Le deal à ne pas rater :
Où acheter la display japonaise One Piece Card Game PRB-01 One Piece ...
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 26 Juillet!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Ven 18 Aoû 2023 - 16:40
-    Mais je fais même pas partie du club photographie !

L’exclamation avait été franche, nette, et supportée par le ton de sa voix qu’on lui connaissait habituellement chaleureux, et qui était à présent pincé. Oliver était loin d’être ravi, et c’était loin d’être le problème de la jeune femme qui lui avait confié une mission dont il n’avait absolument pas envie. Elle lui fit les yeux doux, une moue qui se voulait adorable sur le visage. Ça lui donnait plutôt envie de lui pincer les joues, à Oliver. Fort.

-    Tu m’as dit que tu m’en revaudrais une, minauda sa camarade de classe, Et j’ai tellement à faire. Je vais pas m’en sortir, aller Oli, pour moi ?
-    Je pensais que tu me demanderais de te repayer un Melonpan, pas de faire ton travail à ta place !

La jeune femme eut la larme à l’oeil et, pas pour la première fois depuis qu’il la connaissait, Oliver songea qu’elle aurait eu parfaitement sa place dans un cours de théâtre plutôt que de photo. La jeune femme avait été l’une des premières à lui adresser la parole en cours de photographie et Oliver avait rapidement pris l’habitude de s’installer à côté d’elle en cours. Ils n’étaient pas amis, pas vraiment, les deux ayant une personnalité un peu trop similaire pour ne pas se retrouver irrités par la personne qui leur faisait face. Et puis, soyons honnêtes, Oliver était quand même moins embêtant que sa camarade. Non ?

Soupirant un bon coup, histoire de bien faire comprendre à son amie qu’il désapprouvait son comportement, il abandonna la partie. Il commençait à la connaître. Sous ses grands yeux verts larmoyants se cachait une véritable tigresse, et Oliver n’avait pas envie d’engager un combat qu’il savait perdu d’avance.

-    Bon, qu’est-ce que tu veux que je fasse ?

L’Américaine s’exclama joyeusement et Oliver grinça des dents lorsqu’elle le serra dans ses bras pour le remercier. Bon, c’était toujours mieux que plus tôt, où elle l’avait arrêté dans le couloir pour lui attraper les épaules et le secouer comme un prunier en lui suppliant de l’aider. Elle avait complètement oublié qu’elle devait prendre des photos pour couvrir l’article de présentation des clubs qui allait être publié à l’attention des petits nouveaux, et qu’elle avait justement rendez-vous cette après-midi pour accompagner l’auteur de l’article dans ses interviews. A la place, elle avait prévu un rencard, et sa vie amoureuse ne pouvait être entravée par sa scolarité. Elle se voyait construire un avenir avec cet homme, et il était hors de question qu’elle passe à côté de ce rendez-vous.

-    Merci, merci, merci ! Je te revaudrais ça !

Et sur ces belles paroles, elle disparaît à la vitesse de la lumière dans un froissement de jupe plissée. Non, décidément, Oliver ne s’y fera jamais.

L’Australien jeta un œil sur sa montre. Il devait se rendre au bâtiment Yamanaka, à l’opposé de là où il se trouvait actuellement. Il inspira profondément, s’accordant une fraction de seconde pour jurer intérieurement, et s’élançant dans une allée en priant pour arriver à l’heure. Il n’était pas dans le club d'athlétisme non plus, bon sang !

- - - - - - - -

Enfin arrivé à destination, Oliver souffla longuement. Bon, il n’était pas en avance, mais il n’était pas non plus en retard… Trop. Est-ce que les Japonais appliquaient aussi le principe du quart d’heure de politesse ? Peut-être. Il l’espérait.

Il toqua à la porte et attendit qu’on l’invite à rentrer avant de réaliser une chose très importante. Il savait peut-être où son amie l’avait envoyé, et pourquoi, mais il n’avait pas la moindre idée de qui il était censé retrouver. Super.

-    Bonjour, désolé, c’est le club photo qui m’envoie !, commença-t-il, en Anglais, comme souvent quand il était nerveux, avant de se reprendre en Japonais, J’ai rendez-vous avec… Euh, pour les photos ?

On ne pouvait pas être plus clair, non ?
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Ven 18 Aoû 2023 - 22:58
Salle du club de journalisme. Paul est concentré. Et stresse. C'est la journée de présentation des clubs, c'est extrêmement important. Mais ça, il s'en fiche. Le problème, c'est de rencontrer des gens. D'après lui, il a un charisme entre la plante verte et le bulot (mort, le bulot). Donc il a gentiment fui et c'est proposé pour couvrir l'événement du point de vue du club.

Maintenant qu'il y réfléchit, pas sûr qu'il y gagne au change. D'un autre côté, il avait choisi le journalisme pour sortir de sa zone de confort. Avec un succès limité.

Au moins il s'est organisé, un minimum. Et il attend son (ou sa) camarade du club photo avant de commencer le tour. L'autre est un peu en retard, mais bon.

"Ah heu tu es un peu en retard, mais ce n’est pas grave."

Un mec. C'est un peu plus pratique pour Paul.

"Oui pour les photos, on va faire le tour de la présentation des clubs, en plus de faire quelques interviews."

Facile, en théorie. En pratique... il verra bien.
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Sam 19 Aoû 2023 - 1:33
Le jeune homme qui lui répondit l’attendait visiblement de pied ferme, un calepin sous le coude et sur son visage l’air sérieux d’un reporter qu’on envoyait en terrain miné. Il l’excusa pour son retard et Oliver fut tenté de le remercier. Il allait le faire, avant de se rappeler que ce n’était absolument pas de sa faute. Alors à la place, il lui sourit.

Ils avaient donc pour rôle de faire le tour des stands et d’interviewer quelques membres des différents clubs pour concocter un article qui permettrait aux malchanceux overbookés et autres flemmards refusant de mettre un pied hors de leur chambre à moins que ce soit strictement nécessaire, de s’informer sur les clubs disponibles et leurs natures. Ce qui voulait dire qu’ils allaient forcément faire un crochet par le club de cuisine. Oliver avait entendu dire qu’ils distribuaient des petits gâteaux à ceux qui passaient sur leur stand. Il se demanda vaguement s’il pourrait en piquer un. Histoire d’être rémunéré pour son labeur, au moins.

-    Ça marche. Tu préfères commencer par le club de journalisme, du coup ?

Ça semblait logique, comme proposition, mais à peine eut-elle franchi ses lèvres qu’il se reprit.

-    Non, attends ! J’ai une idée !, s’exclama-t-il un peu brusquement, un éclair de génie le traversant, On n’a qu’à faire tout les autres clubs, et terminer par celui-là ! Et je pourrais t’interviewer, et tu prendras des photos pour l’article ! Ça serait amusant ! T'en penses quoi ?

Ils apprendraient l'un de l'autre en faisait le tour des clubs, non ? D'une certaine façon, ça sera comme un examen final. Une façon de voir s'ils s'étaient investi, tout les deux. Et puis... Quitte à perdre une après-midi qu’il avait prévu de passer à la plage, autant ajouter un peu de fantaisie à cette tâche dont il avait hérité. Il n’était pas dans le club de journalisme, certes. Et alors ? Il n’était pas non plus dans celui de photographie, et ça ne l’empêchait pas d’être ici, alors bon.

-    Au fait, je m'appelle Oliver. Et toi ?
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Lun 21 Aoû 2023 - 15:11
Oulah, l'autre est presque trop motivé. Ça n'est pas forcément une mauvaise chose, mais Paul veut y aller doucement, tout de même. Pas question de courir n'importe où et de trop se fatiguer. L'effort minimum, c'est BIEN. C'est un peu la devise du français. Oui il est feignant.

"Alors on verra ce que ça donnera quand on aura fini notre tour."

Chaque chose en son temps.

"Et je pense qu'on a prévu quelque chose de particulier pour notre club."

Mystère et boule de gomme ! Et puis la raison pour laquelle c'est lui qui interview, c'est pour qu'on ne lui pose pas de questions !

"Moi c'est Paul."

Un prénom à l'anglaise pour son camarade donc; et non il n'espère qpas entendre son nom être correctement prononcé.

"On va commencer par les clubs de sport. Par celui de Kendo, pour être plus précis."

Tous les clubs de sports étant plus ou moins au même endroit, c'est le plus logique.
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Mer 23 Aoû 2023 - 14:59
Son camarade de corvée s'appelait donc Paul, et il semblait avoir un itinéraire bien précis déjà en tête, et pas de temps à perdre sur des idées lancées à la volée par le photographe. En même temps, vu la charge de travail qu’ils allaient avoir, Oliver pouvait le comprendre. Il n’avait pas réalisé la quantité impressionnante de clubs avant de repérer sur la petite liste de recensement du journaliste, qu’il n’y avait pas moins de neuf clubs de sport dans l’établissement. (Et uniquement de sport ! Ça ne prenait pas en compte tous les autres clubs qu’ils allaient encore devoir visiter.)

Oliver pouvait définitivement faire une croix sur son après-midi libre… s’ils n’y passaient pas carrément la fin de journée, vu tout ce qui semblait les attendre. Plutôt que de râler, car ça n’aiderait absolument personne, il se contenta d’attraper son appareil pour commencer à bidouiller ses paramètres. Il avait besoin de le régler en conséquence, vu qu'on n'emploie pas les mêmes paramètres dans un espace de plein air que dans un bâtiment, et il pouvait toujours prendre de l’avance sur le chemin. De toute façon, il semblait qu’il allait passer son après-midi plus ou moins enfermé.

-    T’es dans un club sportif, Paul ?, demanda Oliver sur le ton de la conversation, Kendo, peut-être ?

Suivre la voie du sabre ne l’avait jamais tenté, lui. L’Australien était beaucoup trop facilement distrait pour ça, et le degré de sérieux et de concentration demandé par la discipline ne lui correspondait pas du tout. À l’étudiant à l’air un peu trop sérieux qu’il accompagnait, en revanche… Oui, il l’imaginait bien armé d’une lame de bambou, à calculer le moyen le plus efficace de remporter des points sur son adversaire. D’ailleurs, maintenant qu’ils approchaient de la salle du club, le bruit caractéristique d’un Shinaï claquant dans l’air pouvait s’entendre. Les étudiants du club avaient peut-être prévu une démonstration pour donner envie aux petits nouveaux de les rejoindre. Oliver avait hâte de voir ça.

-    Oh, je t’ai pas demandé ! Ça te dérange d'apparaître sur les photos ?

Oliver savait que si certains journalistes avaient l’âme de reporters prêts à présenter une portion du journal télévisé, d’autres préféraient uniquement laisser parler leur plume. Des photos des interviews elles-mêmes pourraient apporter une touche d’authenticité aux articles, en plus d’illustrer ces derniers par quelques photos des stands, mais tout dépendait de ce que préférait son acolyte.
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Ven 25 Aoû 2023 - 20:57
"Oulah, non."

Ça n'est pas que Paul n'est pas sportif (il ne l'est pas), mais c'est qu'un club, c'est déjà beaucoup pour un gars relativement introverti. Relativement. Lâchez-le sur un sujet qu'il maitrise et là, PAF, il ne s'arrête plus. Comme tout le monde, d'une certaine manière.

"Je suis pas très sport, pour être franc. C'est sympa de les regarder par contre."

Après midi et canapé PC, la meilleure activité possible, c'est bien connu. Ou alors avec des potes avec un jeu de plateau. C'est fun ça aussi. Loin des gens un peu fatigants. Oui, c'est bizarre, mais ne le jugez pas. Et si vous le jugez, il s'en fiche en fait. Il ne sait ignorer ce genre de personne.

"On va éviter, ce sont eux qui sont à présenter, pas moi."

ET il n'aime pas être sur les photos de toute manière. D'une pierre deux coups, à nouveau. Il est efficace quand il veut. Et puis il fait tache sur les photos. Bref.

Une fois arrivé sur place, il discute un peu avant de revenir vers son camarade.

"Ils vont nous faire une démo, je te fais confiance pour les photos."

Et lui doit prendre des notes. Chacun son truc !
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Lun 28 Aoû 2023 - 20:30
La réponse pincée de Paul le fit rire. Pas un grand amateur de sport, donc, en tout cas, pas lorsqu’il s’agissait d’en pratiquer ? C’était peut-être pour ça qu’il avait choisi de commencer par ces clubs; parce qu’ils l’intéressaient le moins ? Dans tous les cas, Oliver avait une mission, et il comptait bien la remplir.

La photographie, ça avait commencé comme une passion pour lui. Le genre de passion que développent tous les enfants à un moment ou à un autre. Un jour parfaitement content de regarder tout ce qui passe devant leurs yeux à la télé, et puis, d’un coup d’un seul, complètement fasciné par l’une ou l’autre mascotte qui promettait à ses parents de leur faire acheter toutes les babioles possibles et imaginables à son effigie, jusqu’à ce que la chambre de leur marmot s’en retrouve transformé en temple dédiée à son image. Oliver avait été comme ça, au début, avec la photo. Son père lui avait collé un appareil jetable dans les mains, et il en avait usé cinq en même pas cinq jours de vacances.

Mais là où les passions fugaces de l’enfance faisaient place à des centres d’intérêts bien souvent différents, l’intérêt d’Oliver pour la photo n’avait fait que grandir. Ce qui avait commencé comme une manière de faire un arrêt sur image dans le quotidien s’était transformé en un moyen de montrer le fantastique dans la vie de tous les jours. Son talent naturel pour s’émerveiller de tout se ressentait dans ses clichés qui avaient tendance à se focaliser sur les choses les plus mondaines, qu’un angle bien choisi voilaient de mystère.

Il ne cherchait pas vraiment à faire des photos sensationnelles; plutôt des clichés qui parlaient au commun des mortels. C’est pour ça qu’il n’était même pas sûr de vouloir en faire son métier, malgré le fait d’en avoir fait son cursus principal. Le grandiose ne l’intéressait pas, excluant le domaine de la mode et du mannequinat, et le côté plus marketing, avec ces codes propres à attirer le regard du consommateur, l’ennuyait à en avoir les larmes aux yeux. Ça ne l’empêchait pas de se faire un peu d’argent en proposant ses services de temps à autre, mais il ne le faisait pas par passion. Sauf si avoir de quoi manger en fin de mois était une passion.

C’est en partie pour ça qu’il avait rejoint le club des aventuriers plutôt que celui de photographie. Typiquement, il n’avait pas très envie de remplir le genre de contrat pour lequel son amie – et par proxy, Paul – l’avait missionné. Mais s’il n’aimait pas faire des photos juste pour faire des photos, il aimait encore moins décevoir les gens. Alors, il offrit un sourire au journaliste et s’installa pour la démonstration.

Des curieux s’étaient installés pour assister au spectacle et Oliver prit soin de ne pas attirer l’attention sur lui. Il ne voulait pas que les étudiants le remarque, mais qu’au contraire, ils restent parfaitement concentrés sur leur démonstration. Pour l’Australien, leur signaler sa présence et leur demander de faire comme si de rien était revenait à crier : “Ne pensez pas à un éléphant rose !”. Contre productif. Se faisant tout petit, il captura quelques clichés des athlètes en mouvement, espérant montrer par l’angle choisi la fluidité des mouvements et la précision de leurs coups.

Satisfait, il revint vers Paul, pour s’intéresser à ses notes. Délicatement, il tapota sur son précieux appareil photo avec un sourire.

- C’est bon pour moi. Tu veux regarder ?, demanda-t-il en tournant l’écran vers le journaliste, continuant dans la foulée, Tu as ce qu’il te faut ?

Peut-être que Paul avait appris quelque chose d’intéressant ? Qui sait, avec tout ça Oliver trouvera peut-être même un autre club à intégrer. Il en doutait, déjà bien occupé entre la natation et les plans sur la comète des aventuriers, mais on n’était jamais à l’abri d’une surprise.
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Mer 30 Aoû 2023 - 17:50
Paul, c'est un gars qui est discret de nature. On pourrait le poser contre un mur et il ne ferait un qu'avec la pièce. Un micro-espion parfait, en quelque sorte (et pas micro parce qu'il est petit). On oublie sa présence, et les autres font comme s'il n'est plus la, ce qui est parfait quand l'on veut observer les gens "au naturel". C'est moins pratique quand il doit être sur le devant de la scène, mais ça arrive rarement, donc il ne va pas se plaindre. Lui est concentré à décrire la scène. Le pire, c'est que ça ne sert pas à grand-chose. Il existe trop de clubs pour que tous soient sur le devant de la scène. En soi, ce qui finira dans l'article sera une petite description de chaque club, avec qui peut être deux ou trois questions chacun, sans plus. Mais parfois lui aussi a envie de se faire plaisir en "travaillant", même s'il est très feignant. Passons également rapidement sur l'interview en question, qui a des questions plus que classiques. Pourquoi le président du club l'a rejoint, depuis combien de temps, ce qui le motive, ce genre de chose.

"Je veux bien regarder, oui."

Voilà qui est bien plus intéressant pour le français, les photos. Lui qui n'y connaît rien.

"Wouah, sympa les photos."

Inutile de dire qu'il n'arrivera jamais à en prendre d'aussi belles.

"Et en plus j'ai l'impression que tu n’en as raté aucune."

Ou alors il les a supprimés en amont. Possible.

Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Jeu 31 Aoû 2023 - 13:00
Le compliment de Paul le fit sourire. Il avait certainement un peu abusé sur le nombre de photos, mais tant qu’à faire, autant s’assurer que l’article et son illustration soient en accord. Si le journaliste faisait le choix de mettre en avant le sport pour la discipline et la maîtrise de soi qu’il exigeait, il ne pouvait pas franchement se servir d’un des clichés qu’il avait pris en pleine démonstration. Trop de mouvement. Si, en revanche, Paul (ou plutôt, l’étudiant interviewé à l’occasion) préférait partir sur quelque chose de plus dynamique, la photo du salut ne serait d’aucune utilité. Pas sûr que des étudiants qui souhaitaient avant tout se défouler s’intéressent à l’étiquette.

-    Merci ! C’est vrai qu’elles sont chouettes !, sourit-il avant de parcourir la galerie pour désigner l’un des clichés, J’aime beaucoup celle-ci ! Je trouve que c’est la meilleure. Elle rendra bien, même en noir et blanc, à cause de la lumière.

Pas de fausse modestie avec Oliver. C’était un aspect de sa personnalité qui pouvait heurter les plus discrets, mais l’Australien avait toujours été du genre à savoir ce qu’il valait. Oh, évidemment, il ne se lançait pas des fleurs juste pour le plaisir de se lancer des fleurs, et il était plutôt critique vis-à-vis de son travail. Mais il savait également l'apprécier à sa juste valeur, et pour le coup, ses photos étaient bel et bien réussies.

Jetant un coup d'œil à sa montre, il grimaça en voyant que l’après-midi avançait à grands pas. Il espérait que son amie passait un excellent rencard, parce qu’elle allait lui devoir une sacrée faveur après ça. Des clubs de sport, il y en avait à foison.

-    On peut poursuivre avec les autres sports qui se pratiquent en intérieur ? Je suppose qu’il y a… le karaté ? Et la danse, c’est ça ?, Il fronça les sourcils, farfouillant dans sa mémoire à la recherche des infos qu’on lui avait communiquées le premier jour de son arrivée, Je ne connais pas encore tous les clubs. Je suis nouveau, et j’ai pas trop l’habitude de tout ça.

Pour être honnête, il s’était arrêté à la natation, parce que ça tombait sous le sens, et avait décidé de donner sa chance au club des aventuriers parce qu’il était curieux de voir ce qui pouvait se cacher derrière ce titre. Mais les autres clubs ? Il se rappelait juste vaguement de leurs noms. Et du fait qu’il existait un club de cuisine. Parce que c’était important, la cuisine, et que ça signifiait sans doute qu’ils pourraient chiper quelques échantillons au passage. Peut-être.

Encore faudrait-il qu’ils terminent leur ronde des clubs de sport. Et ça… ça risquait de durer un moment.
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Ven 1 Sep 2023 - 16:16
"Yup, je la trouve sympa."

Bon, les histoires de noir et blanc, la lumière, tout ça, les détails Paul ne pigent pas. La photo est jolie, ça lui suffit. Parfois il ne faut pas faire compliqué. Et c'est toujours sympa de discuter avec des passionnés, même sans comprendre la moitié des choses. Il trouve ça fascinant… certainement parce qu'une fois lancé il peut être difficile de l'arrêter.

"C'est la bonne liste. Moi non plus je ne connais pas tous les clubs, loin de là."

Le français est du genre à connaitre son périmètre, sans forcément s'intéresser au reste. Pourquoi faire plus quand on peut faire le minimum ?

"Oh tu nous rejoins cette année ? Tu étais où avant ?"

Avec le japonais un peu cassé, sans compter l'accent, il devine bien qu'il ne l'est pas, Japonais.

"Moi je n'avais pas ça quand j'étais en France, donc forcément c'est bizarre au début."

Surtout que c'était obligatoire pour lui. Mais plus maintenant. Et pourtant,il y reste. À croire qu'il s'y plait. Brrr…
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Dim 17 Sep 2023 - 10:43
Paul avait bien raison sur une chose : les clubs faisaient foison à KHS. Ce n’était pas forcément pour déplaire à l’Australien qui appréciait qu’on laisse ainsi s’exprimer et se développer les passions de chacun. Ce qui l’embêtait un peu plus, et qu’il avait du mal à comprendre, c’était la tendance assez omniprésente à tendre à l’excellence dans tous les domaines.

Pour les étudiants comme pour les collégiens, beaucoup voyaient en leurs clubs un moyen de gravir des échelons. En devenant président de leur club, en arrivant en tête lors des compétitions sportives, en en faisant toujours plus, toujours plus souvent, pour surpasser les autres et pour se surpasser eux-même et, avec un peu de chance, pour impressionner la bonne personne au bon moment. Et tout ça, ça avait le don de fatiguer l’Australien qui dépensait déjà assez d’énergie à maîtriser le Japonais pour s’embêter de rivalités inutiles.

Distrait, Oliver hocha la tête à la question de Paul.

-    Oui c’est ça ! Ça fait plusieurs années que je rêve de poursuivre mes études au Japon, mais j’ai dû améliorer un peu mon niveau de compréhension avant… C’est toujours pas glorieux, mais au moins je me débrouille assez pour comprendre globalement ce qu’on me raconte. Je viens de Sydney, répondit-il avec un sourire, Enfin, je suis né à Melbourne, mais on a déménagé à Sydney il y a quelques années pour suivre mon père dans son boulot.

Il arqua un sourcil au commentaire du journaliste. Français, donc ? Il l’aurait plutôt pris pour un Anglais, vu son côté un peu réservé. Quoique, il était un peu court dans ses réponses, et ne disait-on pas que les Français étaient du genre malpolis ? Mouais. Oliver ne croyait pas vraiment aux clichés, encore moins à ceux qui s’attaquaient aux mœurs des populations. Mais après, il était Australien et adorait surfer, donc il ne pouvait pas vraiment défendre son point de vue aussi facilement qu’il l’aurait voulu.

-    Y’a pas de clubs étudiant en France ? Tu m’étonnes que ça t’ai surpris !, s’exclama-t-il avec un petit rire, Mais je trouve ça chouette pour continuer à rencontrer du monde et à apprendre à parler couramment. Et puis… C’est pas forcément facile de se faire des amis quand on débarque d’aussi loin, les clubs, ça aide à rencontrer du monde. La preuve !

Il gesticula vaguement pour désigner l’espace entre eux.

-    Qu’est-ce qui t’amène à Kobe, du coup ?
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Dim 17 Sep 2023 - 20:29
Le rêve de poursuivre les études au Japon. Paul va finir par croire que c'est un rêve qui existe dans tous les pays. D'un autre côté, c'est connu, les autres pays sont TOUJOURS mieux. Ou pas. Paul, les voyages, ça… existe. Et voilà, c'est à peu près tout pour lui. C'est sympa en famille, c'est sur. Mais vivre à l'étranger ? Il n’a pas trop envie. Enfin, ça fait quelque temps qu'il n'a plus le choix.

"Le rêve de vivre dans le pays des manga ?"

Le cliché. Mais bon, il ne va pas juger, il y a un effet "kits cool", comme on le dit en anglais.

"C'est sur que l'anglais c'est plus simple en comparaison."

Et de loin. Les kanji, et autres alphabets, la galère ! Trop de trucs a retenir et si peu de temps.

"Ah, Australien."

Il se disait, avec l'accent. Good day, mate. Ce n’est pas pour se moquer, c'est les langues et dialectes locaux, c'est comme ça.

Bon OK c'est un peu amusant. Mais il ne va pas le dire à haute voix. Pas fou, quand même.

"Nope, pas en France. C'est le cas dans les autres pays européens, mais pas chez nous."

Enfin, pas tous, mais suivez l'idée seulement.

"MMmhh, pas faux."

Mais ça ne veut pas dire que Paul veut croiser dse gens. Enfin si. Mais non. Bref.

"Pas trop le choix, déménagement familial à cause du taff de mon père. Mais c'est assez sympa ici, mis à part la galère de la langue."

Un truc qui est partout, la barrière de la langue. Il n'ajoute rien à la conversation au final. Mais il n’est pas doué pour ça, laissez le tranquille.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois] Empty Re: Clic, clac : C'est dans la boite ! [Feat. Paul Dubois]

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum