Le Deal du moment :
Manga Fire Force : où commander le Tome 34 Fire ...
Voir le deal
11.50 €


Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Le plus dur sera l'ascension.

Mer 10 Jan 2024 - 21:41
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Le matin se levait doucement sur Kobe, baignant la ville d'une lumière estivale. Jin Ashina, toujours fatigué et morose, émergeait de son sommeil à 6h30, comme chaque jour. Ses yeux fatigués peinaient à s'ouvrir complètement, mais il n'avait pas le luxe de rester allongé. Une journée de randonnée l'attendait, une escapade estivale dans les montagnes qui s'élevaient majestueusement à l'horizon.

Après s'être traîné hors de son lit, le veuf s'engagea vers la salle de bains. L'eau chaude de la douche matinale lui procurait un bref répit, effaçant momentanément la fatigue qui semblait constamment le hanter.

Il s'habilla ensuite avec des vêtements de randonnée, enfilant un short et un t-shirt léger, prévoyant une journée chaude à mesure que le soleil gagnerait en intensité.

Descendant dans la cuisine, l'homme prépara un petit déjeuner rapide pour lui-même. Le silence régnait dans l'appartement, à l'exception du bruit occasionnel de la ville qui s'éveillait. Il avala son repas en solitaire, le regard perdu dans le vide, son esprit vagabondant entre les souvenirs du passé et les défis du présent.

Après avoir vérifié son matériel de randonnée, Jin retourna dans sa chambre. Son regard se posa sur l'autel dédié à Harumi, sa défunte compagne. Une photo encadrée d'elle trônait au centre, capturant un sourire qui semblait éclairer la pièce.
Le japonais se recueillit un moment, murmurant des mots à l'attention de la photographie.

Tu me manques, Harumi. J'aurais aimé que tu sois ici avec moi aujourd'hui, à profiter de cette randonnée comme on faisait avant... Je t'aime.


Le rituel achevé, il redescendit à la cuisine pour préparer un bento pour Hoshi, sa colocataire encore endormie. Un mot inscrit sur un post-it bleu quelque peu froissé, laissé à côté du repas, indiquait son intention.

Hoshi, je t'ai préparé un bento pour ce midi. Je serai absent de la journée.


Le bento déposé dans le réfrigérateur, Jin s'ajusta son sac à dos et se dirigea vers la sortie à pas de loup. Avant de quitter son chez-soi, il jeta un dernier regard à sa chambre où il pensa une nouvelle fois à son ancienne compagne, le cœur empreint d'une mélancolie profonde.
La porte se referma derrière lui, laissant l'appartement dans le silence temporaire qui caractérisait ses journées solitaires.

Le chemin vers le point de rendez-vous avec Beck, sa collègue, l'emmena à travers les rues familières de Kobe. Les passants vaquaient à leurs occupations matinales, indifférents à l'homme au regard fuyant qui les dépassait sans mot dire.

Arrivé au funiculaire qui les emménerait au sommet du Mont Rokko, il aperçut Beck qui l'attendait. Un soupçon de sourire éclaira brièvement son visage fatigué.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Jeu 11 Jan 2024 - 11:01
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
La psychologue se levait tranquillement dans son appartement qui donnait sur la zone portuaire de Kobe. Elle ouvrait doucement les yeux, avec les rayons du soleil qui perçaient dans son logis. Hier soir, elle avait joué longtemps aux jeux vidéos et à regarder des vidéos sur les réseaux pour se distraire un peu pendant sa solitude. La jeune femme avait connue depuis bons nombre d'années de célibat et cela commençait à l'ennuyer un peu. Mais Beck se faisait un raison aujourd'hui, à bientôt trente ans, elle devait se rendre à l'évidence qu'elle ne goûtera jamais au fruit de la passion.

Elle se lèvera de son lit pour enfiler ses pantoufles et se diriger vers la salle de bain pour se doucher avec une eau chaude qui venait à perler doucement sur son corps et ses quelques cicatrices apparentes dans son dos qui datent de sa période scolaire de harcèlement, qu'elle se cache bien de révéler aux autres.

Une fois sa douche terminée, elle sortira pour s'habiller avec une tenue décontractée. Un jean, un tee-shirt et un sweet à capuche rouge qui faisait ressortir ses cheveux ébènes. La jeune femme vint à préparer quelques affaires pour ce week-end d'excursion en montagne et prévoyant des tenues chaudes pour se faire au changement de température en altitude. Tout cela logera dans un sac à dos de randonnée, en remplissant sa gourde d'eau et avec des vivres qui lui permettrait de tenir deux jours durant.

Je pense que cela ira pour tenir...


Beck prendra aussi un sac de couchage et un matelas fin pour mettre au sol pour éviter de se manger les cailloux dans le dos. Ainsi qu'une tente qu'elle avait gardé dans son placard et restée ici depuis qu'elle avait fait du camping lors de sa jeunesse qu'elle accrochera ensuite à son sac. Il était temps de partir et elle prit donc le tramway pour se diriger vers le lieux de rendez-vous que les deux protagonistes s'étaient communiqués quelques jours auparavant.

Elle marchait durant plusieurs minutes après être descendue du transport pour ensuite arriver dans les rues familières de Kobe. La jeune femme jetait un oeil de temps en temps aux vitrines et les gens qui la regardaient, curieux de cet accoutrement et ce gros sac qu'elle portait sur son dos. Il n'était pas bien lourd, surtout pour un week-end. Elle ne partait en mission survie non plus, mais de quoi faire pour tenir auprès de son ami Jin. Est-ce qu'on pouvait dire que Jin était un ami ? Elle n'en savait trop rien.

Le funéculaire était présent et Beck se dirigeait vers celui ci. L'environnement semblait plutôt agréable.
Elle aperçue au loin l'homme qui arrivait et faisait des grands signes. Enfin, il y avait pas foules mais la jeune femme était contente de voir que son ami était venu au rendez-vous ! Elle avait hâte de pouvoir partir en excursion, telle une enfant. Ses capacités physiques étaient en dormance depuis quelques temps, mais la japonaise voulait se remettre au sport et vivre de nouvelles aventures, de nouveaux souvenirs à se construire. Changer d'air, tout simplement...

Bonjour Jin ! Alors, prêt pour la randonnée ? Je suis tellement heureuse que vous m'ayez invitée à faire ce genre de chose, c'est une première pour moi. Pardonnez moi de mon manque d'expérience dans le domaine... Mais je ferais de mon mieux !




---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Ven 12 Jan 2024 - 21:49
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Le soleil levant baignait le paysage de ses premiers rayons, créant des reflets dorés sur les toits de la ville endormie de Kobe. Jin, avec son air fatigué mais résolu arriva devant Oribe. La quiétude matinale enveloppait l'atmosphère, laissant présager une journée sereine malgré les récents événements sismiques.

Jin salua Beck d'un signe de tête et déclara d'un ton décontracté mais préparé :

Prêt pour la randonnée...Oribe-san, on dirait que vous partez pour 5 ans en guerre.


Avant qu'elle ne puisse répondre, l'homme lui tendit le billet pour le funiculaire avec un léger sourire.

Ensuite, les deux collègues s'engagèrent vers la cabine du funiculaire qui les emmènerait vers les hauteurs du mont Rokko. L'atmosphère à l'intérieur était calme, avec une légère vibration provenant des mécanismes bien huilés qui maintenaient le véhicule en mouvement.

Le sifflement caractéristique marqua le début de l'ascension.

Ashina, debout près de la fenêtre, observait la ville s'éloigner peu à peu sous leurs pieds. Les rues en contrebas semblaient des lignes sinueuses dessinées sur une toile, s'estompant à mesure que le funiculaire prenait de l'altitude.

Les bâtiments se réduisaient à des blocs de couleur, et le brouhaha de la ville cédait la place à un silence paisible ponctué par les bruit mécanique de la machine qui les emmenait dans les hauteurs.

Au fur et à mesure que le funiculaire s'élevait, le panorama s'élargissait. Les collines verdoyantes entourant Kobe se dessinaient, ponctuées par des taches de fleurs colorées.

Le professeur se surprit à apprécier la vue, loin de l'agitation quotidienne de la vie en ville. La lumière du matin caressait la cime des arbres, créant un jeu d'ombres et de lumières qui dansait au rythme du mouvement ascendant.

Bientôt, le funiculaire atteignit un point où la ville semblait miniature, une mosaïque urbaine en contrebas. Les toits des maisons formaient un patchwork, les rues se transformant en minuscules lignes tracées au hasard. Les montagnes environnantes s'étiraient devant eux, majestueuses et imposantes.

Jin, absorbé par la vue panoramique, se permit un soupir de contentement. Les tensions de la semaine semblaient s'évaporer avec l'altitude croissante. Le calme des hauteurs contrastait agréablement avec l'agitation en contrebas. La nature offrait une pause bienvenue, un instant de quiétude au milieu du tumulte quotidien.

Il se tourna vers sa collègue et vint s'asseoir à ses côtés. Il ouvrit sa veste et sorti une feuille de papier qui était contenue dans la poches intéérieure du vétement.

J'ai noté quelques points d'observation assez sympas dont j'ai l'habitude de m'arréter... Ensuite, on pourrait visiter Nunobiki,
Le jardin aromatique de Kobe... Et enfin, on pourrait terminer la journée au Arima Onsen. C'est à côté de chez moi et c'est agréable après une randonnée... Cela vous sied comme programme ?


Jin sortit délicatement une carte usée du mont Rokko de sa poche, une relique cartographique portant les stigmates du temps. Les bords de la carte étaient décorés de coeurs dessinés à la main et de mots doux inscrits par une plume aimante. Chaque pli semblait raconter une histoire, chaque coin corné portait le poids des souvenirs.

Les montagnes tracées en contours délicats semblaient attendre patiemment l'exploration, et des cercles rouges marquaient des points d'observation stratégiques. Des endroits choisis avec soin, sans doute des lieux qui avaient une signification particulière pour Jin et Harumi.

À côté de ces marques d'exploration, des annotations manuscrites ajoutaient une dimension personnelle à la carte. Des expressions telles que "Notre endroit préféré", accompagnées de coeurs dessinés, ornaient les marges. Les mots doux d'Harumi étaient gravés comme des promesses, préservant l'intimité du couple dans le papier vieilli.

Jin caressa la carte du bout des doigts, une tendresse mêlée à une pointe de nostalgie dans son regard. C'était comme si, à travers ce morceau de papier, il pouvait ressentir la présence d'Harumi à ses côtés.

Vous voyez où on va ? Vous verrez, c'est joli, oribe-san.




Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Sam 13 Jan 2024 - 13:03
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
Il est vrai que la japonaise n'avait pas fait de randonnée depuis un moment et ne savait pas trop quoi prendre pour partir en excursion en montagne. La psychologue était enchantée de ce rendez vous, bien qu'elle avait honte face au commentaire de Jin concernant de partir en guerre. Elle n'était pas en colère, ni vexée mais juste gênée par le fait qu'elle avait peut être été dans l'excès concernant ses affaires.

Beck s'en saisit du billet pour pouvoir accéder au transport qui les mènerait au sommet. C'était gentil de la part du prof de sport de lui offrir la place. Bien que cela n'était pas excessif niveau budgétaire, la jeune femme n'allait pas tout se faire offrir non plus.

C'est gentil pour le billet, mais pour les prochaines achats c'est moi qui vous l'offre.


Beck prendra place dans le funeculaire, observant le paysage s'éloigner un peu davantage et ensuite faire apparaître un nouvel environnement à couper le souffle. La psychologue était heureuse de ce genre de sortie qui pouvait lui faire changer d'idées. C'était quelque chose d'important apparemment : couper un peu de son travail et de son chez soit pour prendre une bonne bouffée d'oxygène.

Était-ce un rencard ? La psychologue se disait bien que non. Juste un simple rendez vous entre collègues rien de plus. Et si l'un des employés de KHS les voyaient ensemble ? Ils devraient se dire que la japonaise n'avait pas perdue de temps pour s'enticher du nouveau venu. Les rumeurs ça va vite, même très vite.

Plus ils avançaient dans le temps, plus l'atmosphère y était étrange. Comme quelque chose à la fois agréable et relaxant. L'air de la montagne sûrement ! Beck n'y avait pas mit les pieds depuis très longtemps. Elle se souvient de sa classe de neige en primaire où elle était en solitaire et que la maîtresse venait consoler au coin du feu de sa solitude grandissante.

La jeune femme avait pas envie de sortir les violons... Elle remarqueras toutes ses notes sur cette vieille carte que lui montrait Jin. Un léger pincement au coeur qui venait à l'envahir en regardant les écritures qui ornaient la cartographie. Elle eut un petit sourire en regardant son interlocuteur qui lui proposait un programme très intéressant.

Je ne vais pas m'interposer à tes idées. Je suis très intéressée par ce genre de programme et je vois que tu es un habitué des lieux !


Elle voulait faire confiance à Jin. Elle ne savait pas où ils allaient mais elle était persuadée que ça allait être bien. Beck avait besoin de ce changement d'air et d'environnement.Beck faisait mine de ne pas avoir remarqué les écritures, car Jin avait l'air assez nostalgique de revenir dans cet endroit. Du moins, c'est ce qu'elle croit.


---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Lun 15 Jan 2024 - 12:27
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Jin rangea la carte usée du mont Rokko dans sa poche avec un soupir de nostalgie. Les souvenirs d'Harumi persistaient, évoqués par les petits cœurs et les mots doux griffonnés sur les bords de la carte. Il la replaça délicatement comme un trésor précieux, un lien tangible avec le passé qui ne s'estompait jamais.

Quelques instants plus tard, le funiculaire atteignit le sommet du mont Rokko. Jin et Beck émergèrent de la cabine pour être accueillis par une vue spectaculaire. La baie d'Osaka s'étendait devant eux, une toile de paysage urbain et naturel mélangée dans une harmonie visuelle. Les lumières de la ville brillaient, se reflétant dans les eaux scintillantes de la baie.

Jin, absorbé par la scène, marmonna :

Ça fait longtemps que je n'ai plus vu la ville d'aussi haut...


À côté d'eux, un café-restaurant offrait une vue panoramique. Un sentier de randonnée s'étendait également dans une direction que le sportif voulait visiter. le japonais pointa du doigt et suggéra :

On pourra manger là après la marche si vous voulez... En attendant, en route.


Ils commencèrent leur randonnée à travers les sentiers du mont Rokko. La nature luxuriante entourait le chemin, avec des arbres offrant de l'ombre et des fleurs égayant le paysage. Le sol sous leurs pieds était irrégulier mais stimulant, ajoutant une couche d'aventure à leur excursion.

Le sentier serpentait à travers le mont Rokko, offrant un tableau magnifique de la nature préservée loin de l'enfer urbain. Les arbres se dressaient de chaque côté du chemin, formant une canopée verte au-dessus des randonneurs.
Leurs feuilles bruissaient doucement avec la brise légère qui soufflait dans leurs cheveux.

Le sol était tapissé d'une mosaïque naturelle de feuilles, de fleurs et de petites pierres. Leurs pas résonnaient légèrement sur le sentier, ajoutant un rythme discret à la symphonie tranquille de la forêt. Les oiseaux chantaient, dissimulés dans les branches, et parfois, le murmure lointain d'un ruisseau se faisait entendre.

Ashina marchait d'un pas assuré, la forêt semblait être son élément, loin des bruits étourdissants de la vie urbaine. Ses sens semblaient s'aiguiser au contact de la nature, comme s'il retrouvait une partie de lui-même qu'il avait perdue dans le tumulte de la civilisation.

Le professeur de sport s'arrêtait parfois pour contempler le paysage, capturant ces moments dans sa mémoire.

En pleine marche, Jin, après avoir apprécié le silence paisible un moment, brisa le calme en demandant à Beck :

N'y voyait aucune malice, mais est-ce qu' un homme partage votre vie, Oribe-san?


Son ton était décontracté, mais ses yeux révélaient une curiosité sincère. Les rayons du soleil jouaient à travers les feuillages, créant un jeu de lumière sur le visage d'Ashina alors qu'il attendait la réponse de Beck.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Lun 15 Jan 2024 - 13:33
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
La psychologue restait silencieuse pendant son ascension dans ce qui les transportait jusqu'aux hauteurs du mont rokko. Le paysage était joli et la jeune femme était emprunt d'une grande envie de se ressourcer auprès du professeur de sport. L'atmosphère était étrange tout de même, mais pas du tout désagréable.

Elle tournait la tête vers ce qui désignait comme point de ravitaillement. Un endroit qui avait l'air très intéressant pour manger des victuailles très alléchante et appétissantes. Un bon endroit pour les locaux et surtout les touristes.

Cet endroit m'a l'air fortement intéressant pour y manger après notre excursion.


Beck vint à suivre de manière enjouée l'homme pour se diriger vers une forêt. L'endroit était calme et dépourvu de toute civilisation. C'était quelque chose de sympathique, surtout quand on est habitué à la vie urbaine. Cela fait du bien. Entendre les oiseaux, le bruissement des feuilles jonchés sous leur pieds ou alors le craquements de quelques branches ainsi que quelques insectes qui était en forte population à certains endroits.

Ce moment semblait intime pour Beck, toujours aussi malaisant mais à la fois elle ne comprenait pas pourquoi un homme qui l'a connaissait à peine venait à l'inviter pour faire une excursion dans la montagne ? C'était quand même assez intriguant pour les pensées de la psychologue. Hors des conventions, bien au contraire Jin semblait ne pas s'en préoccuper. Avait t'il trouvé sa compagnie intéressante la dernière fois ? Est-ce que Beck n'était pas si ennuyeuse qu'elle en avait l'air ? Toutes ses questions se bousculent une à une dans sa tête, tout en suivant l'homme.

Le contact avec la nature, cela était si apaisant que la japonaise prit note pour la prochaine fois de s'y rendre un peu plus souvent. Ce n'était pas facile de conjuguer son travail et toutes les responsabilités qu'elle avait à essayer de devoir ader des patients qui sont dans le besoin. Pourquoi pas organiser une session nature et bien être afin de se confier hors de son office, un endroit moins conventionnel et plus adapté pour des confessions que l'on arriverait pas à exprimer entre quatre murs.

Soudain, la question que Jin vint à poser à Beck venait à la faire s'arrêter net. La jeune femme vint à regarder le sol un peu gênée de devoir avouer son célibat qui dirait plus que des années. Les joues rougissantes et regardant le prof de sport, la psychologue vint à le dire de façon assez perplexe.

Peutêtre que vous allez trouver ça bizarre ou non .. mais je suis célibataire . Je n'ai personne avec qui partager ma vie. C'est bien mieux comme ça ! Et vous Jin ? J'imagine que oui, vous avez l'air d'être un amoureux transit. Votre femme a énormément de chance.


Elle prononça ses derniers mots sans savoir où elle allait. Beck n'était pas très douée et ne savait pas trop détecter si c'était bien ou non. La psychologue venait à s'arrêter de parler pour éviter de dire des bêtises supplémentaires. Enfin, elle espérait ne pas en avoir fait. La brune regardait autour d'elle et le paysage environnant, tout en étant pensive et jouant avec une branche qui se trouvait au sol avec son pied.


---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Lun 15 Jan 2024 - 14:30
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Le sentier s'étirait devant eux, une succession de virages dévoilant des panoramas variés sur la nature luxuriante du mont Rokko. Beck avait partagé un fragment de sa vie personnelle avec Jin, un éclat de sa solitude volontaire.

La question était inévitable, une intrusion subtile dans la sphère intime de Jin, qui sentit son cœur se contracter à l'évocation d'une femme qui l'attendait.

Il s'arrêta net, figé dans le temps, comme si une brise glaciale avait balayé le sentier ensoleillé. Des souvenirs d'Harumi jaillirent soudainement, des images éclatantes de leur vie ensemble.

Les randonnées en montagne, les jours à la plage, des instants où le bonheur semblait éternel. Un pincement s'installa dans la poitrine de l'homme, une douleur sourde mêlée de nostalgie.

C'était un jour d'été, le soleil était suspendu haut dans le ciel d'un bleu infini. Jin et Harumi avaient décidé de s'échapper de l'agitation de la ville pour trouver refuge sur une plage tranquille au bord de la mer de Seto. Les vagues murmuraient doucement à leurs pieds, le sable chaud se mêlait à la brise salée.

Harumi, avec ses cheveux bruns qui dansaient au rythme du vent, portait un simple maillot de bain blanc qui soulignait la grâce de sa silhouette. Jin, vêtu d'un short de bain bleu et d'un T-shirt décontracté, ne pouvait détacher son regard du sourire radieux de sa compagne.

Ils avaient étendu une grande serviette sur le sable, éparpillant çà et là des effets personnels et un panier pique-nique. Le bruit des vagues se mêlait à leurs rires, créant une symphonie estivale empreinte de bonheur. Ashina, d'ordinaire réservé, était plus léger en présence de Harumi. Ils avaient partagé des éclats de rire, des histoires et des secrets, se laissant emporter par la magie de cette journée.

La demoiselle, espiègle, avait jeté un coup d'œil complice à son compagnon avant de courir vers l'eau, l'invitant à la suivre. Jin, souriant, s'était levé et l'avait rejointe. Les vagues éclaboussaient leurs pieds, rafraîchissant leurs peaux déjà bien attaquée par le soleil estival nippon.

Harumi, les cheveux mouillés, se tourna vers Jin avec un éclat de malice dans les yeux.

"Jin, on devrait construire un château de sable !" Avait-elle proposé, ses yeux pétillants d'enthousiasme.

Ils s'étaient attelés à la tâche, façonnant ensemble les murs du château, riant chaque fois que les vagues menaçaient de l'emporter. Jin, habituellement concentré et sérieux, avait trouvé une nouvelle joie dans cette simplicité partagée.

Plus tard dans la journée, ils s'étaient allongés sur la serviette, le regard perdu dans le ciel azur. Harumi avait glissé sa main dans celle de Jin, entrelaçant leurs doigts avec douceur. Un silence confortable enveloppait leur amour, renforcé par le murmure apaisant de la mer.

Son œil tressaillit, un éclat fugace de tristesse passant dans son regard. Il tourna légèrement la tête, ses cheveux masquant son visage aux yeux de Beck.
Un soupir discret trahit la torture de ses émotions. Il n'aimait pas que ses sentiments soient dévoilés, même de manière fugace.
Le sourire qu'il arborait habituellement semblait s'être évanoui, remplacé par une réserve contrastant avec son humeur dans le funiculaire.

Je suis célibataire aussi...


Sa voix, d'ordinaire calme, résonna avec une légère nuance d'amertume. Il regagna rapidement sa posture habituelle, pivotant pour faire face à Beck avec un sourire éphémère. Il voulait masquer la fragilité momentanée, préserver le voile de mystère qui entourait sa vie personnelle.

Je suis étonné vu la femme que vous êtes... Mais bon, vous avez sûrement un emploi du temps chargé avec tous les cas de KHS... Quand j'étais étudiant, c'était un asile à ciel ouvert... Tenu par un fou, le doyen éternel semblait déjà sénile à l'époque...


Sa tentative d'humour était palpable, bien que dépourvue de rire. Jin cherchait à détourner le sujet, à dissimuler derrière la façade d'une conversation légère ce que ses souvenirs venaient de raviver en lui.

Il reprit la marche, laissant derrière lui ces instants délicats, laissant les murmures de la nature dissoudre l'écho émotionnel.

Le sentier continuait de s'étendre devant eux et il tardait au professeur de sport de s'y engouffrer.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Lun 15 Jan 2024 - 15:21
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
En ayant annoncé à l'homme qui était devant elle, qu'elle était célibataire, le visage de Beck devenu livide. La jeune femme n'était pas très à l'aise à parler de son célibat. Elle repensait à tous ses hommes qui lui couraient derrière parce qu'elle avait juste de jolies formes et pas pour ce qu'elle était. La psychologue n'aimait pas cette idée de femme objet, non bien au contraire.

Cela faisait tellement d'années qu'elle n'avait pas eu de relation avec quelqu'un, peut être en primaire. Une amourette de rien du tout, avec un élève qui était âgé de deux ans de plus qu'elle mais sans lendemain. Elle repensait à ses moments quand ils se tenaient la main, jouaient et criaient innocemment à jouer à la corde à sauter. A chanter de chansons à tue tête. Celui qui n'était autre qu'Oliver qui s'est entiché de Fuji qui était devenue sa meilleure amie par la suite jusqu'au lycée. Avant que le harcèlement ne commence vraiment par des violence au corps de la part de ses autres camarades qui lui ont laissées de belles cicatrices sur le dos.

Quelques petites larmes venaient à couler le long de ses joues, qu'elle venait à essuyer doucement avec ses manches assez rapidement pour ne pas trop inquiéter Jin. La jeune femme avait remarqué le ton de la voix du prof qui avait changée. Elle n'était plus la même, avec cette empreinte d'amertume, comme un souvenir douloureux. Beck se sentait à nouveau gênée, d'avoir provoquée ce genre de situation et agitant ses mains devant elle.

Je.. Je suis désolée pardonnez moi ! Je ne voulais pas vous faire remonter des choses qui vous ont fait souffrir avec votre ... votre ex ?... Ou...


La jeune femme vint à mettre sa main sur la bouche, comme ci elle avait dit une bêtise. Elle rougissait de nouveau et se retournant pour ne pas avoir à faire face à Jin qui avait largement eu pour son compte et la psychologue ne voulait pas gâcher ce moment. A chaque fois, elle avait cette tendance à se mettre la rate au court bouillon et s'imaginer des choses qui n'ont pas lieu d'être dans ce genre de situation. Mais loin de son attention de blesser son collègue, bien au contraire. Beck se sentait vraiment bête, et reprit tout en ayant le dos tourné à son interlocuteur et regardant les feuilles des arbres.

Oui, et puis vous savez l'amour c'est tellement compliqué ! Quoi de mieux de se ressourcer avec la nature, n'est-ce.. n'est-ce pas ?


Beck bégayait de nouveau, et regardait toujours ses feuilles qui avaient l'air tellement fascinante qu'elle n'osait regarder Jin. Tellement honteuse, ignorant tout de son passé et surtout comment pouvait t'elle s'adresser ainsi  à un homme qu'elle ne connaissait à peine ? Elle se sentait encore plus ridicule. Beck était ainsi, toujours maladroite et à vouloir se taire pour éviter de dire davantage de sottises. Elle vint à se passer une mèche brune derrière ses cheveux et puis vint à prendre dans son sac à dos une bouteille d'eau. La japonaise reprit doucement son souffle, essayant de taire son angoisse et essayer de ne pas trop se stresser vis à vis de cette situation. Cela se trouve que Jin ne le prendrait pas mal, bien au contraire ! Mais Beck n'est pas dans la tête du prof de sport.


---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Mer 17 Jan 2024 - 21:39
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Ashina avait vu Beck pleurer du coin de l'oeil et cela l'avait touché. Il se sentait mal, il voulat que l'expédition soit agréable pour eux deux... Et l'homme pensait que si il se murait dans le silence, cette situation gênante allait se répéter... Alors, il agit.

Lorsque Jin se tourna vers Beck, son visage affichait un sourire compréhensif, une lueur chaleureuse dans le regard.
Il ressentait la gêne de Beck, mais plutôt que de la laisser s'embourber dans le malaise, il décida d'être ouvert et franc.

Oribe-san, ne vous en faites pas... Vous ne pouviez pas savoir...


Commença-t-il d'une voix douce, exprimant de l'empathie. Puis, avec une voix douce et empathique, comme lorsqu'il parlait à un élève qui se sentait mal, il ajouta

Je vais être franc avec vous pour éviter tout malaise entre nous...


Le professeur se sentant vulnérable, pensait à ses mots avec précaution. Il prit quelques instants qui lui semblèrent durer une éternité, cherchant ses mots avec attention. Puis, d'une voix éteinte mais remplie de lourds souvenirs, il révéla son histoire.

Ma compagne... est décédée il y a deux ans de cela...

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Il se souvenait de ce jour comme si c'était hier. Les paroles des médecins résonnaient encore dans sa tête, chaque mot marqué d'une lourdeur insupportable, imprimé au fer rouge dans son esprit.

Il était assis dans la salle d'attente, son cœur battant déjà avec une anxiété oppressante. Le médecin finit par entrer, et son regard sombre trahissait la gravité de la situation.

"Je suis désolé, monsieur Ashina, mais nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir. Harumi n'a pas survécu..."

Les mots semblaient flotter dans l'air, lents et inévitables. Jin sentit le sol se dérober sous ses pieds.

Son monde s'effondra en un instant, comme si le sol ferme sur lequel il avait construit sa vie venait de disparaître. Son coeur s'était empli de vide et seule la tristesse s'engouffra pour combler ce vide.

Il tomba à genoux, son esprit refusant d'accepter la réalité.

Les larmes jaillirent de ses yeux, incontrôlables, comme une rivière déchaînée. Sa poitrine se serrait, la douleur physique reflétant l'agonie de son âme. Les sanglots secouèrent son corps, tandis qu'il sentait un étau invisible se resserrer autour de son cœur.

"Non... Non, ce n'est pas possible..."

Balbutia-t-il, comme si répéter ces mots pouvait les rendre faux.

Le médecin tenta de lui expliquer les détails, mais les paroles résonnaient comme un murmure lointain. Le choc, la tristesse, l'injustice, tout cela se mêlait dans une tempête intérieure. Ashina était à la fois submergé et épuisé, ses forces le quittant.

À genoux, à deux doigts de l'évanouissement, il sentait la froideur du sol sous ses mains tremblantes. Il murmura le nom d'Harumi, comme un appel désespéré à l'univers, espérant que quelque part, elle pourrait entendre sa douleur et lui revenir. Les larmes coulaient sans relâche, emportant avec elles une part de lui-même.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le silence s'installa brièvement, laissant à Beck le temps de digérer l'information. Jin, après avoir lâché ce poids, prit une grande inspiration et poursuivit.

Voilà, vous savez tout, mais je vous en prie... Ne racontez pas cela aux collègues lors d'une soirée alcoolisée... Je ne veux pas de leurs pitiés..


Beck sentit une pointe de tristesse dans la voix de Jin, mais elle appréciait son honnêteté. Il se retourna, rompant avec le moment intense, et lança à Beck d'un ton plus léger.

Allez ! On a d'autres panoramas à voir, Oribe-san ! Vous allez devoir mériter votre onsen de faignante, ahahah.


Il reprit sa marche en regardant Beck avec bienveillance.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Mer 17 Jan 2024 - 22:02
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
C'était certains que Beck ne voulait pas créer de malaise entre eux deux. Elle avait cette façon maladroite de déclencher des situations parfois gênantes. Les paroles du professeur de sport avait cette tendance à la rendre triste. Elle ne voulait pas connaître les détails, juste savoir que sa femme est décédée est amplement suffisant pour la rendre un peu morose face à la situation.

La jeune femme prit une grande inspiration et se retournant face à Jin. Elle voulait reprendre sa respiration et se reprendre parce que c'était pas juste de devoir être d'humeur lunaire alors que le moment est mal choisi pour sortir les mouchoirs. Beck voulait essayer de changer de sujet et puis tenter de faire sourire son interlocuteur. Mais difficile quand on provoque des flashs back. On aurait dit qu'il avait quelques moments d'absence par moment, qu'il se remémorant les souvenirs douloureux du passé. Ce n'est jamais agréable, Beck le savait.

Ne vous en faites pas. Vous m'avez tenu dans la confidence, je ne répéterai à personne concernant ce sujet. Cela ne me regarde en rien. Je suis désolée pour votre femme...


Beck reprit sa marche pour aller voir de nouveaux panorama qu'offrait le mont Rokko. La jeune femme voulait profiter de cette marche pédestre et qui pouvait l'aider à s'oxygener l'esprit. Le paysage était verdoyant, on pouvait ressentir une légère brise venir souffler dans sa nuque. La psychologue suivait Jin avec beaucoup d'enthousiasme. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas faut autant d'efforts physique, bien qu'elle faisait de temps en temps de la marche rapide ou footing afin d'entretenir sa cardio.

Vous fichez pas de moi, j'ai une très bonne condition physique. Juste que cela fait longtemps que je n'ai pas été en montagne.... Vous avez l'habitude vous d'aller en ce lieu ?


Ce serait ridicule pour un professeur de sport de ne pas réussi à tenir la cadence et que ce soit Beck qui soit obligé de se le trainer. La jeune femme voulait maintenir le rythme et ne voulait pas décevoir son partenaire d'excursion. Beck avait beaucoup de volonté de bien faire ! Elle se rappelait des moments plus jeune quand elle faisait des randonnées avec ses parents, dans les bois et a monter une tente où parfois on pouvait se planter une sardine dans le pied par faute d'inattention. Ou alors avoir quelques insectes qui s'invitent sous la toile. Mais elle n'était pas frileuse de ce genre de spécimen et encore moins peureuse d'aller en nature découvrir de nouveaux horizons.

Elle observait Jin sous toutes ses coutures. Il pouvait plutôt être bien bâti pour un veuf, dans la façon d'entretenir quand même son corps et qu'il ne se laissait pas abattre. Il était si gentil et bienveillant avec elle. Beck n'était pas habituée à vivre ce genre de relation amicale avec un adulte. Tout de suite, le feeling avait l'air d'être passé et il ne semblait pas si désintéressé de sa personne. Elle est très sensible et maladroite mais il n'a pas l'air de lui en tenir rigueur.

À part le sport, est-ce que vous avez d'autres passe temps dans la vie ? Dès projets pour plus tard ou un rêve que vous souhaitez accomplir ?




---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Lun 22 Jan 2024 - 1:36
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Jin, bien que parfois marqué par des moments de nostalgie, appréciait la sincérité et la délicatesse de Beck dans la gestion de la situation.
Il se sentait compris sans jugement, ce qui rendait la randonnée plus agréable malgré les souvenirs douloureux qui pouvaient ressurgir... Cette femme était aussi douce qu'un nuage et physiquement, la nature lui avait offert tous les attouts nécéssaire pour une belle jeune femme.

Quant à la question de Beck sur ses habitudes en montagne, Ashina répondit avec un sourire amusé :

Oui, c'est un peu comme ma deuxième maison. J'aime l'air pur, la nature, et l'effort physique qui va de pair. Ça fait du bien de sortir de l'environnement urbain de temps en temps... Et pour votre condition physique je peux vous faire un programme ahahaha


Le professeur de sport était conscient de sa bonne condition physique, mais il voulait taquiner Beck pour de nouveau la faire sourire après cet instant de tension. Au contraire, il appréciait son enthousiasme et sa volonté de bien faire. Il lui répondit avec un clin d'œil :

Plus sérieusement, vous vous débrouillez très bien, Oribe-san. C'est agréable de partager ce moment avec une femme comme vous.


La question de Beck sur ses autres passe-temps et projets fut accueillie avec un petit rire.

Alors que Jin continuait de marcher avec Beck à travers les sentiers du mont Rokko, il réfléchit un instant à ses propres passions en dehors du sport. Un sourire apparut sur son visage lorsqu'il réalisa qu'il avait plusieurs centres d'intérêt variés.

En dehors du sport ? Finalement, en y pensant, j'aime beaucoup cuisiner, surtout des plats japonais. C'est une manière pour moi de me détendre après une journée bien remplie. J'apprécie également les jeux vidéo, le cinéma, et la musique. J'ai une préférence pour les genres relaxants, cela contraste avec l'effervescence du quotidien.


Il tourna son regard vers Beck avec un air curieux, prêt à en savoir plus sur elle.

Et vous, Oribe-san ? Quelles sont vos passions en dehors de votre travail de psychologue ? Je me souviens que vous cuisinez très bien selon vos dires...


Un léger rire s'échappa des lèvres du professeur, et il répondit avec une pointe de malice dans le regard :

Eh bien, Oribe-san, ce serait un plaisir de gouter votre cuisiner un de ces jours. On pourrait organiser cela après notre randonnée, si vous le souhaitez.


Son sourire reflétait une chaleur sincère, et l'idée de partager une part de sa vie quotidienne.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Lun 22 Jan 2024 - 12:28
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
Profiter de chaque instants qui se présentaient à Beck était désormais sa nouvelle résolution. La jeune femme voulait profiter du moment qu'elle passait auprès de Jin, c'était assez étrange comme relation mais la psychologue appréciait cette ascension dans la montagne. Elle ne voulait pas faire remonter des souvenirs dans la tête du prof de sport, mais ce dernier avait décidé du lieu où il se promenait avec sa bien aimée d'autrefois, qu'il n'arrive pas à oublier. La jeune femme respectait cela et ne voulait pas le perturber plus que cela et restant toujours honnête avec lui.

Elle profitait de cette brise qui venait lui souffler dans la nuque et fermant les yeux quelques secondes pour apprécier cet air pur dont parlait tant Jin. C'était tellement agréable de se sentir se reconnecter à la nature, que Beck en avait presque oublié la signification. Plus tard, elle reviendrait en mémoire dans cet endroit en hommage à la femme à son interlocuteur.

Une femme comme moi ? Je ne suis qu'une femme singulière, parmi tant d'autres. Cela aurait pu être une autre personne que moi, vous me faites un honneur fou de me faire venir dans cet endroit qui vous rappelle votre femme. Cet endroit doit vous être précieux...


Beck rougit légèrement en avançant toujours vers les lieux que Jin avait parlé. Ils n'étaient pas encore arrivés, mais la discussion était plutôt détendue et cela était fortement apprécié par la psychologue et puis marchant toujours d'un pas lent, profitant de cette belle nature qui les entouraient. Dans des années, nous n'auront plus tout autant de verdure et d'air pur. La pollution est en phase évolutive et cela est négatif. Il fallait alors prendre part à ce genre d'activité tant qu'il était encore temps !

Vous allez rire, mais j'adore la cuisine aussi. Mais j'aime toucher à tout ce qui est gastronomique, j'adore regarder les émissions culinaires ! Et aussi j'apprécie les jeux vidéos, la musique, la lecture... Enfin, en vérité je pense avoir loupé des études artistique haha !


Une nouvelle invitation du professeur de sport, décidément. L'homme avait envie d'en découvrir plus sur elle et la jeune femme était touchée en plein coeur, elle ne savait pas comment le prendre. La jeune femme avait toujours des rougeurs sur ses joues et regardait Jin avec un air un peu gênée. Elle ne savait pas quoi répondre, cela ne ressemblait pas à un rencard mais juste à une invitation à passer entre amis, juste un moment convivial et Beck ne voulait pas aller plus loin, se faire de mauvaises idées à son sujet.

Jin était un homme agréable, elle pouvait se laisser vite emporter par l'invitation. La jeune femme était indécise, qu'est-ce que dirait les autres à KHS en savant que Beck avait une nouvelle invitation auprès du prof de sport et là pour faire de la cuisine ? Cela pourrait faire vite jaser. Déjà qu'ils sont ensemble tous les deux dans la montagne du Mont Rokko, rien que d'y penser la psychologue était de plus en plus embarrassée, même s'il n'y avait pas de quoi. C'était juste une entrevue entre amis, rien de plus !

Ce... Ce serait avec plaisir ! Mais, je peux vous poser une question ? Pourquoi désirez vous qu'on passe davantage de temps ensemble ? C'est que vous m'appréciez parmi le personnel de Kobe ? Cela est ultra touchant de votre part, partager des moments... Il y aura d'autres personnes avec nous ?


Elle dira cela innocemment, cela pouvait être très bien une invitation groupée et non un truc en tête à tête. Beck ne savait pas trop ce que Jin avait derrière la tête, mais était comblée de ce moment avec ce dernier et une certaine complicité était en train de se créer. La jeune femme continuait à marcher toujours dans les fourrées.



---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Mar 23 Jan 2024 - 1:57
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Jin écouta attentivement les mots de Beck, un sourire bienveillant éclairant son visage. Il ressentait une connexion agréable avec la psychologue, une complicité naissante qui rendait cette randonnée particulièrement plaisante.

-Vous êtes bien modeste, Oribe-san. Chacun est unique et interessant à sa manière... Et oui effectivement, avec Harumi on passait beaucoup de temps à bouger... On était ensemble depuis l'enfance... Donc, beaucoup d'endroits que je connais , je les ai parcouru avec elle...


Il fit une pause, décidant d'aborder la question de la présence d'autres personnes après un léger soupir. Etait-il étrange de vouloir passer du temps avec une connaissance ? Etait-ce si anormal de vouloir approfondir une amitié ? Certains diraient que oui... Ashina dirait que nous.

-Quant à votre question, pour l'instant, il n'y a pas d'autres personnes prévues. Mais qui sait, peut-être que d'autres collègues pourraient se joindre à nous si cela vous rend plus à l'aise...


Son ton était léger, exprimant une sincérité désintéressée. Il voulait simplement créer une opportunité pour des échanges authentiques en dehors du cadre professionnel, un moment de détente dans un cadre naturel.

Ils continuaient à marcher, laissant la nature les entourer de sa beauté verdoyante. Jin était ravi de partager ses passions et de découvrir celles de Beck.

-Et puis, les études artistiques ne sont jamais en retard.. Mais si vous êtes à KHS, c'est que vous devez être douée en tant que psychologue... On devrait se faire une partie de jeux-vidéos un de ces jours tiens...


Jin afficha un sourire sincère, exprimant une réelle curiosité et une ouverture à découvrir les différentes facettes de la vie de Beck.

Le professeur de sport s'arrêta un instant pour contempler le paysage, puis il regarda Beck avec son regard fatigué habituel.

Les mots de Beck avaient lancé une onde de perplexité dans l'esprit de Jin. Lui qui cherchait simplement à établir une connexion amicale avec la psychologue se retrouvait pris au dépourvu par la question directe de cette dernière.

Il n'était pas habitué à se justifier sur ses intentions, et la mention de partager des moments ensemble évoquait inconsciemment une intimité qu'il n'avait pas anticipée.

Un instant de silence passa, Ashina avait marqué une pause dans sa marche pour réfléchir à la manière de répondre. Il lache brièvement le regard de Beck, pensant l'innocence de sa question et la curiosité naturelle qui l'animait.

Cependant, les doutes l'assaillirent. Le fantôme d'Harumi flottait dans son esprit, créant un dilemme émotionnel... Il avait l'impression de la tromper.

-Je... Vous êtes une personne agréable à côtoyer, et ma vie sociale est des plus ravagée depuis... fin vous savez... Et durant le séisme, j'ai voulu apprendre à vous connaître... Vous êtes une femme intriguante et votre présence est aussi rassurante... Je veux en apprendre plus sur vous, vos passions et ainsi forger une amitié dans cette ville qui me rappelle que du négatif pour l'instant.


Il attendait désormais la réponse de la jeune femme, il craignait de l'avoir effrayée... Depuis deux ans, il avait perdu toute ses compétences sociales.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Mar 23 Jan 2024 - 11:08
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
La jeune femme écoutait les mots de Jin attentivement et cela lui allait droit dans le coeur. Elle n'avait pas l'habitude d'entendre et avoir un témoignage d'autant de gentillesse de la part de quelqu'un. Même si une relation amicale et l'affinité était en train de se créer c'était plaisant, Beck ne devait pas s'en cacher et profiter de tout simplement l'instant présent sans se prendre la tête. Mais la jeune femme était du genre à se poser beaucoup de questions à l'intention de Jin, mais elle ne voulait pas l'accabler et que cela se transforme en interrogatoire.

Beck s'agaçait elle-même à devoir douter de tout et de devoir se laisser simplement porter par le vent comme n'importe quelle personne censée. Pourquoi se prendre autant la tête alors que la vie est dotée de tellement de bonheur simples.

Je comprend, cela fait rêver à vous entendre... Devoir grandir avec une amie d'enfance et au final se marier avec elle, cela fait rêver ! Cela pourrait en faire fantasmer certains, j'aurais aimée pouvoir me marier avec un ami d'enfance mais bon, je n'ai pas eu cette chance ! Un jour, peut être je serais vêtue de blanc.


La psychologue ne voulait pas gêner l'homme, bien au contraire. Elle faisait part d'une grande sincérité en parlant de mariage avec l'homme avec qui elle partagerait sa vie. Elle allait avoir trente ans dans deux ans et il est vrai que de fonder une famille, porter le nom de son bien aimé, cela pouvait la faire rêver. Mais la jeune femme s'était arrêtée de penser à ce genre d'évènement et s'était consacrée à sa vie professionnelle. Délaissant sa vie personnelle de côté, cela n'avait aucune importance jusqu'à il y a quelques temps.

Je ne suis pas spécialement à l'aise en présence d'un groupe de personne, je préfère être en petit comité. Je ne veux pas vous accaparer Ashina kun, je veux simplement passer du temps avec vous et vous m'avez l'air d'une personne agréable. Un très bon ami en devenir qui sait ! Se faire une partie de jeux vidéo un jour pourquoi pas tout dépend quelle est votre genre de jeu.


La jeune femme continuait à marcher derrière l'homme et observant le paysage qui était une bouffée d'air frais. Cette petite brise qui soufflait dans sa nuque et qui faisait voler légèrement sa longue chevelure d'ébène. Elle se sentait à l'aise auprès de Jin et c'était quelque chose d'agréable. Elle ne voulait pas trop parier sur une amitié durable, car beaucoup de gens l'on abandonnés par le passé et cela récemment, elle veut éviter de se faire mal davantage.

Elle s'arrêtait, restant calme et silencieuse. Profitant simplement du silence et l'ambiance qui était en train d'envahir l'endroit, remplie certainement de pleins de souvenirs dans le coeur de Jin. Et la psychologue respectait cela, la mémoire de son être perdu.

Alors, je suis ravie d'être cette personne qui vous permet d'oublier toutes ses choses négatives. En espérant que vous puissiez trouver la paix avec vous même, votre femme ne vous en voudra certainement pas. Vous devez trouver cette paix intérieur et elle sait très bien que vous ne l'oublierais jamais ! Vous avez l'air de l'avoir aimé jusqu'à la fin et un amour reste éternel, surtout un amour comme celui-ci. Restez tel que vous êtes, Jin.


Beck voulait être franche avec son interlocuteur, elle ne voulait en aucun cas lui faire de la peine. Elle savait que c'était quelqu'un de pur et doté de sentiments profonds. Pour la psychologue c'était un privilège que l'homme puisse se confier à elle, et quelqu'un en deuil à besoin de parler de ce genre de chose afin d'apaiser sa peine. Perdre ses parents est horrible, mais perdre l'amour de sa vie est encore plus difficile car il est difficile de pouvoir se construire après cela. La jeune femme était triste mais à la fois elle voyait bien que Jin voulait se relever de tout cela et se battre pour aller mieux. Ce n'est pas ce que sa femme aurait voulue en tout cas, personne ne le veut.

La peine, on ne peut pas savoir quand elle partira et il chacun est différent. Certains arrivent à se relever quelques années plus tard et d'autres y arrivent pas. C'est quelque chose de désastreux pour le coeur humain de perdre quelqu'un et surtout avec qui l'on pensait passer le restant de ses jours. Et elle imaginait bien que Jin voulait fonder une famille avec cette dernière, enfin toutes les personnes le font en général en signe de la force de leur amour. Après ce n'était pas obligé, mais la plupart le font après le mariage qui est un symbole d'une union.



---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Jeu 25 Jan 2024 - 18:33
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018

Jin écoutait attentivement les paroles sincères de Beck, son regard empreint de gratitude et de compréhension.
Il ressentait la bienveillance de la jeune femme, et cela réchauffait son cœur meurtri. Les souvenirs d'Harumi restaient toujours présents, une pensée fugace le ramena à un souvenir douloureux, un moment partagé avec elle à l'hôpital.

Dans le calme feutré de la chambre, la lumière pâle accentuait la pâleur du visage d'Harumi, éclairant la tristesse dans ses yeux. Jin était assis à ses côtés, tenant délicatement sa main.

-"Jin..."

Murmurait-elle avec une voix faible mais empreinte de chaleur.

-"je regrette de ne pas m'être mariée avec toi. J'aurais tellement aimé porter une robe blanche, marcher dans l'allée, et échanger nos vœux devant nos amis et notre famille."

Le souvenir faisait remonter une boule d'émotions dans la gorge du professeur de sport. Il se rappelait du sentiment de désespoir qui l'avait envahi à ce moment-là, impuissant face à la maladie qui éteignait la femme qu'il aimait. Harumi avait souri, mais ses yeux humides trahissaient la peine et la résignation.

-"Je voulais construire un futur avec toi, Jin. Fonder une famille, vivre les moments heureux et les difficiles. Mais je n'aurai pas cette chance."

La main de la jeune femme glissait doucement sur la bague de fiançailles qu'elle portait. Elle la regardait avec un mélange de tendresse et de tristesse. Jin était déchiré entre la réalité de la perte imminente et le rêve brisé d'une vie commune.

-"Promets-moi, Jin, d'aimer à nouveau. Ne te laisse pas emprisonner par la douleur. La vie continue, même sans moi. J'aurais aimé être ta femme, mais... tu mérites d'être heureux, même sans moi."

Harumi avait effleuré le visage de son amoureux, caressant sa joue avec une douceur infinie. Leurs yeux s'étaient rencontrés, et dans ce moment, Jin avait juré de continuer à vivre, de porter la mémoire d'Harumi avec amour... Mais il n'avait pas pu lui promettre d'aimer à nouveau... Il n'y a que elle... Que elle qui compte dans son coeur

Revenu à la réalité, Jin secoua légèrement la tête comme pour chasser les pensées douloureuses. Il préférait se concentrer sur le présent, sur l'amitié naissante avec Beck

-Merci, Beck. Vos mots sont apaisants, et je suis reconnaissant d'avoir quelqu'un avec qui partager ces moments... Je suis resté trop longtemps isolé...


Un léger sourire se dessinait sur le visage de Jin, une lueur d'appréciation dans ses yeux. La proposition de jouer à des jeux vidéo semblait l'amuser, et il répondait avec enthousiasme :

-Les jeux vidéo, c'est une excellente idée ! J'aime bien les jeux de stratégie et d'aventure... Mais pas ceux de sports...On pourra en choisir un ensemble quand on aura l'occasion.


Ils continuaient leur marche dans la nature, les échanges entre eux devenant de plus en plus naturels. Ashina appréciait la compagnie de Beck, qui semblait comprendre son tempérament et ses silences...

Les paroles de la psychologue sur la paix intérieure touchaient une corde sensible chez Jin, qui cherchait en effet à trouver cette sérénité.

-Vous avez raison, Beck. Trouver la paix intérieure est un chemin difficile... Voir impossible. Vos paroles sont réconfortantes, et j'apprécie sincèrement notre amitié naissante. Merci d'être là, vraiment...


Ils reprenaient leur marche, partageant ce moment de quiétude. Jin était reconnaissant de pouvoir parler ouvertement avec Beck, de se sentir compris sans jugement. La nature autour d'eux semblait aussi apaiser son esprit tourmenté.

-Si un jour vous avez besoin de parler, je serai là également, Oribe-chan...


Il souriait, espérant que cette amitié naissante serait un baume pour leurs cœurs respectifs.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Jeu 25 Jan 2024 - 21:58
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
Suite à ces mots, une nouvelle ouverture venait de se créer grâce aux phrases sincères que la jeune femme avait prononcée en compagnie de Jin qui avait vraiment besoin de se confier. Beck était heureuse que ce dernier le fasse, car trop longtemps seul, il n'avait plus l'habitude d'exprimer sa peine. Ce n'est pas devant les élèves que le professeur de sport allait se dévoiler. Il faut qu'il sache faire la différence entre le personnel et le professionnel. Et il avait l'air de savoir gérer la situation, enfin ce que les apparences montraient.

Elle faisait une légère pause pour ensuite boire quelques gorgées d'eau suite à son ascension toujours en direction de l'endroit que Jin avait cité quelques minutes avant. Beck profitait de l'air pur de la montagne, tout ce qui changeait de l'autre Urbain. Il fallait s'aérer un peu plus le cerveau et se donner plus de temps pour soit. Désormais, Beck allait faire son maximum pour cela. C'était ses nouveaux objectifs de l'année !

Je voulais vous poser une question, car celle-ci me taraude... Comment faîtes vous depuis le décès de votre femme ? Avez vous suivi une thérapie ? Quelque chose du genre ?


En aucun cas, la jeune femme suggérait que ce dernier devait la consulter. Un psychologue extérieur à l'établissement serait plus approprié. Il est vrai qu'en tant que personne endeuillé et dans l'état que mettait les flashs back de Jin, il était évident qu'il en avait besoin. Mais est-ce qu'il était trop fière pour demander de l'aide ? Peut-être pas étant donné que cela fait à peine une heure qu'ils sont en route pour le mont Rokko et l'homme n'hésitait pas à se confier à la japonaise.

Elle continuera sa marche, tout en regardant le paysage. Ils arrivaient bientôt à leur prochaine destination et la jeune femme était impatiente de la découvrir.

Beck n'était pas habituée à tout ce qui était relation social et même tout simplement de parler avec des enfants sans paraître maladroite. Même si dans son métier, ces critères sont demandés mais elle est professionnelle dans ces cas là et quand elle revêti l'habit du personnel, c'est tout à fait différent. Comme on pourrait dire, c'est comme le jour et la nuit !

J'aime aussi les jeux de stratégie où il faut pouvoir être logique par exemple et c'est vrai que de temps en temps, j'aime jouer en ligne. Étant donné qu'on habite pas dans la même zone, on peut même s'échanger nos identifiants si ça vous intéresse...

Beck se trifouillait les doigts comme une personne timide et légèrement rougissant avant d'ajouter.

Déformation professionnelle... Je ne fais que mon devoir, vous écouter est la moindre des choses et vous êtes une personne tout à fait attachante. Vous parler est très intéressant !


Il y avait des personnes, on pouvait leur parler mais les sujets de discussion étaient peu commun et justement Beck préférait ce genre de discussion. Parler de la pluie et du beau temps, c'est bien mignon mais à un moment donné c'était limite. Jin était une personne qui commençait à devenir importante pour cette dernière.

Il est si près d'elle et pourtant elle ne savait pas comment l'aimer. Elle ne parlerait pas d'amour en tout cas, c'était trop rapide mais la psychologue appréciait beaucoup ce petit moment privilégié avec le professeur de sport. La jeune femme avait l'impression de nager en plein océan.


---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Lun 29 Jan 2024 - 20:05
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Un léger soupir s'échappa des lèvres de Jin à la question de Beck, comme une mélodie triste qui se mêlait à l'air frais de la montagne. Ses yeux se perdirent un instant dans le paysage, comme s'il cherchait des réponses dans les contours des collines.

-Depuis le décès de Harumi, la vie s'est transformée en une routine que je suis incapable de briser. C'est comme si chaque journée était une répétition sans fin, un cycle que je ne peux pas interrompre. Parfois, je me demande si c'est une façon de me protéger de la réalité ou simplement ma façon de lui obéir, comme elle me l'a demandé.


Les souvenirs douloureux affleuraient à la surface de la mémoire d'Ashina. Il se remémorait les discussions longues et pénibles avec les parents de son être aimé, la tristesse partagée, l'enterrement et le vide qui avait suivi. Pourtant, malgré la solitude qui l'envahissait, il refusait de se laisser aider.

-Quand on perd quelqu'un qu'on aime, le monde semble s'effondrer autour de soi. J'ai eu des discussions avec les parents d'Harumi, mais cela n'a pas changé grand-chose. Je n'ai pas vu de psychologue, Oribe-chan. Peut-être que j'aurais dû, mais je n'ai pas eu la force d'affronter cette réalité de front.


Il marqua une pause, ses yeux plongés dans l'horizon lointain.

-La solitude est parfois confortable, même si elle pèse lourd. Les jours passent, et je m'accroche à la routine comme à une bouée de sauvetage. Mais au fond, je sais que je ne fais que fuir. Peut-être qu'un jour j'aurai le courage de faire face à cette perte, mais pour l'instant, je continue à vivre par habitude, comme une ombre de moi-même.


Son regard absent se porta sur son interlocutrice, cherchant peut-être une compréhension, un écho à sa peine.

Les pas du professeur de sport résonnaient légèrement dans l'air frais et pur du Mont Rokko alors qu'ils approchaient des Jardins botaniques alpins. Le sentier les guidait à travers une étendue de verdure, les arbres majestueux les entourant de chaque côté du chemin.
Les rayons du soleil filtraient à travers les feuilles, créant un jeu de lumière éclatant dansant sur le sol du sentier.

Arrivés aux portes des jardins, l'atmosphère changea. Les fleurs colorées, les plantes exotiques et les parfums enivrants captivèrent les sens du japonais.
Le Chalet d'altitude dénommé  "Café Edelweiss" se dressait non loin, offrant une vue pittoresque sur le jardin.
Jin s'arrêta un instant pour contempler l'ensemble, et un sourire sincère éclaira son visage.

-Bienvenue aux Jardins botaniques alpins, Oribe-chan. C'est un endroit vraiment spécial pour moi. J'espère que vous l'apprécierez autant que moi. C'est un lieu qui m'évoque beaucoup de souvenirs. J'ai passé de nombreux moments ici avec ma copine. Elle aimait la nature, les fleurs, et ce jardin était l'un de ses endroits préférés. Marchons à travers les allées, je vous montrerai quelques-unes de nos plantes favorites... Vous aurez mes idetifiant de jeu après.


Un sourire furtif naquit sur le visage d'Ashina, ses yeux reflétant une nostalgie douce et appréciative.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Lun 29 Jan 2024 - 20:59
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
Cette atmosphère était emprunt d'une grande nostalgie, de souvenirs qui étaient ancrés dans cet endroit. La jeune femme ressentait toute cette lourdeur et le poids du coeur que Jin portait avec lui depuis la mort de sa compagne. C'était des amis d'enfance, comment pouvait t'on vivre sans sa moitié ? Beck se mettait quelques secondes à la place de son interlocuteur. De cette tristesse profonde pour Harumi. Cette femme était très chanceuse d'être avec l'homme qu'est devenu Jin. Un homme emprunt d'une très grande générosité et de gentillesse.

Du jour au lendemain, se retrouver seul et errer dans les profondeurs des abysses. Ne sachant pas si c'était possible de remonter à la surface. Vivre ou survivre ? Telle est la question. C'était compliqué de se projeter dans un avenir proche avec une telle situation. Beck n'aurait pas aimé y être confronté. Elle ne s'imaginait pas vivre un tel malheur dans toute sa vie et surtout de perdre une personne aussi chère à son cœur.

Le pas lourd, la psychologue avançait tout en écoutant l'homme attentivement. Il n'avait pas vu de psychologue depuis la mort d'harumi mais elle ressentait un certain besoin de ce dernier de se confier à elle. Pour la japonaise c'était un privilège d'avoir tout ces mots de la part du prof du sport.

En quelque sorte, c'est comme ci vous aviez une consultation mais en pleine nature ?


Beck marchait toujours le coeur lourd, tout en regardant l'environnement bien fleuri en arrivant au jardin botanique du mont Rokko. Un joli endroit qui semblait reposant et remplis de souvenirs encore en compagnie de sa défunte femme. La jeune femme espérait que venir dans cet endroit ne lui faisait pas trop mal et que cela ne remuait pas le couteau dans la plaie.

Toutes ses fleurs ornaient les alentours étaient remplies de couleurs chatoyantes et aussi diverses plantés intéressantes. La jeune femme ne s'était jamais rendue dans un jardin aussi fleuri et ne s'était jamais posé la question sur les végétaux qu'elle pouvait aimer. Elle avait quelques plantes vertes dans son appartement qui prenaient le soleil près de sa fenêtre dans la cuisine et qu'elle bichonnait. Des oiseaux de paradis, une plante qui produisait une fleur de couleur Orange et violette légèrement. Un dégradé que la japonaise aimait voir fleurir tous les ans.

J'espère que cela ne vous dérange pas de venir dans un tel endroit avec moi. Même si cela est important pour vous.... C'est peut-être entrer dans votre intimité et je ne veux pas ...


La psychologue vint à rougir légèrement et partant à toute vitesse dans une autre direction. Elle se dirigeaot vers un endroit rempli de myosotis. De jolis fleurs bleues et d'ombre, elle appréciait les nuances de couleurs que dégageait cette plante. Elle reprit son souffle, sa réaction n'était pas du tout mesuré et Jin pouvait se demander ce qui lui traversait l'esprit.

«Je ne dois pas perdre mon sang froid, il veut simplement passer du bon temps en souvenir d'harumi. Il ne faut pas être vexée Beck ... Soit pas stupide...Pourquoi t'as t'il amené sauf se faire du mal ?»


---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Mer 7 Fév 2024 - 13:38
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Les Jardins botaniques alpins du mont Rokko s'étalaient devant Jin, un tableau vivant de couleurs et de formes diverses.

Les fleurs aux teintes éclatantes semblaient danser sous la caresse du vent estival, créant une scène d'une beauté naturelle. Pourtant, malgré toute la splendeur qui l'entourait, le cœur de Jin restait empreint d'une mélancolie persistante.

Harumi, qui persistait dans chaque coin de son esprit, manquait cruellement à cette scène pittoresque pour que l'homme apprécie ce spectacle.
Chaque pétale, chaque feuille, tout lui rappelait les moments partagés avec elle, des souvenirs désormais figés et perdus dans le temps.
Comme une vieille photographie en noir et blanc, les couleurs vives du jardin semblaient délavées, ternes, dépourvues de l'éclat qui accompagnait la présence de Harumi.

Il se souvint d'un moment particulier dans ces jardins, une journée ensoleillée après les cours où ils avaient partagé un repas... des rires et une sieste en pleine nature, la demoiselle endormie sur son torse tandis qu'Ashina lui caressait les cheveux en sentant son doux parfum...
Les fleurs étaient les témoins silencieux de leur complicité, et chaque coin de ce lieu portait l'empreinte de ce souvenir précieux.

Les images défilaient dans l'esprit de Jin, comme des fragments d'un rêve qu'il ne voulait jamais oublier.

Cependant, la voix de Beck résonna dans l'air, brisant doucement la bulle de nostalgie qui enveloppait Ashina.

-En quelque sorte, c'est comme si vous aviez une consultation mais en pleine nature ?

Un rire bref échappa à Jin, un rire teinté d'amertume. Il leva les yeux au ciel, comme cherchant des réponses dans les nuages cotonneux qui parsemaient le ciel bleu.

-Bah, essayez de ne pas penser à votre boulot, Oribe-san. C'est le week-end, et je pense que vos amis ont dû trop profiter de vos consultations gratuites ahaha.


Répondit-il, essayant d'injecter une note légère dans ses paroles.

Pourtant, malgré son intention de rester dans le moment présent, la réalité persistante de l'absence d'Harumi pesait sur lui comme une lourde charge émotionnelle qui écrasait ses épaules.

Il se mit à se déplacer doucement à travers les jardins, cherchant à capter l'essence de la nature avec l'objectif de son portable qu'il venait de sortir.

Un parterre de myosotis, fleurs délicates au bleu vibrant, captura son attention, et il ne put s'empêcher de l'immortaliser numériquement.
Un clic, un moment figé dans le temps, mais qui ne pouvait rivaliser avec les souvenirs en chair et en os qui hantaient son esprit.

Après quelques secondes, il envoya la photo à Hoshi, sa colocataire en lui demandant quels rituels inutiles elle pourrait faire avec ça.

Pendant ce temps, Beck partit dans une autre direction, visiblement préoccupée par la possibilité d'envahir l'intimité de Jin.
Ses paroles teintées de préoccupation firent naître un sourire doux sur le visage du professeur de sport. Il se hâta de la rattraper, cherchant à dissiper tout malentendu.

-C'est un endroit public, Oribe-San. Vous n'empiétez en rien sur des souvenirs. Arrêtez de culpabiliser, vous ne faites rien de mal.


Déclara-t-il d'une voix apaisante, un sourire gentil ornant ses lèvres.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Mer 7 Fév 2024 - 18:41
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
La culpabilité envahissait l'esprit de la jeune femme, c'était plus fort qu'elle quand elle pensait qu'elle connaissait un peu plus la vie de l'homme et qu'elle ne se confiait pas plus à lui, même si on pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. L'environnement prêtait à la confession, on pouvait voir quelques insectes se promener et d'autres butiner quelque peu dans les pistils des fleurs présentes qui avaient éclos durant le printemps. La psychologue se sentait bien auprès de Jin et ne comprenait pas pourquoi elle avait le coeur qui battait à cette vitesse quand elle se trouvait en sa présence.

Cette personne le touchait beaucoup, c'était certains. La japonaise ignorait si c'était de l'amour ou de l'amitié, car elle n'avait jamais connue cela et donc dans son esprit c'était assez confus. La jeune femme soupirait d'aise, profitant de la brise qui continuait à souffler dans sa nuque. Etre en haut du mont Rokko dans les jardins botaniques, c'était quelque chose de relaxant malgré tout et Beck le reconnaissait que c'était un moment important et qu'il fallait en profiter.

Vous avez raison concernant de se détendre et d'arrêter de penser au travail. Mais c'est comme ça que je fonctionne et j'ai l'impression que les gens ont facilement l'esprit de se confier en ma présence.


La vie avait été dure avec Beck, alors pourquoi elle ne serait pas plus douce aujourd'hui ? Beck l'ignorait encore. Elle marchait lentement dans les allées fleuries et se rabaissant vers les fleurs en souriant davantage en sentant le parfum des végétaux qui allaient jusqu'à ses narines. Jin avait tous ses souvenirs qui venaient remplir son esprit et cela pouvait avoir cette tendance de gêner la jeune femme, elle avait peur d'entacher la mémoire de Harumi. Cet endroit était un endroit si intime pour ces derniers et la psychologue ne voulait pas pourrir ses souvenirs en sa présence.

La positivité de Beck n'était pas présente malgré que Jin tentait de la rassurer en vains.

Pourquoi continuer à se cacher derrière un mensonge pour pouvoir rester dans sa zone de confort ? On l'ignorait pourquoi Beck faisait cela. Peut être pour se protéger. Elle n'avait jamais eu cette opportunité de se lâcher pour être la femme qu'elle doit être aujourd'hui. A bientôt la trentaine, elle devait se lâcher mais quelque chose la bloquait et que dans son esprit c'était de se conformer à son travail et vivre pour son boulot, rien de plus.

Je ne veux pas entacher ses souvenirs, bon je vais arrêter de me plaindre car ça va clairement vous soûler. Je m'énerve toute seule, désolée !


Elle se redressa et se tourna vers le prof de sport avec un petit sourire moins vif d'il y a quelques secondes. Beck passait sa main derrière sa propre tête et fuyant le regard de ce dernier. Elle ira prendre une bouteille d'eau dans son sac à dos pour se désaltérer suite à cette petite marche. Il était important pour oxygéner ses articulations et Beck devait profiter de ce moment. Alors, elle décida de changer de visage davantage pour être naturelle. Elle vit un arbre et vint à grimper en haut de celui ci, des branches accessible pour pouvoir une autre vue et un autre point d'observation important. Beck riait aux éclats et regardait l'homme en s'asseyant sur la branche un peu plus haute pour observer l'horizon.

Elle devait reconnaître qu'il fallait arrêter de s'enfermer dans la négativité et profiter de ce moment qu'elle avait auprès de Jin. Peut être d'autres personnes auraient aimé être à sa place ? La jeune femme pense que ce n'était pas une place qui était tant convoité, alors elle profitait quand même.



---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Mar 13 Fév 2024 - 2:00
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Beck se redressa et tourna son attention vers le professeur de sport, offrant un sourire moins vif qu'auparavant. Elle passa la main derrière sa tête, décidant de changer de visage pour être plus naturelle.

Jin, de son côté, observait Beck se tourner vers lui et lui offrir un sourire plus discret. Il eut un léger sourire en retour, mais ses yeux semblaient toujours porter le poids de la fatigue.

Beck se dirigea vers son sac à dos pour prendre une bouteille d'eau, puis, elle décida ensuite de grimper sur un arbre, à la recherche d'une nouvelle perspective et d'un point d'observation différent... Du moins, c'est ce que pensais le professeur.

Ashina la regarda grimper avec des yeux étonnés. Il ne s'attendait pas à la voir se comporter ainsi, elle qui était si timide et quelque peu rigide... Mais il y avait quelque chose de rafraîchissant dans la spontanéité d'Oribe... Un retour à l'enfance qui le fit sourire de plus belle.

Les bras croisés, il lança d'un ton taquin à son amie perchée dans l'arbre :

-Vous savez que si un gars du personnel vous voit, on sera mis dehors ?


Un rire échappa à Jin alors qu'il s'avançait vers le tronc de l'arbre, s'appuyant dessus. Après un bref moment de réflexion, il lança à Beck d'une voix légèrement enjouée :

-Au fait, vous n'entachez rien du tout, ça me fait plaisir de vous voir en fait... Et je vous ai préparé un bento pour manger, comme ça vous goûterez ma cuisine...


Son sourire s'élargit légèrement, essayant de créer une atmosphère plus légère. Retirant les lanières de son sac à dos, il l'ouvrit délicatement et plogea sa main à l'intérieur avec délicatesse.

Avec précaution, Jin sortit deux boîtes à bento qu'il tenait fièrement dans ses mains. Les couvercles des boîtes étaient décorés de motifs bleus pour la preière et rouge pour la seconde. Il leva les boîtes à hauteur des yeux, les présentant à Beck avec un sourire chaleureux.

Toujours souriant, l'homme referma son sac et le replça sur ses épaules avant de se déplacer légèrement de l'arbre pour reprendre la route.

Il dit alors à la demoiselle d'une voix taquine :

-Après, si vous voulez rester faire l'écureuil Oribe-chan, ça en fera plus pour moi...


Puis, il fit un signe de main en partant en riant légèrement... Il avait faim. Il avait hâte de faire gouter sa cuisine à sa nouvelle amie.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Mar 13 Fév 2024 - 8:26
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
Le revirement de situation était assez étrange surtout de la part de Beck. La jeune femme qui était si timide et rigide, venait à faire le singe à grimper aux arbres pour avoir une meilleure vue du mont rokko. Que c'était décontractant et reposant de pouvoir faire cette excursion dans la nature et voir le grand air au lieu d'être enfermé dans son appartement ou son bureau.

Il avez raison en tout cas concernant leur relation de proximité. La jeune femme était heureuse de pouvoir profiter de la relation qu'elle partageait avec l'homme qui semblait si attentionné avec elle alors qu'ils ne se connaissaient pas.

Qu'est-ce qu'on risque si ils nous voient ensemble ? Ohlala, je risque les foudres de vos prétendantes. J'ai vu comment certains du personnel vous reluquait dans le couloir....


La psychologue plaisantait légèrement en regardant Jin. C'est vrai que les conversations ont jasé à propos du nouveau venu dans le personnel. La jeune femme souriait et venait à descendre de sa branche quand elle entendait bento et écureuil. Deux mots qui ne sont en aucun rapport entre eux, mais la japonaise ne voulait pas laisser l'homme tout seul au sol. Manger était l'une de ses activités préférées.

Quand on parle de manger, c'est quelque chose qui peut m'attirer. C'est un honneur de pouvoir goûter et de voir vos talents culinaires. Une vraie femme au foyer !


Elle cherchait un endroit pour s'installer dans un coin et pouvoir faire la pause déjeuner tout en profitant de cette vue magnifique. La psychologue était heureuse et s'asseyant au pied de l'arbre. Elle regardait les passants passer de temps à autre à proximité, les prenant pour un couple et Beck qui leur lance un regard en mode ce n'est pas ce que vous croyez.



---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Dim 18 Fév 2024 - 11:53
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


À ces mots, Jin s'arrêta net.
Son visage, autrefois calme et concentré, se durcit soudainement. Les lignes de sa mâchoire se serrèrent et ses yeux perçants fixèrent Beck avec intensité.
Le changement dans son expression était palpable, comme un vent glacial se levant pour gâcher un moment estival.

Prétendantes ?


Répéta-t-il, comme si le mot lui-même était une insulte.

Vous avez dû mal interprété la situation. Je parlais du personnel du parc.


Sa voix, autrefois empreinte de retenue, était maintenant froide et distante... Mais il secoua sa tête, pensant qu'Oribe avait fais une maladresse plutôt qu'avoir voul dire des paroles malveillantes.

Le professeur vit la demoiselle descendre de la branche de l'arbre où elle avait élu domicile. Le mot "bento" avait piqué sa curiosité, déclenchant une association immédiate avec la perspective alléchante d'un repas.

La jeune femme affichait un sourire radieux en descendant de son perchoir, Ashina était certain de voir ses yeux pétillants d'excitation à l'idée de partager un moment convivial autour d'un repas.  

Là, elle s'installa confortablement, laissant Jin la rejoindre malgré son attitude froide précédente. Le professeur, avec une démarche nonchalante, s'assit à côté d'elle et lui tendit le bento qu'il avait préparé spécialement pour elle. Les baguettes étaient posées à côté, prêtes à être utilisées.

Des passant devaient certainement les prendre pour un couple au vu des quelques regards discrets parmi les promeneurs du parc. Cependant, l'homme n'en avait point conscience, depuis le départ d'Harumi, Jin ne faisait plus attention à grand chose.

Le regard d'autrui, son apparence,ses relations... Tout lui semblait terriblement distant... fade... sans réel intéret.

D'un monde coloré, il était passé à un univers de noir et de gris, sans saveur et sans attrait...

Jin ouvrit le bento d'une main nonchalante, révélant un agencement soigneux des plats qu'il avait cuisinné la veille durant la soirée.
Ses gestes étaient fluides, empreints d'une routine acquise par la pratique régulière de préparer des repas pour lui-même et sa colocataire.
La paupière à peine levée, il se mit à manger lentement, appréciant chaque bouchée avec une détermination tranquille.

Entre deux bouchées de riz, il brisa le silence d'une voix calme, détachée.

-Vous venez d'où, Oribe-san ? De Kobe même ou bien d'une autre province du Japon ?


Le professeur ouvrit une bouteille d'eau et prit une gorgée, laissant l'eau calmer momentanément le rythme de sa dégustation. Puis, l'homme reprit, sa voix portant une note d'excuse inhabituelle.

-Désolé, je n'ai plus l'habitude de discuter avec autrui depuis... Hormis Hoshi-chan, ma colocataire, vous êtes la seule que je trouve intéressante.


Le veuf soupira et reprit une bouchée de viande. Il n'aimait pas discuter, il ne savait jamais quoi dire... Jin, le maladroit social était en forme aujourd'hui.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Dim 18 Fév 2024 - 13:02
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
Qu'est-ce qui était le mieux dans cette situation ? Faire l'autruche et faire comme-ci de rien n'était ? Beck était vraiment maladroite, elle ne voulait pas blesser ou être malveillante avec le prof de sport qui lui pourtant était si attentionné avec elle malgré son attitude nonchalante. La jeune femme ne voulait pas perdre une amitié à cause de son comportement quelque peu maladroit et que n'importe qui pouvait le prendre mal.

La jeune femme regardait le bento tendu par Jin. Elle lâchait un petit «merci» avant de fixer sa boîte et ses baguettes. Après quelques instants, la psychologue reprit ses esprits et vint alors à prendre les baguettes pour venir saisir la nourriture qui se trouvait dans le contenant. La nourriture vint à frôler son palais et c'était un véritable délice. Cela pouvait se lire sur le visage de Beck qui était très expressive contrairement à son interlocuteur.

Mes excuses, je n'avais pas compris votre phrase. Je suis incorrigible. Après tout on s'en fiche de ce qu'ils peuvent bien penser ! C'est un rendez-vous entre deux amis n'est-ce pas ? En tout cas, votre met est délicieux, vous êtes un excellent cordon bleu...


La jeune femme joignait ses deux mains comme pour s'excuser et se faire pardonner, les joues légèrement rougissantes de gêne. Et puis détourna le visage, tout en déglutissant en continuant à manger son repas appétissant. Elle bu par la suite quelques gorgées d'eau tout en regardant ce paysage magnifique qui s'offrait à eux.

Les fleurs étaient magnifiques, c'était un cadre très agréable et sympathique. Beck comprenait pourquoi l'homme avait fait de cet endroit, un lieu d'apaisement et de recueil quand il pensait à sa bien aimée. « Elle en avait de la chance. Avoir un partenaire aussi attentionné et aimant.» La psychologue se surprvait à rêver un peu de relation amoureuse qu'un jour elle pourrait vivre avec homme, dans une relation parsemé de roses et de romantisme. Tout à idéaliser. Bien sûr dans un couple, il y avait des hauts et des bas mais après une dispute, les individus reviennent ensemble parce qu'ils s'aiment.

C'est ce qu'elle avait pu constater lors de ses consultations quand elle était dans le privé avant de rentrer au service de KHS. Soudain, une question vint interrompre ses pensées pour demander d'où est-ce qu'elle venait ou si elle était originaire de Kobe. La psychologue vint à s'arrêter de mâcher et répondre tout simplement.

Je ne viens pas de cet endroit. Je viens de la province de Nagoya, après j'ai été à Tokyo pour exercer mes études et rejoindre un cabinet de consultants psy dans le privé. Puis.... J'ai atterrie à KHS.... Et vous ? Parlez moi un peu de vous.


Beck n'était pas très douée pour les relations sociales mais elle essayait tant bien que mal à mener une conversation avec Jin qui semblait vouloir apprendre à la connaître. C'était quelque chose de très important dans une interaction entre deux humains car sinon le temps est bien long et il est difficile d'en apprendre sur l'autre.

Être à l'écoute de l'autre afin d'en apprendre davantage, tout en étant dans la nature et dans un parfait panorama était fort agréable pour la demoiselle. Elle continuera à manger son bento avec appétit et prenait attention à savourer les saveurs qui s'en dégageaient. La jeune femme était investie dans cette relation amicale avec Jin.

Et quelle est votre relation avec Hoshi ?...




---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Jin Ashina
Personnel ; prof de sport
Jin Ashina
■ Age : 25
■ Messages : 32
■ Inscrit le : 14/11/2023

■ Mes clubs :
Le plus dur sera l'ascension. F14jXyB


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 2 - Maison
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Jin Ashina

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Dim 25 Fév 2024 - 21:07
Le plus dur sera la chute.
Premier week-end de juillet 2018


Jin hocha la tête aux dires de Beck, laissant échapper un léger soupir en pensant à sa tignasse noire qu'il releva da se main.
Il se disait qu'il devrait vraiment prendre le temps d'aller chez le coiffeur un de ces jours, mais cette pensée était une rengaine qu'il repoussait depuis des mois déjà... Trop fainéant pour réserver... Surtout un manque d'énergie.

En réponse aux dires de son interlocutrice sur son vécu à Tokyo, Ashina laissa transparaître une lueur de vie dans sa voix, rompant momentanément avec sa froideur habituelle.

-Moi aussi, j'ai étudié à Tokyo... Trop grande ville et j'ai trop de mauvais souvenirs là-bas...


Il soupira, dévoilant un côté plus vulnérable de sa personnalité, il montrait quelque chose de plus profond se cachait derrière cette façade stoïque. Une faille dans sa carapace qu'il a érigé en deux années de deuil douloureux dont il n'était toujours pas sorti.

-On était à Tokyo avec Harumi pour nos études... Puis, elle est tombée malade... Après mon diplôme et même pendant mes études, j'ai travaillé sans relâche pour me payer un appartement quelque peu vétuste proche de son hôpital... Je lui payais les frais d'hospitalisation, lui rendait visite chaque jour.. C'était un enfer cette ville.


La voix de Jin, d'ordinaire froide, avait perdu de sa rare vigueur pour se mincir en un murmure. Il baissa la tête, comme pour échapper au regard perçant de son interlocutrice. Une pointe de résignation teintait ses futures paroles  :

-Après qu'elle soit... partie, je me voyais mal vivre à Tokyo sans elle. Cette ville était trop grande, trop étouffante... Et loin d'elle. Alors, en 2017, je suis revenu à Kobe, ma ville natale. Puis j'ai trouvé un travail en tant qu'enseignant sportif à 'Kobe High School', mon ancien lycée.


L'homme perçut le poids des années de souffrance dans sa propre voix. Le professeur s'en voulait d'être encore vulnérable après deux ans, deux ans où il n'avait pas été de l'avant...

Deux ans de sur-place...

Deux ans de staganation...

Deux ans de ddeuil et de cauchemar.

Lorsque Beck évoqua Hoshi et demanda quelle était la relation entre eux, Jin sorti de sa torpeur et répondit rapidement, brisant brièvement sa réserve habituelle :

-Hoshi-chan ? C'est ma colocataire. C'est la jardinière de KHS. Elle est sympa mais croit à des trucs bizarres avec des pierres, etc... Mais c'est une fille vraiment cool... Pourquoi ?


Jin mâchait lentement un morceau de son bento, savourant les saveurs simples et familières. Entre deux bouchées, il lança à Beck un commentaire plutôt direct mais empreint de curiosité.

-N'empêche, je m'étonne qu'une belle femme comme vous n'ait point de petit-amis.


Son regard, d'ordinaire sérieux, s'était adouci l'espace d'un instant, montrant une pointe de sincérité derrière cette remarque montrant un intéret sincère à la vie de la demoiselle.

-En plus, vous êtes intelligente et compétente... Honnêtement, je suis certain que comme Williams-san, plusieurs soupirants ne demande que vous faveurs.


L'homme termina son repas avec la même méthodeicalité avec laquelle il l'avait commencé. Il referma la boîte à bento avec lenteur, affichant un semblant de sourire.

-Après, je suis pas psy', je suis prof de sport... On est pas connu pour réfléchir.


Il haussa légèrement les épaules, un léger rire discret s'échappa de ses lèvres, un son rare pour ceux qui le connaissaient principalement par sa réserve habituelle.


Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 424
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Lun 26 Fév 2024 - 13:20
Le plus dur sera l'ascension
30 Juin & 01 juillet 2018 || Ft. Jin
Tout en écoutant les dires de Jin, la jeune femme était quand même assez triste de savoir que ce dernier c'était consacré corps et âmes à Harumi, sa défunte copine. Comment rester insensible à ce genre de récit ? On ne pouvait pas rester de marbre c'était impossible. Beck avait cette fâcheuse tendance à se mettre à la place des autres et elle imaginait cette situation de galère qu'à dû vivre l'homme durant son aventure à Tokyo.

Pourtant, la psychologue elle a vécue de bons souvenirs. En tout cas, lors de ces études. Pas à se soucier de ce qui l'entourait, juste sa petite personne. En vrai, elle se sentait égoïste à penser de cette manière. Personne ne se souciaient d'elle, pas vraiment ses parents. Peut-être un peu sa mère, qui la envoyé se faire suivre durant la période douloureuse du harcèlement chez un thérapeute. Elle y allait régulièrement pour essayer de remonter la pente, même si encore aujourd'hui, elle se sentait comme un tout petit grain de sable dans ce monde.

Vous n'avez vraiment pas eu de chance, même si je pense que vous ne racontez pas cela pour me faire pitié. Vous n'avez pas ce genre de tempérament..


Une fois son bento terminé, la jeune femme posait ses baguettes et la boîte sur ses genoux. Regardant le vide et l'horizon en même temps, tout en se vidant la tête lentement. Elle fermera les yeux, laissant souffler le vent dans ses longs cheveux d'ébène et puis ouvrira de nouveaux ses mirettes pour regarder Jin avec tout autant d'attention. Ce moment était un privilège dans le coeur de la demoiselle, car elle pensait que ce dernier était un homme occupé et qu'il avait des choses à faire surtout en tant que professeur de sport. Bien que le fait, de partager un moment à ses côtés durant un weekend et avoir un bento préparé par ses soins était quelque chose d'inestimable dans le coeur de la japonaise.

Elle avait le coeur qui battait légèrement vite quand il vint à dire que ce n'était que sa colocataire qui habitait avec lui et que Beck devait avoir de tas de prétendants au vu de son intelligence ainsi que de sa beauté. Les joues de cette dernière, à ses mots, se mirent à rougir et elle détournera la tête pour cacher cela. La jeune femme se sentait honteuse et surtout n'avait pas tant de personnes qui lui couraient après malgré son physique qui prêtait à pas mal de regards dans la rue ou les couloirs de l'établissement de KHS.

Oh .. euh ... Je vous demandais juste cela car je pensais que c'était votre petite amie. Ça aurait pu, vous avez le droit de refaire votre vie ... Et puis, je n'ai pas vraiment de prétendants comme vous devez le penser....Je .. je suis très bien comme ça.


Non mais qu'est-ce qui lui fait penser que je suis si demandé que cela ? Le célibat me va très bien ! Se disait Beck. La jeune femme savait pertinemment que ceux qui venaient lui faire des avances, étaient des personnes pas forcément bien attentionné et qui ne cherchaient juste un coup d'un soir. Quand elle était adolescente, elle n'était pas si développée que ça, mais en grandissant la psychologue a ses atouts féminins qui sont ressortis. La japonaise n'était issue d'aucun métissage, mais il pouvait arriver que certaines japonaise aient des formes. Après, elle savait qu'elle ne rentrait pas dans les standards.

Une fois ses rougeurs disparus, la psychologue retournera alors son visage vers celui de Jin. Elle affichera un léger sourire en essayant de garder son calme face à sa phrase précédente. Beck n'était pas du tout habituée aux compliments et about une telle complicité avec quelqu'un sans même devoir trop parler d'elle, cela lui faisait tout bizarre. Depuis que ses amis d'enfance était partis dans une autre ville, la jeune femme se sentait bien seule malgré qu'elle ait une petite vie sociale depuis son arrivée à l'université, mais vu qu'elle était timide et un peu sauvage, Beck ne serait certainement pas celle qui prendrait les devants.

Pensez vous qu'harumi vous en voudrait si vous deviez refaire votre vie ? Après, je peux comprendre que vous ne vous autorisez pas cela .... Par respect en sa mémoire. C'est peut-être pas ce qu'elle souhaitait..... Bref, oubliez ce que je viens de dire.... Je m'égare....




---------------------------------

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Le plus dur sera l'ascension. Empty Re: Le plus dur sera l'ascension.

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum