-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 26 Juillet!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Ven 3 Nov 2023 - 22:25


fin mai-début juin était synonyme de saison des pluies au Japon et Kobe n'y faisait pas exception, par chance ce jour-là, il ne faisait pas trop humide et il ne pleuvait pas, du moins pas encore . La jeune femme dévala ses escaliers quatre par quatre, elle ne voulait surtout pas arriver en retard à son rendez-vous. Arizona était aussi excitée que stressée, chose qu'il ne lui était pas arrivé depuis longtemps. La seule et unique chose qui pouvait la mettre dans cet état-là, c'était un homme. En ce qui concerne les garçons Arizona avait gardé son âme d'adolescente. Cet homme répondait au doux nom d'Akio, elle était tombée sur lui il y a quelques semaines, il n'était pas le genre d'homme sur qui elle se retournait habituellement : il n'était pas très grand, il avait un look assez atypique, ne semblait pas très sportif. Pourtant, la première fois qu'il lui adressa la parole pour lui demander un renseignement, c'était comme si elle avait sentie le sol se dérober sous ses pieds. Cette douce sensation qui par du bas-ventre et remonte à toute vitesse jusqu'à son cœur et qui fini par faire disjoncter le cerveau. Ça l'avait frappé d'un coup comme ça, une aura particulière se dégageait de ce garçon. Elle ne savait pas si c'était sa longue chevelure blonde, le son de sa voix ou quelque chose d'autre mais elle avait complètement perdu ses moyens face à lui. Et la jeune femme se connaissait assez pour savoir que lorsqu'elle perdait ses moyens face à un membre du sexe opposé, c'était parce que ce dernier lui plaisait.

Après elle n'avait eu de cesse de tomber "par hasard" sur lui. Mais sachez qu'avec Arizona il n'y a jamais de hasard et elle trouvait toujours un moyen pour se retrouver où était Akio: dans le parc, lorsqu'il était en train de déjeuner, dans la bibliothèque lorsqu'il étudiait, dans les couloirs lorsqu'il passait par là. L'assistante sociale avait toujours une bonne raison de le croiser. Pas assez pour passer pour une psychopathe, mais assez pour qu'il se souvienne d'elle. À chaque fois, elle prenait son courage à deux mains pour lui parler, mais elle qui était si sûr d'elle habituellement, se retrouvait toute gênée face à lui. Heureusement, Akio avait un débit de parole encore plus important que le sien alors très vite elle en appris beaucoup sur l'étudiant comme par exemple qu'il était en design, qu'il était fan de mode ou qu'il était natif de Kobe.

De fil en aiguille, Arizona trouva un prétexte pour le voir à l'extérieur du campus, elle serait sûrement plus à l'aise, et quoi de mieux pour un fan de mode que de faire essayer les vêtement qu'il a fabriqué à une femme. Arizona n'avait pas ce qu'on pouvait appeler un physique de mannequin : petite de taille, hanches de larges, poitrine trop volumineuse et fessier trop rond. Pourtant, elle savait que son physique en faisait tomber plus d'un. Tous les corps sont beaux et elle était particulièrement fière du sien et puis... si Akio avait des retouches à faire, il le ferait directement sur elle , c'était pratique. Arizona ne put s'empêcher de rougir face à cette pensée, elle avait déjà du mal à aligner trois phrases devant lui alors un contact physique...
Ce rendez-vous n'avait rien d'un date en apparence et pourtant pour Arizona, c'était le moment de tout donner, l'air de rien bien sûr. La petite brune avait mis un certain temps à se préparer : se mettre en valeur sans donner l'impression de trop en faire. Arizona connaissait parfaitement sa morphologie et ce qui la mettait en valeur, des vêtements près du corps, dévoiler ses jambes ou un peu de poitrine, mais pas les deux sinon ça faisait vulgaire et enfin donner l'impression d'avoir des jambes élancées et non deux poteaux. Une minijupe noire légèrement fendue, cintrée qui laissait entrevoir sa taille fine, un débardeur blanc col rond, une longue chemise verte un peu oversize pour ne pas tout dévoiler tout d'un coup et sa paire de doc martens. Cheveux détachés qui sentent bon le shampoing et un peu de parfum.

Sur le chemin, elle commençait à avoir les mains un peu moites, stressée, elle se demandait comment ça allait se passer et imaginait déjà mille et un scénario, du plus catastrophique aux plus intimes. Akio lui avait donné rendez-vous chez sa sœur, pour qu'ils puissent prendre leur temps. Se doutait-il un seul instant à toutes les pensées impures qu'Arizona avait eu lorsqu'elle s'imaginait seule avec lui ? Sûrement pas, il avait l'air d'être bien trop gentleman pour ça, de toute façon Akio l'impressionnait trop pour qu'elle tente quoi que ce soit. Elle s'étonnait elle-même d'être aussi timide face à lui, on pouvait décrire Arizona avec un million d'adjectifs, mais timide ne faisait pas partie de la liste.

Après quelques minutes de marche, elle était arrivée à destination et il était temps, car la pluie n'allait pas tarder à arriver. Elle regarda son téléphone afin de suivre les indications que lui avait donné l'étudiant : le code d'accès au bâtiment, l'étage et le numéro de porte. Plus elle se rapprochait de l'appartement plus son cœur battait fort dans sa poitrine, elle avait l'impression qu'il allait exploser. Arrivée devant la porte elle resta quelques instants planté devant comme une idiote.
"Aller Ari! T'as 24 ans ! T'es une femme ! T'as connu plein de mecs c'est pas lui qui va te faire peur ! De toute façon, c'est juste des essayages et..."


La jeune femme se rendit compte qu'on pouvait sûrement l'entendre de l'intérieur alors dans la panique elle frappa 3 trois énormes. Pour la douceur et la délicatesse, on repassera. Quelques secondes, plus tard, Akio ouvrit la porte, beau comme un Dieu et Ari rougit et ne pu s'empêcher de penser qu'il l'avait sûrement entendu parler seule, elle avait envie de s'étrangler.
"Ah-Ah-Ah salut Akio ça va ?"


Un rire de bécasse, une phrase nulle, la main tendue comme pour lui faire coucou alors qu'il était à quelques centimètres d'elle : RIDICULE.
Tenue d'Arizona:


Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Sam 4 Nov 2023 - 2:20
Hier je suis parti de l’université et la douceur de mon dortoir pour passer le weekend à l’appartement de ma one-chan. Elle m’a demandé de garder Salem pendant qu’elle, elle va avec des « amies » dans un onsen. Je crois plutôt qu’elle a un nouveau copain et qu’ils ont décidé de partir en amoureux, mais ça, je ferais mon investigation une autre fois. J’avais apporté tout le nécessaire pour faire de la couture. Et pas pour n’importe qui ! Pour Arizona-san. Elle est plutôt sympa cette fille. Je l’ai croisé quelques fois depuis que je suis arrivé ici. Elle est toujours un peu gênée, je me demande si elle est toujours comme ça… Enfin, elle doit être là souvent.  

À un moment, je me souviens plus exactement quand, elle m’a proposé d’essayer des vêtements que j’avais fait pour des femmes. Ça m’avait beaucoup flatté sur le coup qu’elle s’intéresse à ce que je fais. Je lui ai dis que je trouverais un moment pour elle, mais surtout un endroit où on pourrait faire ça confortablement. Je ne tenais pas à l’inviter dans ma chambre, ce pourrait être quand même un peu embarrassant avec mon colocataire… Et puis bon, les chambres ne sont pas tellement grandes, non plus. Assez pour dormir et étudier, mais pour être à l’aise pour les vêtements et tout, ce n’était pas ce qu’il y avait d’idéal.  

Une fois le vendredi arrivé, j’avais apporté tout mon matériel de couture pour faire des retouches et quelques ensembles qui pourraient lui plaire. J’ai supplié ma one-chan d’apporter un ensemble mignon – et un peu coquin – au osen, mais elle a fortement décliné ma proposition, m’envoyer quelques bêtises au passage. Après avoir sympathisé avec Salem que je n’avais pas vu depuis un moment, je suis sorti acheter de quoi manger pour au moins la soirée et le lendemain.  

La soirée du vendredi s’était passé plutôt calmement. Je crois que je me suis endormi sur un projet de peinture. Quand je me suis réveillée, j’étais couché sur la table de cuisine et j’avais de la peinture sur les doigts et la joue. Je m’étais préparé pour la journée, j’avais étudié et voilà qu’Arizona-san toque à la porte.  

Sans attendre, je vais lui répondre et c’est mon visage tout enjoué qui l’accueille.  

- Bonjour Arizona-san ! Tu es de toute en beauté, comme d’habitude.

Je ne pers pas de temps pour lui offrir un câlin, ma façon de lui dire bonjour. Mon étreinte est douce, légère, je ne veux pas qu’elle se sente mal.  

- Je vais très bien et toi, comment vas-tu ?

J’espère qu’elle va bien ! En tout cas, elle semble un peu gênée d’être là. Peut-être qu’elle est gênée d’être chez ma sœur. En même temps, elle ne sera pas là. Et il y a aucune chance qu’elle se pointe en plein milieu de la journée. Il faudrait que ça aille vraiment mal été avec ses « « « « amies » » » » » pour que ce soit le cas.  

- Allez, entre. On va être tranquille pour te faire essayer tout ça. J’ai apporté tout mon matériel, ça a été assez sportif de l’apporter jusqu’ici, mais j’ai même ma machine et tout, si jamais il y a besoin de faire des petites retouches. J’ai trop hâte que tu voies ce que je t’ai amené ! Et j’espère vraiment que tu vas aimer ça ! Si jamais tu n’aimes pas, n’hésite pas à me le dire ! J’ai rarement l’habitude d’avoir un autre mannequin que moi-même. Haha !  

Je me retire de l’entrer et de la porte pour laisser entrer la jolie demoiselle. Pour vrai, elle s’est joliment bien habillée ! des fois j’aimerais bien être une fille, comme ça je pourrais mettre encore plus de jolis vêtements. Enfin, je trouve parfois la mode féminine plus intéressante que la mode masculine. Et c’est un peu pour ça que j’ai envie de faire des vêtements. Pour rendre les vêtements à mon image. C’est déjà ce que je fais avec mes vêtements.

Aujourd’hui, je suis plutôt habillé sobrement.  J’ai un t-shirt blanc aux rayures bleues horizontales, avec un jean un peu trop grand, déchirés aux genoux.

- Au fait, tu n’es pas allergique aux chats ? Tu n’as pas peur des chats non plus ? Il y a Salem que tu risques de croiser. C’est un gros chat très affectueux qui vit pour les croquettes et les gâteries. Il n’est pas méchant, il est juste un peu peureux avec les étrangers.  

Avant qu’on se mettre à la tâche, je me dis que je devrais la mettre à l’aise avant toute chose. Je ne veux pas qu’elle pense que je pense juste à faire les vêtements. C’est important pour moi de prendre de ses nouvelles, de faire en sorte quelle soit bien. Je lui souris doucement, alors que je continue de bavarder.  

- Souhaites-tu quelque chose à boire ? Tu peux faire comme chez toi. Ta semaine s’est bien passée ?
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Sam 4 Nov 2023 - 14:32


Il était là, sourire aux lèvres, Akio semblait ravi de la voir, elle et son air d'ahurie. Avant que la jeune femme n'ait eu le temps de faire quoi que ce soit, il s'approchait déjà d'elle pour la saluer très chaleureusement. Arizona n'était pas particulièrement gênée par les câlins, aux Etats-Unis pour se dire bonjour on se fait une grande accolade et en Syrie aussi le contact physique pour se dire bonjour n'est pas dérangeant. De manière générale ce n'était qu'au Japon qu'il fallait strictement garder une distance réglementaire entre deux personnes. D'ailleurs à l'époque ou elle venait d'arriver dans ce pays, on lui avait souvent fait la remontrance pour son c
coté tactile et elle avait du assimiler très vite les protocoles à suivre en société.


lorsque Akio la prit dans ses bras elle sentie tout son corps se crisper et tous les poils de son corps se hérisser. Il l'avait prise par surprise et malheureusement, elle ne put pas en profiter spécialement, mais elle sentie une chaleur envahir son corps quelques instants. Akio avait mis beaucoup de douceur dans cet étreinte qui avait réussir à apaiser en quelque instant Arizona qui reprit une grande bouffé d'air avant de se séparer physiquement de l'étudiant.

"Ça va très bien ! Je suis contente de te voir !" dit-elle avec enthousiasme


Ça, c'était un peu too much peut-être. mais pas le temps de se torturer l'esprit avec ce qu'il fallait dire où pas dire , Akio s'était écarter pour la laisser entrer et le moins que l'ont puis dire c'est qu'il avait bien investie les lieux. Plusieurs portants remplis de vêtements, une machine à coudre, des ciseaux, et un ruban pour prendre les mensurations, des fils et des aiguilles partout. Arizona était impressionnée, elle savait qu'il était passionné, mais pas à ce point. Elle était maintenant sûr qu'il l'avait vraiment fait venir pour un essayage sans arrière pensée contrairement à elle. Un peu gênée, elle essayait de chasser ces idées de sa tête

"Whouaaa! t'as ramené tout ça juste pour aujourd'hui ?"


La jeune femme impatiente commençait déjà à regarder sur les portants tout ce qui pourrait lui plaire. Plein de couleur et de coupes différentes ! Des jupes, des pantalons, des robes, des top, des pulls ! Son regard se baladait partout dans la pièce, elle n'écoutait presque plus Akio. Arizona n'était pas très douée pour créer quoi que ce soit mais elle avait un certain goût et elle était toujours bien habillée, elle n'était pas avant-gardiste ou atypique mais aimait les beau vêtement ceux qui mettent en valeur elle allait puiser son inspiration sur les réseaux sociaux et on la complimentait souvent sur ses tenues.

"Non, t'inquiètes, j'adore les chats...Je peux ?" Dit-elle en souriant en pointant du doigt l'un des portants et se dirigeait directement vers lui. Trop excitée d'aller voir ce qui se cache sur ses cintres. " Non, merci, je n'ai pas soif pour le moment..."


Ok, là, elle ne l'écoutait plus, la vrai Arizona était en train de refaire surface, il fallait qu'elle se reprenne, ce n'était pas le moment de s'affoler pour des vêtements ils avaient tout leur temps après tout. D'un autre côté, cette entousiame ça voulait aussi dire qu'elle était un peu moins gênée face à lui.

"Désolée, je me suis un peu enflammée, mais ça à l'air tellement beau tout ce que tu fais qu'il me tarde de les essayer." Elle réfléchit un moment "ma semaine s'est bien passé, épuisante comme la précédente, je n'imaginais pas qu'il pouvait y avoir autant d'étudiant en difficulté ici ! Et toi ta semaine?"


Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Lun 6 Nov 2023 - 1:00
Je suis tout content de l’effet que ça fait à la jolie demoiselle ici présente. Elle semble vraiment emballée par tout ce qu’il y a autour d’elle et je suis fort satisfait de l’effet ! Elle semble vraiment pétillante et beaucoup plus à l’aise. En tout cas, elle est aussi verbomoteur que je le suis en ce moment, ce qui a quelque chose de particulièrement rassurant. Je la laisse volontiers faire le tour et découvrir tous les vêtements que je lui ai apporté. Je souris doucement, je suis vraiment fier de moi par moment. En ce moment, j’ai peine à réaliser que c’est tout moi qui a fait ça et qu’un jour je pourrais faire fortune en vendant mes produits.

Ça me fait chaud au cœur !

- Pas juste pour aujourd’hui. À vrai dire, je devais travailler certains morceaux, alors j’en ai profité pour en apporter un peu. Aussi, je me suis dit que ça pourrait faire plaisir à ma sœur si je lui en laissais quelques-uns… Mais ça a moins fonctionné. Mais ce n’est pas grave ! Toi tu vas pouvoir profiter pleinement de la garde-robe que je construis petit à petit et ça, ce n’est pas rien !

C’est pratiquement une primeur en soi. C’est une des rares fois que je laisse mes créations accessibles à quelqu’un qui n’est pas de ma famille. Mes sœurs et ma mère, ça me fait toujours plaisir qu’elles en profitent. J’avais déjà fait quelques vêtements pour mon ancienne patronne et après, ça va plutôt dans l’inédit. Je pourrais presque demander à Naoki si ça ne lui tenterait pas que je lui fasse un petit quelque chose… En guise de retrouvailles, un truc du genre. J’en profite pour rassurée mon invitée alors que je prépare des plans machiavéliques dans ma tête pour Naoki.

- Fais toi plaisir, tu es comme chez toi ici! Ou presque dans une boutique de vêtements. Regarde ce qui te plaît, regarde ce qui te fait envie et on va pouvoir essayer tout ça. Bon « on » exclu la personne qui parle en ce moment. Je ne crois pas à ce que tu tiens que j’essaie quelques vêtements féminins.

Je l’ai déjà fait plus jeune. On a des photos de ça à la maison, à Sapporo, enfin, ma mère a tout ça. Mais bon, j’étais jeune et influençable par mes grandes sœurs, c’est à cause d’elles que j’ai fait ces bêtises. Quoi que… Je me dis qu’il y a peut-être des trucs qui m’iraient à cause de ma grandeur, mais je ne suis pas certains que ce soit quelque chose de sexy. Peut-être que des hommes en ont envie, ou pour faire de la drag… Mmh… Je crois qu’il y a moyen de faire du profit avec tout ça.

- Vraiment super ! De nouveaux projets, toujours en cours ! J’ai étudié bien fort et j’ai avancé une peinture beaucoup trop grande pour la petite chambre qu’on a… Alors, je n’ai pas trop le choix de la faire pendant que je suis au club d’arts plastiques. J’ai une photo ou deux si jamais tu as envie de voir ce que ça donne.

Cette peinture, elle m’emballe autant que de faire des vêtements. Je la trouve belle ! En tout cas, il reste pas mal de travail à faire dessus, mais pour l’instant c’est très prometteur. Mon enthousiasme ne s’efface pas et je continue à bavarder avec Arizona-san.

- Je suis trop content que tu sois venu ! J’ai vraiment hâte aussi de voir ce qui t’intéresse pour les vêtements. C’est vraiment tout un honneur pour moi de pouvoir vêtir un membre du personnel de l’école, lui dis-je non sans lui faire un clin d’œil malicieux.

Notre différence d’âge n’est pas si grande et pourtant, nous sommes pas du tout dans la même réalité. Arizona-san a un emploi bien enviable et elle bosse bien sa vie et tout. Moi je suis qu’un pauvre étudiant que ses parents lui paient encore ses études pour qu’ils puissent encore penser qu’un jour il aura un avenir radieux. Au moins papa m’a laissé l’opportunité d’étudier dans ce que je souhaitais. Ce sont mes one-chan qui vont reprendre l’entreprise familiale, elles ont bien plus d’aptitudes que moi. Je me serais complètement décomposé si j’avais dû étudier l’informatique, un truc dans lequel je ne comprends absolument rien. Déjà juste comprendre mon téléphone c’est sportif et je préfère demander à quelqu’un d’autre d’ajouter un contact dans mon téléphone plutôt que de le faire moi-même, c’est pour que vous compreniez mon niveau de nullité informatique.

J’dis vous, mais y’a personne qui entend tout ce que je pense.

Fort heureusement.

Je regarde la pièce, puis mon regard se tourne à nouveau vers mon invitée.

- Est-ce que tu cherches un style en particulier ? Peut-être quelque chose pour l’été qui s’en vient ? Dis-moi tout ma jolie et je réaliserais tes souhaits. Je suis ton génie vestimentaire pour la journée.

J’ai déjà quelques idées en tête, mais j’attends de voir ce qu’elle souhaite avant d’aller plus loin.
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Lun 6 Nov 2023 - 21:31


Arizona était vraiment impressionné, Akio était un véritable artiste: styliste d'abord et il fallait un certain talent pour pouvoir habiller les gens. Reconnaitre ce qui peut aller à une personne en fonction de sa taille, sa morphologie, son teint ou encore la couleur de ses yeux. En plus de ça, il faisait lui-même ses vêtements. l'assistante était vraiment admirative, elle, elle n'était pas vraiment pas très douée en travaux manuels, c'est à peine si elle savait découper une feuille droite, en dessin elle n'était pas très douée non plus et ne fallait pas lui demander pas de coudre quoi que ce soit c'était une véritable catastrophe. La petite brune Souria lorsqu'elle imagina Akio avec des vêtements de femme et se demandait même s'il oserait le faire. Arizona était certaine que ça pourrait lui aller à merveille. Elle aimait les personnes qui, comme elle étaient à l'aise avec leur corps et ne s'embêtait pas trop du regard des autres. Elle sourit malicieusement.

"Je suis sûr que ça pourrait t'aller ! Et j'aimerais beaucoup que tu me montres ce que tu peints !"


Elle était très flattée qu'il soit heureux de sa présence, ce n'était pas très conventionnel, elle en convenait, ni même très raisonnable, mais la plus part des étudiants avait presque son âge alors dans d'autres circonstances ça n'aurait pas posé problème, c'était juste son statut d'assistante sociale qui faisait qu'il lui était strictement interdit de fréquenter des étudiants. De toute façon, c'était trop tard pour ça. La nuit, qu'elle avait passé avec Evan et le baisé voler à Shintaro faisait déjà d'elle une coupable. Encore une fois, elle n'avait pas pu résister au charme de cet étudiant.

"Ma venue ici est un secret Akio!" Dit-elle doucement en posant l'index sur ses lèvres. Elle regarda autour d'elle toujours incertaine de son choix."C'est moi qui suis honoré que tu m'ai invité ! j'espère que les vêtements m'iront, enfin, je veux dire, j'espère qu'ils seront à taille. Je suis plutôt petite et..."


Elle garda le silence un instant consciente que si elle commençait à parler de son corps, il allait forcément s'attarder dessus. Comme il confectionnait des vêtements, son style de femme devait être des magnifiques tops modèles aux longues jambes élancé et aux corps fins. Arizona n'était pas du genre à complexer, elle aimait beaucoup son corps, petit avec de belles formes harmonieuses, mais elle savait que pour certains hommes, elle était juste une petite patate. C'était peu être le cas de Akio.

"Écoute, j'ai une idée ! Tu vas choisir pour moi ! À ton avis qu'est ce qui pourrait m'aller dans tout ce que tu as ici ?" Elle se mit devant lui et retira sa longue chemise verte. Autant guérir le mal par le mal, là au moins elle pourrait voir dans ses yeux s'il appréciait ce qu'il voyait.


"Ce que j'aime porter, c'est ça. Des vêtements prêt du corps. Comme la jupe et le débardeur que j'ai aujourd'hui. et j'aime beaucoup les jupes aussi."


Elle rougissait un peu en voyant le regard du jeune homme scruter la moindre parcelle de son corps.

Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Mer 8 Nov 2023 - 3:14
Je ne peux m’empêcher d’avoir un sourire amusé, lorsqu’elle me dit qu’elle est certaine que ça pourrait m’aller des vêtements féminins. Pourtant… Mmh. Ouais, ça pourrait aller, tout dépendamment du morceau. Comme d’habitude, j’ai beaucoup trop parlé. Je le prends bien quand même, j’en rigole.

- Ahah, coquine va. De toute façon, aujourd’hui, c’est toi qu’on habille, pour moi, ce sera peut-être une prochaine fois.

Je lui fais un petit clin d’œil pour l’amuser avant tout. Elle veut bien que je lui montre aussi ma toile. J’en suis bien content ! Pour aujourd’hui, j’ai surtout une photo du projet, je l’avais envoyé à Naoki la dernière fois que je travaillais dessus pour lui montrer l’avancé du projet.

- Mmh… Je ne sais plus où j’ai mis mon téléphone, comme d’habitude. Dès que je mets la main dessus, j’essayerais de te montrer la photo.

Parce que moi et mon téléphone c’est toujours particulièrement sportif. Arizona-san me remet un peu à l’ordre lorsqu’elle parle que cette rencontre c’est un secret. C’est un peu dommage, mais je comprends en même temps.

- Ah oui, c’est vrai. Un secret. En parler à personne. Promis, promis.

J’avais oublié ce tout petit détail. Je vais quand même pouvoir le dire à mon BFF… Est-ce que c’est toujours mon BFF après toutes ces années ? C’est quand même difficile de penser le contraire après tout ce qu’on a vécu, mais d’un autre côté… On a genre grandi. Je ne lui dirais pas que c’est Arizona-san, je lui dirais seulement que c’est quelqu’un que j’ai rencontré, une jolie jeune femme qui plus est, une excellente mannequine, malgré tout ce qu’elle peut bien penser. Parce que je me rends bien compte, je ne suis pas un idiot non plus… Elle s’est mise à dire qu’elle est petite et allait ajouter quelque chose (ou des choses, sait-on jamais), mais je la trouve magnifique ! C’est sincère. Tout le monde devrait s’aimer comme ils sont et ne devraient pas complexer avec des standards de beauté beaucoup trop contraignant. Moi, je veux faire des vêtements pour tous ! Pour des gens petits comme grands, peu importe la corpulence. Il y a moyen de présenter des vêtements pour tous les types de corps.

Démocratisons la mode. Voilà, c’est tout. D’ailleurs, je ne perds pas un instant, je lui présente mon plus magnifique des sourires, qui sont un poil charmeur, c’est ce qu’on m’a souvent dit, et je m’exclame :

- Allons, tu n’es pas si petite que ça ! Et puis, on s’en fiche de la grandeur et tout ça ! Moi ce qui me plaît, c’est que tu sois confortable dans ce que tu portes et que tu te sentes bien. Pour le reste, ce n’est pas important. Je sais que c’est facile de se plaindre qu’on est trop comme-ci ou comme ça, mais ici, ça n’a pas lieu d’être. On est parfait comme on est. Est-ce que tu t’es regardée dans un miroir récemment ? Tu es absolument ma.gni.fi.que et je suis certaine que tu le resterais peu importe ce que tu porterais. Tu pourrais même mettre le pull le plus grand du monde, tu serais absolument merveilleuse dedans tout de même ! Alors on ne pense pas aux complexes et on se tourne vers la beauté que tu es.

Non, mais je continue à croire qu’elle est jolie. Ce qu’elle est jolie pour vrai. Comme Naoki est franchement beau, comme tout le monde peut être magnifique. On ne cachera pas qu’Arizona-san a de plus belles courbes que Naoki, ce serait idiot de ne pas le penser deux secondes, mais ce n’est pas seulement ça qui fait son charme. Je me garde par contre de le lui dire, je me dis que ça pourrait être malaisant pour elle, qu’elle pourrait peut-être aussi mal le prendre. C’est toujours délicat de parler de formes avec les filles… Enfin, j’ai toujours trouvé, déjà avec mes sœurs, alors avec les autres filles, je n’ose même pas l’imaginer.

Ma mannequin du jour me propose de la vêtir aujourd’hui. Au moins, elle ne me demande pas de la Dévêtir… Il faut vraiment que j’arrête de penser comme ça! Même si… si ça laisse place à l’imagination… Bref, elle me demande de la vêtir et je vois toujours ça comme un petit test. Après pour les détails de mensuration, si c’est un peu trop grand, il y a moyen de s’arranger.

- Et pour les couleurs, qu’est-ce que tu aimes porter ?

Je ne vais quand même pas lui proposer du rose fluo si c’est quelque chose qu’elle déteste complètement. Je me mets à fouiller pour lui trouver des pièces qui pourraient lui convenir. Je l’analyse pendant un moment.

- Tu le dis immédiatement si ça ne te plaît pas. On se connaît quand même un peu, mais pas tellement en même temps. Alors, quand je vais avoir cerner un peu plus ce que tu aimes, peut-être que ça va être plus facile. Tiens, je te propose une petite jupe noire avec un haut blanc, aux manches en dentelle. Le haut est un peu serré sur le corps comme ton débardeur présentement, tu pourrais peut-être aimer, malgré que les manches soient un peu plus amples. Bref, promets-moi d’être franche si tu n’aimes pas un truc. Je ne serais pas outré, de toute façon, je suis certaine que tu vas partir avec quelque chose.

Et si elle cherche de petites choses avec un peu moins de tissus ou qui montre un peu plus certaines choses, je serais peut-être en mesure de lui présenter un petit quelque chose. Mais pour l’instant, c’est un petit secret, sauf si elle tombe dessus en fouillant un peu.

Je lui présente donc les deux morceaux que je lui parlais, attendant de voir sa réaction et si elle a envie d’essayer. Aujourd’hui, je suis son humble serviteur et je suis prêt à lui rendre service… enfin, au mieux de mes capacités.
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Jeu 9 Nov 2023 - 21:48


Akio était adorable de tenter de la rassurer quant à son physique, et même si elle n'était pas vraiment complexée et qu'elle se sentait bien dans sa peau ce genre de compliment réchauffait le cœur de l'assistante sociale. Mais disait-il ça à tout le monde, car il était extrêmement gentil ou alors il la trouvait particulièrement belle. Arizona devait arrêter de se poser toutes ses questions et d'enfin profiter du moment. Ça faisait des semaines qu'elle attendait de se retrouver seule avec lui.


Le styliste lui demanda alors ce qu'elle préférait comme couleur. La jeune femme ne savait pas trop quoi répondre, ça dépendait en réalité de plein de choses: de son humeur, de la saison, du temps qu'il faisait, du contexte ou encore de l'occasion. Elle pouvait arborer un total look black comme des tons plus pastel. Au travail, elle cherchait toujours à avoir une tenue professionnelle mais élégante, une tenue qui ne lui ferait pas perdre de crédibilité, mais sans paraître trop strict. Dans la vie de tous les jours, elle aimait les tenues mignonnes qui mettent ses courbes en valeur et en soirée, elle aimait être sexy sans être vulgaire, en dévoiler mais pas trop pour laisser place à l'imagination. Mais là, l'été arrivait et une tenue estivale serait l'idéal.

"eh bien, ça dépend des jours, mais pour la saison, je privilégie les couleurs douces. De toute façon, je te l'ai dit, je te fais confiance. Alors même si tu me proposes quelque chose de totalement différent de mon style habituel, je suis prête à l'essayer !"


Évidemment, ce qu'elle proposait n'était pas du tout en cohérence avec sa tenue, quoi que le vert donnait un peu de peps à son look, mais elle avait surtout choisie sa tenue du jour pour qu'Akio la trouve sexy. Elle ne savait d'ailleurs pas trop ce qu'il en avait pensé. Enfin, peu importe. l'étudiante proposa alors à Arizona une tenue. Une petite jupe noire mignonne et un haut blanc aux manches à dentelle.

"C'est adorable ! je file l'essayer !"


Akio montra à Arizona une chambre où elle pourrait avoir assez d'intimité pour se changer tranquillement. Bien le jeune homme la laissa se changer tranquillement, mais c'était assez intimidant de se dévêtir alors qu'il était juste derrière, pas très loin. Mais elle était là pour ça. Alors elle se déshabilla puis enfila d'abord la jupe, il fallait un peu forcer au niveau des hanches, mais une fois passé au niveau de la taille et du ventre, c'était parfait. Pour le haut, c'était une autre histoire. Les bras nickel, mais c'était au niveau de la poitrine que ça bloquait. Impossible de le faire descendre jusqu'en bas du ventre et sa poitrine était complètement compressé. L'assistante sociale essaya de trouver une solution pour se sortir de cette impasse en vain. Le stress commença doucement à monter, elle avait tellement honte. Évidemment, elle n'arrivait pas non plus à l'enlever, c'était complètement bloqué. À bout de souffle, elle décida alors d'appeler au secours.

"AKIIIIOOOO! j'ai besoin d'aide" elle avait tellement honte d'elle. "Attends! Quand tu rentres tu fermes les yeux ! mais-mais en même temps si tu fermes les yeux, tu ne pourras pas m'aider, a-alors tu les ouvre qu'à moitié d'accord !?"

Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Ven 10 Nov 2023 - 3:08
Visiblement, Arizona-san est vraiment prête à tout pour essayer mes vêtements. Je trouve ça plutôt mignon. En tout cas, c’est ce que j’en comprends. Chose certaine, c’est que ça me fait bien plaisir ! Comme ça elle va pouvoir essayer des tonnes de choses différentes. C’est sympa, Arizona-san n’est pas difficile. Comme cliente, disons que ce n’est pas la plus difficile et ça me fait réellement plaisir.

Mon imagination, bien malgré moi, me fait divaguer légèrement, une partie de moi se demande si elle ne pourrait pas être tentée d’essayer des ensembles disons… un peu plus sexy… un peu moins habillé… Mmmh… Je suis certaine qu’elle serait à dévorer dans ce style vestimentaire… Déjà ce que je lui ai présenté, la jupe est quand même assez courte, ça pourrait presque envie de glisser ses doigts contre une cuisse, un peu par inadvertance. En mode « oups », je n’ai pas vraiment fait exprès… Bien que ce soit vraiment loin d’être le cas… Sauf que ça, elle n’est pas du tout obligée de le savoir. Et que dire de la jupe qu’elle portait en ce moment… La petite ouverture sur le côté ne me laisse pas insensible. Elle aussi, elle donne quand même envie de faire glisser quelques doigts sur sa peau nue (et là, je n’ai pas encore effleuré de ma pensée son haut particulièrement moulant… Il serait si dommage qu’il y ait de l’eau sur cette pièce de tissu blanche…). Depuis son arrivée, je pense que j’ai fait mon gros possible pour ne pas trop y penser.

Il faut que je chasse toutes ces mauvaises idées de ma tête. Elle est une cliente après tout… Elle est un membre du personnel de l’école. C’est un peu… hasardeux. Ce n’est peut-être pas le meilleur mot, mais en tout cas, je me comprends. En tout cas, je souris à pleines dents lorsqu’elle me dit qu’elle trouve ça adorable. Je suis contente que son avis soit plutôt positif pour commencer.

Je lui présente la chambre dans laquelle elle peut se changer et je m’éloigne. Je vais regarder ce que je pourrais lui proposer ensuite. Quelque chose qui change complètement de ce qu’elle essaie en ce moment, ça pourrait être une bonne idée. Je parcours mes vêtements, du bout de mes doigts, chantonnant distraitement.

J’entends qu’elle crie mon nom. Sur le coup de sursaute. Décidément, elle est plutôt… Volubile. Elle a besoin de mon aide ? Mmh. Pendant quelques secondes je me fais des tonnes de scénarios dans ma tête. Je me dis qu’elle va se présenter à moi avec peu ou très peu ou pas du tout de vêtements et tout part en vrille. Je m’imagine les scénarios qui font saigner du nez les personnages de mangas et d’animes. Je me précipite vers la chambre et je m’arrête net quand elle me dit d’attendre.

Fermer les yeux sans fermer les yeux. Euh. Je suis un peu confus-là. J’ai bien envie de seulement ouvrir la porte toute grande et juste admirer le spectacle moi !

- Euh, ok. Clairement qu’elle peut sentir mon hésitation. Je peux plisser les yeux, ou en laisser seulement un d’ouvert et fermer l’autre… Sinon je peux mettre ma main devant mes yeux, comme ça, je ne vois pas, ou je vois juste le sol, sauf que ce ne sera pas pratique quand je vais devoir t’aider. Attention, je vais entrer, dans trois, deux, un…

J’ouvre doucement la porte. Finalement j’ai opté pour l’option de plisser les yeux. Oui, c’est vraiment ce qu’il y a de mieux. Je regarde même le sol, pour montrer toute ma bonne fois, bien que j’ai fort envie d’ouvrir mes yeux tout grand juste pour voir comment elle est sous ces vêtements – clairement qu’elle doit être absolument magnifique, surtout si elle porte de jolis sous-vêtements –. Quand je me rends compte que je suis tout près d’elle, je vois ses jambes nues, je ferme complètement les yeux ? En vrai, je ne sais pas trop comment je peux l’aider.

- J’ai les yeux fermés. Quoi que ça ne m’aide pas vraiment pour t’aider. Eum… tu veux peut-être te mettre dos à moi. Je ne sais pas si tu es dos à moi. Je me dis que ça pourrait être moins gênant… En tout cas, il y a moins de chance pour que je vois quelque chose, si tu vois ce que je veux dire… Voir… Ahah, moi qui a les yeux fermés qui dit ça. Tu es retournée ?

J’attends qu’elle l’ait fait avant d’ouvrir les yeux. Je vois maintenant l’étendu des dégâts.

- Tu t’es bien prise. Attends, je vais t’aider à te sortir de là. Il faut juste y aller doucement, c’est un morceau de vêtement plutôt délicat, je ne voudrais pas que ça se brise. Je suis désolé, je ne pensais pas que tu serais prisonnière dans ce morceau de vêtement. Ce n’était pas dans mes intentions.

Pendant que je parle pour détendre un peu l’atmosphère et que ce soit un peu moins malaisant pour elle. Moi ça ne me déplaît pas particulièrement de la voir comme ça. Je l’aide à se déprendre très doucement. Je fais tout mon possible pour pas que mes mains frôlent son corps, mais, disons que mes doigts sont plutôt malins, bien malgré moi. J’effleure sa peau nue à quelques occasions. Je me rends bien compte qu’elle est douce sa peau. Ça a quelque chose d’électrisant. Je finis par retirer le vêtement.

- Voilà jolie demoiselle, vous n’êtes plus prisonnière de ce vilain vêtement.
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Ven 10 Nov 2023 - 14:14


Arizona était à deux doigts du malaise tellement elle était gênée. où était passé la femme pleine d'assurance et de fierté. En tant normal elle aurait surement retourné cette situation à son avantage comme: " ooh Akio regardes, mes seins sont tellement énormes que ce top ne passe pas ihihih!" Mais là malheureusement elle avait juste envie disparaitre à tout jamais. la situation n'avait pour elle rien de classe ni excitant et Akio allait surement avoir une image désastreuse d'elle. La façon dont elle l'avait appelé à l'aide était pathétique et elle s'en voulait déjà de l'avoir fait.

toujours est-il qu'il était là à présent, en vrai gentleman il avait essayé tant bien que mal d'écouter les instructions bancales d'Arizona, le pauvre avança à tâtons dans la chambre sans trop savoir comment procéder. Arizona le regardait avancer vers elle, silencieux, elle lui tourna le dos pour qu'elle soit plus l'aise.

"oui.. Tu as raison..."


Une fois fait, Akio l'aida à se libérer de son tissus. le jeune homme prit soin de le faire avec une grande délicatesse, surement pour ne pas gêner d'avantage l'assistante sociale. les doigts du jeune homme effleurèrent parfois la peau d'Ari qui sentit son corps se raidir au contact de ses doigts. elle ne savait pas trop comment réagir alors elle attendit bien sagement qu'Akio lui retire se vêtement, elle ne voulait surtout pas faire de mouvement brusque au risque de le déchirer. après avoir pris une bonne bouffée d'oxygène, Arizona se tourne vers l'Etudiant. ses mains et sa longue chevelure épaisse masque un peu sa poitrine déjà caché par un soutient gorge blanc en dentelle.

"C'est moi qui suis désolée j'aurais du deviner que ça ne passerait pas à ce moment niveau là. merci pour ton aide et...désolée pour cette situation complètement gênante."


La jeune femme craignait de refaire la même erreur si il lui donnait autre chose à essayer. alors elle réfléchit un moment. évidement dévoiler son corps c'était assez gênant, même si elle n'était pas genre à être très pudique. face à un homme qui l'impressionnait c'était plus compliqué. elle reprit alors un peu timidement, comme si elle n'osait pas clairement exprimer ce qu'elle voulait dire.

"Euh... Tu devrais peut-être prendre mes mensurations, pour éviter de nouveau ce genre de problème. Tu as déjà du le faire plein de fois non."


Arizona voulait lui montrer qu'elle ne se laisserait pas impressionner pour si peu, après tout c'est comme si c'était quelque chose professionnel. j'était sa cliente et le pro. il n'y avait aucune arrière pensée ni gène à avoir. c'est ce qu'elle se martelait dans la tête pour essayer de ne pas paniquer.

"dis-moi juste ce que je dois faire. c'est la première fois pour moi."
Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Ven 10 Nov 2023 - 16:43
Voilà, elle est sortie de son piège. Je me sens un peu bête de lui avoir donné un vêtement trop court pour elle. Au moins, la jupe, elle lui fait bien. Elle n’avait pas bougé d’un poil pendant que je lui retirais le haut. Une fois que j’ai la pièce de vêtement entre mes mains, elle se retourne vers moi. Pendant un court moment, je pense que je suis bouche bée. Mais pas grande ouverte et tout. C’est seulement que j’ai rarement eu l’occasion d’avoir une demoiselle devant moi aussi peu vêtue et disons que… que ça a son effet ! Ce qu’elle est jolie comme ça ! Elle donne particulièrement envie de prendre des photos ! Je sais que ça ne se fait pas, c’est seulement que… Bref. Je me comprends.  C’est juste qu’entre la jupe mignonne, le soutient gorge en dentelle – blanc en plus –, ses cheveux, ses mains et sa petite bouille qui a l’air désolé… Mon cœur a bien du mal à résister à tant de beauté.  Et sans réfléchir, je pose une main sur son épaule, avec un sourire particulièrement rassurant.

- Tu n’as pas à t’excuser non plus. C’est juste un petit accident, ce n’est pas du tout de ta faute... Puis tu sais que tu es magnifique comme ça ?

LA DERNIÈRE PHRASE M'A ÉCHAPPÉ. FAISONS STYLE QU'ON A JUSTE JAMAIS RIEN DIT. OK ?

Je ne veux pas qu’elle se sente mal pour ça. Moi aussi j’ai ma part de tord ! Elle me propose de prendre ses mensurations et je me tape le front – pas trop fort, mais juste assez –. Ce que je suis bête ! J’aurais tellement dû y penser avant. Mais non, je suis un idiot infini qui a l’air de passer presque pour un profiteur. Je pense que c’est à cause de l’émotion.  

- Oui, tes mensurations. Que je suis bête ! J’aurais dû commencer par ça dès le départ, ça n’aurait bien éviter quelques petits désagréments. Je vais aller chercher ce qu’il me faut, ne bouge pas.

Je ne perds pas de temps pour aller chercher dans mon sac prendre mon mètre souple et quelque chose pour noter. Crayon à la main, papier dans mon autre, mon mètre dans ma poche arrière qui pendouille de ma poche parce que… bon j’y suis allé rapidement. J’écris en marchant « taille, poitrine, épaules, hanche », je manque d’ailleurs de tomber une fois. Je reviens devant mon essayeuse-mannequin qui est de plus en plus sexy. Essayons de rester professionnel, bien que mon cerveau ne veuille pas suivre cette demande. Je toussote légèrement, pour d’une part signifier ma présence, mais aussi pour me donner une légère contenance. Je ne perds pas de temps pour lui expliquer comment je vais procéder.  

- Allons, allons. Pour prendre tes mensurations, ce n’est pas trop compliqué. Je vais prendre quatre mesures, une première d’une épaule à l’autre dans ton dos. Ensuite, celle de tes hanches, celle de ta taille et pour finir ton tour de poitrine. Pour la dernière, tu vas devoir m’aider un tout petit peu, il faudra que tu lèves un peu les bras, parce que ça doit passer sous tes aisselles. Si jamais tu n’es pas à l’aise, tu me le dis et on fera autrement.  

J’attends de m’assurer qu’Arizona-san soit d’accord avec ce plan avant de faire quoi que ce soit. Disons que ça pourrait être un peu plus malaisant si jamais je venais à toucher quelques parties sensibles, mais j’en ai que pour un court moment. Oui, je vais commencer avec ses épaules, c’est clairement ce qu’il y a de moins gênant.  

Je me mets derrière elle. Je vois quelques mèches restantes dans son dos et pour ne pas gêner mon travail, j’ajoute :  

- Attention, je vais juste déplacer un peu tes cheveux vers l’avant.

En lui disant ça, j’accompagne le geste. J’y vais doucement, je ne veux pas la brusquer ou encore la gêner… Déjà que ça peut être déjà gênant pour elle… Peut-être. Je ne sais pas. Je ne lui ai pas trop demandé non plus. Je place le mètre pour trouver la taille entre ses deux épaules. Une fois que c’est fait, je note le tout sur le bout de papier que j’ai également apporté avec moi. Cela fait, je mets face à elle. Je passe le mètre autour d’elle, puis je me penche pour prendre ses mensurations au niveau de ses hanches et les noter. Toujours penché, je lève les yeux pour la voir (ou l’admirer, un peu des deux).

- C’est bon pour la suite ?

Je veux juste m’assurer que tout va bien pour elle.  
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Ven 10 Nov 2023 - 23:48


MAGNIFIQUE, il l'avait dit! c'était sortie de sa bouche. Arizona ne pu contenir le rougissement de ses joues qu'elle tenta de caché avec ses mains. Elle ne se savait pas si intimidé face à un compliment. décidément Akio lui faisait découvrir des nouvelles facette d'elle même! c'était très étrange comme sensation elle était là face à lui à moitié dêvétue, ils étaient seuls dans cette chambre, dans cet appartement. sortir de son cotexte cette scène pouvait porter à confusion. Arizona ne pouvait s'empêcher d'imaginer mille et un scénario qui aurait pu se passer à cet instant même. mais elle se reprit rapidement pour lui répondre.
"Merci c'est gentil...Mais j'imagine que ça aurait été encore mieux avec ce haut s'il m'avait allé."


l'idée des mensurations était bonne, Akio alla donc chercher son ruban mesureur. Avant de revenir et d'expliquer à Arizona comment il allait procédé. la jeune femme se contenta d'hocher la tête en guise d'acceptation. le jeune homme se plaça alors derrière elle avant de commencer, il ramena une mèche des cheveux d'Ari vers l'avant pour avoir un meilleur accès à ses épaules. toujours très consciencieux du bien être d'Arizona il l'a prévenait à chaque fois qu'il allait la touchait ce qui rassurait beaucoup l'assistante sociale. qui tourna sa tête pour lui sourire.

"ne t'inquiète, tu peux faire tout ce que tu veux." elle se rendit compte quelque instant plus tard du double sens que pouvais avoir cette phrase "enfin tu fais ce que tu veux avec mon corps-en-enfin avec mon corps pour prendre tes mesures et...et...enfin tu as compris. Pardon je dis que des bêtise. je te laisse bosser t'inquiète!"


c'était mieux quand elle fermait sa bouche finalement puisqu'apparemment il n'y avait que des connerie qui sortait de sa bouche. des choses complètement malaisante et inutile alors elle ferait mieux de se taire. les épaules ça allait encore ce n'était pas encore très intime mais après il se remit face à elle pour prendre la taille de ses hanches. Il y avait la jupe alors il n'avait pas encore accès à sa peau mais tout de même il fallait que le ruban fasse le tour de ses fesses. Arizona déglutit lorsque le ruban fit le tour de ses hanche, les doigts d'Akio effleurèrent cette partie sensible de son anatomie sans forcément s'attarder dessus heureusement. la jeune femme déglutit lorsque était venu le moment de passer "au reste"

"oui tu peux y aller" dit-elle avec une voix faussement sereine.


ce n'était pas le moment de trembler sinon elle allait le gêner il serait surement agacé d'avoir un modèle aussi perturbateur. elle essaya de ne pas penser à ses doigt qui parcours son ventre, puis sa poitrine, avec beaucoup de délicatesse. il n'essayait pas d'en profiter pour la tripoter ou autre, en tout cas il n'en avait pas l'air. la jeune femme ne détourna pas son regard du sien. les yeux d'Akio était focus sur le corps de la jeune femme qui essayait d'imaginer le fond de sa penser. concentré de cette façon il était encore plus beau. la prise de mensuration fut très rapide et Akio finissait de noter les tailles sur son bout de papier

"tu as été très doux, merci Akio."son regard se porta maintenant sur le papier du jeune homme. Elle ne savait pas trop quoi en penser. "Alors tu penses que tu as quelque chose pour moi ou je vas exploser tout tes vêtement."


Arizona ria doucement ça serait quand même très très drôle si finalement elle ne pouvait absolument rien m'être. "Sinon je vais devoir rester dans cette tenue toute l'après-midi ça serait dommage hein"Arizona regarda Akio d'un air complice, cette proximité l'avait finalement un peu détendu.

Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Sam 11 Nov 2023 - 23:52
Elle me dit de faire ce que je veux. Et bien malgré moi, j’ai un sourire tout sauf innocent qui se dessine sur mon visage. C’est seulement que… que ça donne envie de faire des petites choses. Par contre, je comprends bien que c’est loin dans les intentions d’Arizona-san et je fais qu’hocher de la tête, pas besoin de l’enfoncer davantage dans la gêne et le malaise.  Elle me confirme que je peux continuer à prendre mes mesures et c’est ce que je fais. Je le fais avec précision et pour ne pas la gêner encore plus, j’essaie de l’effleurer le moins possible, bien que mes doigts meurent d’envie de toucher un morceau de sa peau, savoir à quel point elle est douce. Je fais mon travail proprement, bien que j’aie fort envie de tout envoyer en l’air, dans beaucoup de sens du temps différent. Je finis par me remettre à sa hauteur. Elle me remercie, mais je pose ma main sur son bras.

- Ce n’est rien, ma chère.

Je lui fais un sourire rassurant, retirant doucement ma main.

- Non, je ne pense pas que tu vas exploser tous les vêtements que j’ai fait.  Et ça ne me dérangerait pas du tout que tu restes dans cette tenue, elle te va très bien !

Je prends un moment avant de comprendre ce que je viens de lui dire. Mes yeux démontrent très clairement que je réalise ce que je viens de dire et rapidement je tente de me rattraper.

- Enfin, ce n’est pas tout à fait ce que je voulais dire. Enfin, oui, ça ne me dérangerait pas. Je sais que ce n’est pas non plus ce qu’il y a de plus décent pour toi, enfin, c’est comme tu te sens à l’aise avant tout.  

J’ai l’impression de me mettre le pied dans la bouche et ce n’est pas dire, je pense que je me suis même rendu jusqu’au genou avec mon explication boiteuse. Personnellement, peu importe ce qu’elle porte, ça me va. Je veux seulement qu’elle soit confortable avant tout, mais la dévorer comme ça, ça ne me déplaît pas non plus. Enfin, je la mange des yeux plutôt que la dévorer.  Et j’ai très envie aussi de la voir dans d’autres morceaux de vêtements. D’ailleurs, avant que je dise encore plus de bêtises, je change de sujet :  

- Oh ! J’ai quelques idées de morceaux en tête. Je reviens, je vais te trouver quelques petites choses qui pourraient être intéressantes. Ne bouge pas, je me dépêche !

Je quitte la chambre pratiquement en courant, en même temps je laisse toutes mes bêtises à Arizona-san. J’ai quelques illuminations et je ne veux pas perdre mon idée pour des hauts et des ensembles qui pourraient plaire à Arizona-san. Bien entendu, je prends quand même le temps de vérifier que les vêtements vont à ma mannequin de la journée avant de les prendre. Ça me prend quelques minutes pour rassembler le tout. J’ai des robes, des ensembles, des hauts, bref, un peu de tout pour y aller en mode estival. J’ai quelques morceaux qui sont moins sages que d’autres. Je me demande seulement si Arizona-san voudra bien les essayer. Chose certaine, c’est que ça me plairait plus que tout de la voir porter les ensembles plus osés.

Je reviens dans la chambre, les bras chargés de morceaux de tissus en tout genre et je les dépose sur le lit.  

- Alors… J’ai d’autres morceaux aussi, si jamais mes sélections ne te plaisent pas du tout. Je vais te mettre ce qui va ensemble, après tu pourras essayer quelque chose dans le lot. Si jamais tu as besoin que je reste pour l’essayage, en cas de pépin, tu peux me le dire, sinon je peux sortir de la chambre. C’est comme tu te sens à l’aise.

Intérieurement, je me dis que j’aurais une belle vue si jamais elle souhaite que je reste. Elle est déjà en soutien-gorge, il n’en reste pas beaucoup pour voir le reste… Puis, je lance, pris d'un autre éclat de génie :  

- Si tu veux, quand on aura terminé avec toi, tu pourras choisir quelques morceaux de vêtements que tu voudrais que j'essaie. Comme ça, on sera quitte !
____________________________
Vêtements choisis par Akio :
Haut 1
Haut 2
Ensemble 1
Ensemble 2
Ensemble 3
Ensemble 4
Ensemble 5
Ensemble 6
Robe 1
Robe 2
Robe 3
Robe 4
Robe 2
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Jeu 16 Nov 2023 - 15:51


Akio termina rapidement de prendre les mesures d'Arizona, toujours avec beaucoup de délicatesse les doigts du jeune homme ne s'attardaient jamais longtemps du corps de l'américaine. c'était à la fois troublant et rassurant pour elle. elle pouvait un peu se détendre lorsqu'il eu enfin fini. mais c'était sans compter la remarque de son compagnon qui la fit devenir rouge comme une tomate, il appréciait visiblement la tenue dans laquelle était Arizona, enfin plutôt le peu de tenue. la jeune femme ouvrit grand la bouche sans qu'aucun mot compréhensible ne puisse y sortir.

"ah-euh...j-je"


Heureusement Akio se reprit rapidement et lui expliqua que le plus important pour lui c'était qu'Arizona se sente bien dans ce qu'elle porte. Après ça lui retourna chercher chercher une autre sélection de vêtement. laissant la jeune femme seules quelque minute. cette dernière se mis face au miroir qui était dans la chambre. ses joues étaient encore rouges et en s'observant attentivement c'est vrai que ce petit soutien-gorge blanc allait parfaitement à sa peau légèrement dorée. Akio avait l'air d'apprécier aussi, ce qui fit doucement sourire la jeune femme. quelque instant plus tard le japonais était retour avec un pile de vêtement dans les bras.

émerveillée, Arizona ne savait plus où donner de la tête, elle commença alors à trier les vêtements sur le lit. 2 hauts, 6 ensembles et 4 robes, il y avait vraiment de quoi faire et même si tout n'était pas forcément son style à première vue elle comptait bien tout essayer, déjà pour faire honore à Akio qui s'était donné du mal pour choisir mais aussi parce qu'elle n'était pas à l'abris d'une bonne surprise.


"reste Akio...ça t'évitera de faire des aller-retour entre chaque tenue...et puis c'est vrai que j'ai besoin d'aide tu seras directement sur place."


Et en prime tu pourras te rincer l'œil, évidement Arizona s'était retenue de dire cette dernière remarque mais elle n'en pensait pas moins. Elle ne savait pas si c'était parce que l'étudiant l'impressionnait mais elle avait envie de jouer les petites ingénue devant lui. c'était vrai qu'elle était un peu déstabilisée face au futur styliste mais le faire rester dans la chambre pendant qu'elle changeait de tenue c'était parfaitement conscient de sa part.

la jeune femme commença par les hauts en demandant tout le temps son avis à Akio pour savoir s'il aimait et si ce qu'elle lui montrait lui plaisait. en ce qui concerne les haut elle avait une préférence pour le blanc avec les manches transparentes. au moment d'essayer les ensembles Arizona dévoila l'entièreté de sa lingerie blanche en essayant de ne rien laisser paraitre de sa gêne. elle faisait comme si tout était normal car pour le jeune homme ça devait sans doute l'être. pour certaines tenues demandaient quelque ajustement alors la petite brune n'hésita pas à demander de l'aide à Akio. toujours en essayant de garder une attitude naturelle, elle ne pouvait pourtant pas s'empêcher de frissonner ou de sursauté légèrement à chaque fois qu'il posait ses mains sur son corps.

enfin le moment d'essayer les robes et même si elle était toute sublime Arizona essaya sa préférer à la fin, Une magnifique robe blanc cassé, dévoilant les épaules et lacé au niveau de la poitrine. fière du rendu Arizona tourna sur elle même faisant virevolter le tissus avant de se montrer fièrement devant Akio.

"C'est ma tenue préféré! elle est incroyable! qu'est ce que tu en penses?!"

Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Ven 17 Nov 2023 - 22:26
- D’accord, je reste, je reste.

Je reste sage pendant les essayages d’Arizona-san. Je reste poli et j’évite de trop l’observer, surtout lorsqu’elle change de vêtement. Je ne veux pas du tout passer pour un pervers… Bien qu’elle m’ait bien dit que je pouvais rester dans la chambre. Je détourne les yeux à certains moments. En même temps, je n’ai pas du tout l’habitude d’avoir une femme qui se change ainsi devant moi. Au mieux que j’ai vu, ce sont des garçons… Et il y a un petit quelque chose supplémentaire chez les filles qui rend ça… Particulier. Quoi que c’est aussi particulier que quelques souvenirs enfouis que j’ai avec Naoki…

Pendant les essayages, je ne peux pas m’empêcher de trouver à quel point le blanc, ça lui va bien. Non seulement pour sa lingerie qu’elle porte, mais également le deuxième haut qu’elle a essayé, lui donne tout un charme. Je trouve que ça contraste particulièrement bien avec la couleur de sa peau.  

Arizona-san me demande parfois quelques coups de main pour mettre des pièces de vêtements et j’y vais toujours doucement. Je fais bien attention à ne pas mettre mes mains à des endroits inopportun, bien que ce ne soit pas l’envie qui manque par moment. Mais ça me fait bien plaisir de frôler avec mes doigts sa douce peau par moment.  Et je sens que ça lui fait un petit quelque chose. Parfois elle sursaute et je m’excuse doucement.

Pour terminer, Arizona-san essaye la robe blanche. Je pense que l’effet est immédiat… Un effet électrisant. Je ne sais pas tout à fait ce qui se passe dans ma tête à ce moment. Est-ce que c’était le trop plein de l’avoir vu essayer autant de morceau ou était-ci plutôt le fait qu’elle est arrivée à un point culminant. Ou est-ce l’effet de la robe. Un peu de tout ça je dirais. Je n’arrive pas à dire quoi que ce soit alors qu’elle tourne sur elle-même, dévoilant beaucoup et peu à la fois. Je pense que je suis aussi un papa fier de sa création et de la beauté du mannequin qui porte ladite création.  Ça me prendre un moment avant de pouvoir dire que ce soit. Je pense que j’ai presque envie de verser une petite larme de fierté. Je souris un peu bêtement. Je pense que je viens de perdre mes manières avec cette dernière tenue. Ma bouche s’ouvre par elle-même pour dire beaucoup de trop choses, comme d’habitude.

- Tu… Tu es sublime.  Wow. Il… Si jamais tu te cherches une autre carrière, je suis certaine que tu aurais beaucoup de succès comme mannequin. Chose certaine, si tu le veux bien, j’aimerais bien, te prendre en photo avec cette robe. C’est avant tout pour la mettre dans mon portfolio ou la journée où je comprendrais comment fonctionne les réseaux sociaux comme Instagram. C’est certain qu’il faudrait un meilleur endroit pour prendre des photos, en extérieur, ce pourrait être vraiment chouette. Mais c’est certain que tu es vraiment magnifique dans cette robe, c’est celle qui te vas le mieux. Tu vas clairement faire tourner les têtes de tous les hommes que tu vas rencontrer.  

En tout cas, certainement que je me retournerais si jamais je la croisais dans la rue. Je suis certain que Naoki ferait de même, il doit certainement avoir assez bon goût pour admirer la jolie vue qu’Arizona-san peut mettre de l’avant avec une tenue comme ça. Je la verrais bien avec de jolies bottes un peu longues noires ou encore brune.  

- Il faut que tu partes avec celle-là, tu n’as pas le choix ! avec tes mensurations, je pourrais voir si je pourrais te faire d’autres pièces de vêtements. Peut-être un truc un peu plus noir, un peu plus rock. Il va falloir que je réfléchisse à quelque chose.  

Oui, ce n’est pas la fin. Je la vois avec un look un peu plus rock. Le style loli je ne trouve pas que ça lui irait tant que ça. Sinon, j’aimerais bien la voir dans un rose un peu doux, presque beige, peut-être une robe avec un peu de dentelle, sans que ça fasse chemise de nuit non plus. Quoi qu’elle serait absolument sublime aussi dans une chemise de nuit un peu transparente… Mmh… Il y a peut-être quelques idées de choses à faire avec tout ça.  

- Est-ce que tu veux essayer d’autres morceaux, peut-être que j’en ai encore quelques-uns en réserve… Sinon veux-tu en choisir pour moi ?

Parce que… Pourquoi pas ? Chacun son tour. À se dévoiler de cette façon, il n’y aura plus de gêne entre nous deux.  
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Sam 18 Nov 2023 - 20:54


Arizona était heureuse, elle avait vue juste avec cette dernière robe et elle la représentait plutôt bien : sexy, mutine et un peu insouciante. Alors, lorsque Akio lui dit qu'elle pourrait repartir avec, la jeune femme était aux anges. L'assistante sociale était aussi tout excitée à l'idée de faire des photos pour Akio, ça voulait vraiment dire que la tenue lui plaisait et elle était vraiment honorée de pouvoir représenter ses talents de styliste.

"Merci Akio mais c'est vraiment ta robe qui me met en valeur, tout le mérite te revient!" Elle sourit doucement avant de reprendre "j'espère être un modèle à la hauteur pour les photos."


Elle pensa un instant à Evan, si comme le disait Akio les hommes se retournerais derrière elle dans cette tenue, est-ce que Evan aussi la trouverait aussi jolie, est-ce qu'elle lui plairait autant qu'à Akio. Arizona chassa rapidement cette pensée de son esprit, ne n'était pas le moment de penser à ce salaud, là elle était en compagnie d'un homme doux et respectueux qui méritait toute son attention. elle s'avança vers l'étudiant et le pris par la main.

"Merci pour la robe Akio, t'es vraiment adorable!"


d'autant plus que s'il lui proposait d'autre essayage ça voulait surement dire qu'il avait envie de la revoir et ça c'était un bon point pour Arizona. ça voulait dire qu'il avait apprécié sa venue ici.  Lorsque le jeune homme proposa à Arizona de l'habillé à son tour, elle sauta sur l'occasion! Akio était beau comme un ange : des trait fin,  sa peau laiteuse et un corps délicat, il avait une beauté presque féminine, androgyne.

"Mais vous c'est une trop bonne idée! laisse moi faire! bon c'est sur je n'ai pas ton talent pour t'habiller, mais il n'y a pas grand chose qui ne doit pas t'aller à toi! T'es tellement beau!"


c'était peut-être le faite qu'il l'ai vue en sous-vêtement, mais Arizona n'avait plus aucune gêne par rapport à Akio et si elle aurait été incapable de formuler ce compliment à son arrivé c'était maintenant très facile de parler de manière plus naturelle pour Arizona. la main posé sur son menton elle réfléchissait à comment habiller son partenaire. elle l'observa de tout son long, essaya  de trouver le type de vêtement qu'elle aimait chez un homme. c'est que globalement elle n'avait fréquenter que des hommes avec un look un peu street ou des voyou habillé en costard. Akio était différent, il était doux et gentil. Pourtant un petit coté piquant lui irait particulièrement aussi et penser qu'il n'était qu'un gentil garçon tout lisse ne lui ferait pas honneur.

"dis! tu me laisse jeter un coup d'oeil dans les vêtement? tu m'attends ici ok?"


après l'accord du jeune homme Arizona se rendit dans la salle. bien sur elle allait s'inspirer de quelque look sur pinterest pour pouvoir trouver son bonheur. Elle imaginait Akio dans des tenue sexy et rock, des choses un peu dark qui contrastait avec sa joie de vivre et sa douceur. Et visiblement elle avait vue juste car dans les vêtement confectionné par le jeune elle trouva exactement ce qu'elle cherchait. quelque instant plus tard et était de retour dans la chambre avec une pile de vêtement. elle installa chaque ensemble en ordre sur le lit pour laisser à Akio le soin de juger sa sélection. Elle était assez fière de ses choix.

"voilà ce que j'ai choisi pour toi! jusqu'à maintenant je ne t'ai vue que dans des vêtement claire, ça te vas très bien d'ailleurs. Mais j'ai envie d'exploiter ton coté plus dark." Elle sourit malicieusement. "Je suis sur que ça pourrait t'aller à merveille."


naturellement elle s'installa sur le lit, attendant avec impatience qu'Akio se change. Avant de se dire qu'il serait peut-être gêné de le faire devant elle.

"Enfin, tu veux peut-être que je m'en aille. Je comprend parfaitement t'inquiète. Après tout c'est peut-être moi qui suis trop à l'aise pour me changer devant toi, je devrait surement être plus pudique."

et de nouveau le retour de la gêne...
sélection d'Arizona:


Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Ven 24 Nov 2023 - 16:43
Arizona-san lance des fleurs sur cette jolie robe. Cependant, je secoue la tête, je ne suis pas d’accord avec elle. Elle dit que c’est la robe qui la met en valeur, mais moi je vois plutôt l’inverse, c’est plutôt elle qui met la robe de l’avant, avec ses jolies courbes, son joli teint, ses belles jambes. Ce qu’elle est magnifique et je ne démords pas, il est certain qu’elle serait un modèle parfait ! Il faudrait vraiment que je demande de l’aide à quelqu’un pour faire un site internet, avec Arizona-san comme modèle pour les vêtements féminins, je suis certains qu’ils se vendraient comme des bols de ramens ! Et comme souvent, je m’emballe. Parce qu’il est plus que certain qu’elle sera un modèle à la hauteur et même plus ! Et je ne prie pas pour lui faire part de mes pensées :  

- Certainement que tu seras un modèle à la hauteur ! Et si tu n’es pas à la hauteur, c’est que tu es encore plus haute que toutes les attentes que j’aurais eu. Impossible que ce ne soit pas très bien. J’en suis convaincu. J’ai un très bon feeling pour ça.

Je suis absolument convaincu de ce que je lui dis. Et oui, j’ai toujours de très bon feeling lorsqu’il s’agit de mode ou d’art. Et j’espère bien l’avoir comme modèle très prochainement. Lorsqu’il fera particulièrement beau, il y aura très certainement moyen de faire des séances de photo à l’extérieur.  

Adorable… Je ne sais pas si c’est le mot qui serait le plus approprié pour moi. Au moins, c’est déjà un très beau compliment venant d’une belle femme. Elle a très certainement un homme dans sa vie, tant qu’elle est jolie. Je me dis que je ne suis pas si adorable que ça compte tenu du fait de toutes les pensées un peu déplacées que j’ai eu à certains moments. Cependant, Arizona-san ne lit nullement dans mes pensées.  

- Ne t’en fais pas, ça me fait vraiment plaisir.  

Je lui fais un sourire doux et rassurant. Je m’attendris un peu en la voyant particulièrement enthousiaste à l’aide de me faire essayer quelques pièces de vêtements. Par contre, j’entends bien dire qu’elle est moins bien que moi pour trouver des agencements et je ne suis pas d’accord. Enfin, peut-être que oui, mais ce n’est pas là, la question. Elle a bien le droit de s’amuser comme j’ai pu le faire tout à l’heure. Et la voir folle comme un puce à l’idée de le faire, me confirme qu’elle mérite amplement le faire d’essayer. De toute façon, pour ses beaux yeux, ça ne me dérangerait même pas. Je ne peux pas m’empêcher, néanmoins de rougir légèrement lorsqu’elle me dit que je suis beau. Il est bien rare qu’on me lance des compliments de la sorte. Pourtant je garde mon sourire, bien qu’il soit un peu plus charmeur et lui lance :  

- Allez, petite coquine, va t’amuser un peu. Je suis certaine que tu as beaucoup de talent et que tu vas me dénicher des ensembles que je n’aurais même pas pensé moi-même.

Je l’observe. Elle me regarde et je fais de même. Je vois bien qu’Arizona-san réfléchit à ce qu’elle souhaite trouver comme tenue ou vêtements. Je la laisse m’observer, sans grande gêne, j’ai l’habitude du regard des autres. Je suis un peu un excentrique par moment alors les gens tournent la tête pour m’observer et accessoirement, regarder mes tenues.  

- Promis, je t’attends ici.

Je ne compte pas me sauver par la fenêtre de toute façon, à l’étage que nous sommes, ce serait plutôt la mort qui m’attendrait au sol. Je la laisse filer, non sans la regarder de dos, me disant que cette robe, c’est un excellent choix. Il faudra que j’en produise une autre dans un genre similaire une autre fois. Je m’assois sur le lit pendant qu’elle est à la recherche des vêtements, pensif. Je suis un peu dans ma bulle, ma tête cherche à créer. Mes doigts me démangent un peu. Je dis à mon corps de se calmer. Je crois qu’une fois qu’Arizona-san va être partie, je vais faire mon possible pour la redessiner, de mémoire. Ou peut-être que… Mmh…  

Je sursaute à son retour. J’étais vraiment parti loin dans ma tête. Je vois la pile de vêtements je me rends compte que la demoiselle est loin d’avoir chômé. Tant mieux ça sera très agréable à tout essayer. Je me lève lorsque je vois Arizona-sans déposer les vêtements sur le lit, par ensemble. Beaucoup de noirs que je vois bien rapidement.  

- Attention, tu vas voir, je vais me transformer en vampire, dis-je non sans lui faire un petit clin d’œil amusé. C’est vrai que je ne porte pas beaucoup de vêtements sombres, enfin, quelques fois. Je ne sais pas pourquoi… Enfin, si un peu, peut-être que c’est pour montrer ma personnalité colorée et que je n’ai pas envie de m’enfermer dans des conventions, dans des couleurs, ternes, simple… Mmh… Trop « normales » ou… C’est quoi le bon mot… Je ne trouve pas… pas stéréotypé… Mais tu vois un peu le genre. Je ne veux pas du veston-cravate de tous les travailleurs de bureaux, c’est trop…. Normatif…

J’ai un court moment d’hésitation lorsqu’elle me demande si elle peut rester. D’un côté, je me dis que ce serait la moindre des choses parce qu’elle a bien voulu que je sois présent lors de ses essayages… Cependant, il y a quand même une petite partie de moi qui est pudique et qui se dit que… Je n’ai pas à être pudique pour si peu ! Ce n’est pas grand-chose. Je reprends le contrôle de mes bêtises et je me fais rassurant :

- Tu peux rester, ça va. C’est un peu comme si tu me voyais en maillot de bain, il n’y a pas de quoi en faire tout un plat.  

Avant de changer d’avis ou de regretter quelque chose que je pourrais dire, je retire mes vêtements pour me changer. Je mets le premier ensemble, complètement noir. J’aime bien les pantalons, il, me font une belle silhouette, c’est seulement une fois arrivée à la cravate que c’est un peu plus difficile, j’ai été un peu trop convaincu de mon mouvement, alors j’ai trop serré, résultat, c’est que je ne me sens pas bien du tout et je regarde Arizona-san, un peu paniqué.  

- Oh… Euh. Tu veux m’aider ? Je ne suis pas super à l’aise avec la cravate… je crois que je l’ai trop serrée… J’ai du mal à la défaire…

À l’aide.  
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Mer 29 Nov 2023 - 21:51


Akio était vraiment une petite bouffée d'air frais dans la vie chaotique d'Arizona et elle ne regrette pas une seconde d'être venue aujourd'hui. C'est vrai qu'au début elle était très stressée et un peu mal à l'aise, mais c'était de l'histoire ancienne maintenant. Akio l'impressionnait énormément au début. Sans trop savoir pourquoi elle l'imaginait entouré d'un harem de prétendants et prétendantes et lui tout là-haut sur son trône se délectant de cette cour à ses pieds. Mais finalement non, il était on ne peut plus normal, un peu excentrique, mais normal. Affichant toujours un joli sourire, il n'avait rien tenté de bizarre ou rien dit de déplacé. Sa compagnie lui faisait un bien fou et cet après-midi était la meilleure qu'elle passait depuis un moment.

Le jeune homme accepta que l'assistante sociale reste dans la chambre pour les essayages. Assise sur le lit Arizona ne se gêna pas pour observer Akio plus attentivement. Il était assez gracieux et élégant dans sa manière de se mouvoir. C'était vraiment un beau garçon: de beaux cheveux, un visage adorable et une jolie peau laiteuse. On aurait dit une statue grecque. La première tenue lui allait comme un gant, le noir lui allait parfaitement bien, quoi qu'il pouvait en dire. C'était élégant et ça lui donnait une certaine prestance.

L'étudiant se trouva alors embêté avec sa cravate qui était trop serrée et appela Ari à la rescousse ! Comme un bon petit soldat la petite brune accourue avant qu'il ne tombe dans les pommes à cause du manque d'air. Arrivé à sa hauteur, la jeune femme essaya tant bien que mal à se défaire, malheureusement la seule chose qu'elle réussit à faire, c'était de serrer encore plus. Paniqué, elle s'écarta.

"Pardon ! Pardon ! j'ai jamais fait de nœud de cravate en fait! Attends, je vais regarder un tuto sur Internet."


Elle saisit son téléphone et s'empressa de chercher un tuto qui expliquait comment nouer un nœud de cravate. Une fois la vidéo lancée, Arizona écouta les instructions à la lettre et les appliqua avec précision en essayant de ne pas étrangler l'étudiant. Tant bien que mal, elle avait réussi à nouer facilement cette vilaine cravate. Elle regarda le résultat, fière d'elle.

"Voilà! C'est parfait comme ça ! Cette tenue te va très bien !"Elle tira Akio par le bras pour l'emmener devant le miroir "regarde comme t'es beau !"


Elle le pensait vraiment, cette tenue était faite pour lui. Akio était vraiment très doué pour créer des vêtements, mais aussi pour les porter visiblement.





Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Sam 2 Déc 2023 - 23:37

Pendant un moment, je pense que je vais mourir. Non pas à cause de la beauté que dégage Arizona-san – si seulement c’était le cas –, non c’est plutôt à cause du nœud de cravate déjà serré, qu’Arizona-san a serré davantage. J’ai les yeux qui veulent sortir de leur orbite, J’ai l’impression que c’est de plus en plus difficile de respirer, quitte même à en devenir livide.

J’ai envie de lui crier de lui dire de faire vite, mais je n’y arrive pas. Je fais qu’attendre en priant pour que ça soit rapide. Mon soulagement est sonore, mon soupire, mon soulagement sont bruyants, je reprends mon souffle et une fois que ce moment d’angoisse passé, elle me complimente. Je lui fais un beau sourire, c’est bien rare ce genre de compliments. Je le dépose doucement sur mon cœur, ça me fait un petit baume. D’ailleurs, je pose mes mains sur mon cœur, comme si je venais d’attraper son compliment. Généralement on me trouve plus bizarre que beau.

- Ahah, c’est bien gentil à toi de me complimenter comme ça ! C’est vrai que ça me va plutôt bien, c’est sûr que je trouve que ça manque un peu de couleur, mais le style vampire, c’est quand même super cool. Je suis bien content, je pourrais presque être un mannequin…

Je prends une pose, à moitié devant le miroir, l’autre moitié devant ma complice de la journée. Je mets mes mains légèrement dans mes poches, ressortant les pouces, prenant un regard intense, puis après un petit moment, je change. Ayant compris la leçon la première fois, je défais, doucement, déboutonnant quelques boutons et lançant un regard des plus aguicheurs à la demoiselle, se demandant bien comment sera sa réaction. Je prends longuement cette pose, mettant quand même de l’avant mon côté masculin, montrant bien que je ne suis pas seulement un stylisme, pas qu’un gars assez petit, blond, aux lentilles rouges, excentrique, bizarre et un peu efféminé sur les bords. Je suis plus que ça.

Je fais ensuite un clin d’œil à Arizona-san avant d’aller regarder les autres ensembles qu’elle avait choisi pour moi. Bien que le deuxième est quand même bien, j’ai un petit coup de cœur pour le troisième ensemble.

- Oooh ! J’adore celui-là ! Ça me donne trop de style. J’aime beaucoup trop la chemise! J’avais oublié que j’aimais cette chemise, c’est une beau problème ça ! Puis, quand je la laisse détachée, avec quelques colliers, je suis presque prêt pour une super soirée. J’ai aussi l’air d’un dalmatien aussi, mais ça c’est un petit détail. Toi tu en penses quoi ? Oh, attends, je vais essayer les dernières.

En disant ça, je me dévêtis à nouveau, enfin, gardant mes sous-vêtements, bien entendu. J’essaie les deux derniers ensembles, restant avec le complet.

- On pourrait pratiquement se faire une super soirée, vêtus comme ça ! Aller faire la fête, quoi que j’ai peut-être une vibe un peu trop habillée pour une telle occasion.

Je m’examine dans le miroir, ne sachant pas trop quoi penser de cette tenue. Je suis partagé. Je remonte mes cheveux, me disant qu’avec un chignon ça pourrait être pas trop mal.

- Mmh…
Arizona Williams
Personnel ; assistante sociale
Arizona Williams
■ Age : 32
■ Messages : 374
■ Inscrit le : 21/09/2023


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Arizona Williams

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Mar 5 Déc 2023 - 22:52


Arizona était contente, Akio semblait s'amuser au moins autant qu'elle. Elle le regardait tranquillement s'examiner dans le miroir, optant différente pose. Il était beau Akio, absolument tout lui allait. Il avait raison, avec son physique, il aurait très bien pu être mannequin pour des défilés ou poser pour des magazines de mode. D'ailleurs ce n'était pas que physique, il avait une allure, une confiance en lui et un charisme indéniable.

Elle rit un peu ! "Si on part comme ça tous les deux en soirée ou sera sûrement les mieux habillés de l'endroit." Elle posa avec lui près devant le miroir, il semblait pour le moins dubitatif, pourtant Arizona le trouvait splendide. "Regarde comme on est beau." Elle attrapa son téléphone portable près du lit et commençait une séance de selfie miroir improvisé. "Prends la pose Akio! Tu vas voir, ça va être de très belles photos"


Arizona n'hésita pas à le mitrailler avec son téléphone. Tantôt Akio tout seul, tantôt elle posait avec lui, n'hésitant pas une seule seconde à s'approcher plus près de lui pour rentrer dans le cadre ou prendre une pose un peu complice pour la photo. Après cette petite séance photo, Arizona montra fièrement les photos qu'elle avait prises au Jeune homme.

"Regarde comme on est beaux ! On est trop bien assortie ! Toi avec tes beaux cheveux blonds habillé tout en noir et moi brune avec une robe blanche ! On est CANON !"
Sur son téléphone, la jeune femme aperçut l'heure, elle ne s'était même pas rendu compte qu'il était aussi tard ! La nuit était tombée depuis bien longtemps déjà. "HANNNN! Mais il est déjà si tard ! Désolée Akio, il falloir que je file ! "


D'un geste, elle fit glisser la robe par terre avant de la remettre soigneusement sur un cintre. Elle était de nouveau en sous-vêtement, mais apparemment, c'était devenu une habitude. Pendant qu'elle s'habillait, elle manqua de tomber à plusieurs reprises à cause de son équilibre qui lui jouait des tours.

"Je suis tellement désolée ! Je t'ai pris toute ta soirée en fait! En plus, demain, c'est lundi, j'ai tellement de choses à préparer pour le boulot!" Une fois fini de s'habiller entièrement. Elle s'examina dans le miroir pour voir si tout était en place. "Écoute, la prochaine fois, c'est moi qui m'occupe de tout ok ? Je vais nous organiser une petite séance photo, ça va être génial, après ça toute les marque du monde voudront collaborer avec toi !" Elle s'approcha de lui pour et déposa un petit baiser sur la joue de l'étudiant. "Merci encore pour cette après-midi, ça faisait longtemps que je ne m'était pas autant amusée."


Elle pressa ensuite le pas vers la sortie de la chambre, puis le couloir, le salon et enfin l'entrée où elle mit ses chaussures. Un dernier signe de la main à l'étudiant et un sourire radieux au lèvres.

"On se voit demain sur le campus ! Merci encore !"


Elle avait déjà disparu. vraiment cet après-midi lui avait fait le plus grand bien et la gentillesse et la bienveillance d'Akio l'avait touché en plein cœur. Ce garçon était d'une douceur incroyable. Il ne l'impressionnait plus autant, c'est vrai, mais il avait maintenant une place chère dans son cœur.



Citation
Akio Takumi
A l'université ; 1è année
Akio Takumi
■ Age : 28
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 07/10/2023

■ Mes clubs :
« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé IgViOEf « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Fin Mai 2018
Akio Takumi

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Mer 6 Déc 2023 - 2:06

On prend plusieurs photos ensemble et je prends beaucoup de plaisir pendant ce moment et clairement qu’elle aussi. On s’amuse vraiment à prendre toutes sortes de poses dans tous les genres fort différents. Après un moment, Arizona-san me montre le résultat et je suis quand même très content de ce qu’elle me montre.  

- Oh, tu m’enverras les photos ! Je veux clairement les garder en quelque part. Comme ça j’aurais des preuves que ce que je fais c’est beau ! En tout cas, que c’est beau sur moi. Et sur toi aussi.

Je vais essayer de les imprimer, je ne sais pas si je vais être capable de faire ça, mais j’aimerais bien mettre ça dans mon cahier de croquis ou un autre. Je vais peut-être me faire un cahier avec pleins de photos, pas seulement avec Arizona-san, mais avec tout le monde, ce pourrait être vraiment cool.  Ça ne prend que quelques secondes pour que la demoiselle se rend compte qu’elle doit partir rapidement. J’aurais bien aimé continuer cette soirée, mais visiblement, ce sera pour une prochaine fois.  

- J’ai bien hâte à cette prochaine fois ! Tu ne t’occuperas pas de tout, c’est pas gentil de tout faire faire à une charmante demoiselle. J’apporterais quelque chose à manger et boire et je te prendrais aussi en photo, il n’y a pas que moi qui a des allures de mannequin, franchement !

Comme d’habitude, je fais mon grand idiot, qui veut somme toute faire plaisir à une demoiselle qui le mérite amplement.  Je compte bien qu’elle passe du bon temps si jamais ce shooting photo viendrait à être réellement réalisé.  

Arizona-san m’embrasse la joue en me remerciant pour cette après-midi. Je dois admettre que pendant un moment, je ne sais pas comment réagir. C’est quand la dernière fois qu’on m’a embrassé sur la joue ? C’est assez difficile à dire je trouve. En fait, c’est impossible que je m’en souvienne… C’était probablement Nashi qui l’avait fait.  Elle se dépêche à quitter la pièce et moi, comme un idiot, je reste là un moment, à poser ma main sur l’endroit où elle m’a embrassé.

Je finis par secouer la tête, je me trouve juste complètement idiot. Non mais, elle m’a embrassé uniquement pour me remercier, il n’y a rien d’extraordinaire dans ce geste, c’est juste quelque chose de tout à fait normal que probablement toutes les femmes non-japonaises font dans la vie de tous les jours pour remercier quelqu’un.

Voilà, je ne m’en fais absolument pour rien. D’un pas rapide, presqu’en courant, je viens la rejoindre, alors qu’elle met déjà ses souliers. Je lui rends son signe de la main, après lui avoir galamment ouvert la porte.

- Euh oui, à demain sur le campus…, soufflais-je encore à l’ouest des derniers événements.

Je la laisse quitter l’appartement de ma sœur comme un coup de vent. Je referme doucement la porte et, complètement dans ma bulle, je commence à ramasser tout le bazar que j’ai fait chez ma sœur. Le temps est compté avant qu’elle revienne.  

J’espère que j’aurais l’occasion de croiser à nouveau Arizona-san, c’est vraiment une fille sympathique avec qui les prises de tête ne semblent pas possible. Oui, j’espère vraiment la croiser demain sur le campus.

#terminé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

« Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé Empty Re: « Le plus important dans une robe, c’est la femme qui la porte. » Feat. Akio #terminé

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum