Le Deal du moment :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le ...
Voir le deal


Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 466
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? IG1dUe5 Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? QSZRG60 Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? Empty Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ?

Jeu 7 Sep 2023 - 23:23



Pensées noires. feat. La depression
La journée déclinait doucement, laissant derrière elle des teintes chaudes d'orange et de rose qui se mêlaient aux derniers rayons du soleil.

C'était à cet instant précis, que tu t'es glissée discrètement hors de ton dortoir. Kazane, ton regard était fuyant et tu faisais de ton mieux pour éviter tes camarades.

Tu avais besoin d'être seule.

Tu cherchais l'escalier menant au toit, naturellement, ce sont les bruits de couloirs et les membres du club des aventuriers qui t'ont aiguillée.

Tu as longtemps arpenté les couloirs de l'internat, te perdant presque, car aucun panneau indicateur ne signalait le lieu, c'était une cachette réservée à ceux qui savaient où chercher.

Cependant, tu es débrouillarde et tu as enfin trouvé le passage vers le lieu tant recherché.

L'escalier se dressait dans l'ombre, presque caché. Bien que l'accès au toit soit normalement interdit, la porte d'accès restait déverrouillée par mesure de sécurité. Il y avait toujours des âmes curieuses ou en quête de quiétude qui escaladaient ces marches... Toi, tu faisais partie de la seconde catégorie.

Kazane, tu as gravi les marches lentement, tes pas résonnant dans le silence de la fin de journée.

La porte cédant sous la pression de ta main, tu parvins enfin sur le toit, laissant derrière toi les tracas et l'agitation du quotidien.
Le vent caressait doucement ton visage, apportant avec lui une brise légère et fraîche.

Tu remarquas que l'endroit était bien protégé mais inconfortable. Un grillage imposant, s'élevant vers le ciel, assurait la sécurité des élèves. Aucun banc, aucune fleur ne venait orner ce lieu, seulement les modestes sillons des canaux d'évacuation des eaux de pluie.

Tu t'étais assise contre un mur, ramenant tes longues jambes contre ta poitrine et tu as enfoui ton visage sur tes genoux pour pleurer comme la gamine que tu es.

Tu ne t'es toujours pas habituée à Kobe, hein ? Cette ville tentaculaire où tu te sentais prisonnière.

Les gratte-ciel étaient à tes yeux comme d'immenses barreaux de cellules de détention tandis que les lignes de tram qui parcourt la ville au-dessus de ta tête te font penser aux toiles d'une immense araignée.

Tu étouffes, tu suffoques et c'est de ta faute. Si tu avais été une personne meilleure, tes parents n'auraient pas divorcés et tu serais resté sur Tsushima aux côtés d'Honoka et les autres !

Ta mère te hait et ton père est absent. Tu dois être un gros fardeau sur ses épaules pour qu'il trouve à chaque fois une mission pour ne pas passer de temps avec toi, sa fille unique.

Comment lui en vouloir ? Tu lui coûte si cher, heureusement que tu as contracté la bourse, sinon, tu ne serais pas à Kobe High school.
D'ailleurs, tu penses ne pas avoir ta place dans ce lycée. Logique, tu arrives en fin de cycle et les groupes d'amies sont déjà formés.

D'ailleurs, qui voudrait d'une grande perche inutile comme toi, Kazane ?

Hina ? Elle se sert juste de toi pour passer le temps quand Nissa est occupée avec Maya.

Elizabeth ? Tu es un boulet pour le Club de natation. Tu ne gagneras aucune compétition, car tu es mauvaise, y'a pas d'autres mots.

Tes colocataires ? Heureusement pour elles que tu as rejoint le toit pour ne pas les ennuyer avec tes problèmes insignifiants.

Alya ? Elle a juste pitié de la personne que tu es. Qui te dit que ses insultes soient vraiment des blagues et non le reflet de ses véritables pensées à ton égard ?


Tout le monde pense comme Hariaya Dantori, tu es une personne détestable qu'il vaut mieux éviter.


Une personne que nul ne regretterait si elle disparaissait.


Nul n'est irremplaçable Kazane, et toi encore moins.

__________________________________________________

La voix s'était tue.

Kazane sécha ses larmes et d'un pas tremblant, elle retourna dans sa chambre à pas de loup.
Elle parla point de cet episode à Alya... Ni à personne.
KoalaVolant

---------------------------------

Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? WQpdTa2
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 466
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? IG1dUe5 Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? QSZRG60 Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? Empty Re: Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ?

Ven 8 Sep 2023 - 12:53



Pensées noires. feat. La depression
Aujourd'hui, ça ne va pas fort, n'est-ce pas ?

Pas la peine de me mentir, Kazane, tu sais bien que c'est inutile de se mentir à soi-même tout comme à autrui.

Un cours d'anglais avec Dantori, une remontrance d'un professeur pour un devoir oublié et une dispute avec Alya par SMS...
D'ailleurs, tu remarqueras qu'elle n'a même pas daigné te voir pour expliciter son avis... Et en plus, elle prend le parti de Hariaya... Ça t'apprendra à faire confiance aux inconnus et de te livrer, imbécile.

Te voilà de nouveau sur le toit et comme tu l'espérais, nulle âme n'y était. Tu es de nouveau seule dans ton nouveau sanctuaire.
Tu frissonnes lorsque le vent souffle dans tes cheveux encore mouillés de ta séance de natation.
Tu sais que la légende raconte que les couples se retrouvent ici pour passer du temps ensemble et s'avouer leurs sentiment ? Ne stress pas pouur ça, personne ne le fera jamais pour toi. Personnes ne t'aimera.

Tes yeux sont rouges à cause du chlore... Ou des larmes ? Au vu de ton apparence hideuse et tes yeux bouffis, la deuxième option est la plus probable.
Ça y est, tu as enfin bougé du mur où tu étais adossée pour rejoindre un des immenses grillages qui garnissaient les rebords du toit. Des cages de plus dans cette ville prison.

Tu regardes l'horizon, tes yeux humides parcourant cette ville que tu ne connais pas et qui ne te connaît pas non plus.
Puis, ton regard descend et tu vois le sol.
C'est haut. Très haut... Une hauteur parfaite, tu ne trouves pas ?

Avoue-le Kazane, tu as déjà pensé à sauter, pas vrai ? À qui tu manquerais si tu sautais ? Personne... Ton nom ne serait même pas dans les nécrologies.
Mais comme toujours, tu manques de courage... Tu trouves l'excuse de l'imposant grillage et tu t'éloignes des rebords. Tu te sens pathétique, car au fond, tu l'es.

Tu es incapable de tisser des relations sociales. Regarde ce que tu as fait à la librairie. Tu es une harceleuse et personne ne t'aimera pour ça... En plus des autres raisons.

Tu es incapable de garder tes amis, tu leur cause que de la souffrance. La preuve, tu parles moins à tes camarades de Tsushima et Alya te tourne le dos.

Tu es incapable de faire ce pourquoi ta famille se ruine : tes études.

Depuis la dernière année du collège, tu dois voir des professeurs particuliers en mathématiques et tout ton salaire de job étudiant part là dedans au lieu d'aider ton père.
Tu es incapable de faire le geste qui arrangerait tout le monde. Tu es incapable de disparaître pour le bien de tous.

__________________________________________________

Kazane était descendue du toit après une dizaine de minutes.
Le regard bas, la jeune femme longeait les couloirs pour dissimuler son visage rouge dans les ombres. Elle faillit croiser Akira, mais elle l'évita de justesse et parvint à rejoindre son dortoir avant l'inspection nocturne.

Son cœur était encore sous l'étau du chagrin et des hoquets de sanglots sortaient de sa gorge.
Heureusement, l'oreiller à étouffé ces sons et le lendemain matin, la lycéenne était partie en cours comme si de rien été.
KoalaVolant
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 466
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? IG1dUe5 Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? QSZRG60 Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? Empty Re: Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ?

Ven 24 Nov 2023 - 1:17



Pensées noires. feat. La depression
Tiens, te revoilà...
Cela faisait longtemps que je n'étais pas revenue m'isoler sur ce toit.
Cette fois-ci, j'ai été plus discrète, longeant les murs et m'assurant qu'Akira ou un autre surveillant ne me tombent pas dessus.

Quand tu pousses la porte du toit, tu constates que Tsuyu frappe fort ce soir.

Les gouttes de pluie, épaisses et insistantes, s'abattent violemment sur le toit métallique, créant une symphonie tumultueuse qui résonne dans l'air. Le vent accompagne la pluie, dansant avec elle dans une chorégraphie frénétique. Les nuages sombres encadrent le ciel nocturne, occultant la lumière de la lune et des étoiles, plongeant le toit dans une semi-obscurité.

Tu fermes la porte derrière toi, laissant le bruit assourdissant de la pluie envahir tes sens. Tes vêtements collent déjà à ta peau, et tes cheveux dégoulinent d'eau.
Tu t'avances vers le rebord du toit, contemplant la ville noyée sous les larmes du ciel.

Les lumières de Kobe vacillent à travers le rideau de pluie, créant une atmosphère à la fois mélancolique et apaisante. Les rues prennent une teinte argentée, reflétant les éclats des lampadaires dans les flaques d'eau formées sur le bitume.
Tsuyu ne montre aucun signe de faiblesse. Au contraire, elle intensifie son assaut, déversant ses torrents inlassables. Les gouttes rebondissent sur le sol avec une énergieféroce, créant des éclaboussures éphémères.

Tu t'approches du rebord, seulement arrêtée par la grille, laissant la pluie caresser ton visage. Chaque goutte est comme une caresse froide, effaçant temporairement les brûlures de la colère qui couvent en toi.
La pluie se mêle à tes larmes, et dans cette averse battante, tu trouves une sorte de réconfort… Tu te sens un peu vivante… Moins creuse… Mais ne te berce pas d’illusion, tu es insipide et vide, Kazane.

Tes pensées tumultueuses qui tourbillonnent dans ta tête peuvent s'apaiser au rythme de la pluie. Les lumières de la ville deviennent des étoiles dansantes, t'offrant un spectacle paisible au milieu de la tempête… Mais ce n’est que temporaire… Je suis encore là, bien enracinée dans ton esprit faible.
Certes, Beck t’aide, mais c’est son travail, tu n’es rien à ses yeux, un numéro de dossier de plus… Une pleurnicheuse à calmer avant de s’enfiler un bon verre de vodka et rire des problèmes d’adolescente débile que tu es.

Alya ? T’as pas compris ce que Akira voulait te dire… CE N’EST PAS TA POTE. Elle se sert de toi pour avoir des amis, rien de plus.

Naoya ? Un gamin perdu qui te supporte juste parce que tu peux lui être utile, une fois son problème de harcèlement réglé, il te lâchera comme Alya.

Hariaya ? Tu as été tellement lâche que tu ne t’es même pas excusée en face d’elle, tu as écrit une lettre pitoyable qu’elle ne lira même pas… Car, je vais te dire un secret, personne ne t’écoute ma vieille... Tu n'es pas le centre du monde.

Il te reste la natation et la littérature… Mais n’oublie pas, personne ne t’aime Kazane à Kobe. PERSONNE NE T’AIMERA JAMAIS.

Tu t'éloignes du rebord, t'installant dans un coin du toit où la pluie ne t'atteint plus directement. Assise là, trempée et pleurant , tu contemples le spectacle nocturne. Les émotions, aussi intenses qu'elles puissent être, semblent se diluer dans l'averse battante….

Tu te lèves. Tu n’as pas sauté, je suis déçue.

Tu retournes dans ton dortoir, espérant ne pas réveiller tes colocataires…

Tu reviendras.

Tu ne pourras me fuir éternellement, Kazane.



KoalaVolant

---------------------------------

Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? WQpdTa2
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 466
■ Inscrit le : 12/06/2023

■ Mes clubs :
Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? IG1dUe5 Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? QSZRG60 Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? Empty Re: Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ?

Mar 20 Fév 2024 - 18:03



Pensées noires. feat. La depression
Cela fait longtemps que tu n'as plus été sur le toit de ton dortoir... Là, perchée en hauteur, un refuge paisible loin de l'agitation quotidienne, loin d'autrui... Même si Yumeko pense que tu es sociable, elle a tort.... Tu aimes être seule.

Le crépuscule estival teignait le ciel de nuances chaudes et orangées, baignant la ville de Kobe dans une lumière dorée. Le vent doux caressait tes longs cheveux noirs, jouant aussi avec ta jupe et les pans de ton gilet.
La chaleur de l'été, maintenant atténuée par la brise du crépuscule, apportait un soulagement bienvenu à ta tolérance la canicule.

Cette fois, tu te tenais debout, droite, fière, le regard perdu dans l'horizon lointain. Un soupir s'échappa de tes lèvres, emportant avec lui une partie du poids qui pesait sur tes épaules.

Les examens approchaient, et le stress qui les accompagnait s'insinuait insidieusement dans ton esprit.

Les incertitudes de ta première relation amoureuse te tourmentaient, toi qui aimais tant d'ordinaire planifier l'avenir avec minutie.

Ne pas savoir ce qui adviendrait avec Shinji, combien de temps de bonheur tu auras, les défis à relever... Tu n'aimais pas être dans le brouillard.

Ton esprit était également occupé par les échanges froids récents avec ta mère.
Tes relations familiales complexes et parfois tendues ajoutaient une charge émotionnelle malvenue en cette période difficile.

Et puis, il y avait Alya et Mathéo... Tu as un mauvais présentiment, tu as l'impression qu'un cyclone va s'abattre sur ta meilleure amie et sur toi... Tu frissonnes déjà à cette idée.

Laisse moi deviner Kazane, tu te sens comme ballottée entre les exigences de tes études, tes relations personnelles et les pressions familiales.

Les lumières de la ville commencèrent à s'allumer, créant un tableau scintillant à l'horizon. Malgré la beauté apaisante du coucher de soleil, tu ressens toujours une pointe de tristesse dans ton coeur et cela se traduit dans ton regard.

Tu étais aux prises avec tes peurs pour l'avenir, incertaine de ce que la vie te réservait... La vie à Kobe est bien plus mouvementée et malheureuse qu'à Tsushima n'est-ce pas ?

Tu es consciente que tu idéalises le passé sur ton île natale, tu n'es pas si stupide... Tu sais que ce n'était pas parfait...

Après, si tu es tournée vers le passé, c'est car tu es angoissée par l'avenir...

Tu te demande si tu verrais l'hiver de cette année, si tu pourrais surmonter ces défis qui semblaient se multiplier en ce mois de juillet.

Quand on te demande comment tu imagines ton avenir, ton esprit ne te montre qu'un sombre abîme, juste du noir, du néant... Nul avenir.

Cependant, une lueur d'espoir persistait en toi. Ce moment de calme sur le toit, face à la magnificence tranquille du ciel et de la ville, t'offre un répit nécessaire.

Tu as du temps pour réfléchir.

Tu as du temps pour conserver les braises de l'espoir dans ton coeur, en espérant faire repartir le brasier de ta vie...

Tu ne pense pas revenir ici de nuit...

Mais, on sait que tu reviendras... Mais peut-être pas seule...

Et si tu reviens seule...

Ce sera la dernière fois.
KoalaVolant

---------------------------------

Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? WQpdTa2
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ? Empty Re: Solo Kazane : Pensées noires (ATTENTION : Despression/Pensées noires. ) #fin ?

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum