-50%
Le deal à ne pas rater :
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + 2 gobelets double paroi en ...
19.99 € 39.90 €
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 26 Juillet!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Kotai Kinzoku
A l'université ; 1è année
Kotai Kinzoku
■ Age : 30
■ Messages : 143
■ Inscrit le : 09/06/2024

■ Mes clubs :
Pluie d'étoiles, mélancolie à la tombée du jour 15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2018
Kotai Kinzoku

Pluie d'étoiles, mélancolie à la tombée du jour Empty Pluie d'étoiles, mélancolie à la tombée du jour

Jeu 4 Juil 2024 - 12:20

Sous le manteau de la nuit, l'enfant guette leur amour.

ft. Yume Kimura

Mardi 2 octobre.

Le téléphone était resté muet. Jour après jour. Semaine après semaine. Pas une seule fois ils n'avaient tourné leurs pensées dans sa direction. Pas un regard. Pas une attention. La distance ne perturbait en rien le quotidien qui s'était installé depuis... Oh. Il avait oublié. Y avait-il eu une époque où elle ne l'avait pas consciemment ignoré ? Où il ne l'avait pas fuis comme on s'éloigne d'un pestiféré ? Avait-il un jour suscité un peu d'espoir au sein de leurs cœurs froids, ou n'avaient-ils vraiment vécu que lorsqu'elle marchait encore à leurs côtés ?

« Toutes mes excuses, Kinzoku-san, mais monsieur le Directeur n'est pas disponible pour le moment. Souhaitez-vous que je lui transmette un message ? »

Il n'avait pas reconnu la voix féminine au travers du grésillement discret du téléphone. Une nouvelle secrétaire ? Qu'importe. Elle non plus ne resterait pas longtemps, et une autre prendra sa succession, voix insipide à l'autre bout du combiné auquel il n'avait aucun visage à raccrocher. Parfois compatissante, parfois méprisante, mais jamais utile car aucune ne parvenait à accomplir son seul souhait. Pouvoir lui parler. Pas par message, si tant est qu'ils s'en envoyaient. Pas par lettres, auxquelles il ne répondait jamais. Silence radio. Aujourd'hui. Demain. À tout jamais ? Peut-être qu'un colis lui parviendrait, avec en son creux un jeu censé maintenir le lien qui les unissait. Affection factice au travers d’un prisme matérialiste.

Au travers des barreaux qui sécurisaient le bord du toit, il observait le ciel nocturne, étoiles scintillantes comme autant de perles nacrées disséminées négligemment sur un voile de velours. Entre ses mains, Monsieur Quatre-Jambes fixait également la nuit qui les enveloppait. Un soupir fila dans le vent. Tsuni lui manquait. Instinctivement, ses yeux glissèrent sur le côté, cherchant la silhouette réconfortante de son aînée. Mais il était seul. Seul avec un million d'étoiles à contempler. Front appuyé contre le métal frais, il ferma les yeux alors que l’écho d’un rire joyeux résonnait dans son esprit.
KoalaVolant

---------------------------------

Japonais : DarkOrange | Anglais : IndianRed
Pluie d'étoiles, mélancolie à la tombée du jour D4lswWUMdMGw
Yume Kimura
A l'université ; 2è année
Yume Kimura
■ Age : 25
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 25/09/2023

■ Mes clubs :
Pluie d'étoiles, mélancolie à la tombée du jour WQvB4bM Pluie d'étoiles, mélancolie à la tombée du jour ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Yume Kimura

Pluie d'étoiles, mélancolie à la tombée du jour Empty Re: Pluie d'étoiles, mélancolie à la tombée du jour

Sam 13 Juil 2024 - 11:57

Ft. Kotai Kinzoku
Mardi 2 octobre 2018

▬ Tu reviens quand ?
▬ On en a encore po- Non mais faîtes attention, vous allez me crever un oeil à faire ça comme un bourrin.  Hm je disais ? Ah oui, on en a encore pour quelques jours. Je te tiens au cou- Ah je dois te laisser. Je te rapelle plus tard.

Tu n'as pas le temps de lui répondre qu'elle s'en est déjà allée, son portable soigneusement rangé dans son sac à main. Tu restes plantée là pendant quelques secondes, la bouche entrouverte, sans qu'aucun son ne franchisse tes lèvres roses. Ce n'est pas la première fois que cette situation arrive, et ce ne sera sûrement pas la dernière. Tu devrais me savoir, y être habituée. Pourtant, tu éprouves toujours cette désagréable sensation, comme si on t'enfonçait un clou dans le cœur. Tu sais qu'elle est fort occupée, fatiguée aussi, mais tu espérais tout de même qu'elle t'accorderait un peu plus de temps. Ne serait-ce que dix minutes.

Tes dents se reserrent autour de ta lèvre inférieure lorsque tu trouves le courage de raccrocher. Un instant de silence, puis un profond soupire. Le pensionnat l'arrange bien, visiblement ; plus besoin d'être un maximum présente pour toi, qui es encore mineure. Le campus se charge de tout. Tu en viendrais presque à détester ce système.

Allongée sur ton lit, tu ne sais pas quoi faire. Tu n'es pas d'humeur à jouer, encore moins à étudier. Enfaîte, l'air te manque et tu veux juste sortir, quitter les quatre murs de ta chambre tant que tu le peux encore.
En posant un pied dans le couloir, tu remarques la porte du fond se fermer, à ta grande surprise. C'est plutôt rare, sans doute parce que personne n'es censé la franchir. Sauf s'il s'agit d'un membre du personnel ou d'un quelconque autre service ? Mais qu'iraient-ils faire là à une heure pareille ? Certes, ce n'est pas encore l'heure du couvre-feu mais on en est pas loin.

Intriguée, tu attends pourtant quelques secondes, histoire de t'assurer que ce n'est pas un surveillant qui passait juste par là, vite fait. Quelques secondes de plus pour vérifier qu'il n'y a personne dans le couloir.
Et à ton tour, tu franchis la porte et montes les escaliers qui mènent au toit, le pas lent. Très lent, pour faire le moins de bruit possible.

Un jeune homme se tenait là, à moitié appuyé contre le grillage. Il ne semble pas avoir remarqué ta présence. Une chose est sûre, ce n'est pas un membre du personnel (tu les as déjà identifiés).

▬ Tout va bien ?

Une voix douce mais assez forte, pour briser le silence sans être envahissante.

▬ Je ne sais pas si tu es au courant mais on n'est pas censé être ici. ajoutes-tu sans le moindre reproche dans la voix. Car tu es là, toi aussi. ▬ Mais... Une pause, le temps de lever les yeux au ciel. ▬ La vue en vaut la peine.
Pluie d'étoiles, mélancolie à la tombée du jour.
Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum