Le deal à ne pas rater :
Où acheter la display japonaise One Piece Card Game PRB-01 One Piece ...
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 26 Juillet!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Invité
Invité
Anonymous
Invité

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Lun 27 Nov 2023 - 22:06


Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe VzWD1lx
Retour à la vie nocturne
8 juin 2018, soirée — dans un bar cozy du centre-ville
feat. Beck Oribe

Ambiance feutrée, musique jazzy, bon alcool et bonne ambiance ; c'était là le cocktail parfait pour passer une bonne soirée. Ryuji s'était (enfin !) décidé à côtoyer de nouveau ses semblables et à sociabiliser. Cela faisait longtemps qu'il n'était pas sorti en ville dans un bar. Par contre la dernière fois qu'il avait été ivre ne remontait pas à si loin. Pas plus tard que la semaine précédente, il avait fini la soirée chez lui avec de la bière tout seul en caleçon à contempler sa longue soirée de travail. Depuis qu'il était seul et depuis qu'il avait repris le dessin de mangas, il passait de plus en plus de longues soirées qui se terminaient fort tard (ou tôt c'est selon) avec une mousse.

Mais ce vendredi soir là, il s'était donc décidé à sortir, voir du monde, peut-être rencontrer de nouvelles personnes ou revoir des visages connus, qui sait ? Pas lui en tout cas ! Lui, il n'attendait rien de la sortie et ne s'était même pas spécifique mis en "mode chasse", comme une amie lui avait conseillé après le troisième ou quatrième appel en larmes à se morfondre sur sa situation. De toute façon, s'il fallait remonter la pente, c'était ce qu'il fallait faire ! C'était sa psy qui le lui avait dit !

Accoudé au bar comme un pilier de comptoir, il sirotait tranquillement son petit whisky lorsqu'il remarqua qu'un visage connu l'y avait rejoint. Il n'y fit pas plus attention que ça en premier lieu, trop absorbé par sa boisson qui coûtait bien trop cher en comparaison à son goût ou sa teneur en alcool. Une arnaque, si vous voulez son avis. Quoi qu'il en soit, ce n'est qu'une fois son verre terminé et le suivant prêt à être commandé qu'il se tourna en direction du visage connu et salua.

Eh bien, si je m'attendais à ça... Notre chère psychologue dans un bar un vendredi soir !?, dit-il réellement étonné de la voir là, en baissant la tête et levant la main pour la saluer. Il reporta son attention sur le barman en l'appelant et une fois celui-ci à portée de voix, il tourna la tête sur Beck. Qu'est-ce que vous voulez boire ? C'est ma tournée, ne soyez pas gênée !

Il était plutôt content de la croiser. Il ne la connaissait pas vraiment, ils s'étaient surtout vus dans l'enceinte de l'université et lors de quelques réunions du personnel et aussi une autre fois autour d'un café il y a plusieurs semaines lorsqu'il n'allait vraiment pas bien. Ca lui faisait plaisir de voir des gens qu'il connaissait et surtout de pouvoir se montrer sous un meilleur jour.


Code : Gin
Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 589
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Lun 27 Nov 2023 - 22:35
Retour à la vie Nocturne
08 Juin 2018 || Ft. Ryuji
Aujourd'hui, 8 juin 2018, Beck a eu une drôle de journée bien remplie. Beaucoup de consultation plus ou moins tristes. Des élèves paumés ou d'autres, il fallait leur tirer les vers du nez pour avoir une réponse à une question ou pour connaître le motif de leur venue. La jeune femme rentrait à son appartement en zone 3 pour se changer. Elle enfila une robe rouge, en tissus et qui allait jusqu'à le haut de ses cuisses. Des cuissardes pour se mettre en beauté afin de pouvoir aller tranquillement en ville pour aller boire un verre en solitaire. Bon, il fallait pas qu'elle soit étonnée de se faire draguer par de vieux pervers. Mais la jeune femme était consciente de son méfait vestimentaire.

Elle marchait rapidement dans les ruelles éclairées pour se rendre à un bar qui avait l'air chic et à la fois fréquentés par du beau monde. La psychologue se dirigeait vers le comptoir pour regarder ce qu'elle allait choisir. Peut-être un cosmo, comme la dernière fois avec Moon et qu'elle avait fortement appréciée. Appuyée au comptoir et écoutant la musique qui donnait une ambiance sympathique, Beck entendit une voix qui lui

«Et oui, vous ne vous y attendez pas hein ? Il m'arrive de temps en temps de sortir de mon bureau.»


Ryuji était bien fringué et plutôt bel homme, il fallait l'admettre. Beck vint à tourner légèrement sa tête pour cacher les rougeurs qui envahissait ses joues et puis tournait de nouveau la tête vers le bellâtre en affichant un léger sourire gêné. Il voulait offrir sa tournée, c'était généreux de sa part. La psychologue vint à hocher la tête doucement en signe d'acquisition et puis regardant la carte quelques instants faisant mine de chercher une idée à consommer.

Beck tournait de nouveau son visage vers celui-ci en se tenant toujours au bar, la psychologue devait se tenir à carreaux si elle ne voulait pas se ridiculiser face au professeur, surtout qu'elle ne tenait pas du tout à l'alcool. Le monde est petit et elle ne pensait pas croiser quelqu'un de l'établissement de Kobe dans ce bar. Beck avait légèrement honte mais elle devait prendre conscience qu'en dehors de l'école, les professeurs ou le personnel a une vie en dehors.

«Et oui, vous ne vous y attendez pas hein ? Il m'arrive de temps en temps de sortir de mon bureau.»


Ryuji était bien fringué et plutôt bel homme, il fallait l'admettre.Beck vint à tourner légèrement sa tête pour cacher les rougeurs qui envahissait ses joues et puis tournait de nouveau la tête vers le bellâtre en affichant un léger sourire gêné. Il voulait offrir sa tournée, c'était généreux de sa part. La psychologue vint à hocher la tête doucement en signe d'acquisition et puis regardant la carte quelques instants faisant mine de chercher une idée à consommer.

Beck tournait de nouveau son visage vers celui-ci en se tenant toujours au bar, la psychologue devait se tenir à carreaux si elle ne voulait pas se ridiculiser face au professeur, surtout qu'elle ne tenait pas du tout à l'alcool. Le monde est petit et elle ne pensait pas croiser quelqu'un de l'établissement de Kobe dans ce bar. Beck avait légèrement honte mais elle devait prendre conscience qu'en dehors de l'école, les professeurs ou le personnel a une vie en dehors.

« C'est très gentil de votre part de m'offrir un verre... euh ça sera un cosmo pour moi. Et, sinon vous que faites vous dans le coin ?...»




---------------------------------

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Yor-forger-spy-x-family
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Mar 28 Nov 2023 - 22:08


Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe VzWD1lx
Retour à la vie nocturne
8 juin 2018, soirée — dans un bar cozy du centre-ville
Beck Oribe

Le Cosmopolitan (ou Cosmo) est un cocktail de couleur rose et assez classique à base de vodka, de triple sec, de citron vert, et de jus de cranberry. Il est s'est démocratisé dans le courant des années 70 aux Etats-Unis et s'est vite imposé comme l'un des "girl cocktails" par excellence.

C'était donc le choix de la psychologue... mais aussi le cocktail par excellence de l'ex de Ryuji. Un Cosmo, comme c'est cocasse..., se dit-il dans sa tête en tentant d'éviter que cela ne se montre trop sur son visage. Il supposa d'abord que ce n'était qu'une coïncidence: quand bien même Beck, Moon et lui-même travaillaient au même endroit, il était fort peu probable qu'elle ait commandé ce cocktail en particulier de façon visée, comme pour faire passer un message. Ce serait too much.

Eh bien..., dit-il en français avant de se reprendre : Je ne m'attendais pas à devoir commander un Cosmo de si tôt !, il se tourna ensuite à nouveau vers le barman. Ce sera donc un Cosmo pour madame et un autre Yamazakura pour moi ! Merci.

L'homme en face d'eux fit un clin d'oeil aux deux trentenaires avant de partir préparer le cocktail de Beck. A côté de lui, son apprentie s'occupait du whisky de Ryuji. Il restant quelques instant concentré sur le liquide doré coulant sur les parois du verre avant de recentrer son attention sur quelque chose de moins froid en apparence, Beck en l'occurrence.

Alors Mademoiselle Oribe, qu'est-ce qui t'amène ici bas ?, demanda-t-il en s'empêchant de la détailler du regard, c'eût été fort impoli. Désolé pour le tutoiement, mais vu qu'on est totalement en-dehors du cadre du travail, je me suis permis, si cela ne dérange pas ?

Code : Gin
Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 589
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Mar 28 Nov 2023 - 22:32
Retour à la vie Nocturne
08 Juin 2018 || Ft. Ryuji
Beck avait effectivement commandé un cosmo qui était l'une des boissons préférées de Moon. Cocasse surtout que c'est l'ex de cette dernière qui se trouve à ces côtés. La jeune femme fit mine de ne pas avoir fait attention à cette coïncidence, mais la psychologue avait trouvé un réel intérêt pour cet alcool. Elle regardera Ryuji avec un visage peu expressif pour ensuite détendre légèrement son expression faciale.

La situation était délicate mais la psychologue ne voulait pas refroidir l'ambiance et c'est si rare de croiser un collègue en dehors de l'établissement de Kobe. La jeune femme était très novice dans ce genre de situation moins cordiale que d'habitude quand elle se trouvait aux côtés. Elle avait juste envie de se mordre la lèvre inférieure pour éviter de paraître stupide devant l'homme. Franchement, Beck ne pensait pas mieux faire pour se retrouver dans une situation qu'elle même avait provoquée.

«Non... Le tutoiement ne me dérange pas du tout... Pour faire simple, je voulais un peu décompresser de ma journée... Et vous..toi ?»


La psychologue détournait le regard pour ne pas croiser le sien, étant gênée. C'est vrai que très souvent, la japonaise pouvait être un sacré boulet. Elle n'osait pas dire grand chose pour éviter de faire de nouveau une nouvelle bourde, car elle ne voulait pas rendre les choses plus compliquée qu'elles ne l'étaient déjà.

« Et le travail, tout va bien ?...»


La jeune femme vint à tortiller l'une de ses mèches de cheveux entre ses doigts pour regarder ailleurs, changer de sujet était la meilleure des solutions afin de ne pas créer trop de tensions. Suite à la conversation de la dernière fois au café, Ryûji avait bien fait comprendre à la psychologue que c'était une situation difficile et compliquée cette rupture, qu'il avait du mal à se remettre de cela et qu'il avait besoin de se changer les idées. Beck soupira quelques instants, laissant apparaître quelques rougeurs sur ses joues, gênée car Moon était aussi son amie. Mais elle n'avait pas la même proximité avec ce dernier.



---------------------------------

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Yor-forger-spy-x-family
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Mer 29 Nov 2023 - 15:30


Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe VzWD1lx
Retour à la vie nocturne
8 juin 2018, soirée — dans un bar cozy du centre-ville
Beck Oribe

Pareil, envie de décompresser et voir du monde. La rentrée a été un peu mouvementée, comme tu le sais..., répondit-il toujours un peu distrait par la préparation du barman.

Celui-ci revint avec les deux boissons et un petit bol de cacahuètes, qu'il posa sur la table. Ryuji sortit sa carte, la tendit sur le terminal pour payer et pria intérieurement qu'elle ne soit pas rejetée. Le petit bip lui indiqua que non, ce ne sera pas un soir de honte et de gêne. Il soupira de soulagement et rangea aussitôt sa carte dans son portefeuille.

J'ai été un peu débordé, entre la rentrée et une mission en freelance. Je compte pas mes nuits et week-ends à bosser. Vu que je suis en avance sur mon boulot, j'ai pris mon vendredi soir pour sortir et voir des gens, c'est mieux que de boire une bière à quatre heures du matin en slip en contemplant le travail abattu en une nuit, non ?, ajouta-t-il en tendant son verre à Beck. A quoi veux-tu qu'on trinque ?

Il posa les yeux sur Beck qui semblait assez gênée d'être là. D'un coup, il se demanda si c'était à cause de l'endroit ou plutôt de sa présence, à lui. Dans le premier cas, proposer de changer d'endroit semblerait judicieux mais s'il s'agissait du second cas de figure, Ryuji n'aurait d'autre choix que de partir. Il imaginait mal comment sa présence pourrait la perturber, à moins qu'elle ait quelque chose de gênant le concernant à se confesser. Bien qu'ils ne se connaissent pas plus que ça dans le privé, le trentenaire doutait que ce soit la raison.

Ah... euh et toi le travail, en ce moment ? Pas trop difficile avec les étudiants stressés par la rentrée ?, demanda-t-il subitement avant de vite se reprendre et d'ajouter : En même temps, on n'est pas obligé de parler du travail, si ? Ca pourrait être l'occasion de parler d'autres choses. On pourrait même faire comme si on ne se connaissait pas et qu'on se croisait pour la première fois, qu'en dis-tu ?

Il tendit son verre en direction de celui de la psychologue pour l'inviter à trinquer, tout en restant bien vissé à son tabouret et ne pas trop sortir de sa propre "zone de sécurité. Si Beck était effectivement gênée en sa présence, se rapprocher serait un peu maladroit.

Code : Gin
Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 589
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Mer 29 Nov 2023 - 16:32
Retour à la vie Nocturne
08 Juin 2018 || Ft. Ryuji
Le revirement de situation, la jeune femme ne s'y attendait pas non plus. Elle ne connaissait pas tellement son interlocuteur, mais Beck était persuadée que c'était une occasion pour faire connaissance avec lui. Enfin, elle n'avait pas l'impression de trahir Moon en parlant à son ex, du moins elle ne pense pas. La jeune femme regardait ce bol de cacahuète se poser sur la table et suivre du regard la main de Ryuji se poser sur le terminal. Le paiement est passé et Beck n'était pas dans l'habituel de se faire payer l'apéro, mais est-ce que cela pouvait être une soirée sympathique en bonne compagnie ? Certainement, il n'avait pas l'air méchant, voir inoffensif.

«On pourrait trinquer à notre... amitié ? Je ne sais pas, tu m'as l'air quelqu'un de très sympathique et de franc. J'apprécie ce genre de personnalité, peut-être que je me trompe.»


Depuis sa rupture avec Moon, Monsieur avait dû en voir des nanas et surtout qu'elles ne devaient pas rester insensible à son charme maintenant que ce dernier était libre comme l'air. Mais il devait souffrir de cette rupture avec son amie tout de même, ils sont restés en bons terme après tout alors pas de quoi être gênée par ce genre de situation. Beck était novice avec les hommes, donc les comportements ou les bienséances, la jeune femme ne savait pas trop comment faire.

La question du boulot n'était pas non plus quelque chose de très bienvenue, surtout quand on est dans une soirée à se détendre tranquillement, juste pour oublier les tracas du quotidien et surtout essayer de lâcher prise. Drôle d'initiative, surtout venant de Beck. La jeune femme levait son verre pour trinquer avec Ryuji, tout en ayant ce petit sourire en coin et de légère rougeurs, ce n'était pas très habituel pour la japonaise de se retrouver en tête à tête avec un collègue de travail et surtout dans ce genre d'endroit.

« Pourquoi pas, faisons comme ci nous ne nous connaissions pas. En tout cas, enchanté ! Je suis ravie de faire ta connaissance, alors que fais-tu dans la vie ? Est-ce que tu apprécie cette ville dans Kobe et quel âge as tu ?»


Le bombardement de questions inattendus de la part de Beck pour Ryuji. Elle se mit directement dans ce jeu de rôle, dans ce rôle qui faisait qu'elle fit semblant de ne pas travailler avec lui et qu'elle ne connaissait pas. Peut-être que c'est une situation qui lui permettrait un peu d'oublier que c'est l'ex de Moon et qu'elle n'avait aucune connaissance de leur conversation de la dernière fois au café concernant sa rupture. Cela rendrait la situation moins gênante.



---------------------------------

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Yor-forger-spy-x-family
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Jeu 30 Nov 2023 - 17:25


Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe VzWD1lx
Retour à la vie nocturne
8 juin 2018, soirée — dans un bar cozy du centre-ville
Beck Oribe

Va pour l'amitié, alors !, répondit-il en tendant son verre pour le faire tinter contre celui de Beck, en ajoutant : Santé ! avant de reprendre en japonais Merci pour ces compliments ! Tu ne te trompes peut-être pas tant que ça, qui sait ?, conclut-il d'un ton léger, voulant dissiper toute tension potentielle.

La musique couvrait partiellement le bruit de leur toast mais nul doute qu'il fut assez fort pour que les deux participants l'entendent. Ryuji se permit de boire une première gorgée. Le liquide doré coula dans sa gorge et lui réchauffa le corps. Ce whisky était plutôt bon, peu de chance qu'il ne retourne pas avec une bouteille chez lui quand il en aurait l'occasion tant il l'appréciait ! Le regard du trentenaire s'attarda un instant sur Beck, percevant les nuances de rouge sur ses joues. Etait-ce la chaleur de l'endroit ? L'alcool ? Encore une pointe de gêne restante ? L'affirmative de Beck à sa proposition le sortit de ses pensées et, amusé, il répondit à son tour.

Enchanté également ! Je suis professeur de design à l'université, figure-toi, ici à Kobe. Un travail plutôt sympathique mais prenant. A côté de ça je fais quelques missions en freelance, du dessin, de la mise en page, pour une maison d'édition de mangas., commença-t-il en taisant volontairement la cible principale des mangas dont il faisait mention. J'aime bien la ville, je suis originaire de loin, avant ça j'ai vécu à Toyko et la vie ici me plaît bien, on y rencontre des gens intéressants et les lieux sont sympathiques ! Oh et j'ai trente-et-un ans... Et toi ?

Il s'amusait de la situation. Il aurait pu esquiver l'une ou l'autre questions sous prétexte de garder une part de mystère mais ça aurait eu plutôt sa place dans un contexte de flirt... A moins qu'ils soient en fait en plein dans un contexte de flirt ? En tous les cas, il avait compris que c'était un bon début pour installer une sorte de bulle où la conversation finirait par être déconnectée de la réalité professionnelle : en discuter de prime abord c'était le meilleur moyen de s'en débarrasser.

Code : Gin
Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 589
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Jeu 30 Nov 2023 - 18:33
Retour à la vie Nocturne
08 Juin 2018 || Ft. Ryuji
La musique mettait dans l'ambiance et Beck en était ravie. Elle vint à déglutir en buvant la première gorgée de son cocktail. Quelle douce saveur qui découlait dans sa gorge et c'était fruité. Le moment passé auprès de Ryuji donnait presque l'impression que c'était un rancard mais pas du tout. On pouvait maquiller ses rougeurs à cause de l'alcool ou de la chaleur présente dans le bar assez fun. La psychologue regardait l'homme avec grande intention et écoutait ses explications avec grande attention.

Quelle chance d'avoir des talents pour l'art, Beck dessine comme un pied. Est-ce que ce serait abusé de demander des cours particulier de dessin ? Parce qu'avec l'art du bonhomme bâton, pas sûr que la jeune femme aille loin dans une carrière en perspective. L'endroit était parfait pour faire connaissance et faire cela en toute innocence, sans se prendre la tête du boulot et juste parler sans se soucier de rien. La japonaise appréciait ce genre de manœuvre, faire comme ci ils ne se connaissaient pas était quelque chose encore plus amusant.

Beck déposa son verre sur le comptoir et se décida de répondre à Ryuji avec une grande délicatesse et un voix douce.

«Et bien, par où commencer... Je suis psychologue scolaire à l'école de Kobe, et j'adore mon métier. Avant j'étais dans le privé, je m'occupais de toutes sorte de clientèle et j'ai une passion pour le self défense, sport de combat... Et j'adore la cuisine ! Je viens de Nagoya, j'ai fais mes études à Tokyo et je vais aller bientôt sur mes trente ans... .»


Beck ne gardait aucun mystère sur son identité. La jeune femme aimait partager ce genre d'information qui pouvait mener à une conversation tout à fait intéressante et elle y prenait beaucoup de plaisir à en faire part à son interlocuteur.

Elle bu de nouvelles gorgées, elle savourait les délices de ce cocktail même si elle ne tenait pas à l'alcool, il fallait quand même ralentir la cadence.

« Vo... Tu viens souvent dans ce genre d'endroits ? C'est vrai que c'est un endroit assez réputé pour sa bonne ambiance, tout ça... Il est rare que je croise des collègues dans des endroits comme celui-ci.»


Beck affichait un grand sourire, tout en essayant de parler fort pour que sa voix soit audible au dessus de la musique qui était assez forte mais qui était agréable aux oreilles. Quelques personnes dansaient sur la piste de danse, pas loin du bar et quelques coup d'oeil de la part de la psychologue se faisait. Juste de la curiosité, Beck était une piètre danseuse.



---------------------------------

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Yor-forger-spy-x-family
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Ven 1 Déc 2023 - 14:06


Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe VzWD1lx
Retour à la vie nocturne
8 juin 2018, soirée — dans un bar cozy du centre-ville
Beck Oribe

Beck, même quand elle jouait son propre rôle et faisant semblant de ne pas connaître Ryuji, était fidèle à l'image qu'il s'en était faite. C'était une femme au caractère aussi doux que l'apparence mais qui cachait plutôt bien son jeu. Autant il aurait pu parier sur la cuisine, vu la popularité de cette passion, autant il ne s'était pas attendu à son appétence pour les sports de combat. L'espace d'un instant il s'imagina la psychologue vêtue d'un kimono, ceinture noire à la taille en train de retourner de gros balèzes sur le tatami. Il eut un frisson indescriptible, entre exaltation et crainte.

Eh bien ! Je ne m'attendais pas à ces passions ! Pourquoi les sports de combat ? Moi j'aime cuisiner aussi ! Ma mère m'a appris très tôt à me servir des ustensiles de la cuisine. C'est quoi ton plat préféré ? On m'a déjà dit que je faisais des riz cantonais et des boeufs bourguignons à tomber par terre ! Le bourguignon c'est la recette favorite de ma mère, le riz cantonais c'est ce que m'on père m'a appris pour "impressionner les filles sans effort". La légende raconte que c'est ça qui a séduit ma mère., répondit-il, enthousiaste.

Les mots débitaient comme s'il s'était transformé en moulin à paroles, ce qui n'était pas entièrement faux, au fond. Il avait tendance à être vite bavard et à ne pas supporter les silences gênants, alors il faisait de son mieux pour combler en attendant que ses interlocuteurs ne répondent. Un comble, quand on savait qu'il se perdait parfois dans ses pensées avant de formuler ses propres réponses. En parlant de réponse, il répondit au tac-o-tac à la nouvelle question de la psychologue.

J'y venais souvent, avant. Surtout quand je suis arrivé à Kobe. Ensuite j'y suis moins venu et puis plus du tout. Figure-toi, pour l'anecdote, que c'est un endroit qu'un ami m'a conseillé pour "faire des rencontres" et draguer., répondit-il en mimant les guillemets avant de rependre une gorgée à la fin de sa phrase et de reprendre. C'est la première fois que j'y retourne et je tombe sur toi, tu parles d'un hasard ! Je sais pas si d'autres collègues y sont, c'est probable qu'on soit les seuls profs ici. Et c'est pas le style d'endroit pour les étudiants. Du coup c'est comme si on était seul, un peu.

Pendant ce temps, la musique avait commencé à s'emballer et Ryuji dut parler un peu plus fort pour être parfaitement audible. Sur la piste, les gens s'ambiançaient au rythme du beat et on pouvait commencer à voir des couples se former et se séparer au gré des danses. Il souffla un peu du nez et repris une gorgée en recentrant l'attention sur la conversation.

Code : Gin
Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 589
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Ven 1 Déc 2023 - 17:28
Retour à la vie Nocturne
08 Juin 2018 || Ft. Ryuji
Les sports de combat. La demoiselle n'allait pas évoquer la réelle raison du pourquoi. Pourquoi pas évoquer une autre raison valable, après tout il n avait pas besoin de connaître sa vie, elle ne le connaissait même pas. C'était une conversation des plus anodines et des plus simples, sans prise de tête. La jeune femme buvait de nouvelles gorgées de son cosmo pour profiter un peu du cocktail et des saveurs raffinées de la boisson. Profiter de l'instant présent lui aurait dit son père, c'était ça la clé du bonheur et ne pas se poser de question et des conséquences que cela engendrait. Même si Beck était le genre de personne à se poser tout un tas de questions, réfléchir et après agir.

Elle constata que son interlocuteur était en fait un homme bavard. La psychologue appréciait le voir comme ça, un peu plus vivant que jamais contrairement la dernière fois au café. Elle avait l'impression de découvrir un homme différent et l'écoutait attentivement.

«Pourquoi les sports de combat ? Car je ne veux pas être négative, mais je trouve ça très avantageux de pouvoir se défendre dans la rue en cas d'agression, surtout une belle femme comme moi....»


Beck exagérait les traits davantage en plaisantant. Ce qu'elle venait de dire, était tout simplement ironique. La jeune femme n'était pas du tout confiante de son physique et surtout quand il s'agissait de plaire à quelqu'un. Bien qu'elle ait mit des vêtements qui mettent ses formes en valeurs, elle n'en avait clairement pas conscience. Pour elle, c'était des habits tout à fait banals.

« En ce qui concerne la cuisine, je suis également une véritable passionnée. Si c'est au moins, la chose que je puisse faire ! J'adore aller dans des restaurants gastronomique et expérimenter des plats chez moi. J'adore tout ce qui touche à la cuisine occidentale et parfois les gens en sont baba ! Sinon, faudra me faire goûter vot... ta cuisine un de ses quatre !»


Beaucoup d'engouement dans la voix de la japonaise. Elle aimait goûter à tout et bien qu'elle était friand de nouveaux plats qu'elle puisse découvrir, elle n'était jamais la dernière. Bien qu'à Kobe, beaucoup d'étudiants l'invitait à manger dans divers enseignes, la jeune femme allait finir aussi rondelette qu'une dinde pour Thanksgiving.

Elle bu de nouvelles gorgées pour se donner du courage et puis répondit à la dernière phrase de Ryuji qui était pleine de sens. Après tout, qu'est-ce qu'elle avait à perdre ? Rien du tout. Après tout, Moon ne lui en voudrait pas si elle s'aventurait sur ce terrain légèrement glissant, mais la jeune femme ne prendra pas d'énormes risques non plus étant frileuse.

« Pour draguer ? C'est vrai que vous avez de sacrés bon morceaux sur la piste de danse, surtout n'hésitez pas. Il y a de beaux spécimens de ce que j'ai pu voir depuis que je suis entrée dans l'établissement ! Perso, je suis juste venue prendre du bon temps autour d'un verre haha.»




---------------------------------

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Yor-forger-spy-x-family
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Ven 1 Déc 2023 - 20:28


Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe VzWD1lx
Retour à la vie nocturne
8 juin 2018, soirée — dans un bar cozy du centre-ville
Beck Oribe

Beck tenait un bon argument. Ryuji ne pouvait pas le comprendre, vu qu'il était un homme, mais il pouvait imaginer un peu ce que pouvait représenter l'acquisition de compétences d'auto-défense en tant que femme, surtout à l'époque dans laquelle ils vivaient. Le "me too" avait mis la lumière sur les violences faites au femmes et le trentenaire était persuadé que c'était une chose nécessaire, alors le fait que sa collègue soit versée dans les sports de combats ne le choqua pas plus que ça.

Il se contenta d'hocher la tête avec un sourire en signe d'approbation, ne trouvant pas les mots suffisants pour témoigner sa pensée. Il aurait pu disserter sur l'importance et l'utilité de telles compétences mais ce serait mettre le pied dans un nid de serpent et il détestait ça ; au sens propre comme au sens figuré, d'ailleurs. Alors apporter soutien et approbation lui ont semblé être le meilleur choix vu les circonstances. Il but alors une autre gorgée de son verre qui diminuait à vue d'oeil. Bientôt l'heure de commander le suivant, si Beck était partante.

Oh tu serais intéressée par ma cuisine ? Je me suis peut-être un peu trop vendu, je ne suis pas un chef gastronomique mais j'estime que je me débrouille pas si mal. En tout cas, jusqu'ici, personne ne s'en est jamais plaint !, répondit-il à sa proposition, se disant qu'elle devenait de plus en plus familière, d'autres personnes n'auraient à peine relevé cela.

Il fit un signe de tête au barman pour qu'il revienne à leur hauteur. Il en profita pendant ce temps pour agiter un peu son verre en direction de Beck pour savoir si elle désirait en commander un nouveau. En attendant sa réponse, il fut surpris de sa réplique au sujet de l'endroit et de ses habitudes. Ca, en effet, il ne s'y attendait pas. Il parut pris de court et tenta de répondre sans avoir trop l'air paniqué.

O-Oh n-non, je ne disais pas ça pour ça ! Je ne suis pas spécifiquement venu ici dans ce but. Puis je n'aurais pas envie de me montrer ridicule, surtout devant toi, euh vous, bref., bégaya-t-il dans la précipitation. Je préfère autant rester ici et continuer de discuter. Sauf si tu préfères que je m'en aille, auquel cas je valide le deuxième verre et on peut en rester là. Même si honnêtement, je préférerais continuer de faire connaissance., conclut-il enfin alors que le barman se trouvait à leur hauteur, en attente.

Une tournure des événements inattendue. Ce n'était pas comme s'il la draguait ouvertement ou quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs. Il passait vraiment un bon moment en sa compagnie et tenter d'aller draguer des femmes esseulées en ces lieux ne l'intéressait guère. Puis de toute façon il n'était pas en conditions pour se déhancher sur la piste : les dernières semaines à travailler d'arrache-pied l'avaient usé.

Code : Gin
Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 589
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Ven 1 Déc 2023 - 20:42
Retour à la vie Nocturne
08 Juin 2018 || Ft. Ryuji
Apprendre de nouveaux plats étaient pas quelque chose qu'elle se refusait. Bien au contraire ! Surtout si Ryuji était un cordon bleu dans la matière et Beck avait une bonne facilité au niveau de l'apprentissage. Elle prenait du plaisir à discuter et faire connaissance avec l'homme qui semblait ouvert et fort sympathique. À l'université depuis qu'il était célibataire, il devait avoir du succès au milieu de toutes ses poules et fier comme un coq de la basse cours. Mais elle imagine que Ryuji n'était pas de cet acabit et elle espérait qu'il se respectait un minimum. Même si il avait tout à fait le droit d'en profiter.

Elle vint à détecter le signe que Ryuji souhaite commander un nouveau verre alors la jeune femme eut une petite hésitation au vue de sa ténacité à tenir à l'alcool mais pourquoi pas.

«Je veux bien me laisser tenter de nouveau, tu aurais un cocktail sympa à me proposer ?..»


Elle disait cela d'une voix tout à fait audible par dessus la musique. La jeune femme profitait de faire connaissance en toute amitié avec le professeur et c'était un moment agréable. Cela lui changeait de ses idées noires et solitaire à être enfermée chez elle devant sa console ou sa télévision à mater des télé novela.

« Tu ne seras en aucun cas ridicule. Bon en tout cas, ça veut dire que ce soir ma compagnie te suffit ! Je vais prendre ça comme un compliment haha.»


C'est la première fois que quelqu'un lui dit que sa compagnie est agréable, en tout cas c'est ce que la japonaise avait compris dans ses paroles. Avoir un ami avec qui discuter sans prise de tête, être simplement à discuter de tout et de rien. C'était le gold pour Beck qui n'avait pas l'habitude de discuter avec des adultes, en tout cas surtout depuis qu'elle est psychologue scolaire et les étudiants sont sympas, mais ce n'est pas pareil.

Elle affichait toujours ce visage détendue et légèrement rougit par l'alcool sur ses paumettes et ne s'en rendait pas vraiment compte. La musique mettait vraiment dans l'ambiance et la jeune femme n'était pas fatiguée, à tomber dans son lit et prête à discuter un bon moment si Ryuji le souhaitait.



---------------------------------

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Yor-forger-spy-x-family
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Mer 6 Déc 2023 - 21:42


Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe VzWD1lx
Retour à la vie nocturne
8 juin 2018, soirée — dans un bar cozy du centre-ville
Beck Oribe

Beck lui avait laissé libre choix du prochain cocktail. Alors que le barman commençait à montrer quelques signes d'impatience, le cerveau de Ryuji se lança à cent à l'heure. Old Fashioned ? Trop classique peut-être. Un Mojito ? On était en juin mais le trentenaire l'associait plutôt avec l'été et malgré les températures, ils étaient loin des ambiances propices au breuvage. Il passa en revue tous les cocktails que sa mère, grande amatrice, lui avait déjà fait faire ou commander lors des sorties familiales. Au bout du compte, il arrêta son choix.

Deux Vieux Carrés !, annonça-t-il enfin au barman qui leva un sourcil avant de hocher la tête et aller vérifier dans ce qui semblait être une sorte de bible à cocktails.

Celui que Ryuji venait de commander était un hommage au quartier français de La Nouvelle-Orléans et était originaire de là-bas. Le barman se saisit du cognac, de vermouth et d'autres alcools et bitters et procéda au mélange. La robe ambrée du cocktail était très attirante et Ryuji avait hâte d'y goûter.

Il se retourna vers Beck en attendant leur commande. Elle était vraiment gentille et il apprécierait en faire une amie. Si d'aventure il s'avérait que leur relation se transformait en autre chose, il ne serait pas spécialement contre mais avoir des amis c'était précieux et trop restreindre son cercle était un piège dans lequel il ne voulait jamais tomber à nouveau.

Ooooh que si je serais lamentable et ridicule ! Tu ne m'as jamais vu danser !, répondit-il à sa remarque bienveillante. Et tu peux le prendre comme compliment ! Vraiment, ça fait du bien de voir des gens en-dehors du travail et sans pression. Vraiment, la rentrée m'a bien vanné.

Pendant qu'il se permettait de se plaindre, un peu, de la charge de travail depuis la rentrée des classes, le barman était revenu avec les boissons. Une série d'éclaircissements de gorge attira l'attention de Ryuji qui réceptionna leur commande et tendit à nouveau sa carte de banque en direction du barman, qui s'éclipsa pour aller chercher le terminal. Dans la foulée, il distribua son cocktail à Beck, l'autre main en suspension, la carte glissée entre ses doigts, en attente.

Code : Gin
Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 589
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Jeu 7 Déc 2023 - 10:46
Retour à la vie Nocturne
08 Juin 2018 || Ft. Ryuji
Beck pouvait constater que l'homme connaissait plusieurs cocktail autre que le Cosmo. La jeune femme était assez surprise mais pas tant que ça, car ce dernier était en couple avec Moon avant et ils avaient l'air d'en connaître une palette de bonnes saveurs et combinaisons de boissons alcoolisées. Elle se sentait à l'aise aux côtés de ce dernier, écoutant la commande qu'il vint à faire au barman qui lui s'impatientait derrière son comptoir. Enfin, c'était son métier d'avoir de la patience face à des clients indécis et surtout que tout le monde ne connait pas toute la carte ! Mais Ryuji semblait être un habitué des lieux, comme ci il n'avait pas eu besoin de consulter la carte.

Cela faisait du bien à Beck de pouvoir passer du temps avec un ami, enfin ce qui semble en être un ? Car elle n'avait pas un très grand cercle d'amis elle, qui était très restreint. Depuis son arrivée à Kobe, elle n'avait peut être que Moon. Est-ce ironique au vue de la situation ? Après tout, la jeune femme n'avait pas pour projet de se taper l'ex de son amie. Enfin, ce n'était pas dans ses plans et Beck était très débutante dans ce milieu, donc ce n'est certainement pas elle qui ferait le premier pas si quelque chose venait à se présenter à elle ou même des signaux qu'elle ne saurait même pas interpréter tellement qu'elle est innocente de ce côté là.

«C'est quoi cette boisson ? Que contient t'elle ?»


La jeune femme était curieuse, elle qui ne tenait pas plus que cela à l'alcool et son organisme ne faisait pas bon ménage quand elle en ingurgitait parfois un peu trop. Elle pouvait avoir l'alcool joyeux ou un peu violent mais avec de la retenue quand même, mais elle sentait les joues chauffer peut être suite après avoir bue le cosmo. Mais ce qui était logique, surtout avec sa peau qui était claire, cela se voyait déjà. Enfin, Ryuji ne semblait pas dérangé par la situation en tout cas !

Les compliments de ce dernier venait droit au coeur de la psychologue qui avait du mal à se détacher du boulot et il est parfois bon de pouvoir s'aérer l'esprit, ce qu'elle ne faisait pas souvent. Elle n'avait pas l'air d'être la seule à être vannée depuis la rentrée, en tout cas elle se sentait moins seule dans sa situation et sentait comprise. Mais ne savait pas comment l'exprimer, mais la jeune femme vint à échapper un léger rire, juste comme ça. Parce qu'elle se sentait bien, même très bien.

« C'est vrai que c'est mieux de pouvoir venir dans ce genre d'endroit sans pression ! Mais tu sembles habitué de la maison, tu n'as même pas besoin de lire la carte des boissons haha !»


L'ambiance était plutôt détendue et les oreilles de la jeune femme en profitait pour écouter de la bonne musique qui passait à cet instant même dans le bar. Le dance floor avait quelques personnes présentes encore sobre sur la piste et qui étaient bons danseurs. En tout cas, ce n'est pas Beck qui se lancerait dans ce genre d'aventure, la danse n'est en aucun cas son truc et surtout qu'elle risquerait de blesser quelqu'un. Ce serait dommage que Ryuji finisse borgne !

« Tu veux commander quelque chose à manger ou est-ce qu'ici on peut commander ? Parce qu'avec l'alcool d'ici quelques heures, on va pas être beaux à voir !»




---------------------------------

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Yor-forger-spy-x-family
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Sam 9 Déc 2023 - 19:07


Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe VzWD1lx
Retour à la vie nocturne
8 juin 2018, soirée — dans un bar cozy du centre-ville
Beck Oribe

Le barman revint à sa hauteur et encaissa la commande de Ryuji. Une fois cela fait et sa carte rangée en sécurité, il s’orienta à nouveau en direction de Beck et proposa de porter un nouveau toast pour le reste de la soirée.

Au vu des joues rouges de sa comparse, nul doute que la soirée ne s’étendrait pas jusqu’aux petites heures. En effet, il semblait que Beck ne soit pas de celles ayant la capacité de bien tenir l’alcool. Malédiction des gènes Japonais qui, heureusement, étaient contrebalancés chez Ryuji par son métissage.

C’est un cocktail de la Nouvelle-Orléans ! On y met du cognac, du vermouth et d’autres alcools. J’aime beaucoup le mélange, ça donne envie de goûter la cuisine de là-bas ! Même si j’y suis jamais allé, c’était comme si ça me “rappelait” les saveurs. dit-il entre deux gorgées.

Le trentenaire quitta un instant Beck des yeux pour les faire courir autour de lui dans la salle, distraitement. Il n’attendait personne mais s’était presque attendu à croiser par hasard des gens avec qui il avait fait connaissance, ça et là. Une part de lui n’espérait pas apercevoir Moon au loin, tandis qu’une autre n’espérait pas qu’Arizona lui tombe dessus. Dans les deux cas, c’était synonyme de drame à gérer et d’une soirée gâchée et ce, même si les deux adultes accoudés à ce bar n’y étaient qu’en tant qu’amis.

Oh ? Je ne viens pas si souvent ici, en fait ! J’y suis allé au culot ! Ma mère est une grande amatrice d’alcool et je me suis souvenu qu’elle appréciait celui-ci alors j’ai tenté le coup ! répondit-il en riant. Etait-ce comme cela que la psychologue le voyait ? Un habitué des bars ? C’était presque vexant. Il se retint d’en faire une remarque et fut de toute façon interrompu aussitôt... Manger ? O-Oui, pourquoi pas ? Je doute qu’ils proposent autre chose que des snacks ici par contre.. On risque de devoir changer d’endroit !

Loin de lui l’idée de vouloir l’attirer dans quelconque restaurant chic et connoté que ce soit. A dire vrai, même un restau de ramen ou de sushi étaient amplement suffisants ; tant que la nourriture était bonne !

Code : Gin
Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 589
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Sam 9 Déc 2023 - 23:04
Retour à la vie Nocturne
08 Juin 2018 || Ft. Ryuji
Beck écoutait avec grande attention les paroles de son interlocuteur. La jeune femme avait l'impression de voyager grâce aux explications de ce dernier, qui donnait effectivement envie d'aller en Nouvelle Orléans. Dans sa vie, la psychologue n'avait pas beaucoup voyagé et peut-être allé au sud du Japon et une fois en Chine en voyage scolaire mais il y a très longtemps.

Avoir une connaissance en mixologie était excellent, surtout venant d'une personne qui avait l'air de tenir à l'alcool contrairement à Beck. La jeune femme se sentait bien, regardant toujours le bellâtre avec ces joues légèrement rosées par l'alcool.

«N'allons pas ailleurs, boire un verre ici et très bien. Pourquoi bouger finalement ?»


Manger des cacahuètes ou des chips n'était pas très diététique et très bon pour la ligne des deux individus. Bien que son interlocuteur semblait éliminer aussi vite la boisson qu'ingurgité. Un véritable professionnel, quel était son secret ? Avait t'il joué pendant des années durant avec des copains de facs lors des soirées bien arrosées ?

Tout dépend du tempérament de la personne, puisque Beck avait beau boire un bon cru de vin rouge le soir devant sa télévision et un bon petit plat mijoté aux petits oignons par ces soins, elle n'est pas aussi douée que ça pour tenir debout aussi longtemps. Peut-être que Ryuji cachait bien son jeu !

« Je me demandais .... Comment est-ce que tu fais pour tenir aussi bien à l'alcool ? C'est génétique c'est ça !»


L'attitude de Beck était détendue, elle parlait sans filtre et la boisson faisait son effet bien que peu méchant. Elle viendra boire quelques gorgées en souriant et déposant son verre sur le comptoir.

« Et sinon, côté relationnel amour tout ça... Tu as vu quelqu'un depuis pour te changer les idées ou ...»




---------------------------------

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Yor-forger-spy-x-family
Invité
Invité
Anonymous
Invité

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Mar 12 Déc 2023 - 12:37


Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe VzWD1lx
Retour à la vie nocturne
8 juin 2018, soirée — dans un bar cozy du centre-ville
Beck Oribe

La psychologue ne sembla pas vouloir bouger. Au final, cela arrangeait assez bien Ryuji, il était venu dans ce bar pour ça à la base : s'assoir au comptoir, commander autant e boisson que son corps pouvait supporter et repartir titubant jusqu'à son appart. Il comptait sur les transports en commun et son mode pilote automatique pour rentrer à bon port, il plaçait d'ailleurs toute sa confiance en ça. Au pire, s'il avait faim, il ne serait pas compliqué de prendre quelque chose à manger sur la route du retour ou de finir sa soirée avec des nouilles instantanées devant des vidéos, comme d'habitude.

Il reprit une gorgée de son cocktail en hocha la tête en direction de Beck pour lui signifier qu'il l'avait comprise et qu'ils ne bougeraient pas. Il agita néanmoins sa main en direction du barman pour lui commander quelques snacks salés, histoire d'un peu éponger cela. Ce dernier revint avec des chips et cacahuètes, rien de massif, juste assez pour que l'estomac ne soit pas totalement vide. Quand la psychologue lui demanda son secret, il se mit à rire.

Ah, ça ! Aucune idée ! Je crois que c'est parce que je suis métisse et que ma mère tient bien l'alcool ? Va savoir !, répondit-il, toujours en riant.

Aussi loin qu'il s'en rappelait, c'était son père qui avait toujours eu du mal à tenir la distance. Sa soeur avait totalement hérité des gènes de leur père, elle ne tenait pas plus de deux verres en moyenne. Mais c'était aussi parce qu'elle les buvait assez vite, trop vite au goût de Ryuji qui appréciait boire lentement, profiter des saveurs. Il reprit une gorgée, justement, sentant à nouveau le fluide sucré réchauffer sa gorge, tandis que Beck lui posa une question à laquelle il ne s'attendait pas, ce qui manqua de l'étrangler sur le coup.

H-Hein ?, bégaya-t-il en reprenant son souffle. J'ai peut-être rencontré quelqu'un, en fait. J'avais jamais revu quelqu'un d'autre depuis... tu sais... Moon et tout ça. Puis un jour j'étais en train de fumer tranquillement et je suis tombé sur cette femme, on a discuté et on s'entend plutôt bien. Elle est... plutôt intense ahah, j'ai du mal à tenir la route. On verra ce que ça donnera ! Et toi, tu m'as jamais dit s'il y avait un ou une partenaire dans ta vie ?

Elle ne s'était jamais épanchée sur sa vie privée, alors que Ryuji lui avait pour ainsi dire fait le résumé de la sienne lorsqu'ils s'étaient vus quelques mois plus tôt. Lorsqu'il mentionna Arizona il sentit son téléphone vibrer dans sa poche. Il se retint d'y jeter un oeil, se doutant d'une part de qui il s'agissait, comme si elle avait senti qu'on parlait d'elle, et d'autre part car c'était plutôt impoli. Il profitera sans doute d'une pause toilettes pour vérifier.

Code : Gin
Beck Oribe
Personnel ; psychologue
Beck Oribe
■ Age : 28
■ Messages : 589
■ Inscrit le : 13/02/2023


Mon personnage
❖ Âge : 29 ans
❖ Chambre/Zone n° : Zone 3
❖ Arrivé(e) en : Rentrée Septembre 2017
Beck Oribe

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Mar 12 Déc 2023 - 13:43
Retour à la vie Nocturne
08 Juin 2018 || Ft. Ryuji
Passer son temps devant les émissions culinaires était un de ses dadas. La jeune femme passait son temps à s'en inspirer mais est-ce que c'était la solitude qui la poussait à vouloir passer le temps de cette manière ? Elle n'en savait trop rien. Elle écoutait avec beaucoup d'attention les dires de Ryûji. Elle était sûre que c'était certainement la génétique que les gens tiennent plus ou moins à l'alcool, ce n'est peut être pas une question d'habitude ou de poids. Car Beck depuis le temps qu'elle se sirote des verres d'alcool en solo le soir, la jeune femme prenait quand même de temps en temps des cuites seule sur son canapé.

Cela était triste n'est-ce pas ?

Pourtant elle voulait tout faire pour vaincre sa solitude, comme elle le faisait là devant un verre avec un ami qui semblait comprendre et ne pas se prendre la tête tout simplement. Ne pas se fier au regards des autres et ne plus se poser de questions. C'était difficile pour la psychologue de lâcher la bride sur ce que les autres pouvaient penser d'elle, mais on ne peut pas plaire à tout le monde !

«Je suis heureuse pour toi d'avoir rencontré quelqu'un, tu le mérites vraiment. Après, c'est une manière pour toi de pouvoir passer à autre chose....»


Elle boira quelques gorgées de son cocktail en regardant le plafond, ne tentant pas de croiser le regard de Ryuji. Elle pensait à son bonheur et la joie d'avoir pu rencontrer une femme. Il en avait de la chance. Beck vint à piocher de nouvelles cacahuètes dans le bol et en manger une à une sans dire mot pendant quelques secondes.

Cela commençait à devenir pesant il est vrai. De voir toutes les personnes qui l'entourent et qu'elle apprécie rencontrer le bonheur de cette façon, que ce soit homme ou femme. Ils en avaient de la chance et tant mieux. Elle en était heureuse. La jeune femme avait une mine triste qui se dessinait doucement sur son visage, cela n'était pas contrôlé, elle ne voulait pas faire pitié à Ryuji. Pourquoi, elle s'était engagé sur ce sujet compliqué? Une petite larme vint à se loger dans le coin de son œil. Beck vint à l'essuyer rapidement en tournant la tête d'un mouvement vif et puis tournera de nouveau le visage du côté de son collègue.

« Je n'ai personne depuis toujours, comme on pourrait dire je suis une célibataire endurcie. Cela me va bien je pense pour que je ne rencontre personne et je suis faite pour observer le bonheur des gens, rien de plus !»


Beck avait besoin de réconfort, il est vrai. Plus de nouvelles du côté de ses amis d'enfance, de ses parents qui ne prenaient pas plus de nouvelles. Au final, la jeune femme était une personne perdue et qui était bien seule au fond. Elle ne pouvait faire confiance qu'à elle-même, c'était compliqué aujourd'hui de pouvoir voir sa vie passer et qu'elle allait atteindre bientôt trente ans. C'était difficile de se dire qu'on allait finir bourreau de son travail et marié à celui-ci.

"Cela fait mal, d'observer les gens heureux".

Cette phrase résonnait dans sa tête. Est-ce que c'est l'influence de l'alcool qui fait parler sa tête de cette manière ? La jeune femme n'en savait rien. Elle avait beau aider les gens dans toute son existence ou presque, mais se demandant l'utilité dans cette société qui n'avait peut être pas besoin d'elle.



---------------------------------

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Yor-forger-spy-x-family
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe Empty Re: Retour à la vie nocturne | feat. Beck Oribe

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum