Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

Recensement des membres jusqu'au 26 Juillet!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Seito Mori
Elève ; en 3ème année
Seito Mori
■ Age : 32
■ Messages : 1718
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus DOAUR5R Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus UvBe1PB Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Empty Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Mar 2 Juil 2024 - 22:08
DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2018



Un pas après l'autre. De tout petits pas qui s'allongent à mesure que le temps passe. La distance parcourue reste la même. Sans le savoir, la cour est devenue la prison de ses états d'âme. Elle assiste à son émoi mais ne fait aucun effort pour être moins bruyante. Il n'y a pas qu'elle d'ailleurs. Les gens s'en foutent. De lui, de l'angoisse qui lui étrangle la gorge, de cette tension qui l'anime alors qu'il se questionne sur la marche à suivre. Devrait-il appeler ? Prendre le train sur un coup de tête ? Débarquer à l'improviste alors qu'il n'a pas eu d'invitation ? N'est-ce pas bizarre d'en attendre une ? Un frère ne devrait pas avoir à se justifier de voir sa sœur. Il ne devrait pas non plus hésiter à lui souhaiter un joyeux anniversaire.

Six ans. Putain, six ans déjà. A nouveau les pas se raccourcissent, se font plus rapides. La cour tournoie. En long, en large et en travers, il la foule avec nervosité, la piétine de sa détresse. Seito attend un signe. Un je-ne-sais-quoi qui lui indiquerait la marche à suivre adéquate. Il ne demande pas une baguette magique, il sait bien que cette réalité en est dépourvue. Mais une solution, n'importe laquelle, lui irait. De celle où il pourrait rentrer chez lui, le temps d'un week-end, sans subir le courroux de ses parents. Début juillet, il y avait eu de nouveaux mots. Il se sait coupable mais cela n'apaise pas sa conscience pour autant. Le pire réside dans leurs regards. Certains soirs, quand il ferme les yeux, il revoit leurs regards.

Depuis rien, si ce n'est les tâches indélébiles sur son cœur. Les cailloux crissent sous ses semelles alors qu'il s'arrête brutalement. Sa vision périphérique chavire et il lui faut se concentrer sur le sol pour ne pas tomber. Fatalement, sa respiration tangue à son tour. S'il ne peut prendre cette décision seul alors il doit s'en remettre à son double. Que ferait un Rinbo dans son cas ? La réponse s'impose : il se pointerait à la fête. Seito se redresse. Son regard coule sur les gens au loin. Un groupe d'amis le dépasse, il s'y aimante. Si Pablo et Nolan savaient, il leur aurait demandé quoi faire. La faute à qui s'ils ne sont pas au courant ? La sienne, toujours sa faute. Quant à Mathéo, il pourrait se réfugier dans ses bras pour ne plus se poser de questions existentielles. Il pourrait mais il ne le fera pas.

Fierté mal placée ou masochisme conscient, le résultat est le même. Seito est une fois de plus seul face à ses démons. Et le plus fou vient de décréter la guerre. C'est donc armé de tout son courage qu'il vire à cent-quatre vingt degrés et se rue sur la porte du bâtiment des dortoirs... pour en percuter Yulian. Aussitôt il s'exclame :

« Oh putain mec, pardon, j't'avais pas vu ! Ça va ?! »

Le choc a dû lui griller les neurones car dans la foulée, il demande :

« T'sais quoi, tu tombes bien ! Ça te dit d'aller à la salle d'arcade ? »



---------------------------------

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 75366_s
Comme un jour sans lumière | Ou un orage sans éclair | Emerger sans toi n'aura aucun sens.
Une route pleine de dangers, on adhère, alors... | Risquons tout pour s'accorder cette chance.
Yulian Kristianov
Elève ; en 3ème année
Yulian Kristianov
■ Age : 24
■ Messages : 868
■ Inscrit le : 11/01/2019

■ Mes clubs :
Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus MzrdKEg Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Yulian Kristianov

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Empty Re: Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Dim 7 Juil 2024 - 22:39

Je les dirais pour toi. J'essayerais même d'y croire à ta place.

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Yulian poussa un léger soupir, cherchant à trouver le sommeil pour une petite sieste réparatrice, sans grand succès. Les cours ont reprit depuis un mois maintenant et le Russe n'arrivait pas à reprendre un rythme un minimum adéquat pour les études. Bien qu'il prenait toujours régulièrement ses somnifères, son corps commençait à lui jouer un sale tour en s'accoutumant à la dose habituelle. Par conséquent, n'ayant pas accès à une dose plus forte en raison de sa dépression, le traitement n'était plus efficient et Yulian se retrouvait à faire le hibou dans son lit, le fantôme sur le toit et le zombie en classe ou dans la chambre. Heureusement, sa passion pour le foot lui permettait de rester suffisamment en alerte sur le terrain, pour l'instant du moins, mais il ne fallait pas que les entraînement trainent en longueur.

Cela lui arrivait de temps en temps de réussir à caler une petite sieste ci et là mais aujourd'hui, c'était bien impossible. Ses pensées divaguaient beaucoup trop et il lui était impossible de se détendre. Il allait devoir attendre que son corps cesse de lutter et finisse par s'écrouler de fatigue. Peut-être cette nuit, qui sait ? Le jeune homme finit par se redresser et rejoindre son bureau. Il tira de son tiroir une lettre de son cousin que son père avait ramené lors de son dernier voyage en Russie. Le jeune homme la parcourut une nouvelle fois, il la connaissait presque par coeur à présent mais toujours aucune once de réponse. Il ne savait pas comment répondre ni même s'il avait réellement envie de le faire. Alors, une nouvelle fois, il se contenta de la ranger avec un soupir.

Ennuyé par les pensées qui l'envahissaient dans cette chambre, il était temps pour lui de prendre l'air, il n'avait pas encore fait ses devoirs mais Yulian savait pertinemment qu'il serait incapable de se concentrer tout de suite. Il attrapa son portefeuille avec une bonne résolution en tête, acheter de la boisson énergisante et refaire son stock pour les prochains jours si le sommeil continuait à jouer ainsi à cache-cache. Alors qu'il sortait d'un pas décidé du bâtiment, sa marche fut brutalement interrompue par une collision non désirée, le jeune homme s'apprêtait à lancer une réplique cinglante mais reconnut son ami qui s'excusa précipitamment.

"Non, ca va.Tu..."

Le jeune homme n'eut même pas le temps de lui demander si ça allait que le garçon lui propose d'aller à la salle d'arcade. Le russe observa un instant Seito, quelque chose semblait le chiffonner. Il n'avait pas l'air dans son assiette. Yulian n'hésita pas plus longtemps à repousser son achat de boissons et donner un bon coup de pied dans l'idée de faire ses devoirs pour l'envoyer loin dans son esprit. Au pire, il les ferait cette nuit. Seito avait été là pour Yulian et le jeune homme souhaitait vraiment que son ami puisse se reposer sur lui à son tour. Après tout... Ils gardent un oeil sur l'autre, non ? C'est ainsi qu'il reprit sa marche pour sortir du campus.

"Ok, jpaye la première partie."

Les deux garçons sortirent du campus et Yulian prit le temps de s'assurer que son camarade ne se soit pas fait mal. Concernant son état plus global, il prendrait le temps de le questionner plus tard, pour l'instant, le russe devait le mettre en condition pour se confier.

"Et toi ? Tu ne t'es pas fait mal ?"

Seito

---------------------------------

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Gr6s
Seito Mori
Elève ; en 3ème année
Seito Mori
■ Age : 32
■ Messages : 1718
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus DOAUR5R Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus UvBe1PB Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Empty Re: Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Lun 8 Juil 2024 - 21:38
DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2018



« Pfff, et puis quoi encore ? »

Finalement, tout son cerveau n'a pas complètement pris l'eau. Il parvient encore à surfer dans les courants de gentillesse sans trop se mouiller. C'est une bonne chose qu'il ait croisé Yulian. Une très bonne chose ! Pour un peu, il prenait un billet pour Kawachinagano. Et il ne le saura jamais mais sûrement qu'il se serait fait bouffer tout cru. Avalé, digéré par la panique que sa présence impromptue aurait suscité. Pourtant, impossible de gommer cette pointe de regret en ne faisant qu'imaginer leurs têtes scandalisées.

Et la cerise sur le gâteau aurait été de venir les mains vides. Qu'offre-t-on à une petite fille de six ans ? Seito ne sait rien de ses goûts, pas même sa couleur préférée. Leur rapprochement est si succinct qu'il a encore bien du mal à l'appeler sœur. Mais si elle n'est plus une Chose et qu'elle n'est pas encore une sœur, alors comment la définir ? Plus important, pourquoi lui accorder de l'importance ? Si elle venait à grignoter son espace trop sévèrement, il court le risque d'être désarmé par son absence. Le japonais n'a pas besoin de ce manque dans sa vie. Non, c'est décidément une excellente chose d'avoir croisé Yulian.

« Moi quoi ? Oh non, t'inquiète, mes supers muscles ont tout absorbé ! »

Maintenant qu'il a reporté son attention sur lui, il lui sourit. Son regard demeure cependant instable alors qu'ils franchissent la grille. Et la nervosité le rend bien bavard.

« J'ai vu que tu galérais à dormir hier. Franchement, tu devrais essayer d'lire. P't'être que ça t'aiderait à t'endormir si tu te projetais dans un autre monde. Parce que c'est clair que tu vas pas te projeter très loin avec tous les devoirs qu'on a. Même en histoire, c'est devenu un peu chiant. Si tu veux, j'peux te prêter certains de mes livres. Ou j'peux t'en recommander. J'en ai lu des biens récemment.  Le village aux huit tombes était fou. Y'avait des morts dans tous les sens qui suivaient une sorte de schéma chelou. En plus ça s'passait dans un vieux village dans les montagnes avec un cimetière bien flippant qu'avec des samouraïs assassinés. J'aurais pas aimé m'retrouver là-bas la nuit, moi j'te l'dis. »

Bien trop bavard.

« Et puis j'ai fini Monsieur Ripley. C'est aussi un roman policier mais pas du tout dans le même genre. Déjà le héros est américain. Et le gars c'est un ouf parce que, pour avoir la belle vie, il va décider de buter un mec riche et de prendre sa place. T'imagines toi, choisir un mec blindé au pif et te dire : Oh allez, j'le tue vite fait et personne s'apercevra qu'il est mort parce que je ferai croire qu'il est toujours en vie, juste en vacances pour toute sa vie ? Même si c'est tentant, j'pourrais pas tuer un mec. Même si j'arrivais à le tuer, à cacher l'corps et tout, j'suis sûr que j'finirai par faire une gaffe. Genre je serai trop suspect. C'est méga dur de faire genre tout va bien alors que t'as tué quelqu'un. »

Si dur qu'il est actuellement incapable de faire croire que tout va bien alors qu'il manque l'anniversaire de sa sœur. Ils arrivent au métro quand il conclut :

« Bon, c'est deux policiers et t'aimes p't'être pas ce genre-là. Mais y'a plein d'autres genres, c'est ça qu'est bien avec la lecture. Même que si t'aimes pas trop lire, genre lire du texte, y'a aussi des mangas à la bibliothèque. Y'a pas tous les derniers, c'est sûr mais y'en a quelques uns des sympas quand même. T'en penses quoi ? Tu penses que ça pourrait t'aider à t'endormir ? »



---------------------------------

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 75366_s
Comme un jour sans lumière | Ou un orage sans éclair | Emerger sans toi n'aura aucun sens.
Une route pleine de dangers, on adhère, alors... | Risquons tout pour s'accorder cette chance.
Yulian Kristianov
Elève ; en 3ème année
Yulian Kristianov
■ Age : 24
■ Messages : 868
■ Inscrit le : 11/01/2019

■ Mes clubs :
Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus MzrdKEg Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Yulian Kristianov

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Empty Re: Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Mar 9 Juil 2024 - 0:10

Je les dirais pour toi. J'essayerais même d'y croire à ta place.

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

A l'entente de la remarque de Seito, le jeune homme ne peut s'empêcher de pouffer légèrement. "Supers muscles", rien que ça ? Et bien, il ne s'embêtait pas le Mori. En tout cas, ce qui le chiffonnait ne faisait pas sauter son humour. Il s'agissait là, sans aucune doute, d'un masque pour faire du visible, l'invisible et de l'instabilité, la stabilité habituelle. Toutefois, le russe n'était pas dupe et encore moins lorsque son ami monta à bord d'un Train Grande Vitesse pour déballer plus vite que son ombre des mots dont le jeune homme devait se battre pour se raccrocher et saisir le sens.

A la mention de ses difficultés d'endormissement, le corps du russe se tendit imperceptiblement. Il espérait simplement qu'il ne l'ait jamais vu quitter le dortoir en pleine nuit, il faisait pourtant bien attention à ce que les autres soient endormis avant de partir. Toutefois, peut-être qu'un soir, sa vigilance ait été impactée. Le jeune homme n'avait pas spécialement envie de se confier au sujet de ses balades nocturnes, là où le réel faisait place à l'irréel, la réalité, aux rêves et au visage de marbre, les larmes.

"Je..."

Toutefois, le jeune homme n'a pas vraiment le temps d'en placer une, il essaye pourtant. Néanmoins, la nervosité de Seito transparaissait dans son regard, dans son comportement. Son flux de paroles ne pouvait être aisément coupé alors Yulian attend. Il attend patiemment que Seito termine son discours tout en marchant vers la salle d'arcade, hochant de temps à autre la tête. Il écoutait, il assemblait tel un puzzle les idées qui s'enchaînaient en silence. Jusqu'à ce qu'un coup de poignard lui transperce le coeur violemment sans qu'il ne puisse se préparer à l'impact. C'est méga dur de faire genre tout va bien alors que t'as tué quelqu'un. Oh oui... Il n'avait que trop raison dans cette remarque et Yulian en était douloureusement conscient. Son coeur lui rappela alors violemment sa douleur et la voix moqueuse et culpabilisatrice dans son esprit refait son apparition dans son esprit. Son poing se serre violemment, ses ongles imprègnent la paume de sa main et ses dents triturent sans aucune forme de clémence sa lèvre inférieure. Seito semble enfin épuiser son stock de mots pour la minute et semble attendre une réponse du Russe. Il lâche enfin sa lèvre et essaye d'assembler ses pensées, ses mots pour donner une réponse convaincante.

"J'en sais rien. Je... Mes pensées ne décrochent pas, elles m'entraînent et..."

Yulian tente de se concentrer mais il a besoin d'un temps, d'un peu plus de temps pour s'extraire de la douleur qui l'étouffe. Il jeta de nombreux regards autour de lui pour trouver des toilettes et s'excusa auprès de son camarade.

"J'ai besoin d'aller aux toilettes, jreviens tout de suite !"

Le jeune homme prit la poudre d'escampette vers les toilettes et s'y enferma, il essaya de calmer sa respiration, son coeur au bord des lèvre, les larmes menaçant de franchir la barrière de ses yeux. Il se passa un peu d'eau fraîche sur le visage pour s'éclaircir l'esprit et se calmer. Il observa un instant la trace des ongles dans sa paume qui disparaissaient progressivement. C'était douloureux mais ainsi, il restait ancré dans la réalité et la douleur de son coeur, dans sa tête ne l'envahissaient pas au point de le noyer et de le mettre à terre. Yulian inspira calmement et murmura à lui-même.

"Ca me poursuit toujours, quoi que je fasse..."

C'était son fardeau. Il ferma un instant les yeux pour faire de profonds cycles de respiration. Doucement, le jeune homme sentit son esprit se calmer, la sensation de son coeur comprimé s'estompait. Yulian finit par sortir des toilettes et rejoindre Seito pour éviter qu'il ne s'inquiète. Une fois arrivé là-bas, Yulian ne lui laissa pas le temps de prendre la parole.

"Je peux essayer mais je ne pense pas que ça fonctionne. J'espère juste que j't'ai pas empêché de dormir."

Le jeune homme passa une main dans les cheveux de Seito et les ébouriffa dans un élan amical.

"En tout cas, t'inquiètes pas trop, j'ai l'habitude. Allons vite nous détendre à la salle d'arcade."

Et commencer ton interrogatoire en règle mon cher Seito...

Seito

---------------------------------

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Gr6s
Seito Mori
Elève ; en 3ème année
Seito Mori
■ Age : 32
■ Messages : 1718
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus DOAUR5R Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus UvBe1PB Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Empty Re: Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Sam 20 Juil 2024 - 19:15
DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2018



Seito ne voit rien, ne remarque rien. Il enchaîne les mots sans discontinuer quitte à noyer son interlocuteur d'un monologue inintéressant à souhait. Pas besoin de réaction du moment que l'autre est toujours là à écouter. Mais ce n'est pas suffisant car aucune de ses propositions ne fait mouche. Il aurait dû savoir que son ami n'aime pas les policiers. Peut-être qu'il devrait lui proposer de la fantaisie ou de la science-fiction ? Oh mon dieu, et s'il aimait les romans à l'eau de rose ?!

La bulle éclate quand Yulian disparaît. Hein ? Aller aux toilettes ? Mais il aurait pu y aller à la salle d'arcade, ils ne sont pas si loin. Ou alors il a dit quelque chose de mal ? Lui proposer de l'aide lui semblait pourtant gentil. Mais qu'est-ce qu'il raconte ? Que sait-il de la gentillesse ? Il s'est juste imposé en le traînant avec lui et il recommence en le gavant avec ses livres. Bon sang, est-il seulement capable de ne pas traîner dans les pattes de qui que ce soit ?

Sûrement que Yulian avait d'autres plans mais il a accepté par politesse. Il ne veut pas réellement traîner avec lui. Si ça avait été le cas, ses parents l'auraient appelé pour l'anniversaire de Megumi. Et il serait actuellement dans le jardin avec elle à jouer le grand-frère bancal mais présent. Oh... Le geste le surprend au point que le japonais se fige sur place, biche effarouchée. Il lui faut trois bonnes secondes pour redémarrer son système neuronal et trois autres pour réenclencher jambes et bouche. Un sourire maladroit se dessine sur ses lèvres, ses pupilles vaquant entre Yulian et son environnement.

« N-nan mais j'm'inquiète pas tant qu'ça hein... Je- Ouais, on est où là ? »

Gauche droite rapide de la tête et il s'exclame :

« Ah ! Pff n'importe quoi moi ! On y est presque en plus ! »

Un rire nerveux accompagne cette fin de trajet pendant laquelle il ne fait plus de proposition hasardeuse mais se contente de commenter le beau temps qu'ils ont pour la fin du mois de septembre. Ce qui n'est évidemment pas du tout suspect. La salle d'arcade apparaît enfin dans leur champ de vision et avec elle s'accompagne une vague de soulagement. Parler ne lui réussit pas, il faut vite qu'il zigouille des trucs sur des écrans. C'est donc avec bien trop d'enthousiasme qu'il enfonce les portes. Et qu'il se tourne vers Yulian avec un regard pétillant.

« Ça t'dit de défoncer des zombies ? »



---------------------------------

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 75366_s
Comme un jour sans lumière | Ou un orage sans éclair | Emerger sans toi n'aura aucun sens.
Une route pleine de dangers, on adhère, alors... | Risquons tout pour s'accorder cette chance.
Yulian Kristianov
Elève ; en 3ème année
Yulian Kristianov
■ Age : 24
■ Messages : 868
■ Inscrit le : 11/01/2019

■ Mes clubs :
Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus MzrdKEg Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Yulian Kristianov

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Empty Re: Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Hier à 18:14

Je les dirais pour toi. J'essayerais même d'y croire à ta place.

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Le sourire qui se peint sur le visage de son camarade après ce simple geste amical perturbe Yulian, il ne semblait pas réellement à l'aise. Il suspendit son geste et fourra ses mains dans ses poches. Cela évitera qu'il ne fasse une nouvelle bourde tandis qu'une petite voix hautaine lui soufflait qu'il ne savait peut-être plus agir avec des amis à force de rester seul. Une légère grimace se peint sur son visage sans qu'il ne s'en rende compte à cette idée entêtante. Il fallait qu'il se rassure... Peut-être que Seito n'aimait pas les contacts ? Ou tout simplement qu'ils ne sont pas encore suffisamment proche pour se permettre ce genre de gestes. Après tout, ils étaient d'origines différentes, les moeurs différaient alors. Il savait les japonais plus... "pudiques" voire même carrément coincés à son humble avis.

"Scuse."

Seito semblait monté sur des ressorts et la nervosité transpirait de chacun de ses pores. Le russe pourrait presque croire qu'ils sont tout deux suivi par des malfaiteurs prêt à leur sauter dessus pour leur soutirer argent et vie. Toutefois, il aurait apprécié si c'était le cas que Seito le prévienne s'ils étaient ainsi menacés, histoire qu'il puisse rédiger ses dernières volontés.

Yulian continua à suivre d'un pas calme son camarade jusqu'à la salle d'arcade. A la vue de la pancarte d'entrée, un sourire fit son apparition sur le visage dur du garçon. Sincèrement bien que le Japon soit un pays de coincés... Le fait d'avoir des salles d'arcades partout suffisait à oublier ce petit détail. Ca valait au moins 100 points sur l'échelle de la coolitude.

"Va pour les zombards."

Le jeune homme alla d'abord échanger un billet contre des pièces avant d'en glisser une dans la machine. Il prit le pistolet et soupesa le poids un instant avant de positionner correctement ses mains. Toutefois, Yulian souhaitait pimenter un peu le jeu, y donner un petit goût de suspens, d'enjeu. A la recherche d'une idée, il regarda rapidement autour de lui avant que ses yeux acérés ne tombe sur un endroit maudit à ses yeux. Une horreur à s'en brûler la rétine.

"Prêt, Mori ? Celui qui perd devra faire des photos version kawaii au photomaton, partant ?"

Seito

---------------------------------

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Gr6s
Seito Mori
Elève ; en 3ème année
Seito Mori
■ Age : 32
■ Messages : 1718
■ Inscrit le : 27/02/2021

■ Mes clubs :
Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus DOAUR5R Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus UvBe1PB Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Seito Mori

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Empty Re: Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Hier à 20:39
DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2018



Seito ne fait pas de scandale et se laisse offrir cette partie. Ça l'arrange dans un sens, mais il ne l'avouera pas à Yulian. Les yeux rivés sur l'écran, ses doigts nerveux s'impriment sur le pistolet. Il veut oublier cette journée. Oublier pourquoi il est là ici et maintenant, pourquoi il veut dégommer du zombie. Simplement tenir un flingue et se battre pour sa vie. Se battre... Le japonais ne fait que ça bien que les propos de sa senpai de kyudo ne l'ait jamais quitté. Même virtuellement, il préfère continuer à appuyer sur la gâchette plutôt que de mourir déchiqueter par un zombie. Trop sordide comme fin. Quitte à choisir, il préfère que ce soit définitivement la fin plutôt que de rester suspendu à la vie, vidé de toute essence. Non pas qu'il s'en rendrait compte mais l'idée d'ôter la vie à d'autres le répugne. Enfin bref, il a une partie à gagner et oh ! Seito tourne vivement la tête vers son ami et lui offre un sourire narquois.

« J'me suis préparé toute ma vie pour ce jour. Tu vas être super kawai sur les photos, promis. »

Revigoré par ce duel, le japonais reporte son attention sur la télé et lance la partie. Après une petite cinématique, la première vague de zombies accourt sur lui. Qu'est-ce qu'ils sont bêtes et lents ! Ils tombent, une balle après l'autre. Le plastique de la gâchette couine à n'en plus finir et ce n'est qu'au début de la troisième vague qu'il perd ses premiers points de vie. Non sans laisser un « Merde ! » appuyé. Mais il se reprend vite et retend ses deux bras correctement pour viser le plus stablement possible. Un bref regard sur le score de Yulian lui met la pression et un zombie le frôle d'un peu trop près.

« Rha mais meurs toi ! » s'écrit-il.

Au coude à coude, Seito se concentre davantage. Chaque balle compte et plus les secondes défilent, plus les ennemis affluent. Parvenu enfin à la cinquième et dernière vague, il vide tous ses chargeurs dans le boss de fin. Le zombie est énorme, répugnant à souhait et, en temps normal, il en aurait été dégoûté. Mais là, il a juste envie de l'atomiser. Ce zombie devient son problème personnel. Ce zombie n'est autre que cet après-midi gâché à angoisser pour un acte manqué. Qu'il crève ! BAM ! Le boss se désagrège derrière des éclaboussures de sang pixelisées. Et le scoreboard s'affiche : 84/100. Son premier réflexe est évidemment de regarder celui de Yulian. Puis, en constatant avoir gagné, il dégaine son humour tranchant.

« Bah alors princesse Peach, on a eu peur des zombies ? »



---------------------------------

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 75366_s
Comme un jour sans lumière | Ou un orage sans éclair | Emerger sans toi n'aura aucun sens.
Une route pleine de dangers, on adhère, alors... | Risquons tout pour s'accorder cette chance.
Yulian Kristianov
Elève ; en 3ème année
Yulian Kristianov
■ Age : 24
■ Messages : 868
■ Inscrit le : 11/01/2019

■ Mes clubs :
Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus MzrdKEg Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Yulian Kristianov

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Empty Re: Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Hier à 23:52

Je les dirais pour toi. J'essayerais même d'y croire à ta place.

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Et c'est que ce jeune Seito est confiant, qui plus est ! Yulian émit un léger rire à sa provocation et d'un check scella ce gage dans les règles de l'art avant de provoquer à son tour son ami.

"Je me ferai un plaisir de l'envoyer à Pablo et Nolan."

Le jeu débuta et Yulian commença à tirer sur tout ce qui bougeait voire même... Un peu trop, si bien qu'il tira aussi sur les civils du jeu, se prenant des petites pénalités ci et là. Toutefois, il comprit très vite son erreur et évita à présent, femmes, hommes et mamies avec caniches du jeu qui ne trouvaient rien de mieux que se balader parmi les zombies. A la fin du décompte, Yulian resta satisfait de son score jusqu'à ce que son regard tombe sur celui de Seito. Son visage resta interdit un instant, le temps que son esprit décante l'information tandis que Seito se foutait de lui.

"Non mais sérieux ?! A trois points ?!"

Yulian reposa le pistolet et dût se rendre à l'évidence, il s'était fait avoir à son propre jeu.

"Bien joué... Peachette. Bon. Allons faire cette stupide photo !"

Le surnom de Peachette était une petite attaque. A son sens, Peachette était une version low-cost de Peach. En tout cas, il avait lancé cette idée de gage, il allait l'assumer. Le jeune homme se dirigea vers la cabine photo.

"Bon, j'ai quatre photos pour briller un max... Non mais regarde ces propositions, ça me.... Eurk."

Dès qu'il prit place sur le siège, sa tête apparut sur l'écran, son teint déjà pas bien bronzé passa à un pâle à la limite cadavérique et ses joues prirent une teinte rosée.

"Allez Seito, je te laisse choisir les accessoires et les effets de la première photo."

Seito

---------------------------------

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Gr6s
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus Empty Re: Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum