-60%
Le deal à ne pas rater :
-60% : 2 briques de rangement empilables LEGO à 19,99€
19.99 € 49.99 €
Voir le deal


Naoya Guyot
Elève ; en 1ère année
Naoya Guyot
■ Age : 32
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 24/09/2023

■ Mes clubs :
[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Dh6Mem8


Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Naoya Guyot

[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Empty [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu

Sam 3 Fév 2024 - 14:16
Je suis ton meilleur ami

Kazane Mitsugu


Samedi 7 juillet 2018
Il est trois ou quatre heures du matin. J’ai un mal de chien à bien me réveiller. C’est peut-être même un miracle que j’ai réussi à répondre aux messages de Kazane. Mais heureusement ! Un peu plus et elle allait pouvoir me faire croire que rien ne s’était passé. Je suis assez inquiet pour que mon cerveau me permette de me lever de mon lit, portable en main pour sortir discrètement de ma chambre. Je suis en pyjama, les cheveux emmêlés et mes yeux peinent à s’ouvrir. Mais, là, j’en ai un peu rien à faire de tout ça. Ma meilleure amie a des idées noires et il est hors de question que je la laisse seule comme ça !

Il va falloir un jour que je fête le fait que je suis parvenu à me réveiller assez pour me lever tout seul et que, en plus de ça, je suis parvenu à ne réveiller personne. Enfin, pas que je sache en tout cas. Bref… Je marche lentement mais sûrement dans les couloirs jusqu’à retrouver la chambre de ma meilleure amie. Je l’ouvre doucement et je m’avance vers son lit. Elle est là. Je m’accroupis doucement devant elle et lui prends doucement le poignet avant de lui murmurer :

Viens, allons discuter dans le couloir.


Oops… Mauvaise langue. On recommence :

Viens, on va discuter dans le couloir.


En vérité, je ne lui laisse pas vraiment le choix. En douceur, je l’incite à me suivre en la tirant avec moi. Je ne veux pas lui faire mal et ça ne me plaît pas des masses si jamais je lui force la main. Mais, d’un autre côté, ça me fait chier qu’elle ne me voit que comme une personne qui doit être protégée et qu’elle refuse de me voir comme un ami qui peut la soutenir. Ça me fait chier qu’elle se soit défilée alors qu’elle m’a envoyé un message. Je crois que Alya est une de ses amies, mais, en attendant, c’est moi qui ait reçu l’appel à l’aide.

Je nous emmène un peu plus loin, dans un coin du couloir où il y a le moins de monde possible et, surtout, le plus loin possible des surveillants pour ne pas nous faire gronder pour ne pas être au chaud dans notre lit. Là, je ne lui laisse encore une fois pas le choix et je la prends dans mes bras. Je lui caresse doucement le dos en lui murmurant en me concentrant pour ne pas parler français cette fois :

Je ne suis pas là en tant que Kohai, Kazane. Je suis là comme ton ami. Et c’est pas comme si je pouvais faire quoi que ce soit pour mes problèmes donc, s’il te plaît, laisse-moi au moins t’écouter et te prêter mon épaule. Je veux pas te laisser seule alors que tu vas pas bien.


Encore moins si elle a envie d’aller sur le toit avec l’envie de sauter. Il est hors de question que je la laisse dans la détresse. S’il le faut, je ferais tout pour lui tirer les vers du nez. Elle l’a bien fait avec moi. Mais voilà, je ne la laisserais pas tomber. Elle est ma toute première amie, une personne formidable que je ne veux pas perdre. Je ne veux pas apprendre qu’elle a préféré passer à l’acte alors que je dormais dans mon lit, pas loin d’elle… Je me demande si son amie Alya sait les raisons de son mal être et, surtout, si elle ferait quelque chose pour l’aider.

---------------------------------

Mes dialogues

Je parle en japonais
Je parle en français
Je parle dans un anglais approximatif
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 528
■ Inscrit le : 11/06/2023

■ Mes clubs :
[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu IG1dUe5 [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu QSZRG60 [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Empty Re: [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu

Dim 11 Fév 2024 - 22:07



Je suis ton meilleur ami. Avec Naoya Guyot
Kazane, allongée dans son lit, fixait le plafond de sa chambre. La lueur blafarde du téléphone indiquait une heure avancée : "4h30". La nuit s'était écoulée entre des pleurs discrets et des pensées tourbillonnantes.

Les examens approchaient, la relation avec Shinji la tourmentait car elle n'avait jamais goûté à l'amour auparavant, et ses amitiés, en particulier celle avec Alya, semblaient si fortes et pourtant si fragiles....
Une grosse dose d'angoisse parcourait ses veines et empoisonner son coeur.

Épuisée, Mitsugu commençait à somnoler lorsque Naoya, en furtivité, pénétra dans la chambrée. Ses pas étaient silencieux, mais son regard attentif repéra la demoiselle qui perdue dans ses pensées. S'accroupissant doucement devant elle, il prit délicatement son poignet et lui murmura en français :

-«Viens, allons discuter dans le couloir.»

Le regard de Kazane trahit son incompréhension, ne maîtrisant pas la langue. Naoya répéta alors en japonais :

-« Viens, on va discuter dans le couloir.»

Avec douceur, Naoya l'incita à le suivre en la tirant légèrement. Ils s'éloignèrent dans un coin désert du couloir, loin des regards indiscrets des surveillants.
Le petit rouquin prit la grande japonaise dans ses bras, caressant doucement son dos.

La lycéenne se raidit directement lorsque Naoya la prit dans ses bras.
Cette proximité inhabituelle la perturba grandement, car elle n'était pas tout à fait à l'aise avec ce geste.
Ses épaules se contractèrent brièvement, mais elle ne résista pas.  Les bras de Naoya autour d'elle étaient empreints d'une chaleur réconfortante, une présence amicale dans cette nuit sombre.

Elle laissa échapper un soupir silencieux, essayant de se détendre progressivement.

Après quelque intant, la lycéenne et lui murmura :

-«Je ne suis pas là en tant que Kohai, Kazane. Je suis là comme ton ami. Et c’est pas comme si je pouvais faire quoi que ce soit pour mes problèmes donc, s’il te plaît, laisse-moi au moins t’écouter et te prêter mon épaule. Je veux pas te laisser seule alors que tu vas pas bien.»

Kazane, émue par cette présence amicale, se laissa aller à ce geste réconfortant. Elle leva la tête vers le plafond, les larmes aux yeux, et soupira avant de lui murmurer :

-« Naoya... Attendons le matin... Je ne veux pas perdre ma bourse... Demain matin à 7h... Je te dis tout d'accord... Je te le promets. »

Une larme glissa sur sa joue, démontrant les émotions qui la submergeaient. Elle ne voulait pas en parler maintenant, mais la promesse de Naoya d'être là pour elle la rassura, ne serait-ce qu'un peu.

Mitsugu se détacha doucement de l'étreinte de Naoya, le remerciant silencieusement d'un regard empreint de reconnaissance. Elle esquissa un sourire timide, signe de sa gratitude, avant de se diriger vers sa chambre.

Ses pas étaient légers mais chargés d'une certaine mélancolie, les événements de la nuit pesant sur ses épaules fragiles.

La lumière pâle du couloir révélait les traces de larmes sur son visage, mais Kazane faisait de son mieux pour les dissimuler. Elle ne voulait pas montrer sa vulnérabilité, même à un ami aussi attentionné que Naoya.
KoalaVolant

---------------------------------

[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu WQpdTa2
Naoya Guyot
Elève ; en 1ère année
Naoya Guyot
■ Age : 32
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 24/09/2023

■ Mes clubs :
[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Dh6Mem8


Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Naoya Guyot

[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Empty Re: [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu

Ven 23 Fév 2024 - 9:34
Je suis ton meilleur ami

Kazane Mitsugu


Samedi 7 juillet 2018
Ça ne m’étonne même pas qu’elle se soit raidi quand je l’ai prise dans mes bras. Après tout, la culture japonaise n’est pas très ouverte à ce genre de proximité à moins qu’on ne soit vraiment proches et que personne ne peut nous voir. Je dois avouer que lorsque j’ai initié ce geste, je n’y ai pas vraiment pensé. Je n’avais que sa souffrance en tête, son envie de se jeter du toit, donc du fait qu’elle a besoin de soutien. Au moins, je m’estime heureux qu’elle ne m’ait pas frappé ou résisté. Cela aurait été légitime si elle ne se sentait pas si proche que ça de moi, ou si elle avait l’impression que je brisais son intimité malgré mes bonnes intentions. Enfin, au fond, je n’ai qu’une idée en tête : la convaincre que je suis capable de l’aider et que je ne me laisserais pas arrêter par mes propres problèmes ou même mon âge. Cela n’entre pas en ligne de compte quand quelqu’un a besoin d’aide. Puis, n’est-elle pas la première à vouloir se mettre dans la merde pour me protéger. Il me semble normal que je fasse au moins autant d’efforts pour elle, surtout qu’elle le mérite amplement et… Non. Même sans ça, je ne peux pas la laisser souffrir. Tout simplement. Elle est mon amie et les amis se soutiennent.
Mes paroles vont dans ce sens et, même si j’ai encore la tête dans le cul, je ne compte pas la laisser d’une manière ou d’une autre. Il en est hors de question ! Elle n’est pas la seule à être têtue.

Je suis soulagé qu’elle se laisse aller au moins un peu dans mes bras. C’est important qu’elle sache qu’elle n’est pas seule, que je suis prêt à l’aider même au beau milieu de la nuit. C’est risible qu’elle me parle de sa bourse maintenant alors qu’elle est toujours prête à la mettre en péril quand il s’agit de moi. Sincèrement, je vais tout faire pour être présent devant sa porte à sept heures tapante. Rien à faire ! Je ne la laisserais pas se défiler aussi facilement. Elle a besoin de soutien et je veux en être un pour elle.
En attendant, je la laisse s’en aller. Je ne lui ferais pas l’affront de lui souhaiter une bonne nuit. Et, ne voulant pas encore mélanger les langues, surtout que je n’ai pas eu le temps de penser à mes mots, je hoche tout simplement la tête. Bon… A mon tour de retourner dans ma chambre, du coup. Je n’aime vraiment pas cette situation, bien que je n’ai pas vraiment le choix… Merde ! J’aurais dû lui faire promettre avec le petit doigt ! Je n’y ai pas pensé… Je soupire alors que je retourne dans mes couvertures. Quelle heure est-il ? Je vérifie sur mon portable et soupire à nouveau. Pas sûr que me rendormir soit une bonne idée. Afin de faire passer le temps et me réveiller doucement, je réfléchis à ce qui pourrait mettre Kazane dans un tel état en jouant discrètement. Je sens que dans quelques heures ça va être sport…

Dès qu’il est six heures quarante, je me lève pour me préparer à attendre la demoiselle devant sa chambre. Le tout sans réveiller le reste de la chambre. On est le week-end, presque personne ne se lève aussi tôt que ça. J’enfile donc un jean, un tee-shirt sobre et une paire de chaussettes avant de me planter contre le mur devant la porte que passera Kazane à un moment ou un autre. Je profite du petit moment d’attente pour me coiffer un minimum avec mes doigts. Je n’ai pas voulu prendre le risque de la louper, surtout qu’elle ne semble pas du genre à se confier facilement. Bon, pour ça, nous sommes deux. Pas qu’elle m’ait laissé le choix de son côté et c’était moins grave qu’avouer vouloir se foutre en l’air.
Dès que je la vois sortir, je me relève et m’avance vers elle. Je lui propose dans un sourire amical :

Salut. On va manger ?


Je ne pense pas que ce soit une bonne idée d’appuyer sur les blessures au saut du lit. Puis… J’imagine qu’elle espérait un peu que j’oublie ou que je ne sois pas là à sept heures, peut-être. En tout cas, je ne la laisserais pas se défiler, surtout après que j’ai été complètement honnête avec elle concernant mon passé.

---------------------------------

Mes dialogues

Je parle en japonais
Je parle en français
Je parle dans un anglais approximatif
Kazane Mitsugu
Elève ; en 3ème année
Kazane Mitsugu
■ Age : 25
■ Messages : 528
■ Inscrit le : 11/06/2023

■ Mes clubs :
[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu IG1dUe5 [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu QSZRG60 [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Vi4Mx2U


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Kazane Mitsugu

[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Empty Re: [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu

Lun 26 Fév 2024 - 14:42



Je suis ton meilleur ami. Avec Naoya Guyot
Dès que la tête de Kazane toucha l'oreiller, ses paupières se fermèrent, et elle plongea dans le monde noir et froid du sommeil.
Les heures s'écoulèrent rapidement, nul rêves ou cauchemar ne vinrent rythmer la nuit de la demoiselle.
Puis, le réveil de son téléphone se mit en marche, imitant de manière artificielle le chant des oiseaux, ce qui tira Mitsugu de son sommeil profond à 6h30 du matin.

Les yeux encore embrumés par le sommeil, l'adolescente luttait contre la tentation de rester allongée et revenir dans les bras de Morphée pour plusieurs heures.
Cependant, la discipline qui lui fut imposée depuis son enfance prit le dessus, et elle réussit à s'extirper de son lit. Les premiers pas étaient hésitants, mais elle finit par se redresser.

Son dortoir était plongé dans une semi-obscurité matinale, avec seulement la lueur douce provenant des rayons orangés de l'aube qui filtrait par la fenêtre.
La jeune femme, à pas de loup, s'avançait lentement dans le couloir silencieux, tâtonnant encore un peu dans les ténèbres. Les portes des chambres de ses camarades étaient fermées, signe qu'ils étaient encore plongés dans le sommeil.

Arrivée aux douches, Kazane alluma la lumière et se glissa dans une cabine. La japonaise laissa l'eau chaude couler sur son corps pâle.
La chaleur réconfortante la saisit dès qu'elle pénétra sous le jet. Le savon glissa doucement sur sa peau, formant une mousse légère sur son épiderme, chassant la transpiration qui s'y était installé durant la nuit. Les gouttelettes d'eau chaude perlaient sur son visage, chassant peu à peu la fatigue persistante de ses traits.

Après une douche revigorante, elle émergea de la vapeur, laissant derrière elle la quiétude de la salle de bain.
Debout devant le miroir de la salle de douche, elle entreprit de brosser ses longs cheveux noirs. Les brins soyeux glissaient sous la caresse de la brosse, démêlant chaque nœud avec une certaine douceur méthodqiue. Les gouttes d'eau résiduelles qui avaient persisté de sa douche matinale scintillaient dans les mèches noires comme des perles liquides.

Une fois la tâche accomplie, Mitsugu attrapa délicatement son serre-tête blanc qui reposait à proximité. Elle l'ajusta autour de sa tête, veillant à maintenir ses cheveux en place. Le serre-tête blanc contrastait avec la noirceur de ses cheveux, créant une touche simple mais élégante.

Devant le miroir, elle jeta un dernier coup d'œil à son reflet. Ses yeux amandés marron clair, bien que cerné, renvoyaient la détermination caractéristique qui l'habitait. Les contours de son visage étaient nets, encadrés par ses cheveux parfaitement disciplinés. Kazane afficha un léger sourire, signe de satisfaction face à l'image qu'elle reflétait.

De retour dans sa chambre, elle s'habilla avec soin, enfilant une jupe bleue, une chemise blanche impeccablement repassée, et des baskets assorties.
Elle s'attela ensuite à préparer son sac pour la journée d'études. Son ordinateur portable trouva sa place aux côtés de ses carnets de cours soigneusement organisés. Elle ajouta une trousse bien équipée et sa gourde d'eau, veillant à ce que rien ne soit laissé au hasard.

Prête à affronter la journée, Kazane jeta un dernier coup d'œil à sa chambre, s'assurant de ne rien oublier, lorsqu'elle vit que ses colocataires dormaient encore et que tout était dans son sa, elle quitta sa chambre à pas de loup.

La demoiselle referma la porte de sa chambre avec précaution, veillant à ne faire aucun bruit qui pourrait troubler la quiétude de ses colocataires. Lorsqu'elle se retourna, elle fut surprise de voir Naoya adossé au mur, juste en face de sa porte.

-« Salut. On va manger ? »

Proposa-t-il avec un sourire amical.

Un simple hochement de tête de la part de Kazane fut sa réponse. Ils se dirigèrent ensemble vers la cantine, trouvant une table où s'installer. Mitsugu opta pour un chocolat chaud et des toasts à la confiture, cherchant un peu de réconfort dans ces saveurs sucrées.

Alors qu'elle prenait une gorgée de sa boisson chaude, un soupir s'échappa de ses lèvres, et elle lança à son interlocuteur, d'une voix légèrement désabusée :

-«Tiens, tu n'es pas avec Fushita-san ? Mon remplaçant officiel ? Ou bien tu il n'est pas disponible pour toi, alors tu retourne sur ton choix secondaire? Ne t'en fais pas, j'ai compris ça ne me regarde plus ton histoire d'harcèlement, tu as trouvé mieux.»

Son visage, habituellement calme et maîtrisé face au rouquin, affichait une expression froide et fermée. Il était évident que quelque chose la contrariait.
KoalaVolant

---------------------------------

[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu WQpdTa2
Naoya Guyot
Elève ; en 1ère année
Naoya Guyot
■ Age : 32
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 24/09/2023

■ Mes clubs :
[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Dh6Mem8


Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Début Avril 2018
Naoya Guyot

[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Empty Re: [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu

Dim 3 Mar 2024 - 8:10
Je suis ton meilleur ami

Kazane Mitsugu


Samedi 7 juillet 2018
Nous nous dirigeons silencieusement en direction du réfectoire. Il est tôt le matin et j’ai l’impression de lui avoir sauté dessus dès la sortie du lit, même si elle semble prête à attaquer la journée. C’est pourquoi je lui laisse le temps qu’il lui faut pour se réveiller, pour se remettre de sa mauvaise nuit. Je me dis que son silence est sans doute équivoque de ce dont elle a besoin avant que je ne lui pose la moindre question. Je le respecte tout comme elle l’a fait pour moi il y a peu de temps. Au moins, elle ne m’a pas envoyé bouler comme je pouvais le craindre quand elle m’a promis de tout me raconter ce matin, comme s’il s’agissait juste d’une simple fuite. Je veux lui faire confiance, mais puisqu’elle a tendance à s’effacer face à tous les autres, je ne peux pas la laisser faire sans agir.

Pour mon petit déjeuner, je prends un chocolat chaud avec des tartines qu’il me suffira de beurrer une fois que nous serons installés. Je suis ma meilleure amie jusqu’à la table qu’elle choisit et m’installe en face d’elle. Cela fait, je commence à beurrer une de mes tartines et m’arrête en cours de route pour la regarder. Est-elle vraiment en train de me dire que je l’ai rejetée ? Quand ? En tout cas, même si elle n’est pas en colère j’ai bien l’impression qu’elle me regarde comme si j’avais fait la pire erreur de ma vie… ou que j’étais un étranger à ses yeux. Sans compter ses paroles, quoi. La remplacer… Je n’ai jamais pensé à faire une telle chose. Pourquoi est-ce que je remplacerais ma meilleure amie ? J’ai comme l’impression qu’elle a sauté aux conclusions je ne sais pas pour quelles raisons. Je ne détourne pas le regard et, gardant mon calme, je lui réponds sérieusement :

Je ne t’ai jamais remplacé, Kaza-chan. Tu es ma meilleure amie, la toute première que je me suis faite, tu es donc très spéciale à mes yeux. Si Junko avait pris ta place, ne crois-tu pas que je t’aurais laissé à l’écart pour lui parler des problèmes ? Puisque je ne l’ai pas fait et que, justement, je t’ai invitée dans cette conversation, qu’est-ce qui t’a fait penser que je t’ai remplacée ?


Elle est ma toute première amie. A la limite, Junko est à l’image que je me fais d’un grand frère. Pour autant, ça ne m’empêchera pas de faire des erreurs. Au contraire, je suis un néophyte complet quand il s’agit de d’amitié et de relation sociale qui ne concerne pas ma famille. Tout ça parce que, comme elle le sait maintenant, je n’ai jamais eu d’amis avant elle. Ils étaient tous bien trop occupés à me juger pour penser que je peux être quelqu’un avec qui on peut potentiellement s’entendre.

J’aimerais vraiment lui dire combien je tiens à elle, pourquoi je ne peux pas la remplacer par qui que ce soit d’autre et lui citer tout ce que j’ai fait qui prouve combien elle compte pour moi. Rien que le fait que je sois allé la voir alors qu’elle allait mal hier soir. Si elle ne comptait pas pour moi, pourquoi diable est-ce que j’aurais écourté ma nuit pour elle ? Je suppose qu’elle va trop mal pour s’en rendre compte. Je ne suis que trop bien placé pour savoir qu’en allant mal on peut avoir des difficultés à être objectif sur ce qui nous entoure. Je n’ai donc plus qu’à écouter sa réponse et essayer de lui prouver que je ne l’ai jamais abandonnée. Je me demande ce que je devrais faire si jamais elle me claque la porte de son cœur au nez…

---------------------------------

Mes dialogues

Je parle en japonais
Je parle en français
Je parle dans un anglais approximatif
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

[TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu Empty Re: [TW+18] Je suis ton meilleur ami || PV Kazane Mitsugu

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum