Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €


PNJ
Non validé ; bouhouhou
PNJ
■ Age : 34
■ Messages : 5440
■ Inscrit le : 31/03/2008

PNJ

KH Shinbun - Edition du mois d'Août Empty KH Shinbun - Edition du mois d'Août

Mar 30 Juin 2020 - 20:36
Tokuchō en résumé...
Chers membres de la Kobe High School, nous avons l’honneur de vous retrouver dans cette refonte du journal de l’école, nommé sobrement le Kobe High School Shinbun ! Nous avons travaillé d’arrache-pied pour vous fournir un contenu de qualité, j’espère qu’il sera à la hauteur de vos attentes.

Dans cette Une nous allons parler de ce qui s’est passé ce mois ci et de ce qui se trouve dans la suite de ce merveilleux journal que vous avez en main.

Il y en a des choses à dire ce mois ci, dont une grosse surprise à la fin de ce numéro alors restez jusqu’au bout !

En effet, Juillet a été un mois plein de rebondissements et de nouveautés.

Côté sport déjà, de la compétition et surtout une partie de balle aux prisonniers qui aura fait vibrer les élèves de Kobe y ayant pris part. Nos reporters étaient sur place !

Ensuite nous accueillons ce mois ci deux nouveaux professeurs :
Un professeur de mathématiques et de Japonais. Rendez-vous dans quelques pages pour en apprendre un peu plus à leurs sujets.

Si jamais vous n’aviez pas eu le mémo, les examens se sont déroulés du 19 juillet au 28 Juillet 2016. On espère quand même que vous étiez au courant, mais on va revenir dessus avec vous.

L’annonce de l’ouverture de la boîte à messages anonymes a vite fait le tour du campus et ça a été un vrai carton ! On a plein de rumeurs à vous partager avec même quelques noms qui ont fuités. On vous invite à vous jeter sur la rubrique « Gosshipu » pour en savoir plus.

Enfin nos journalistes sont allés interviewés deux élèves que tout oppose. Tatsunosuke futur exorciste, vivant la vie dans l’instant avec un sourire charmeur aux lèvres et Tessa Yorke la princesse anglaise du campus, élève modèle, présidente du club d’art au sourire communicateur.

Mais trève de bavardage ! Passons à la suite ! N’oubliez pas de rester jusqu’au mot de la fin, car nous avons une annonce très spéciale à vous faire.



Bon anniversaire !

Avant de rentrer dans le vif de sujet, la rédaction voudrait souhaiter un joyeux anniversaire à certains membre de l’école ! Si jamais vous auriez oublié de leur faire un petit cadeau… C’est le moment de se rattraper !
Dans l’ordre,
♥ Hayate Smith a soufflé sa seizième bougie le 2 Juillet !
♥ Tatsunosuke Takayanagi a soufflé sa dix-huitième bougie le 5 Juillet !
♥ Rikuo Morisada a soufflé sa vingt-et-unième bougie le 7 Juillet !
♥ Mutô-sensei a soufflé sa trente-quatrième bougie le 10 Juillet !
♥ Ogawa-sensei a soufflé sa trente-huitième bougie le 10 Juillet également !
♥ Navi Choi, en troisième année d’études scientifiques, a soufflé sa vingtième bougie le 13 Juillet, et on espère que la majorité ne la secoue pas trop !

Mais c’est aussi l’occasion de souhaiter la bienvenue aux nouvelles têtes de notre campus, surtout que nous avons des invités assez spéciaux qui ne sont autre que deux nouveaux membres du corps enseignant, ce mois-ci.
♥ Anahita Masuda intègre la première année au lycée ! J’espère que tu te plairas parmi nous !
♥ Zelda Choi nous rejoint également ! Elle nous avait quitté il y a peu, mais ne pouvait décidément pas se passer la bonne ambiance ici ! C'est une élève de troisième année, et on espère qu'elle s'intègrera à merveille de nouveau !
♥ Hiiragi-sensei sera notre nouveau professeur de littérature ! Nous, élèves, donnerons tout notre possible pour lui réserver un accueil digne de ce nom.
♥ Deladoëy-sensei nous enseignera les mathématiques ! On sait bien que les mathématiques ne sont pas la tasse de thé de tout le monde, mais on sait qu'on pourra compter sur notre nouveau professeur pour nous faire aimer sa matière !



En lumière

Malgré cette période d’examens, notre école a fait preuve d’une véritable effervescence, combinant un fort nombre d’activités plus intéressantes les unes que les autres ! Que ce soit pour le club de cuisine, de natation, de danse ou même de journalisme, tout le monde s’est démené ce mois-ci.

Fin Juin, avec son affiche des plus tentatrices – et amusante, parce que notre homme est plutôt bien branché d’un point de vue humour et autres jeux de mots, Hiroshi Okazaki nous a bluffé lors d’une activité entièrement préparée par ses soins dans le but de cuisiner des barres protéinées ! Il a convaincu un bon nombre d’élèves de son club pour mener à bien sa fameuse recette. Leur nouveau président, Thomas Walker, n’a aucun soucis à se faire ! Il pourra compter sur le zèle de ses membres et leur motivation pour l’encourager dans tous les projets qu’il réservera pour son club !

Passons maintenant à une autre activité qui a été organisée avec un soin tout particulier et sans prétention par une élève de Chûgakkô, Joy S. Khan. Sur le terrain se sont affrontées deux équipes : Tsuki, dont le commandement était mené par Mitsuki Iroka, et Taiyô soutenue par Maka Nakajima ! La bataille a été rude entre les deux équipes, mais s’est soldée par un moment partagé autour des snacks et autres boissons dans la bonne humeur.

Début Juillet, Riley Van Helden a pris la présidence du club de journalisme pour essayer de donner un coup de neuf au journal qui y est étroitement lié. Il espère de tout son coeur que ses initiatives plairont au plus grand nombre !

Mais il n’est pas le seul à avoir pris cette belle initiative. Dans le même registre, Emily Nakamura, étudiante et amoureuse de la danse a décidé de laisser la passion parler et également de prendre des responsabilités au sein du club de danse en prenant la présidence de ce dernier. Nous lui souhaitons bonne chance, à elle et aux projets qu’elle voudra mettre en place à l’avenir !

Ce n’est pas tout. Quand nous vous disons que l’école s’est secouée comme jamais ce mois-ci, ce n’était pas pour rire ! C’est ce que nous a prouvé Ayano Tsuno, présidente du club de natation – et faisant aussi partie de la rédaction de notre beau journal ! – en inscrivant son club à une compétition suite à une invitation à cette dernière. Une très bonne manière de mettre un peu de piment dans les activités des nageurs, ravivant les esprits des plus compétitifs ! Malheureusement pour eux, ils n’ont décroché aucun prix mais il s’agissait-là de leur toute première compétition alors nous sommes quand même tous très fiers d’eux.

La rédaction du journal tient à remercier ces élèves, qui font vivre l’école et la vie étudiante en général !

Nous avons également une petite annonce à vous faire : À partir du mois prochain, vous pourrez faire vos petites annonces et ces dernières figureront dans cette section du journal ! Que ce soit pour un grand projet de votre club qui nécessite plus de bras que ce dernier n'en propose, pour un projet personnel ou pour l'organisation d'une activité quelconque, vous pouvez faire appel à notre journal afin d'organiser ce qui vous plaira !



Goshippu

Mystère n°1 : Bonjour à tous !
Mystère n°2 : Ouais, bonjour !
Mystère n°1 : Vous vous demandez sûrement qui on est, hein ?
Mystère n°2 : Bah on n'a pas l'intention de vous le dire !
Mystère n°1 : Sois pas si timide, faut quand même qu'on se présente un peu...
Mystère n°2 : Mais-- On sait même pas comment on s'appelle !
Mystère n°1 : Pas faux... Bon, bref ! Un peu de sérieux. En réalité, nous sommes les deux agents doubles les plus qualifiés du club de journalisme ! Notre rôle ? Enquêter, trier les messages anonymes, mais croyez pas hein ! C'est un métier dangereux. C'est pour ça qu'on ne divulgue pas nos véritables noms ! Le truc c'est que...
Mystère n°2 : C'est qu'on a pas d'inspiration, en fait. On est des espions, pas des grands auteurs !
Mystère n°1 : Du coup, on a eu une idée. Vu qu'on est des sucres d'orge et qu'on vous fait une rubrique spécial potins, on a décidé qu'en guise de remerciement... C'est...
Mystère n°2 : Vous ! C'est vous qui choisirez nos noms !
Mystère n°1 : Et pour ça, vous n'aurez qu'à faire vos propositions à notre rédaction, par mail, au détour d'un couloir, bref, peu importe !
Mystère n°2 : Mais faites-vous entendre, parce qu'on va pas rester sans alias pendant longtemps nous hein ! Puis t'imagines, si quelqu'un nous appelle ? "MYSTÈRE !"
Mystère n°1 : On se retournera ensemble...
Mystère n°2 : BREF ! Passons aux rumeurs...

Depuis quand les dortoirs sont mixtes ?! En cherchant mon ami Neil, je suis rentrée dans une chambre par erreur et j’ai vu le beau Milan Cray avec… Sa petite copine sur les genoux ? Milan a une copine ?!

Mystère n°1 : Oh mais c’est que ça s’amuse dans les dortoirs… En tout cas, ça sent la jalousie. Attention, la copine du beau Milan, vous risquez de vous attirer les foudres d’une passionnée.
Mystère n°2 : Oh, je suis sûr qu’ils forment un très beau couple, j’aimerais beaucoup les voir. Mais voyons, un peu de pudeur tout de même.

J’ai surpris Okazaki-san dans un Maid Café, et je suis pas le seul ! J’étais avec un ami à moi, il a même pris une vidéo. C’était pas un vampire lui en plus ?

Mystère n°1 : Un Maid Café ! Ah ouais ! Enfin, moi je peux rien dire, j’adore les Maid Café aussi donc bon...
Mystère n°2 : Et moi je pense qu’on ne devrait pas juger les gens sur leurs activités ! Enfin, je-- je sais qu’on est payés à faire ça actuellement mais quand même… Et puis, les Maid Café sont des cafés comme les autres non ? C’est juste qu’on est servis pas de jolis filles bien habillées et qu’il y a un thème. En plus, ça n’a pas l’air d’empêcher Okazaki-san d’être productif ! J’ai entendu dire qu’il préparait un truc pour l’école… Il parle d’un vent de fraîcheur sur la vie des élèves, d’une sorte de lieu d’échange qui renforcerait la cohésion. Moi ça m’intrigue !

Emily a trop de chance… Moi aussi j’aimerais bien qu’on m’offre des fleurs devant tout le monde !

Mystère n°1 : Oui bon… Les fleurs, c’est un peu ringard et vieillot de nos jours. Je suis sûr que ce n’était même pas un beau bouquet.
Mystère n°2 : Ne soit pas jaloux ! Je t'en offre quand tu veux. En tout cas, quelle chance Emily, j’espère qu’elles embellissent bien votre chambre !

Je crois que j'ai aperçu quelqu'un du campus dans un club d'hôtes, où je me suis rendue avec une amie. Il était vraiment mignon et aguicheur... Et en y réfléchissant, je crois que l'un des autres hôtes est aussi sur le campus !

Mystère n°1 : On veut des noms ! Du scandale ! Et au fait, c’était bien ? Vous avez l’adresse ?
Mystère n°2 : J’espère qu’ils ne tomberont pas sur des personnes malhonnêtes… En tout cas, je leur souhaite bon courage et bonne chance pour leur travail !

Dites, il parait que le capitaine du club de basket aurait eu un grave accident le mois dernier. Quelqu'un aurait des infos sur ce qu'il s'est passé ? On raconte qu'il se serait battu avec un autre élève mais ce n'est pas du tout son genre !

Mystère n°1 : Je le trouvais un peu trop calme ce jeune homme. À part le basket et la musique, il manquait de punch.
Mystère n°2 : Encore de la violence… En plus, ça ne lui ressemble pas du tout. Je suis sûr que ça pue le mensonge cette rumeur. Non non, je ne suis pas du tout sous le charme quand il joue. Non. C’est faux.

J'ai entendu dire qu'il y aurait un club secret dans l’école. Vous croyez que c'est un truc que les profs préparent ou c'est fait dans le dos de la direction ? Parfois j'entends des élèves parler de trucs bizarres dans les couloirs. Je me demande si ça à un rapport.

Mystère n°1 : En même temps, cela ne m’étonnerait pas que ça vienne de la direction, le Doyen est tellement bizarre. J’ai déjà croisé une gamine qui tonnait haut et fort qu’il faisait des expériences sur les élèves. Et je commence presque à la croire avec les lubies de ce Doyen.
Mystère n°2 : Oh non, il est peut-être assez bizarre mais il est aux petits oignons avec les élèves. Je penche plutôt sur une agréable surprise. Un peu comme pour le voyage de l’année dernière !

On m'a dit que le courant passe très bien entre Riley et Gideon depuis leur scène de Roméo et Juliette, à croire que la passion à dépassé le jeu d'acteur !!! Je me demande combien de temps ils ont répété la scène du baiser…

Mystère n°1 : On m’a raconté que c’était même carrément malaisant au final. Surtout leurs répétitions...
Mystère n°2 : Je ne suis pas d’accord, c’était vraiment très romantique. À quand la version comédie musicale ?
Riley, lui-même : Hey, arrêtez de fangirler. La bromance, c’est bon pour la fiction. Tanaka-san et moi nous entendons bien comme deux camarades dans la même classe, mais rien de plus, désolé de vous décevoir... Et je tiens à vous rappeler qu’un balcon était supposé nous séparer, donc pas de baiser qui tienne !

Je ne suis pas du genre à râler ou quoi que ce soit mais il parait qu'il y a des pervers qui traînent du côté de la plage. Faites attention aux voyeurs les filles ! Ils sont peut-être dans notre école !

Mystère n°1 : Tout de suite le mot “voyeur”. Techniquement. Si vous êtes à la plage en maillot de bain, vous êtes donc exposés aux regards. C’est pas de la faute des autres si leurs regards tombent sur vous sans faire exprès en observant le paysage…
Mystère n°2 : J’espère que vous allez bien et qu’ils n’ont rien tenté de malaisant voir même de violent ! Restez toujours au moins à deux mais ne cherchez pas le mal partout, vous risquez de devenir paranoïaques et de ne pas pouvoir passer un bon moment avec vos amis.

Je sais pas ce qu’il se passe dans les dortoirs étudiants, mais les deux soeurs qui arrivent pas à s’entendre là, ça serait pas mal qu’elles gardent leurs problèmes pour elles et j’suis bien gentille de pas avoir donné leurs noms !

Mystère n°1 : Ah non, qu’elles crient plus fort, comme ça, on aura plus de scoops et de rumeurs pour la prochaine édition !
Mystère n°2 : J’espère que tout va très vite s’arranger entre elles. Parfois, une bonne dispute permet de crever l'abcès et tout rentre dans l’ordre, donc je croise les doigts !

J’ai entendu dire que le professeur de musique avait aussi collé l'examen de musique aux Chûgakkô… Genre, ils devaient chanter devant toutes leurs classes, comme ça. Ça craint, puis c’est pas cool de noter sur la voix comme ça, surtout qu'ils sont petits…

Mystère n°1 : Ouais, ils devaient avoir un de ces têtes. Et puis bon, la musique, c’est pas ce qu’il y a de plus important. Les gosses ont d’autres matières à réviser comme les sciences, quelle idée de devoir perdre son temps pour la musique quand même…
Mystère n°2 : Mais non, c’est très important la musique, ça permet d’alléger les cœurs aussi. Et puis, le professeur est quelqu’un de juste. On m’a dit qu’il notait aussi l’explication du choix de la musique. Même en ne chantant pas très bien, je suis sûr qu’on peut avoir une note raisonnable ! Courage les pioupious !

Il paraît qu'un élève dans le besoin a été recueilli quelques nuit chez des enseignants du campus. C'est vrai cette histoire ? C'est légal vous pensez ?

Mystère n°1 : Oh… Vous pensez qu’il peut essayer de nous fournir les sujets d’examens, voire même les réponses ? Je vais devoir trouver ce mystérieux jeune homme… Hm…
Mystère n°2 : Quelle importance que ce soit légal ou non ? Après tout, il était dans le besoin… Le plus important, c’est que ces personnes aient prit soin de lui. Et que s’ils l’avaient laissé dans le besoin, ça aurait pu très mal tourner ! Félicitations messieurs. Quant à toi l’élève, j’espère que tout va bien.



Nos interviewés




Ce mois-ci, c’est Tatsunosuke Takayanagi qui a subit le joug de notre chère et pas si tendre Ayano Tsuno, et ça s'est passé le Vendredi 29 Juillet 2016 ! Tiré au sort parmi les membres de l’école qui ont soufflé leurs bougies ce mois-ci, notre invité pas si mystérieux nous en apprendra plus sur lui dans quelques instants.

Ayano : « Bonjour, Tatsunosuke, si vous me permettez de vous appeler comme ça, je m'appelle Ayano Tsuno, mais vous pouvez m'appeler Ayano. Ravie de faire cette interview avec vous. Vous êtes un peu ma première fois dans ce rôle. »
Tatsunosuke : « Oula... Ta.... Première fois, ahem euh bah, je suis flatté, en quoi puis-je t'être utile – enfin qu'est-ce que je peux faire pour toi, pour t'aider. »
Ayano : « Répondre de votre mieux aux quelques questions que j'ai de notées. C'est tout ce que vous avez à faire, ne vous en faites pas, ce sera vite fini. Est-ce que vous avez un mot à dire avant que l'on commence ? »
Tatsunosuke : « Ouais, je peux ne pas répondre si je veux, hein ? Pas que j'ai des choses à cacher, c'est juste pour savoir. Enfin, j'dis n'imp, commençons. »
Ayano : « Bien sûr, bien sûr, vous avez tout à fait le droit de me dire que vous ne voulez pas que quelque chose que vous ayez dit se retrouve dans le journal ou bien que vous ne vouliez pas répondre. Je ne suis pas là pour vous piéger... »
Ayano : « Donc, est ce que vous pouvez commencer par vous présenter un peu ? Par exemple en parlant de votre âge, votre année, votre classe, votre nationalité, vos clubs et vos responsabilités à Kobe. »
Tatsunosuke : « Ouais, bien sûr. J'suis Tatsunosuke Takayanagi en 3ème année. J'ai 18 ans. J'viens d'arriver à KHS – avec mon frère Ryûnosuke. Le grand brun ténébreux, là. Moins beau que moi mais ça va quoi. Avant, j'habitais à Matsumoto. Et quoi d'autre ? Ah ! Je suis au club de traditions. »
Ayano : « D’accord, et dites-moi Tatsunosuke, qu'est-ce que ça fait d'avoir 18 ans ? Vous êtes majeur dans pas mal d'autres pays et vous pouvez passer votre permis ici. Vous prévoyez un road trip en Europe, où vous seriez majeur, pour fêter ça ? »
Tatsunosuke : « Bah, ça m'fait rien, j'suis toujours pareil – enfin j'crois. Que... Moi, majeur ? Sérieux ? C'est-à-dire que, j'ai jamais pensé à tout ça. Et... Je n'aime pas conduire, l'autre jour j'ai été à vélo et j'ai renversé mon frère sans le vouloir. Mais c'est vrai qu'aller en Europe me plairait bien, quoique les Californiennes ont la réputation d'être bien gaul— EUH, j'veux dire c'est... La Californie, Disneyland, tout ça. Ouais ça me parait pas mal. Peut-être, je dirai. »
Ayano : « Oui c'est vrai que les Etats-Unis regorgent de charmes en tout genre... D'ailleurs en parlant de charme, et puisque nous sommes là pour apprendre à vous connaître, comment vous décririez-vous physiquement et mentalement ? »
Tatsunosuke : « .............................. Je.... sais.... pas… »
Ayano : « Pas de problème, nous laisserons nos lecteurs et nos lectrices laisser libre court à leur imagination et leurs fantasmes pour vous imaginer… »
Ayano : « Comment décririez-vous votre vie à Kobe ? Est-ce que tout se passe bien pour vous ? Vous parliez de votre frère un peu plus tôt, il est aussi sur le campus ? »
Tatsunosuke : « Ouais, Ryû est aussi sur le campus, même classe. J'aime bien la vie en pensionnat, ça donne l'impression d'être dans un monde à part, surtout quand les parents sont plus sur notre dos ! Mais, partager ma chambre avec les... les filles, j'dois avouer que j'ai dû me battre contre une féroce envie de piquer un soutif— ahem enfin, non, je veux dire que ça me mettrait mal à l'aise de tomber sur les affaires d'une fille. Même si j'dis pas que c'est arrivé pour l'instant hein ! »
Ayano : « Je vois.... Je ne doute pas de votre... Pureté ni du sérieux de vos camarades féminines pour ce qui est de ranger leurs affaires. Il y a peu de chances qu'un tel objet arrive dans vos mains par hasard... Ne vous en faites pas. »
Ayano : « Et au niveau de vos examens, pensez-vous avoir des bons résultats ? »
Tatsunosuke : « Oui, merci de croire en moi... Senpai... Urgh, les exams ? Mes notes ? »
Tatsunosuke : « Je crois que je m'en suis bien sorti, j'ai répondu à toutes les questions et dans les temps. »
Ayano : « Tant mieux, je suis heureuse pour vous. »
Ayano : « Il y a quelques secondes, nous parlions du pensionnat, et vous m'avez dit tout à l'heure que vous veniez de... Matsumoto. Est-ce que vous avez le mal du pays ? Quelque chose qui vous manque ? Une amie d'enfance avec qui vous étiez proche à retrouver peut-être ? »
Tatsunosuke : « Matsumoto est loin d'ici mais c'est encore au Japon, haha. Et c'est pas plus mal d'être venu ici... Erm, non rien, oublie senpai. Ça me manque pas trop, sauf peut-être maman qui fait la lessive. Et, une amie d'enfance... Je sais pas si je devrais parler d'elle. Mais, attends. Comment tu sais ça senpai ? »
Ayano : « Oh, vous savez, au club de journalisme... On a nos sources... Mais j'ai compris que c'était un sujet sensible, je n'insisterai par sur votre cadre familial, ou votre « petite-amie » d'enfance laissée au pays. Par respect pour votre vie privée. »
Ayano : « Un grand garçon comme vous doit avoir des ambitions, des idées de futures carrière ou simplement d’études ? Non ? »
Tatsunosuke : « D'accord senpai... »
Tatsunosuke : « Quand j'étais petit, je voulais être exorciste et j'ai tellement squatté de temples et de festivals que ça me plairait bien de travailler dans l'événementiel. Même si j'sais pas si on peut appeler ça un plan de carrière… »
Ayano : « Oh, eh bien... Je ne sais pas trop quel genre d'études il faut faire pour travailler là-dedans mais je suis sûr qu’envisager une carrière dans le tourisme et plus particulièrement l'évènementiel est possible. C'est un beau projet. »
Ayano : « Vous êtes à Kobe High School depuis le Chûgakko ? Ou êtes-vous arrivé en cours de parcours ? Comment se passe l’intégration ? »
Tatsunosuke : « Ouais, ça se passe bien. C'est bizarre d'avoir autant de gaijins au début mais c'est ce qui fait le charme d'ici, sans parler des filles... Et bien sûr aussi des gars hyper sympas sur lesquels j'suis tombé depuis mon arrivé. C'est comme si j'avais toujours été là ! »
Ayano : « Oh ? Vous avez réussi à tisser des liens amicaux avec des étrangers ? Ou même plus que amicaux... ? »
Tatsunosuke : « Des gars de ma classe, ouais. Dédicace au Texas Ranger qui se reconnaitra. Et puis Tanaka aussi, on se fera une virée en jet privé un de ces quatre. »
Ayano : « Je vois, je vois, et pas de petite amie en vue... ? »
Tatsunosuke : « Petite... amie ? Je.... euh… »
Tatsunosuke : « Pas avant le mariage… »
Ayano : « D'accord... »
Ayano : « Donc ! Sur un autre sujet, est ce que vous avez des projets ou des ambitions au sein de notre école ? Vous êtes au club de tradition peut être envisager de prendre le poste de président ? »
Tatsunosuke : « Moi président ? BWAHAHAHAHA ! » Nous avons perdu Tatsunosuke pendant cinq minutes, trop occupé à se fendre la poire.
Tatsunosuke : « Non c'est pas dans mes projets mais si ça peut empêcher qu'il soit dissout ou quoi, je le ferai peut-être. »
Ayano : « Oh, vous seriez prêt à vous sacrifier alors que vous n'avez clairement pas l'air de vouloir être président ? Vous devez beaucoup aimer ce club... Une raison particulière de l'avoir choisi ? »
Tatsunosuke : « J'aime bien faire de l'origami et porter le yukata. Et les festivals. Et j'm'y sens bien, c'est un club tranquille. »
Ayano : « Oh oui, c'est vrai que comme vous le disiez, vous aimiez bien les festivités, ça semble logique dit comme ça. »
Tatsunosuke : « Si je devenais président, j'exigerai qu'on fasse un défilé de chars en fin d'année, haha ! Avec des filles déguisées en prêtresses, des danses traditionnelles, tout ça, tu vois le genre senpai ? »
Ayano : « Ah, ah ! Je suis sûre que le club d'art et le club des aventuriers serait au anges avec une telle parade. Et oui... Je vois très bien ce que vous voulez dire et j'apprécie vos idées mon cher Tatsunosuke. »
Tatsunosuke : « Merci, j'suis flatté que tu... Que tu penses ça senpai. »
Ayano : « En parlant de ça d'ailleurs, d'après mes sources, vous seriez un grand amateur de gente féminine. Je vous comprends, nous avons de belles demoiselles au sein de nos murs. Ceci dit, certaines sources anonymes vous aurait vu regarder intensément des camarades féminines pendant la période des repas notamment. Frisant le voyeurisme. Avec vous un commentaire ou une déclaration à faire vis à vis de telles rumeurs ? »
Tatsunosuke : « ............. C'est normal pour un mec hétéro de regarder une jolie fille, non ? Les filles matent bien un beau mec quand il passe. Et c'est pas ce qu'on croit, des fois je fixe le vide parce que je... Parce que je réfléchis.... Au sens de la vie... Et de toute façon j'suis pas intéressé ! »
Ayano : « Au sens de la vie... En tout cas ... Soyez assuré que nous mettrons votre réponse dans l'interview pour dissiper les rumeurs à votre sujet. Oh ? Vous n'êtes intéressé par aucune fille du campus ? Peut-être chassez-vous dans le campus adverse du coup... Je vois, je vois... »
Tatsunosuke : « Je, NON, non je... Enfin, j'veux dire, merci de vouloir dissiper les rumeurs. »
Ayano : « C'est normal, nous sommes là pour ça. »
Ayano : « Bien je crois que nous avons fait le tour, avez-vous un dernier mot à ajouter ? »
Tatsunosuke : « Vous prenez pas de photo j'espère ? Parce que si oui, j'veux bien qu'on me mette un cache sur les yeux, comme les anonymes dans les magazines star people… »
Ayano : « Oh, ce n'était pas prévu que nous prenions des photos, mais c'est une super idée ! Je m'en vais directement en parler au président. Je suis sûre qu'il adorera l'idée. Je verrais ce que je peux faire pour la censure. Sur ce je ne vous dérange pas plus Tatsunosuke, merci pour toutes vos réponses. »
Tatsunosuke : « NON, NON, NON ! C'est pas c'que j'ai voulu dire ! »
Ayano : « Oh, vous ne voulez plus de censure ? »
Tatsunosuke : « SI mais, rahh non je parle des photos ! Pas de photos ! »
Tatsunosuke : « Ok, je vais y aller, pas de quoi, ET PAS DE PHOTOS ! »
Ayano : « D'accord, dommage... Bonne journée à vous. »

Croyez-le ou non, nous sommes tout aussi tristes que vous de ne pas avoir pu afficher le visage angélique de notre cher Takayanagi-san...



Après une interview riche en émotions, passons maintenant à une entrevue un poil plus calme… Mais avant toute choses, une petite annonce concernant cette partie-là de la section !
Ce mois-ci, l’interview de Tessa Yorke a été décidée en tirant au sort parmi la liste des élèves ayant souhaité recevoir le journal par voie numérique – à titre d’exemple ! Mais pour les prochains mois, Riley choisira de lui-même sa victime— enfin, son heureux élu ! Attention à vous si vous êtes particulièrement ciblé par des rumeurs ou que vous avez décidé de faire de grandes choses au sein de cette école, il n’est pas impossible que notre président s’attaque à votre cas…
Comme annoncé plus haut, ce mois-ci c’est Tessa Yorke que nous avons interrogé le Samedi 16 Juillet 2016 ! Particulièrement opposée à la tornade rencontrée plus haut, elle ne regorge pas moins de surprises et nous sommes impatients d’entendre ce qu’elle a à dire !

Riley : « Bonjour, Yorke-san ! Comme tu as pu le lire dans mon mail, tu as été tirée au sort pour inaugurer les interviews de notre refonte du journal. Encore merci d'avoir répondu présente ! »
Tessa : « Bonjour et de rien ! C'est normal de participer un peu à quelque chose d'aussi important que le renouveau du journal de l'école ! »
Riley : « As-tu un mot à dire avant de commencer ? Si tu as envie de faire passer un message, que ce soit personnel, quelque-chose qui te tient à cœur ou simplement pour ton club, tu peux le faire maintenant. »
Tessa : « À part que le club d'art recrute, je n'ai rien à dire de spécial. »
Riley : « Très bien ! »
Riley : « Je te laisse te présenter avec ton nom, quel âge as-tu et en quelle année es-tu ? Quelle est ton cursus ? Les clubs dans lesquels tu te trouves, et les responsabilités que tu as ici ? »
Tessa : « D'accord ! Ça fait beaucoup de questions d'un coup... Hmm donc Tessa Yorke, j'ai 20 ans et je suis en deuxième année à l'université de Kobe. Je suis en section artistique avec de l'art appliqué comme matière principale et d'autres matières littéraires : Histoire géographie, langues vivantes et littérature. Je suis au club d'arts plastiques et au club de Kendo. Comme responsabilités, eh bien, je suis la présidente du club d'arts. »
Riley : « Je vois, une artiste dans l'âme alors ! Et ça fait combien de temps que tu étudies ici ? »
Tessa : « Oui exactement. Ça fait quatre ans cette année scolaire. »
Riley : « D'accord ! Et ça fait longtemps que tu es présidente du club d'Arts ? »
Tessa : « Deux ans maintenant. »
Riley : « Je vois ! À quoi ressemble une séance au club d'arts, pour une présidente comme toi ? »
Tessa : « Hmm, il n'y a pas vraiment de séance type. Le club d'arts est surtout un endroit où on peut se détendre en faisant ce qu'on aime, que ça soit dessiner, sculpter, peindre... Pour ma part, j'en profite pour aider ceux qui en ont besoin. Tout le monde ne sait pas dessiner ou autres, alors j'aide comme je peux. On essaye de s'entraider au maximum pour que ça soit convivial. »
Riley : « C'est sûr ! L'art reste une discipline très libre. As-tu déjà organisé de petits évènements propres à ton club par le passé ? »
Tessa : « Oui ! Parfois on ouvre la salle pour que les gens viennent voir nos créations, j'essaye de programmer une ou deux sorties au musée d'art, surtout quand il y a des expositions intéressantes à voir. Vu que tout le monde n'aime pas les mêmes choses, ce n'est pas du tout obligatoire mais ça change un peu de d'habitude. Quand on doit faire les décorations pour les différents bals, j'organise de grosses séances de « travaux pratiques » pour faire le maximum de choses nous-même et tous ensemble, comme ça tout le monde participe ! »
Riley : « Oh, c'est très intéressant tout ça ! On peut dire que tu gères très bien ton club alors. Parlons un peu de toi, comment te décrirais-tu mentalement, physiquement ? »
Tessa : « Je ne sais pas si je le gère bien mais en tout cas, j'essaie de faire de mon mieux ! Je dirais que je suis assez sociable, ouverte aux autres et passionnée ? Par l'art en général, la musique, la littérature... Par contre, je suis un peu maladroite et peut-être un peu trop directe quand je parle. Physiquement euh... Grande, brune et mince ? Je ne sais pas quoi trop dire à ce sujet. »
Riley : « Je vois ! Je trouve que ce sont des qualités intéressantes, surtout pour le rôle que tu joues dans le club d'arts. Comment se passe la vie à Kobe pour toi ? Est-ce que tu te plais ici ? »
Tessa : « Merci ! Et ça se passe assez bien, j'ai pas mal de connaissances et quelques amis. J'ai mis un peu de temps à m'acclimater à la vie en pensionnat mais maintenant, c'est devenu juste la routine ? En tout cas, je m'ennuie rarement ici, il se passe toujours quelque chose d'intéressant. »
Riley : « C'est une bonne chose alors ! Qu'est-ce qui te faisait peur avec la vie en pensionnat ? »
Tessa : « Hmm je ne sais pas trop, le fait de partager ma chambre avec des inconnus principalement, la peur de ne pas m'entendre avec mes colocataires, de ne pas voir assez souvent mes parents... Ce genre de choses mais au final, tout s'est très bien passé ! Je pense que j'ai eu de la chance de toujours tomber sur des bons colocataires et puis, l'avantage est qu'on voit ses amis plus souvent aussi que si l’on habitait en dehors du campus. »
Riley : « C'est sûr, et c'est un bon moyen de se faire des amis ! Même si en effet, la surprise des colocataires est toujours à prendre en compte. Où vivais-tu avant la KHS ? »
Tessa : « Chez mes parents à Londres ! On a déménagé ici et c'est pour ça qu'ils m'ont inscrite à KHS. En fait, ils habitent en centre-ville mais ils sont beaucoup pris par leur travail, donc ils ne sont pas souvent à la maison. C'est une des raisons pour laquelle ils m'ont inscrite en pensionnat, en plus de la renommée de l'école bien sûr. »
Riley : « Oh ! Londres donc... Comment ça s'est passé, les premiers mois au Japon ? Ça devait être un sacré changement, par rapport à l'Europe. »
Tessa : « C'était difficile de s'acclimater aux différences culturelles surtout. Ma mère m'a toujours élevée dans l'optique d'habiter au Japon un jour, donc j'étais préparée à ce qui m'attendait... Mais entre la théorie et la pratique il y a un monde de différence. Et effectivement c'était un sacré changement. J'ai souvent eu le mal du pays mais ça va beaucoup mieux depuis deux ans. Malgré tout ça c'est bien passé dans l'ensemble. La mixité des cultures fait qu'on est pas trop dépaysé au final et beaucoup d'élèves ou étudiants étaient dans mon cas, donc on ne sent pas trop seul. »
Riley : « Tu as raison ! Après tout le campus est réputé pour être axé international. Et après tes études ? As-tu des pistes de ce que tu aimerais faire ? »
Tessa : « Oui exactement ! Pour l'après université, j'ai encore quelques doutes sur ce que je veux faire précisément mais être consultante dans des musées d'art me plairait énormément. L'illustration de livres peut être intéressante aussi, pas des mangas mais plutôt des romans graphique. Il y a beaucoup de possibilités dans l'art et c'est assez difficile de se fixer... Néanmoins travailler dans des musées sera mon objectif principal »
Riley : « Je vois ! J'imagine que ta passion doit te donner envie de partager ce que tu sais. As-tu des projets futurs au sein de l'école ? Dans le club d'arts, ou dans d'autres clubs ? »
Tessa : « Tout à fait ! L'art c'est fait pour partager des émotions principalement. Je n'ai pas vraiment de projet pour le moment, je commence déjà à regarder pour les décorations d'Halloween... À part ça, avec les examens qui approchent, c'est compliqué de trouver du temps pour faire des projets malheureusement. »
Riley : « C'est sûr qu'en cette période un peu chargée, tu as sûrement d'autres occupations ! En parlant des examens... Comment est-ce que tu le sens ? Tu as pris des cours particuliers ou tu préfères travailler seule ? »
Tessa : « Je le sens bien ! Je n'ai pas vraiment de difficultés à étudier et je révise beaucoup, donc il n'y a pas de raisons que ça se passe mal. Je préfère travailler seule en général, j'ai bien des cours particulier mais c'est en dehors de l'université pour mon bénéfice personnel uniquement. »
Riley : « Si tu as confiance en toi, ça devrait bien se passer ! Une fois les examens passés, que comptes-tu faire de tes vacances ? Vas-tu te joindre au voyage scolaire ? »
Tessa : « Oui ! Je me suis inscrite pour le voyage et je compte bien y aller ! Après le voyage scolaire, je dois aller une semaine ou deux chez mon frère aîné en Ecosse. Je reviendrais à Kobe juste avant la rentrée. »
Riley : « Très bien ! Je vois, je pense que nous avons fait le tour ! As-tu un dernier mot pour clore l'interview ? »
Tessa : « Non, je ne crois pas ! Je pense avoir tout dit. »
Riley : « Très bien ! Je te remercie pour ta participation, Yorke-sempai, c'était un plaisir ! »

En tout cas, ce qui ressort de cette interview est clair et net : Tessa Yorke est une présidente exemplaire aux multiples talents ! Nous sommes revenus vers elle récemment et elle nous assure par ailleurs avoir réussi ses examens, ce que nous souhaitons à tous nos lecteurs !



Extra-Muros

La vie continue hors de l’école ! Et pour ceux qui ne sont pas spécialement friands d’actualité ou n’ont pas envie de s’embêter à s’informer : Nous faisons un passage éclair sur les news du mois au Japon, mais aussi dans le monde entier !

Commençons par le festival qui a le plus marqué les esprits : Tanabata, la fête des étoiles ! Pour l’occasion, quelques-uns de nos reporters se sont déplacés – à la fois pour en suivre le déroulement tout en profitant de la soirée, mais aussi pour nous nourrir en scoops ! – et ça n’a pas manqué : Quelques têtes familières à l’école étaient présentes en présence de ce qu’il semblait être leur moitié, mais nous ne donnerons pas de noms car notre but n’est évidemment pas de tuer l’amour naissant ! Concernant le déroulement de cette fête, et si nous faisions un peu d’histoire ? Saviez-vous que la fête des étoiles est une tradition importée de Chine ? Cette coutûme est en fait liée à plusieurs astres qui se manifestent de manière particulièrement claire : L’étoile Véga, l’étoile Altaïr et la Voie Lactée – qui se trouve entre les deux. C’est une parfaite occasion pour faire un vœu et porter le Yukata, pour un moment riche en émotions.

Suivant le cours des festivités, le Paris-saï a eu lieu durant la semaine du 14 Juillet 2016 ! Pour l’occasion, les rues étaient décorées aux couleurs de la France et plusieurs restaurants Français étaient mis à l’honneur tel que le gourmand « Au Menu » pour ne citer que lui. Cependant, le jour de fête nationale Française a été bousculé par un tragique évènement dont nous parlerons plus bas, et c’est à partir de ce jour que le festival s’est transformé en une forme d’hommage aux victimes de cet évènement.

Si vous avez fait un tour par Osaka, vous avez pu célébrer le Tenjin Matsuri ! Il est réputé pour sa popularité ici, ainsi que pour ses magnifiques défilés ! C’est une fête traditionnelle âgée de plus de mille ans où les lampions et les torches sont à l’honneur, car la lumière y est très importante ! Tout comme pour la fête des étoiles, le Yukata est de mise, bien que la popularité de l'événement rendent les rues impraticables et que certaines personnes n’aient pas envie d’abîmer leurs beaux habits traditionnels.

Passons à la suite. Malheureusement, les actualités de ce mois-ci ne sont pas les plus gaies qui soient. Le 26 Juillet 2016 fut des plus mornes : Satoshi Uematsu, âgé de vingt-six ans a tué dix-neuf personnes, en blessant vingt-cinq donc treize qui seraient dans un état grave. Les actualités locales surnomment cette boucherie, « Le Massacre de Sagamihara ». L’homme, vraisemblablement atteint de troubles psychologiques, s’est attaqué à un centre de suivi pour personnes handicapées, clamant haut et fort que ces dernières seraient un fardeau pour l’humanité. Reconnu coupable, il a été condamné à la peine capitale.

Dans le monde, les actualités n’étaient pas spécialement meilleure. Le globe a été secouée par un événement tragique : Les attentats de Nice. Si vous n’aviez pas pris la peine de suivre l’actualité dans le monde, nous l’avons fait pour vous. Le 14 Juillet 2016, jour de fête de nationale Française, un homme âgé de trente-et-un ans qui conduisait un camion poids-lourd sur la Promenade des Anglais – une longue avenue populaire de la ville de Nice – a causé la mort de quatre-vingt-six personnes et a blessé quatre-cent-cinquante-huit civils. Devant la situation d’urgence, l’homme a été abattu dès l’instant où il a été arrêté par la police Française. La rédaction du club de journalisme aimerait présenter ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et apporte son soutien aux Français présents dans l’école.

Sur une note plus joyeuse et pour clôturer cette section d’actualité Extra-Muros, le premier avion uniquement alimenté à l’énergie solaire, portant le nom de Solar Impulse, a atterri le 26 Juillet 2016. Il est le tout premier avion à énergie solaire à réussir à faire le tour du monde. Il avait initialement décollé le 9 Mars 2015, et son voyage aura presque duré un an et demi. C’est un bijou de technologie ayant vu le jour en Suisse, et sa vitesse maximale était de cent-quarante kilomètres à l’heure. Aussi léger qu’une voiture avec ses une tonne et six-cents kilogrammes, il ne s’agissait pas de son premier vol, qui avait eu lieu en Décembre 2009. Le développement de ce projet aurait commencé en 2003, sous l’initiative de Bertrand Piccard et d’André Borschberg, que l’on ne peut que saluer !

Pour le mois prochain, nous savons que l’école nous réserve une petite surprise avec son voyage annuel…Dont les détails seront révélés dans la section suivante, donc restez jusqu’à la fin ! Pour ceux qui ont l’intention de rester sur le campus, pourquoi ne pas profiter de ce temps libre pour réviser si vous n’avez pas réussi vos examens, pour passer un peu de temps à visiter les inévitables de Kobe… Ou encore, faire du camping étant donné que la météo s’y prête !



The end...

Quittons nous sur les nouvelles excitantes à venir dans notre cher KHS. Et surtout sur la grosse révélation du moment...

Certains le savaient, d’autres l'ont découvert il y a peu et certains le découvrent en lisant ces lignes. Nous partons aux USA cet été !

En effet, bientôt, beaucoup d’entre nous décollerons pour aller à Los Angeles ! Los Angeles, citée des anges et des vices à l’ouest des USA sous le soleil Californien. Ville des stars, du cinéma, Hollywood… Alors faites vite vos valises et sautez dans l’avion avec nous !

La prochaine édition du Kobe High School Shinbun sera particulièrement centrée sur ce voyage à Los Angeles (L.A), nous essaierons de vous produire quelque-chose de spécial pour l’occasion !

Ceci dit, nos journalistes et reporters seront aussi bien sur le campus que dans l’avion le mois prochain. Soyez donc rassurés, nous vous tiendrons au courant des événements majeurs qui se sont déroulés pour les élèves de chaque côté de l’océan. Vous ne louperez rien de ce qu’il s’est passé ou que vous soyez.

Notre boîte à messages restera elle aussi ouverte à Kobe, attendant vos révélations et autres scoops. Nous placerons une boîte à messages similaire à L.A pendant le voyage pour que vous nous révéliez si vous invoquerez ou non vos démons intérieurs pendant cette escapade dans la ville des anges.

Nous vous promettons aussi d’enquêter sur ce fameux club secret dont vous nous avez fait part dans la section Goshippu et de trouver ce que les gens y fabriquent.
Et enfin nous essayerons de tirer les vers du nez d’Okazaki-san concernant son fameux projet pour mieux vous informer dans le futur...

Nous avons donc du pain sur la planche et beaucoup de révélations à vous partager en perspective.

En attendant ces fameux scoops, très chère Kobe High School, nous vous souhaitons du courage l’attente des résultats des examens, un bon voyage ou de bonnes révisions et surtout : De bonnes vacances !

La rédaction du club de Journalisme.





Meyuki Harada
A l'université ; 2è année
Meyuki Harada
■ Age : 26
■ Messages : 2099
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :
KH Shinbun - Edition du mois d'Août FRFf7at KH Shinbun - Edition du mois d'Août KbCJmVA KH Shinbun - Edition du mois d'Août LbP1uVo


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada

KH Shinbun - Edition du mois d'Août Empty Re: KH Shinbun - Edition du mois d'Août

Sam 18 Juil 2020 - 23:18
Heeey !

J'avais pas encore mis de petit mot par ici mais je tenais à dire que la première édition envoi du paté, vous avez tous et toutes bien bossé ! Les interviews qui vendent du rêve et permettent de découvrir les persos (ou les redécouvrir), les petites attentions envers les nouveaux ou les anniversaires, les news pour se mettre en contexte, les rumeurs (OMG ça va partir en cacahuète tout ça ! xD) et tout le reste... continuez comme ça !

J'ai hâte à la prochaine !!!

---------------------------------

Meyuki parle : Japonais en #901e62, Français en #339999 et Anglais en #3366cc

KH Shinbun - Edition du mois d'Août 77436_s
Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum