Le Deal du moment :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex ...
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 26 Juillet!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Invité
Invité
Anonymous
Invité

[TW +16]Que Dieu te garde, moi, je n'ai plus le temps Empty [TW +16]Que Dieu te garde, moi, je n'ai plus le temps

Mer 22 Mai 2024 - 16:27
▬ agression, insultes

Maya
Que Dieu te garde, moi, je n'ai plus le temps
18 Août
Quittant à contre cœur la fraîcheur du Cat café, je descends les escaliers plutôt que l’ascenseur pour me dégourdir les jambes. Comme attendu, l'air du dehors est étouffant, et surtout, pas de Maya. On s'était accordé pour se retrouver devant le bâtiment alors j'envoie un SMS tout d'abord. Pas de réponse.

J'étais un peu nerveuse, mon cœur battait fort dans ma poitrine en imaginant que Maya soit rentrée toute seule au campus, toujours énervée. Je savais que je devais lui parler, entendre sa voix, comprendre ce qui se passait. Je pris une profonde inspiration et composai son numéro.

Une sonnerie. Puis une deuxième. Je les entends.

Je retins mon souffle, espérant qu'elle décrocherait. Mais rien. La ligne s'éteignit, me laissant seule avec le silence de l'autre côté.

Je sentis une boule d'angoisse se former dans mon ventre. Qu'est-ce qui pouvait bien se passer ? J'attendis quelques instant avant d’accélérer le pas pour me diriger vers le bruit des sonneries précédentes, cherchant à me calmer, avant de décider de rappeler.

Cette fois, ce fut différent. Pas de sonnerie. Pas d'attente. Je tombai directement sur son répondeur.

Alors je me mets à courir, tenant une lanière de mon sac à dos pour calmer une de mes mains, l'autre tenant toujours le téléphone. Je les entends rire en premier, avant de les voir sortir de la ruelle. Mon sang se glace. Ce sont ceux du centre commercial, avec un mec en plus.

J'avance vers eux avec rage, mais alors que j'étais prête à défoncer le type s'écarte :

« Va voir ta pute, elle a un joli cadeau pour toi »

La fille gronne et pouffe comme une grosse truie. Je fais tous les efforts du monde pour ne pas lui sauter à la gorge. Mais, et si Maya a besoin d'une ambulance ? Je les dépasse en donnant un coup d'épaules.

« De victime à pétasse, c'est quoi la suite ? Sac à foutres ? Oh wait, tu l'es déjà »

Je n'ai pas de temps pour eux mais le mec me fait me retourner. En me saisissant le bras, grave erreur, je sers plus fort.

« Si vous remettez les pieds ici, on sera beaucoup moins sympa
- Si je vous revois, je vous bute !
- Gobe-moi les ovaires et étouffe-toi avec !
- Allez, ça n'vaut pas la peine on s'barre
»

Maya. Ils partent en riant. Maya. Comme si de rien. Maya. N'était. L’adrénaline redescend. Mon cœur bat la chamade dans ma poitrine alors que je cours à travers la ruelle sombre. Des frissons glaciaux me parcourent alors que je repense aux remarques acerbes des détracteurs.

Je la trouve là, étendue sur le sol, ses longs cheveux éparpillés autour d'elle, mais quelque chose ne va pas. Mes pas se figent, et je peine à respirer en voyant sa silhouette tremblotante.

Je m'agenouille à côté d'elle, mes yeux s'emplissent de haine en découvrant ses cheveux en tresse, jadis soyeux et brillants, maintenant coupés brutalement, comme si une lame cruelle avait décidé de les arracher sans pitié, sur ses genoux. Mon esprit se débat entre la colère bouillonnante et l'angoisse glaciale. Pourquoi elle, pourquoi pas moi ?

Je prends doucement son visage entre mes mains, cherchant désespérément son regard. Ses yeux reflètent la terreur, mais je peux voir une lueur de soulagement lorsqu'elle me voit.

Je la serre dans mes bras, sentant son corps frissonner contre le mien. Les mots se perdent dans ma gorge serrée, remplacés par une colère insidieuse alors que je lutte pour lui offrir ne serait-ce qu'un semblant de réconfort dans ce cauchemar.

Je me retiens de hurler comme dans un film.
code by emme

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum