Joy S. Khan
Elève ; en 2ème année
Joy S. Khan
■ Age : 24
■ Messages : 535
■ Inscrit le : 27/06/2019

■ Mes clubs :
[Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo TEWzgIo [Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo RQOTqXW [Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo ZgZseRD


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joy S. Khan

[Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo Empty [Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo

Mer 1 Mai 2024 - 21:51

Bienvenue dans mon monde

[Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo Qupj
Joy avait passé de très bonnes vacances bien que courtes à son goût. Les journées de tournage s'étaient enchainés et les jours où elle ne travaillait pas, elle les avait passé auprès de sa famille, de ses amis. En soit, elle n'avait clairement pas vu le temps passer mais elle était ravie de retourner au lycée, que ce soit pour voir ses amis qui s'étaient absentés ou ses camarades de club. D'ailleurs, aujourd'hui, au programme... Club de théâtre pour un exercice qu'elle appréciait tout particulièrement, l'improvisation ! La jeune fille finit sa journée de classe, discuta un peu avec ses amis avant de se diriger toute guillerette jusqu'à la salle du club. En entrant, elle salua les personnes présentes et fit quelques exercices d'échauffement pour délier son corps et préparer sa voix. L'exercice de ce jour consistait à improviser en s'aidant des objets à disposition ou même en interagissant avec le public.

Un camarade passa en premier et pour tout vous dire, il s'en était très bien tiré, tel un bon pirate, il avait su magnifiquement les guider à travers l'abordage d'un navire ennemi. A la fin de cette petite scénette, Joy applaudit à tout rompre, ils échangèrent rapidement leurs avis, puis Joy se proposa pour passer à son tour. Elle se leva, réfléchit un instant en regardant autour d'elle, au même moment, un autre élève passa discrètement la tête dans la salle. La jeune fille fit un petit sourire et sautilla vers lui, elle était lancée dans son rôle.

"Parfait, je vous attendais."

Joy attrapa doucement sa main et lui fit un sourire, espérant secrètement qu'il accepte de se livrer à ce petit jeu en excellent complice. Elle le tira doucement à l'intérieur de la pièce et le fit avancer de quelques pas.

"N'ayez crainte. Tout était déjà écrit. Les étoiles m'ont informé de votre venue prochaine. Je n'ai cessé de vous attendre."

Joy le fit venir au milieu de la scène et se mit debout sur une chaise pour paraître plus grande, plus imposante, plus puissante.

"Tel un héros, tu as affronté moults dangers pour venir jusqu'à moi. Pour te récompenser de ton courage, tu as le droit à un voeu. Mais avant ça..."

La jeune fille leva une main à plat, claqua des doigts de l'autre et mima ouvrir un petit coffret.

"Ce pendentif récompense les âmes courageuses et pures comme la tienne. Prends-le et il te protégera des noirceurs du monde."

Avec un sourire, elle mima lui passer autour du cou. Puis, elle lui offrit un sourire et d'une voix posée, elle dit avec un air solennel, profondément ancré dans son rôle.

"Maintenant. Confie moi ton souhait. Et s'il ne transgresse pas les lois de notre monde, je te l'exaucerai."


---------------------------------



[Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo Joysig10

Merci Neil ♥️
Pablo K. Mora
Elève ; en 3ème année
Pablo K. Mora
■ Age : 30
■ Messages : 445
■ Inscrit le : 25/02/2021

■ Mes clubs :
[Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo MGjyI85 [Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo 6Wkp4qc


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre/Zone n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Fin Novembre 2016
Pablo K. Mora

[Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo Empty Re: [Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo

Jeu 9 Mai 2024 - 13:00
Bienvenue dans mon monde

Toutes les bonnes choses ont une fin, et c’est valable pour les vacances aussi. Les cours avaient repris, les profs avaient retrouvé leur rôle, et la discussion que j’avais eu cet été avec le professeur de sport me trottait en tête. Cette convocation chez l’assistante sociale aussi, clairement. Et tout ça avait réveillé un brouillard que j’avais soigneusement évité jusque-là.

J’me suis jamais vraiment soucié de l’avenir, j’suis plus du genre à vivre au jour le jour. A rebondir en fonction de ce qui se passe, en fonction des liens qui se font, ou qui se défont. J’suis loin d’être de ceux qui planifient leur vie ou qui répondent du tac au tac à la fameuse question « tu te vois où dans 10 ans ». J’ai toujours eu qu’une seule réponse à ça : « en vie et en bonne santé », parce que c’est tout ce que je souhaite. Le travail, la vie de couple, une famille… Ce genre de chose, ça se calcule pas. Ça peut pas se prévoir. Tu ne sais pas sur qui tu va tomber, et ce que cette personne va chambouler dans ton quotidien. Quelle place elle va prendre dans ta vie. Et à quel point tes désirs, tes choix de vie et les siens seront compatibles. Ou ça va vous mener.

Mais les profs insistent. Et l’assistance sociale s'en prive pas non plus. Même si j’vis au jour le jour, je dois prendre le temps de réfléchir à ce que je veux et doit faire, si j’veux rester à Kobe l’an prochain. Et même si c’est dans deux mois, j’me connais avec la paperasse, si je ne commence pas à y réfléchir maintenant, j’vais faire ça à l’arrache au dernier moment et le jour J on m’dira que mon dossier est incomplet, tout sera foutu. Ce que je veux pas. Me voilà alors sécher le club de baseball cette après-midi, pour faire de l’espionnage. De l’enquête. Aller voir si ce les trucs qui me plaisent bien en cours pourraient s’envisager plus sérieusement.

Après un coup d’œil pendant quelques minutes au club de danse, mes pas s’arrêtent au club de théâtre, intrigué par les applaudissements qui venaient de s’échapper de l’embrasure de la porte. Et j’ai à peine mis le nez dans l’interstice de la porte que j’me fais repérer par la lycéenne dont c’est visiblement le tour de jouer. Elle m’embarque dans de l’impro, eh bah on va jouer le jeu ! Disons que ça serait un bon test. Et puis ça me permet de voir un peu comment ça se passe dans ce club, plus concrètement que prévu.

Je m’avance à sa suite, guidé par sa main dans la mienne, et prend place au centre de la scène. Ah, la scène… On avait pas ce genre de cours en Espagne, mais dès que j’ai foulé les planches au japon, je m’en suis donné à cœur joie. C’est peut-être mes capacités à faire des conneries, à blaguer, à cacher la vérité ou à la déguiser quand ça m’arrange, qui facilite mon jeu, mais j’ai jamais besoin de me prendre la tête très longtemps pour savoir quoi faire. La seule barrière, ce sont les textes à réciter tel quel, quand le japonais est trop poussé. Mais alors l’impro, ça, c’est les doigts dans le nez.

Alors qu’elle grimpe sur la chaise pour prendre de la hauteur, je lève la tête vers elle, la détaillant avec intensité :

Alors la légende disait vrai…
"Tel un héros, tu as affronté moults dangers pour venir jusqu'à moi. Pour te récompenser de ton courage, tu as le droit à un voeu. Mais avant ça..."

Je m’incline avec une révérence convaincante, comme si je me trouvais en présence d’une entité dont les légendes dépeignent la puissance. comme quand Jack Sparrow trouve le cœur de Davy Jones, comme quand Cendrillon trouve sa marraine la bonne fée, comme quand Harry découvre qu’il est sorcier, et ce qui s’ouvre à eux dans ces situations. L’espoir.

"Ce pendentif récompense les âmes courageuses et pures comme la tienne. Prends-le et il te protégera des noirceurs du monde."

Je me redresse et m’avance pour tendre mon cou, la laissant m’’enfiler le collier imaginaire. Pour autant, je ne la quitte pas des yeux, comme si j’avais peur qu’elle disparaisse. Comme si tant de puissance ne pouvait exister, et que la légende en était bien une. Je peine à déposer les doigts délicatement sur mon torse, là ou le pendentif pourrait se trouver, osant à peine l’effleurer.

"Maintenant. Confie moi ton souhait. Et s'il ne transgresse pas les lois de notre monde, je te l'exaucerai."

Et voilà mon moment. C’est là que je dois faire mes preuves. Bombant légèrement le torse, les épaules et le dos droit, mon visage se fait plus sérieux :

Me trouver en votre présence est un honneur, Enchanteresse. J’ai traversé tant d’épreuves avec la conviction d’en arriver à cet instant. Des semaines, des mois de luttes, à braver tant de dangers et d’épreuves, en voyant des amis tomber au combat, en voyant la nature perdre de sa superbe, à voir la corruption prendre le dessus, avec pour seul espoir que votre légende n’en soit pas une…

Je laisse quelques secondes couler, pour intensifier le drame de mon discours, et finit par déclamer :

Vous rencontrer là, aujourd’hui, est une vraie victoire. Même si les ténèbres menacent, votre lumière a guidé mon chemin et l’on m’a dit que vous possédiez le pouvoir de sauver mon destin. L’ai foi en vous, Enchanteresse, cependant je n’ose formuler ma requête, telle celle-ci pourrait vous sembler osée.  

Plus je l’observe, et plus son visage me dit quelque chose. Mais je me poserai la question plus tard.Je plante alors mon regard dans le sien, cette fois avec une lueur malicieuse dans le regard, lui annonçant de se préparer à ce qui suit. Un petit clin d’œil, puis je fais un tour de la scène, comme faisant les cent pas, en profitant pour observer les accessoires disposés un peu partout.

Je suis maudit depuis mon enfance, Enchanteresse, et les ombres me pourchassent. Elles s’en prennent à mon entourage, à mon village, aux cultures, tant et si bien que les lieux ont été désertés. J’ai réuni des objets au travers de ma quête pour vous trouver, et l’entité qui m’a maudit prétend qu’un rituel existe avec ces derniers… Un rituel puissant qui permet de lever cette malédiction.

J’attrape quelques objets au fur et à mesure de mon discours, puis finit par revenir vers la demoiselle. Je finis par les lui tendre en essayant d’imiter une certaine gêne, à défaut de pouvoir rougir sur commande : une fleur, une dague, et termine par ployer un genou au sol en lui tendant un anneau.

Je suis prêt à sacrifier tout pour vous, Enchanteresse. Et une promesse de votre amour sera plus précieuse récompense. Celle qui me sauvera la vie.

Tu as voulu m’embarquer dans de l’improvisation ma grande, à toi de jouer.
Tenue de Pablo:

Made by Meuh

---------------------------------

Pablo te rentre dedans en #cc0000

[Club de théâtre] Bienvenue dans mon monde | Pablo 77436_v
Time will only make it worse but was it all well deserved ?
So small in a massive universe, I'll find my place when I stop living with this curse
Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum