adolescent avec un père un peu trop strict, mais une mère et des sœurs aimantes. Un amoureux avec qui ça a un peu mal terminé parce que bon… Euh, je suis parti à l’autre bout de l’univers. Bref. La maladie c’est beaucoup plus difficile parce que bon, c’est plus long, elle vit encore avec, mais elle s’est habituée, mais ça ne doit pas être rose à tous les jours.  

Je prends soigneusement le bout de papier qu’elle m’a donné pour le glisser dans l’une des poches de mon pantalon.  Je vais clairement faire quelques recherches sur ces sujets qu’elle m’a écrit. Je reprends ensuite le rangement. Les mannequins rangés, je me mets aux livres, pour laisser tout ce qui est plus simple à Hima. Pendant ce temps, elle m’explique ce qu’elle aime cuisiner.

En vrai, je bave déjà. Je suis vraiment nul en cuisine. Particulièrement mauvais, même si ça a quelque chose de particulièrement artistique. Je pense parce qu’on est restreint à certains trucs, que c’est trop convenu la cuisine. Parce qu’on est obligé de mettre x quantité de y pour que ça fonctionne, sinon ça foire. Je ne sais pas. Je ne ressens pas le besoin de cuisiner non plus. Mais ma maman m’a bien montré. Je l’ai souvent aidé à la cuisine, alors je serais capable de faire quelque chose, mais je ne ferais pas de la haute gastronomie. Je laisserais ça aux autres.  

- Oooh ! Des bentos ! C’est chouette ça ! J’espère qu’un jour j’aurais l’IMMENSE honneur de goûter que ce soit à l’un de tes bentos ou juste à quelque chose que tu auras fait de tes propres mains. Ce n’est pas du tout une exigence, c’est vraiment si ça te tente ! Et t’en fais pas, ça me ferait plaisir de t’offrir quelque chose en échange. J’ai peut-être quelques pièces de vêtements qui pourraient te faire plaisir, à condition que le tissu te convient, bien entendu.  

Un échange de bons procédés, c’est la moindre des choses. Même si les gens sont peu enclins d’accepter des cadeaux. Je rêvasse à quelques morceaux de vêtements qui pourraient bien aller à Hima, ça me fait aller un peu lentement pour le rangement, mais ma bouche continue quand même de parler, fort heureusement. Je fonctionne quand même assez bien malgré tout.  

- Je trouve ça vraiment chouette si tu as pu apprendre pleins de recette avec ta Soba ! Je trouve ça même mignon! Personnellement, je suis un piètre cuisinier, j’ai d’autres qualités par contre ! J’espère que la personne qui voudra partager sa vie avec moi voudra bien me préparer pleins de bons petits plats.

Ouais la personne. Qu’il soit homme, femme, chat. Tant que ça me nourrit, rien ne me dérange ! Je laisse Hima s’exprimer. J’ai un doux sourire aux lèvres alors qu’elle m’explique le nom de sa marque. Je suis particulièrement silencieux, mais ça me fait bien plaisir de la voir s’exprimer autant ainsi.  Je note cette phrase de poésie, je la trouve particulièrement belle.  « Là où tu es, je veux être aussi - comme le tournesol et le soleil », ça donne envie de rêver, ça me fait rêver en tout cas cette phrase. Ça donne envie de suivre la personne partout.

- Alors une obsédée par les tournesols, en vrai, c’est très simple, mais original. C’est vrai que les tournesols sont beaux ! C’est joliment pensé ! J’espère vraiment que tu auras un de ces jours cette marque, ne serait-ce que pour son nom et ce que tu souhaites apporter. C’est beau.  

Je ne dis pas ça juste pour lui faire plaisir. Je trouve que c’est totalement justifié. C’est sincère aussi.  Je souhaite qu’elle ait du succès. Mais je me fais bien plaisir pour me moquer d’elle alors qu’elle disait être un peu timide ou réservée à la base. Je lui fais un petit clin d’œil complice avec un grand sourire amusé.

- Finalement, pour une demoiselle un peu timide, vous êtes bien bavarde, miss. Mais je ne déteste pas du tout ça ! Ce n’est pas vraiment un don, tu sais, c’est juste que tu dois être super enthousiaste de partager tout ça avec moi et ça me fait grandement plaisir !
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Jeu 21 Déc 2023 - 21:17
Connaissance sur lit de corvées scolaires.
Tout en écoutant Takumi-san, Himawari sourit doucement. La jovialité de l’homme est contagieuse et elle adore la voix gesticulée et s’essouffler avec autant d’enthousiasme. Il y avait tellement de vie en sa petite personne, qu’elle se demandait comment il avait réussi à survivre aussi longtemps, mais en même temps, il était si adorable que même dieu devait s’assurer qu’il soit en forme. Il devait avoir plein d’amis et de famille qui prenaient soin de lui. Ce genre de personnage avait tendance à attirer les bonnes ondes. Tout en l’écoutant, elle sort de l’une de ses poches, une petite pince et elle vient dégager son visage, les mèches de son toupette venant trop taquiner son visage et la dérangeant un peu dans son travail. Himawari s'activait avec le balai dans la salle de classe, ses cheveux en bataille retenus par une pince à cheveux en forme de fleur. À l'autre bout de la pièce, Akio déplaçait précautionneusement les objets artistiques, son visage animé par un sourire concentré et sa langue avare de discussion.

Les deux étudiants, qui se connaissaient à peine jusqu'à présent, s’étaient retrouvés ensemble dans cette tâche apparemment banale mais propice aux rencontres. Le cliquetis léger du balai et les grincements occasionnels des objets déplacés accompagnaient leurs échanges animés et Himawari se fit la réflexion qu’elle devrait faire ce genre d’activité plus souvent, surtout si ça lui permettait de faire des rencontres aussi intéressantes. Tout en écoutant Akio s’exclamer sur la cuisine, elle sourit timidement, un peu de rouge aux joues, mais heureuse. Elle prend une petite pose, posant ses pupilles sur lui.

‘’J’en prends note, si l’occasion se présente ça me fera plaisir de te faire goûter à ma nourriture. On pourrait se faire un échange, on se fait un moment cuisiné ou je te montre comme faire un bento et une autre fois, on fait une séance de couture.’’ Offre-t-elle de bien intéresser à découvrir lesdits morceaux de vêtements. ‘’Personnellement, j’aime beaucoup cuisiner et c’est encore mieux quand c’est pour les autres alors, ne te gêne pas pour demander, ça nous donnera aussi une raison de se rencontrer à nouveau.’’ Termine-t-elle avec un sourire, lui faisant savoir qu’elle aimerait en apprendre plus sur lui.

‘’Obsédé est un faible mot… Mais merci, j’espère aussi réussi à le faire.’’

Tout ceci était un échange naturel de banalités ou de rêves qui se poursuivit alors qu'ils poursuivaient leurs tâches respectives de ménage. Entre deux coups de balai et quelques déplacements d'objets, ils découvrirent des intérêts communs, des projets en cours et des anecdotes amusantes sur leur vie universitaire respective. Tout ceci semblait si surelle pour Hima. La classe, petit à petit, retrouvait son aspect ordonné, mais c'était surtout la naissance d'une amitié artistique entre Himawari et Akio qui était en train de se créer au fil de cette rencontre impromptue. Sous la tirade taquine de sa nouvelle rencontre, elle laisse échapper un rire cristallin.

‘’C’est complètement vrai, regarde-moi à blablaté telle une vieille pipelette ! Mais merci, c’est vraiment plaisant de se sentir aussi passionné, je n’aurais pas pensé croiser quelqu’un qui était comme moi de ce côté.’’ Déclare-t-elle finalement en jetant un coup d’œil autour et ramasse finalement son tas de poussière dans la poubelle. ‘’Je crois qu’on a terminé, il faudra juste apporter la poubelle et le back à recyclage près de la porte pour le concierge ce soir… Et on pourra aller à la bibliothèque.’’ Annonce-t-elle en observant une dernière fois les recoins de la classe pour s’assurer que tout était en ordre.
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 27
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  IgViOEf Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Jeu 28 Déc 2023 - 19:55
Je suis trop content qu’Hima accepte mon idée. Encore, plus, elle la bonifie, son plan est tellement merveilleux, je trouve ça incroyable, je dois avoir des étoiles dans les yeux.  

- Aawwn ! Je veux bien apprendre à cuisiner si c’est avec toi, c’est certain ! J’aime trop l’idée de cet échange ! Comme ça, on va apprendre pleins de trucs, j’en suis certain ! Et faire des activités avec toi, ça va être vraiment super, j’en suis certain ! Tu es une fille vraiment sympa et cool, il n’y a aucun doute que cela va être des supers moments ensembles !

Je suis juste beaucoup, beaucoup trop enthousiaste à l’idée de pouvoir passer un peu plus de temps avec elle. Je ne vois pas ça comme un rendez-vous, non loin de là même, je vois ça beaucoup plus comme un moment qu’on va pouvoir partager ensemble, comme frères et sœurs – même si on n’est pas du tout de la même famille – ou encore juste comme des amis. Enfin, j’ai déjà adopté Hima comme amie et j’espère que ce sera quelque chose de réciproque. En tout cas, elle ne fait pas semblant comme certains. Ceux qui font semblants, je sais les reconnaître, j’ai le nez pour ça. Ils font comme s’ils ne faisaient que m’écouter, sans plus. Ajoutant des petites « hum-hum » par-ci, par-là pour se donner un air comme s’ils étaient intéressés par mes propos. Mais, en réalité, ils ont juste hâte de pouvoir quitter la pièce et faire comme si notre conversation n’a jamais eu lieu. Ça m’a toujours fait un petit pincement au cœur ce genre de situation. Il ne vaut mieux ne pas trop y penser.

Non, Hima est une vraie pipelette, du moins, avec moi et ça me fait tellement plaisir à vrai dire ! Comme ça, je peux apprendre pleins de choses sur elle et ça me donne encore plus envie de faire le projet avec elle. Je me trouve vraiment choyé de l’avoir comme partenaire pour ce petit projet.  En plus, ça nous permet de terminer le ménage de la salle somme toute assez rapidement pour qu’on puisse profiter d’un moment ensemble pour faire notre travail. Rien de trop compliquer… mise à part de respecter les proportions du visage. En vrai, avoir discuté avec Hima comme ça, m’a donné des tonnes d’idées. Je ne sais seulement pas si notre professeur va être enclin à laisser aller mon imagination et le réaliser comme je le souhaite.

Dans le pire des cas, j’en ferais un premier portrait un peu « nul » pour le cours, avec toutes les exigences du professeur, ensuite, j’en ferais un deuxième, peut-être même en faire une peinture avec toutes mes idées un peu trop éclatées et colorées. Cette idée de me plaît tout particulièrement.  J’espère juste que ça ne dérangerait pas Hima de tous ces projets un peu étranges peut-être. En tout cas, qui peuvent sembler étrange pour certains.  

D’ailleurs, elle me complimente un peu en parlant de passionné. Ça me fait plaisir également de partager ma passion avec elle et en plus de partager une passion que nous avons en commun. Je lui fais un charmant sourire, tout ravi, alors que je pose les derniers effets dans l’endroit où ils doivent être.  

- Pfiouh ! Fort heureusement oui ! Je m’occupe de la poubelle et du recyclage sans problème. Après nous allons pouvoir être libre !

D’ailleurs, je ne perds pas de temps pour le faire. Je crois que je suis impatient de me mettre au travail et de commencer ce projet artistique.  

- Et voilà ! La salle est même plus propre que ce matin, j’en suis certain! Merci beaucoup pour ton aide pour la corvée ! Maintenant, tu veux toujours qu’on s’installe à la bibliothèque pour commencer notre devoir où tu préfères qu’on aille ailleurs ? C’est toi qui vois ! Je te suivrais n’importe où !

Je lui fais un charmant clin d’œil avant d’attraper mon sac pour quitter avec elle, en direction de l’endroit qui lui conviendra le mieux. Personnellement, je n’ai pas de préférence. C’est seulement que dans la bibliothèque il faut être discret et silencieux.

Clairement deux adjectifs qui ne me correspondent pas du tout !  
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Jeu 4 Jan 2024 - 18:09
Connaissance sur lit de corvées scolaires.
‘’Fantastique alors ! Travail d’équipe et échange agréable ! Rien de mieux pour renforcer une amitié naissante. Merci pour les compliments, tu es quelqu’un d’aussi agréable et intéressante ! J’ai hâte de découvrir tout ce que tu es. J’espère aussi qu’on va pouvoir créer des beaux souvenirs.’’

Elle se sent bien, ici et maintenant. Akio avait un petit quelque chose d’agréable qui la mettais à l’aise et la poussait à s’exprimer. Elle aimait ce sentiment de jovialité et de liberté. Il y avait bien longtemps qu’elle ne s’était pas sentie de la sorte avec des étrangers, même si maintenant, elle ne considérait plus le blond comme un étranger. De plus, l’idée de faire des activités avec lui, lui donnait des ailes, elle avait envie de les utiliser, de les découvrir et beaucoup plus encore. Elle ressentait une joie esthétique à cuisine avec lui, à apprendre à coudre des trucs ou encore à dessiner un nouveau modèle, de lui designer des vêtements bien personnel à lui… Pour le moment, il y avait trop d’enthousiasme dans sa tête pour lui permettre de se concentrer sur une seule tâche, tout ce qu’elle voulait dans l’immédiate, c’était d’apprendre à le connaître pour avoir le plus d’information plus tard.

Une fois le ménage terminé, les poubelles placées là où il le faut et après un dernier tour de classe pour vérifier que tout était propre et en ordre. Elle revient vers Akio qui avait lui-même terminer avec la poubelle et recyclage. Elle était fière d’elle, d’eux pour avoir travailler rapidement et d’y avoir prit plaisir. Elle qui avait eu la crainte qu’elle ne serait pas à la hauteur ou encore que sa décision audacieuse tournerait au vinaigre rapidement, alors elle était très heureuse de s’être trompée. Tout en aillant récupéré son sac, elle l’ajuste sur son épaule frêle et s’exprime.

‘’Tout me semble bon, on peut y aller. Merci pour ton dur travail Akio-san.’’ Annonce-t-elle avec un large sourire. ‘’Hmm, et bien tout dépend de ce qu’on veut réellement faire. Si tu veux continuer à discuter, je propose peut-être le parc extérieur même si ça peut être bruyant. Sinon la bibliothèque si tu veux un environnement plus silencieux. Moi, je suis habituée aux bruits alors ça ne me dérange pas.’’ Commence-t-elle en l’invitant à sortir de la classe. ‘’Mais à voir notre vive dynamique, je crois qu’il serait mieux d’aller dans le parc. La température semble assez clémente alors aussi bien en profiter.’’ Offre-t-elle un sourire entendu pour répondre à son clin d’œil.

Elle les guide ensuite vers le parc, l’écoutant et répondant à ces paroles. Elle était toujours intéressée à en apprendre plus sur le blondinet. Il semblait si pétillant qu’elle ne pouvait pas faire autrement que de vouloir en découvrir plus.

‘’Dis-moi, quel genre de hobby tu aimes ?’’ Commence-t-elle. ‘’Ah et tu es celui qui choisit l’endroit.’’ Taquine-t-elle en tirant la langue.
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 27
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  IgViOEf Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Ven 19 Jan 2024 - 21:32
Il y a des fois, que j’aimerais que le temps s’arrête momentanément pour me faire profiter encore plus d’un moment agréable. Je crois que cette rencontre avec Hima, c’est l’un de ces événements. Je voudrais le garder près de mon cœur pour un bon moment. En Hima, j’y reconnais un peu mes sœurs. Des sœurs que j’ai envie de prendre soin, de m’occuper d’elles, de prendre du bon temps en leur compagnie. Hima est définitivement une de mes sœurs de cœur. Il est un peu difficile d’expliquer exactement pourquoi, mise à part qu’on s’entend particulièrement bien et que cette discussion, ce projet, cette rencontre, je trouve le tout absolument incroyable.  J’ai vraiment de la chance d’être tombée sur elle pour faire ce petit travail, mine de rien. Et faire le ménage en sa compagnie, me fait uniquement souhaiter que cela puisse se reproduire dans l’avenir. Je suis certain que nous aurons la chance de le refaire à nouveau, mais oui, c’était vraiment chouette en sa compagnie.  

Ça me fait quand même bien plaisir qu’elle trouve ma compagnie agréable. Je suis totalement conscient que je parle beaucoup, parfois ça peu freiner quelques personnes. C’est seulement que je ne vois pas l’intérêt de retenir ce qu’on a à dire, de faire semblant que les choses nous plaisent. C’est quand même quelque chose de courant, les gens sont parfois hypocrites. C’est dommage, je crois qu’ils gagneraient tellement plus à être réellement eux-même, sans les mots dans le dos des autres, sans devoir embêter les gens parce qu’on a dit une chose ou une autre sur une place publique.

De toute façon, je n’ai rien à cacher.

- Ce n’est rien, ce n’est rien ! Je n’ai pas travaillé aussi fort que tu le crois.  

Elle me retourne un peu la question pour savoir où aller par la suite… Même si au final, nous savons tous les deux que la bibliothèque n’est absolument pas l’endroit le plus propice pour notre projet. Nous sommes trop volubiles, trop enthousiastes. Disons que pour le moment, je n’ai pas du tout, mais pas du tout envie d’aller me confiner en quelque part pour discuter silencieusement dans un endroit clos. L’idée d’aller à l’extérieur me plaît grandement et cela ne pose aucun inconvénient à Hima, pour mon plus grand bonheur. C’est tout sourire, que je ne peux qu’approuver son choix, y ajoutant mon petit grain de sel.  

- Le parc, ça me va parfaitement, je ne crois pas que les bibliothécaires vont apprécier m’entendre tout le temps bavasser, même si c’est pour un travail.  

La porte de la classe fermée derrière nous, nous allons au parc. Je laisse Hima nous y guider, j’ai toujours encore un peu de mal avec l’orientation, d’ici la fin de mes études, je devais être en mesure de me repérer convenablement ici… Sait-on jamais. Une fois à l’extérieur, je suis encore plus heureux. Je m’y sens bien. Alors que nous marchons, elle me demande quels sont mes hobbys. Je me dis que je pourrais un peu sortir de mes habituels « couture et arts », parce que lorsqu’on me pose la question, c’est ce que je réponds bien souvent. Mais sachant qu’on a ces cours en commun, je ne trouve pas ça trop nécessaire de m’y attarder, surtout que nous en avons déjà pas mal discuté.  

- Mmh… Mes hobbys…  C’est sûr que je passe beaucoup de temps à coudre ou à dessiner et peindre alors… Mmh… Je joue parfois aux jeux vidéo… Mais ne crois pas que je suis un expert, loin de là, j’ai déjà brisé ma DS une première fois et il faut que je fasse attention à celle-ci, je n’ai pas encore envie de refaire la même chose. En plus de ça, si je joue avec quelqu’un d’autre, c’est toujours l’autre personne qui va gagner, c’est garanti.  

Je dois admettre que TOUT LE MONDE est vraiment meilleur que moi.  Marchants dans le parc, j’aperçois un petit endroit qui me plait bien et je n’hésite pas à le partager à ma camarade de classe.

- Oh… Installons-nous là, on devrait être pas mal !

Je lui pointe une table à pique-nique sous un arbre, on sera bien à l’ombre et si jamais nous souhaitons nous mettre à faire quelques coups de crayons, cela sera plus simple que si nous étions assis sur un banc. Je laisse Hima choisir sa place, alors que je m’installe en face d’elle, afin que nous puissions poursuivre notre conversation.  

- Sinon, je regarde quelques stream ou encore des animes. Je ne suis pas trop à jour dans les animes par contre, ça fait un moment que je n’en ai pas regardé, en fait, depuis que je suis arrivé ici pour étudier… Enfin, revenu ici, ça serait plus juste. Je passe pas mal de temps à étudier dans ma chambre, pour m’assurer d’avoir les meilleures notes possibles. Sinon, j’aime bien passer du temps avec mes amis ou encore mes sœurs, je suis très proche d’elles et je suis trop content de les avoir retrouvés, ici.  Elles ont terminé leurs études, mais elle habite dans la ville, du coup, durant les weekends, je vais parfois chez elle.

Je m’emporte un peu. J’aime mes grandes sœurs. J’aime passer du temps avec elles. Elles m’ont tellement manqué pendant que j’étais à Sapporo ! Elles n’étaient pas pour déménager, surtout qu’elles ne vivent plus avec nos parents quoi ! Posé à la table à pique-nique, je détaille une nouvelles fois les traits d’Hima, comme si je cherche à m’en faire une photo, en fait j’analyse un peu pour nos supers projets.  
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Ven 9 Fév 2024 - 20:43
Connaissance sur lit de corvées scolaires.
06. Minuscule - Visiteur – Hamac

Tout en marchant, Himawari écoute avec un large sourire Takumi-kun parler. La joie de vivre est contagieuse venant de la part du jeune homme. Elle se sent bien, légère, la peur et l’anxiété envolée avec les paroles du blond. Tout en serrant contre elle son livre de dessin, elle tire de son sac un large chapeau clair malléable, et le pose sur sa tête, lui offrant une certaine protection contre la luminosité de l’extérieur. Il y avait beaucoup de nuages, mais elle ne pouvait pas se permettre de prendre de risque. Elle tourne la tête vers Akio, levant la tête ver son profit en réalisant qu’elle se sent minuscule à côté de lui, en fait, elle était petite à côté de pratiquement n’importe qui. Elle pousse finalement la porte, se laissant accueillir par le vent tiède de l’extérieur, elle plisse les yeux un instant, lui permettant de s’ajuster à la luminosité… Et finalement, elle tire une autre paire de lunettes, pratiquement identique à celle qu’elle porte, donc les verres sont teintés sans être opaque. À l’extérieur, il y avait peu de monde, et les rares personnes semblaient davantage à des visiteurs accompagnés qui venaient visiter l’université.

‘’Je vois que tu te tiens bien occuper quand même. Je dois avouer que je ne suis pas une amatrice des jeux vidéo, alors je suis sûre que tu gagnerais contre moi.’’ Dit-elle avec un petit rire cristallin. ‘’Oh bonne idée, avec les feuilles des arbres, nous allons avoir plusieurs styles de lumière.’’ Reprend-elle en le suivant.

Elle se glisse sur la gauche de la table de pique-nique. Elle lève un instant la tête vers la voûte végétale, pose la main sur son chapeau et elle apprécie quelques secondes la vision du vent qui fait danse les feuilles vertes et parfois dorées par les rayons du soleil. Tout ce qu’il manquait, c’était un hamac et une douce après-midi à lire et se laisser bercer par tout ceci. Elle baisse à nouveau la tête sur Takumi-kun qui reprend la parole. Tout en l’écoutant, elle installe elle-même son matériel, coffre à crayons ouvert, tablette à dessin. Elle tourne les premières pages qui sont déjà bien remplies de croquis de profil ou de paysage.

‘’Hmm, j’ai un frère moi aussi, ou plutôt deux. Même si le deuxième est le meilleur ami de mon frère, on a tout de même passé énormément de temps ensemble. On a cinq ans de différence moi et mon frère, et malgré tout, il m’a toujours bien traité, alors je peux facilement dire que nous sommes proches aussi. Il est maintenant médecin en enfance et il adore ceci.’’ Elle prend une petite pause, commençant à tracer les traits de son nouveau modèle. ‘’Moi aussi, c’est la deuxième fois que je reviens ici, je suis contente qu’il met reprit. J’ai dû quitter la première fois pour problèmes médicaux. Sinon, je suis pas mal comme toi, dessin, cuisine. J’écoute beaucoup de séries ou de films internationaux, j’ai une grosse appréciation pour les séries chinoises et leur drama ou sinon américain, ils ont une vision si particulière, mais si innovatrice. De plus, leurs effets spéciaux sont époustouflants.’’ Avoue-t-elle avec un sourire.

Elle glisse ensuite dans un petit silence, comme si le fait de créer le squelette de son dessin était la première étape de tout. Puis, elle s’arrête, levant les yeux vers Akio pour l’observe avec des yeux concentrer. Elle semble hésitée, timide avant de prendre son courage à deux mains et de s’exprimer.

‘’C’est possible d’avoir tes mensurations ? Ça m’aiderait à mieux visualiser les proportions si je viens d'avoir des inspirations de vêtements. J’ai cru remarquer que tu avais une silhouette fine, mais avec les vêtements, c’est un peu difficile de savoir correctement…’’
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 27
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  IgViOEf Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Sam 17 Fév 2024 - 19:54

- C’est quand même drôle que tu aies « deux » frères, c’est comme si on est un peu à l’inverse toi et moi. Il a vraiment un chouette métier ton frère en tout cas. C’est tellement important d’avoir des médecins.

Comme ma mère me dirait « il faut de tout pour faire un monde ». Et je suis assez d’accord avec cette phrase. Je continue de sortir tout mon matériel de dessin. J’ai déjà beaucoup de respect pour son frère qui est médecin avec les enfants. Je pense que c’est une véritable vocation, d’autant plus qu’être médecin prend tellement de temps d’études ! J’ai beaucoup de respect pour lui. Pendant un moment, j’ai une sombre pensée que me rappelle que mon père aurait préféré que je sois médecin que designer.

Mais je ne compte quand même pas me laisser abattre par tout cela. Les autres paroles de ma nouvelle amie m’interpellent également. Elle me parle comme quoi elle aime bien les séries étrangères. Je dois quand même admettre que ça me donne envie d’en découvrir, malgré que je prenne peu de temps pour en regarder en règle générale.

J’ai les yeux pleins d’étoiles alors que je pose toutes les questions possibles, déjà à la recherche de quelques recommandations.

- Oh ? Des séries étrangères ? Je suis quand même preneur, je serais bien intrigué si tu en connais des bonnes ! J’aime bien regarder des séries de temps à autre, mais peut-être pas au point de dire que je m’y connais beaucoup par contre.

Je marque une petite pause aussi, réfléchissant momentanément en sens de la vie. Hima est silencieuse également, mais cela ne me pose pas problème, ça ne me dérange pas plus qu’il faut ce petit silence, jusqu’à ce qu’elle me demande mes mensurations.

- Mais oui certainement ! J’avoue que j’aime bien porter des vêtements quand même amples par moment, alors ça peut-être assez difficile.

Je ne perds pas de temps pour lui donner mes mensurations que je connais sur le bout de mes doigts. Je mange comme un moineau, alors je ne suis pas très voilà. Je ne fais pas de sport non plus, alors je suis loin d’avoir un corps de rêve pour les filles – et probablement pour des garçons non plus – et en plus de ça, je suis petit.

Enfin, je ne suis pas particulièrement grand. Mais cela ne me dérange pas tant. Je suis certain qu’un jour je trouverais quelqu’un comme Nashi qui m’acceptera pour la personne que je suis. Maintenant prêt à partir notre projet, je lance, avec enthousiasme :

- Alors à l’attaque !

Je suis gonflé à bloc, prêt à représenter la jolie Hima dans mon cahier à dessin. J’ai un peu peur que le résultat ne soit pas à la hauteur de la demoiselle qui se tient devant moi. Je ne me permettrais pas que ce soit raté. Je jette de multiples coups d’œil à ma compagne de travail scolaire, commençant par placer les formes géométriques nécessaires pour placer les divers éléments de son visage : yeux, nez, bouche, tête, oreilles. Déjà là, ce sera un bon départ.

Au loin, je vois un oiseau. J’ai un petit sourire. Ça me donne envie d’ajouter au dessin qui se trouve dans mon cahier un petit oiseau. Un pinson peut-être ou encore une mésange. Peut-être un oiseau qui pourrait représenter d’où vient Hima, peut-être ? Voilà que je me perds dans mes réflexions, dans mes idées de fou. Ce que je trouverais fort bien joli, ce serait de faire son visage à moitié, l’autre moitié avec des tournesols, un oiseau, peut-être même des éléments culinaires. J’ai l’impression qu’avec tout cela, ça me permettrait de faire une très légère synthèse de ce qu’Hima aime, ce qui la représente. Même des éléments artistiques pourraient être une excellente idée. Des drapés.

Voilà que je me perds dans mon imagination. Quand je suis concentré comme ça, voilà que je suis beaucoup moins bavard, concentré sur l’exercice.

- Pardon, j’ai trop d’idées dans ma tête, ce n’est pas que tu n’es pas intéressante, vraiment loin de là… C’est que je suis hyper concentré.

J’ai un petit sourire à la fois sincère et désolé. Mon crayon glisse sur la feuille. Ça donne l’impression qu’il danse alors qu’il immortalise les traits d’Hima.
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Lun 19 Fév 2024 - 21:19
Connaissance sur lit de corvées scolaires.
04. Cannelle - Magicien – Brouette

‘’Oui, je sais, mais je suis heureuse avec ceci. Ils m’ont permis de bien me sentir encadré durant ma jeunesse et vu qu’ils étaient tous les deux très studieux, ils m’ont bien épaulé côté études ! Je confirme que oui, sans eux le monde tournerait mal…’’

Réplique la petite verte avec un sourire. Elle peine à lever les yeux du croquis qu’elle fait à coup de crayon. La mine s’étire sur le papier crème, des formes prennent vie et lentement une silhouette, rien de bien définie, mais on sait ce qu’elle va dessiner, une personne. Tout en laissant à son cerveau quelques secondes d’assimilation, elle penche la tête sur le côté, un signe qu’elle est très concentrer. Elle hoche la tête parfois, visiblement satisfaite avec ses coups de crayon qui donne vie à un profit. Elle griffonne les mensurations offertes par Akio sur le coin en haut à droite de sa feuille et prend en note le fait qu’il apprécie davantage des vêtements amples.

‘’Hmm. Je peux t’en recommander quelques-uns. Je ne peux pas dire que je suis une experte, mais avec mon isolation, il fallait bien que je trouve un nouveau hobby qui n’était pas épuisant, alors je suis devenue une vraie magicienne avec Internet. Si tu aimes le style fantastique modern avec créatures du surnaturel, je peux te recommander Monde infernal, une série de quatre films, mais disons qu’ils ont perdue en ‘saveur’ sur la fin. Sinon il y a Les animaux fantastiques qui se déroulent dans l’univers de Harry Potter… Je ne sais pas si tu connais, ça vient d’une série de livres. Sinon, une petite série vraiment mignonne, mais vieille, Pushing Daisie. Je ne sais pas si tu connais l’anglais ? Ça raconte l’histoire d’amour impossible entre deux personnes et plein de fantaisies particulières. Sinon, il y a le Jardin des météores qui suit l’aventure d’une demoiselle qui entre à l’université et qui va rencontrer plusieurs gars qui vont essayer de la charmer, c’est une série dramatique, romantique et de comédie. Sinon, mon petit dernier dont je suis tombé amoureuse, une série chinoise ; Where the Lost Ones Go… Tu suis l’histoire du premier amour d'un jeune étudiant en art qui mène à une vie d'amour inoubliable. Ye Zi, spécialisé en peinture d'art chinois et Xiang Ze Yi, spécialisé en peinture à l'huile, se sont rencontrés et sont tombés amoureux à l'université. Cependant, Ye Zi eut le cœur brisé lorsque Xiang Ze Yi partit soudainement sans un mot. Des années plus tard, Ye Zi est devenu un célèbre illustrateur de mangas. Dans l'espoir de se remettre ensemble, Xiang Ze Yi est revenu avec une confession de ce qui s'était passée et pourquoi il avait dû partir… Et tu suis tout ce qui c'est passer entre temps, avec des flashbacks de leur temps d’étude, et le drame et l’amour… C’est un dosage parfait…’’ Murmure finalement Himawari avec une douce expression de douceur rêveuse accrochée au visage.

C’était selon elle une série remplie d’une douceur exceptionnelle si on savait prendre le temps de lire, mais surtout d’analyser le train d’émotion qui se passait durant les épisodes. Ceci allait devenir l’une de ses séries conforts, c’était certain. Les yeux dans le vide, elle offre un sourire bête avant de secouer la tête et de retourner à son dessin.

‘’Si tu en veux d’autres ne te gêne pas de demander, j’ai une liste pleine de ce que j’ai écouté avec une notation sur combien j’ai aimé…’’ Avoue-t-elle en rougissant un peu.

Une autre des activités qu’elle avait pris la peine de faire quand elle était prise chez elle. Elle avait un document d’une vingtaine de pages sur l’ordinateur avec tous les noms des films et séries qu’elle avait écoutées, catégorisé par pays et ensuite par ordre alphabet avec une note sur dix. Parfois un petit commentaire, ou le nom d’un acteur en particulier pour lui donner des pistes pour plus tard. Le simple fait de se remémorer tout ceci lui rappelle le nombre de Yatsuhashi, qu’elle a dévorer, cette pâtisserie à base de farine de riz parfumé à la cannelle, lui donne l’eau à la bouche à la seule pensée. Une chance qu’elle eût une version numérique des séries, avec le nombre qu’elle avait écouté, elle aurait des dizaines de brouettes de poche de plastique. Elle laisse un petit rire s’échapper à cette comparaison, s’imaginant sortir de sa chambre avec une belle grosse brouette remplie de films ou de séries dans leurs boîtiers. Elle s’extirpe finalement de sa tête sous les mots d’encouragement d'Akio et elle se remet au dessin à son tour. Ainsi, les minutes de silence s’étirent, seulement brisé par le bruit ambiant de l’extérieur.

Les crayons volent, dessinant le flot d’imagination des deux artistes en pleine séance de création. Pour Hima, il y avait tellement de possibilités avec le physique délicat d’Akio. Devait-elle le faire en modèle d’habit moderne classique, mais large et décontracté ? Ou encore avec un air rêveur, cellulaire en main avec une expression douce ? Peut-être un style artistique, manteau à franche coloré ? Il y avait aussi le style traditionnel, Hima était pratiquement sûr qu’un habit ancien de type kimono, yukata ou encore un habit tirer du folklore japonais. Tellement de possibilités et peur de temps. C’était qu'Akio représentait beaucoup de choses, entre son enthousiasme, son énergie débordante et sa joie contagieuse… Elle avait l’impression qu’elle n’aurait pas assez d’une image pour le définir…

‘’Oh, ne t’en fais pas, le silence ne me fait pas peur. Et puis on est le surtout pour nos dessins alors…’’ Termine-t-elle avec un petit sourire rassurant. Elle avait pris la peine de lever les yeux sur lui et de lui sourire. ‘’Je peux rester des heures dans un silence confortable alors aucun stresse.’’ Le rassure-t-elle en ramenant les yeux sur son propre dessin, commençant à donner une pose au corps élancé du jeune homme.
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 27
■ Messages : 63
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  IgViOEf Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Sam 30 Mar 2024 - 1:48
Alors que je dessine, j’écoute les suggestions de ma nouvelle amie. Lorsqu’elle me parle d’un film ou d’une série, je ne manque pas d’écrire le titre dont elle me parle sur ma tablette a dessin. Comme ça, je suis plus que certain que je ne perdrais pas sa suggestion, bien que je risque de prendre un peu de temps avant de découvrir tout ça. J’aime bien regarder des films, des séries de temps à autre, mais je ne suis pas assidu. J’en regarde vraiment lorsque j’en ai envie ou encore si quelqu’un est avec moi et me propose de regarder quelque chose avec.

- À vrai dire, à part Harry Potter, j’avais entendu parler des Animaux Fantastiques, mais sinon pour le reste, je ne connais pas trop. Mais je suis vraiment content de ce que tu m’as proposé, je suis vraiment un peu curieux. Je ne sais pas ce que je préfère comme suggestion dans ce que tu m’as donné, probablement un peu de tout. Je trouve ça quand même mignon ce que tu disais de Pushing Daisie et pour répondre à ta question, oui, je me débrouille pas mal en anglais. Je regarde beaucoup de stream en anglais ou encore des vidéos youtube, surtout pour des tutos quand j’ai besoin de voir ou revoir comment faire un truc de couture. Quoi que la série chinoise dont tu viens de parler aussi me semble super intéressante, surtout qu’on parle de peinture en plus et de mangas, deux trucs que j’aime tout particulièrement ! Je crois que je vais vraiment jeter un coup d’œil à celle-ci, elle m’intrigue tout particulièrement. En fait, j’ai noté tout ce dont tu m’as parlé, mais je ne perdrais pas une seule seconde pour regarder tout ça. Personnellement, j’aime bien regarder des animes, je suis un peu classique, j’ai beaucoup aimé le manga de Fruits Basket ou encore Fate/zero, bien que tous les deux soient dans des genres complètement différents. Par contre, j’ai un peu de mal avec ce qui est de One Piece ou encore de Naruto, parce que c’est TELLEMENT long, il doit y avoir deux millions d’épisodes et ce n’est pas encore terminé. J’ai aussi beaucoup aimé avatar, le dernier maître de l’air ou des films de Disney/Pixar.

Je prends une bonne respiration. Rien de trop exagéré, mais je trouve ça absolument incroyable comment le flot de paroles va bien entre Hima et moi. J’ai clairement adopté cette personne que je trouve juste beaucoup trop incroyable ! J’ai beaucoup de respect pour elle et je prie de tout cœur que nous nous reverrons, nous referons d’autres activités et que ne soit pas seulement dans le cadre scolaire et pour notre travail. Et comme si c’est pour me rassurer, j’ajoute :

- On va presque obliger de se faire une soirée films ou série pour regarder et découvrir pleins de trucs ensembles.

Je serais partant n’importe quand pour ce genre de projet avec elle. D’un autre côté, je me dis qu’elle peut me trouver un peu trop intense, j’ai l’impression qu’on a des tonnes de projets que nous souhaitons réaliser ensemble alors qu’on vient tout juste de faire connaissance. Mais je ne sais pas, il y a comme une espèce de connexion qui me fait bien plaisir, je crois que je n’ai pas vu ça depuis que j’ai rencontré Nashi. J’ai l’impression que ça fait du bien à mon cœur et mon âme.
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Dim 7 Avr 2024 - 17:29
Connaissance sur lit de corvées scolaires.

Alors que Himawari poursuit son croquis du portrait d'Akio, elle fait preuve d'une concentration remarquable, combinée à une habileté artistique évidente. Ses gestes sont précis et assurés, chaque coup de crayon étant soigneusement calculé pour capturer les moindres détails du visage et de la silhouette d’Akio qui semble être une muse épuisable face aux idées qu’il semble réveiller en elle. Elle alterne entre l'observation attentive d'Akio et le tracé délicat sur son papier, prenant soin de reproduire fidèlement ses traits distinctifs et son expression. Ses yeux, fixés sur Akio, reflètent une détermination tranquille tandis qu'elle s'efforce de saisir l'essence même de sa personnalité à travers son dessin. Entre deux coups de crayon, l’étudiante prend également le temps de noter des informations importantes sur Akio. Munie d'un carnet, elle prend des notes sur ses préférences vestimentaires, ses passions et ses intérêts, tout en ajoutant des observations sur sa personnalité et son comportement. Ces informations seront précieuses pour leur devoir commun, lui permettant de mieux comprendre son partenaire de travail et d'incorporer des éléments pertinents dans leur projet. Malgré sa concentration sur le dessin et la prise de notes, elle reste attentive à la conversation avec Akio, écoutant ses suggestions et ses réflexions avec intérêt. Elle sourit parfois en réaction à ses paroles, manifestant ainsi sa complicité et son enthousiasme pour leur échange.

Au fur et à mesure que le croquis prend forme sous ses doigts habiles, Himawari ressent une satisfaction croissante, consciente de l'importance de ce moment de création partagée avec Akio. Elle prend soin de chaque détail, cherchant à transmettre à travers son dessin non seulement l'apparence physique, mais aussi l'essence même de son modèle.
Dans cette atmosphère paisible et studieuse, Himawari et Akio travaillent ensemble avec harmonie, chacun apportant sa propre contribution à leur projet commun. Et à mesure que le portrait d'Akio prend vie sur le papier, il devient évident que leur collaboration promet d'être fructueuse et enrichissante. Face à son long monologue, elle lève les yeux amusés sur lui, l’observant reprendre son souffle un instant.

‘’Wow, je crois que je n’ai jamais vu quelqu’un parler autant sans prendre de pause. Comment vont tes poumons ? Tu veux boire quelque chose ? J’ai des petits thés froids avec moi.’’ Taquine-t-elle doucement, les yeux toujours brillants de douce moquerie.

Alors qu'elle se concentre sur son dessin, Himawari sort discrètement deux boîtes de jus de thé vert de son sac. Ses gestes sont fluides et précis, témoignant de son habileté à accomplir plusieurs tâches à la fois. Elle tend une des boîtes à Akio avec un sourire chaleureux, offrant ainsi une pause rafraîchissante dans leur séance de travail. Lorsqu'Akio prend la boîte de jus de thé vert, Himawari ouvre la sienne et porte délicatement le petit goulot à ses lèvres. Une expression de contentement traverse son visage alors qu'elle savoure la fraîcheur du liquide et la saveur subtile du thé vert. À la suite de l’offre d’Akio, ses yeux s'illuminent d'enthousiasme, ajoutant une lueur supplémentaire à son regard déjà vif. Entre deux gorgées, elle hoche la tête d'approbation, exprimant ainsi sa satisfaction avec simplicité. Malgré le plaisir qu'elle prend à savourer son jus de thé vert, elle ne perd pas de vue l'importance de leur travail, et son attention reste partagée entre son dessin et la conversation avec Akio.

‘’Oh ? Tu aimes faire ce genre de soirée ? Je suis une experte des soirées films ou séries, alors si c’est une activité qui t’intéresse, je suis partante ! J’ai beaucoup de chose sur un lap top, j’ai plus qu’à l’amener avec mon fils qu’on branche dans la télévision et j’ai des heures de plaisir !’’ Dit-elle avec un petite rire entendu.
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.  Empty Re: Connaissance sur lit de corvées scolaires. Ft. Akio Kantou.

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum