Le Deal du moment :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex ...
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 26 Juillet!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 231
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. 15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Ven 9 Fév 2024 - 21:52
Temps de festivités et de rencontres.
Le Tenjin Matsuri à Ōsaka, au Japon, est une célébration vibrante et envoûtante qui plonge ses racines profondément dans l'histoire et la culture de la région. Considéré comme l'un des trois grands festivals de l'eau du Japon, cet événement spectaculaire attire des milliers de visiteurs chaque année, prêts à se plonger dans une expérience sensorielle unique. L'histoire de ce festival remonte à plus de mille ans, à l'époque où Ōsaka était connue sous le nom de Naniwa. Le Tenjin Matsuri est dédié à Sugawara no Michizane, un érudit et homme politique du IXe siècle, qui est vénéré comme le dieu de l'apprentissage et de la culture. Les festivités ont débuté à l'origine comme des rituels pour apaiser son esprit, mais au fil du temps, elles ont évolué en une célébration dynamique de la richesse culturelle et spirituelle de la région.

L'activité principale du Tenjin Matsuri est le défilé des mikoshi, des sanctuaires portables richement décorés, transportés à travers les rues animées d'Ōsaka. Les participants vêtus de costumes traditionnels défilent en dansant au son des tambours et des flûtes, créant une atmosphère électrique chargée de passion et de dévotion. Les rues sont également animées par des chars décorés magnifiquement et des performances de danse folklorique, ajoutant à la magie de l'événement. Cependant, le point culminant du festival est sans aucun doute la procession aquatique qui a lieu sur le fleuve Okawa. Des centaines de bateaux illuminés glissent sur les eaux sombres, tandis que des feux d'artifice éclatants illuminent le ciel nocturne, créant un spectacle époustouflant qui enchante les spectateurs. Mais le Tenjin Matsuri n'est pas seulement un spectacle visuel éblouissant.

C'est aussi une occasion de goûter à la délicieuse cuisine de rue d'Ōsaka, de participer à des jeux traditionnels et de se plonger dans l'atmosphère animée des festivités. C'est une célébration qui unit les habitants et les visiteurs dans un esprit de joie et de camaraderie, tout en honorant une longue tradition de dévotion et de culture. En somme, le Tenjin Matsuri à Ōsaka est bien plus qu'un simple festival. C'est une expérience immersive qui célèbre l'histoire, la spiritualité et la communauté d'une manière captivante et inoubliable.


Himawari sourit joyeusement devant l’affiche coloré qui dépite des activités puis elle baisse les yeux sur le pamphlet qu’on lui a donné avec toute l’information nécessaire. Si la chose était partie d’une personne désireuse de visiter le lieu, mais de ne pas y aller seule, maintenant la personne était devenue un petit groupe d’étudiants qui avaient donné leur nom à l’activité. Le fait était plutôt simple, se retrouver sur place pour faire connaissance et passer un bon moment. Le tout était sécuritaire, dans un lieu public et il n’y avait aucune contrainte, alors Himawari avait pris son courage à deux mains et avait donné son nom. On lui avait donné un lieu et une heure ou se présenter pour retrouver tout le moment. Le yukata était une préférence, mais pas obligatoire. Sans perdre plus de temps, elle avait appelé sa mère pour lui demander d’apporter son yukata et lui annoncer la bonne nouvelle.

C’est donc avec enthousiasme et un peu de nervosité qu’elle avait enfiler son beau yukata, dans des tons de vert, jaune, rouge et rose, la pelure colorée est marquée par des fleurs de sakura. La ceinture au ton de jaune-doré, semble dessiner une peinture de couleur qui s’harmonise avec la couleur principale verte. Elle avait laissé ses cheveux vert libre, retenu d’un côté par une jolie broche avec trois fleurs pâles et des petites billes de perle clair. Un très léger maquillage, et un petit-porte main qui ne contenait que le strict nécessaire pour la journée et soirée. Puis, elle avait pris le train pour se rendre sur place et retrouver les autres. Une chance pour elle, plusieurs étaient déjà arrivées sur place et les présentations se firent simplement, mais dans une jovialité agréable. Elle ne reconnut aucun des visages sur place, mais au moins ils étaient tous amicaux, certains compliments même la qualité de son yukata, un design unique de sa Soba. Quand tout le monde fut arrivé et les présentations terminées, ils se mirent enfin en marche, commençant à découvrir le début du festival. Malheureusement, d’un nombre impair, et face à sa grande timidité, Himawari se retrouve à écouter beaucoup les gens, sourire et répondre simplement. Elle était heureuse d’être ici avec tout le monde, et surtout elle pouvait tout de même profiter des festivités…

Ils prennent finalement une pause à l’un des stands de nourriture et tandis qu’ils faisaient la file pour la nourriture, Himawari déclara qu’elle devait aller à la salle de bain, laissant son groupe un instant pour trouver une toilette. La tâche n’étant pas trop longue, le retour fut un poil plus complexe, son sens de l’orientation pas le plus aiguisé, elle prend plus de temps que prévu et quand elle semble trouver l’endroit, il n’y a plus personne de son groupe. Un petit voile de panique serre son cœur, mais elle prend une grande respiration, ne voulant pas se laisser avalé par le sentiment. Elle fait un tour sur elle-même, observant les alentours quand elle semble reconnaître un visage un peu familier. Sans se poser plus de question, elle s’approche, tirant doucement le vêtement du jeune homme.

‘’Sumimasen, j’ai perdu mon groupe, vous n’auriez pas vu un groupe d’étudiants de Kobe par hasard ? Et si oui dans quelle direction il est parti.’’
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Junichi Yasuhisa
A l'université ; 2è année
Junichi Yasuhisa
■ Age : 26
■ Messages : 221
■ Inscrit le : 18/11/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. TZ35Lt9 [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Junichi Yasuhisa

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Dim 11 Fév 2024 - 5:56
Chaque fois que je suis au milieu d'un beau rêve, quelque chose m'en extirpe. Cette chose s'appelle le réveil et il y a des jours où je ferais tellement mieux de l'enlever ! Bon, réveiller pour réveiller, autant se lancer pour la journée ! D'autant que c'était un grand jour aujourd'hui... non ? Il y avait quoi encore ? LE festival de je ne sais plus quoi ! Encore plus grand que le précédent il y a quelques semaines que j'avais fait avec mon père et la psy ... Cette phrase, jamais je n’aurais pensé l'imaginer un jour... Mais ce n'est pas ce que vous croyez ! Elle avait loupé son train et avait passé la journée avec nous pour ne pas être seule. Bref !

J’étais rentré chez moi pour le week-end qui s’était prolongé faute d'examen et à la demande de mon père qui allait être occupé pendant le festival. Il devait s’occuper d’aider durant les animations musicales et participer à l'activité prévue dans le lycée où il enseignait… Autant dire que lui n’avait pas de vacances. Pas plus que moi en réalité.

Bon, le festival devait avoir bien commencé là et je finissais un petit travail à sa demande. J’avais passé une partie de ma matinée sur l’ordi à corriger certaines erreurs de partition qu’avaient faites ses élèves. Il n’aurait qu’à vérifier que tout était bon, mais en soi, j’avais fait le plus gros du boulot déjà, et je filais prendre une bonne douche.

Ensuite, j’enfilais mon Yukata tant bien que mal, clairement pas habitué à ce genre de tenue même si pour l’été, il fallait admettre que ce n’était pas si désagréable. Je me retenais de pouffer en me regardant dans le miroir, voyant le tissu bleu foncé sur moi et la ceinture fine de couleur beige retenant le tout. Sans oublier les sandales évidemment, j’avais donc glissé mon porte-monnaie sous la ceinture pour pouvoir profiter un peu des animations. Par chance, je n’habitais pas si loin du centre-ville, à pied j’en avais pour un bon quart d’heure de marche.

Me voilà parti pour le festival, j’arrivais rapidement sur place et déjà je repérais les différents stands de nourriture comme si ma vie en dépendait. On ne se refait pas, ma gourmandise me perdra un jour ! Oh des Yakitoris ! Ma gourmandise venait de me perdre aujourd'hui en fait et j’avais complètement oublié que je devais passer voir mon père. Bah ! Il attendra un peu ! De toute façon, ce n’est pas comme s’il avait du temps devant lui, le pauvre était surmené depuis un moment déjà à cause de tout ça et à part pour lui faire un coucou, je n’allais pas tant le voir que ça.

Les brochettes avaient l’air délicieuses et rien que la vue de la sauce coulant dessus ou l’odeur parvenant à mes narines. Lorsqu’on me servit enfin mes 5 brochettes tant attendues. J’en portais une à ma bouche quand soudain, je sentais qu’on me tirait doucement. En reposant donc mon bien le plus précieux sur le moment dans la petite assiette en carton prévue pour ça, je me retournais pour trouver une jeune femme à la couleur de cheveux assez singulière.

Oh mais attendait, c’était ma voisine de casier, on se croisait régulièrement. Pas trop bavarde mais gentille comme tout. Je crois me souvenir avoir vite fait papoté avec elle une fois ou deux… . Attend, c’était bien elle ?! C’est vrai que le Yukata avait le mérite de changer une personne et j’en étais à douter de ma mémoire. Mais elle avait bon goût et avait plutôt bien choisi la couleur, ainsi que les motifs. Bien loin du manque de prise de risque que j’avais eu avec le mien. Cependant, elle avait besoin d’aide visiblement… Son groupe ? Aie, vu le monde qu’il y avait et si elle n’avait pas pensé à prendre son téléphone. D’ailleurs moi non plus je n’y avais pas pensé… Et il avait probablement dû sonner une fois depuis mon départ de la maison. Ce n’était pas le sujet, il fallait que j’aide la jeune femme, elle avait l’air un peu perdue en plus, la pauvre.

Je lui tendis un Yakitori avec un sourire rassurant et j’avouais d’une voix plus assurée.

- Non, j’avoue que mes yeux ont un peu trop était guidé par mon ventre durant les dernières minutes… Puis je ne sais même à quoi ressemblent tes amis en plus. Ça risque d’être dur de t’aider.

Craignant qu’elle soit un peu peinée, je reprenais rapidement en proposant une alternative.

- Mais ! Si tu veux, on peut les chercher ensemble. Je peux t’aider jusqu’à ce que tu les trouves ! Ça c’est dans mes cordes !

C'était probablement la solution la plus sûre et si elle n’était pas d’Osaka, au moins je pourrais lui permettre de ne pas se perdre. Puis j’ajoutais après avoir remis mes lunettes en place du bout de mes doigts.

- De toute façon, je viens d’arriver et je comptais bien faire un peu le tour des animations, alors autant faire d’une pierre deux coups et au moins tu ne restes pas toute seule. Ça te convient ?

Je n’avais pas mieux.


Tenue de Juni:
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 231
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. 15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Lun 12 Fév 2024 - 18:18
Temps de festivités et de rencontres.
Quand l’étudiant se retourner pour lui faire face et qu’elle réalise qu’elle avait bien raison sur son sentiment familier, elle sent une tension se dénouer de ses épaules. Yasuhisa-san pose ses billes sur elle et elle lui offre immédiatement un sourire radiant, son regard brillant de joie et de soulagement. La joie est remplacée par la surprise face à l’offrande alimentaire, elle hésite quelques secondes avant de venir frôler les doigts masculins pour attraper la brochette de viande.

‘’Oh, merci beaucoup, ça a l’air délicieux, je comprends pourquoi ton estomac a été enchanté. Je, c’est vrai, c’est un peu bête de ma part… J’étais un peu paniqué d’être seule alors je me suis jetée sur le premier visage familier. Yasuhisa-san, tu es ici avec des amis toi aussi ? Je ne voudrais pas te déranger, si c’est le cas…’’

Toutefois, il semble la rassurer et après avoir accepté l'aide de Junichi pour retrouver son groupe, Himawaru se sent soudainement plus légère, même au milieu de la foule dense du festival donc certaines personnes agissaient comme des footballeur d'élite. Guidés par les lumières chatoyantes des stands et le son joyeux des tambours, ils s'aventurèrent dans les ruelles animées, cherchant des indices de la présence des amis qu’elle avait décrit au mieux de sa mémoire. Tout en discutant légèrement, Himawari déguste lentement la brochette chaude, savourant la viande juteuse et tendre.

‘’C’est vraiment gentil de ta part de m’accompagner… Je dois avouer que j’étais bien timide de vouloir venir à cause de bien des facteurs… Mais à la finale à sembler aller bien. Tu es un habitué de Osaka ? Tu sembles si à l’aise… Ne te gêne pas si tu veux faire une pause pour essayer une animation, j’aimerais bien essayer le Yo-yo Tsuri* ou le Sensu** si on croise un des deux stands ! On m’a dit aussi qu’il y avait un stand de Tsuji-ura,*** je suis impatiente de poser des questions.’’ Laisse-t-elle échapper avec un rire cristallin. ‘’Et toi ? Tu as une animation que tu veux essayer plus qu’une autre ?’’

Au fur et à mesure qu'ils avançaient, les rires et les éclats de voix des festivités résonnaient autour d'eux, créant une ambiance électrique. Les sons, parfois éclectiques viennent parfois la prendre par surprise, tel un coup de fouet qui peut résonner dans l'air, le bout de femme sursaute parfois, dévoilant une timidité, mais surtout qu'elle n'est pas habitée à être dans des lieux si animés. Himawaru se sent reconnaissante envers Junichi pour son aide et sa compagnie réconfortante dans cette situation inattendue. Ils traversèrent des stands de nourriture alléchante, des groupes de danseurs enthousiastes, et des étals de souvenirs colorés ou on peut échanger des objets contre des billets récupérer dans les stand d'animation. Il y avait tellement de couleurs, et d’activité à faire, qu’elle ne savait plus où donner la tête.

* * *

*Yo-yo Tsuri : Un jeu où les participants tentent de pêcher des poissons en papier avec une tige de bambou munie d'un crochet en papier, le tout surmonté d'un ballon rempli d'eau.
**Sensu : Il s'agit d'un jeu où les participants doivent utiliser un éventail pour attraper des poissons en papier ou des balles flottantes dans une petite piscine.
*** Tsuji-ura : Une forme de divination japonaise où les participants posent des questions aux esprits en lançant un ensemble de bâtonnets de bois marqués sur le sol. En fonction de la manière dont les bâtonnets tombent, les réponses sont interprétées.


Idées d’autres jeux traditionnels :
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Junichi Yasuhisa
A l'université ; 2è année
Junichi Yasuhisa
■ Age : 26
■ Messages : 221
■ Inscrit le : 18/11/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. TZ35Lt9 [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Junichi Yasuhisa

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Dim 18 Fév 2024 - 17:53
La pauvre, je comprends mieux sa réaction. Elle avait l’air timide, et pas seulement en apparence, donc je pouvais bien croire qu’elle se sentait plus en confiance avec moi, qu'elle croisait de temps en temps près des casiers, qu’au milieu de toutes ces personnes qui lui étaient étrangères. Je pense que j’aurais globalement réagi de la même manière, même si je suis plutôt du genre à parler sans trop de soucis avec n’importe qui en réalité. C’était plus sécurisant de trouver une personne déjà connue. Quoi qu’il en soit, elle avait pris ma brochette et je mordais enfin dans la mienne en l’écoutant. Je la rassurais d’ailleurs tout de suite !

- Oh ! Non pas du tout ! Je suis venu tout seul. Enfin, je devais rejoindre mon père, mais j’ai encore pas mal de temps devant moi vu qu’il est occupé avec les animations. Pour tout te dire, je vis à Osaka en dehors de mes études à Kobe donc forcément je n’étais pas bien loin.

Je lui souriais pour la rassurer puis écoutais les différentes activités qu’elle souhaitait faire. Elle était déjà clairement plus renseignée que moi qui étais venu les mains dans les poches. D’ailleurs, j’étais déjà curieux de savoir quel genre de questions elle souhaitait poser dans celui de la divination. Quelle réponse pouvait-on attendre d’ailleurs ? De toute façon, ça serait toujours intéressant d’en passer par là et j’avouais alors d’une voix détendue.

- Bon ! Ben je vais être ton partenaire de jeu jusqu’à ce que tu retrouves ton groupe alors ! Je propose, plutôt que de choisir ! Marchons et dès qu’on tombe sur une activité que tu as citée, on la fait ! Ça te convient ! Parce que si on commence à trop réfléchir, on ne va pas avancer. Laissons donc le hasard décider.

Sur ces bonnes paroles, je commençais à marcher doucement en l’invitant d’un signe de tête et en lui tendant une seconde brochette avant de déguster à mon tour. Il y avait pas mal de choses que je voulais savoir concernant son groupe, pour mieux les reconnaître, mais je n’allais pas avoir beaucoup de temps car déjà, une première activité s’offrait à nous. Le Yoyo-Tsuri ! Quand il faut y aller.

La gérante du stand ne me laissa pas franchement le choix et me mit d’emblée le bâton en main, m’invitant à tenter ma chance. On s’était à peine approchés que me voilà déjà embarqué dans un jeu.

- Euh ! C’est moi qui commence on dirait. Tu m’as dit qu’il fallait attraper les poissons en papier c’est ça ?

Je me lançais alors, mais sans grand succès. Après quelques essais, aucun de ces poissons ne semblait décidé à se laisser prendre et à force de me pencher, je manquais presque de tomber dans le bassin… quel boulet ! Par chance, je m’étais rattrapé à temps et seul le bas d’une de mes manches était un peu mouillé. Bon, fallait vraiment que je me calme sur ce genre de jeu ! Je voulais tellement réussir que je ne faisais même plus attention au reste.

Après un rire amusé de ma situation, j’observais ma manche et pressais rapidement la partie mouillée pour en faire sortir le plus d’eau possible avant de dire, tout sourire. Moi qui voyait trop souvent le bon côté, malgré le ridicule de ma situation... Battu par des poissons en papiers !

- Ça tombe bien, j’avais chaud ! J’aurais presque pu piquer une tête. Mais je ne suis définitivement pas doué. À ton tour ! Je parie que tu feras mieux que moi Kobayashi-san.

Je lui tendais la tige de bambou avec un petit sourire amusé et attendais de voir de quoi elle était capable dans ce jeu.
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 231
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. 15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Lun 19 Fév 2024 - 23:20
Temps de festivités et de rencontres.
Dans une ambiance chaleureuse et animée, Himawari, qui se trouve en compagnie de Yasuhisa-san, le suit un docilement en mangeant lentement sa première brochette. Tout en portant les bouchées de viande à sa bouche, elle tire sur sa manche de yukata pour s’assurer de ne pas faire de dégât alimentaire. Maladroit comme elle était, elle pourrait échapper un truc et tâcher le tissu. Elle hoche doucement la tête, approuvant et rassurer de ne pas le déranger.

‘’Oh, tu es chanceux d’habité proche, moins difficile pour l’aller ou le retour à la maison. Si ton père travaille au festival, tu dois venir à chaque année, c’est super ça, je suis un peu jalouse maintenant.’’ Déclare-t-elle avec un petit rire amusé. ‘’Ce sera apprécié, je suis ici justement pour me faire des nouveaux amis et m’amuser alors, aussi bien en profiter.’’ Réplique-t-elle avec un enthousiasme mal caché.

Face à leur première activité, les yeux de la verte s’illuminent déjà. Tout en suivant de près Yasuhisa-san, et en l’encourageant, ses yeux sont immédiatement captivés par l'essai de ce dernier. Le jeu, en apparence simple, révèle en réalité une complexité surprenante, exigeant une dextérité remarquable et une délicatesse particulière pour pêcher des poissons en papier à l'aide de la tige de bambou.

‘’Oui, avec le petit crochet au bout, il faut attraper les poissons qui se trouvent dans des petits sacs. Ça a l’air facile, mais c’est assez complexe. Il faut y aller avec douceur, mais fermeté. Tu vas bien voir.’’ Déclare-t-elle avec un petit rire.

Himawari, curieuse et divertie, observe avec attention les mouvements de son compagnon, le suivant dans ses tentatives avec amusement. Elle laisse même un petit rire s’échapper à l’essaies-erreurs de Yasuhisa-san. Elle reste même surprise, tendant une main vers lui pour essayer de l’empêcher de tomber avant de rire de la situation. Puis il vint son tour, et elle saisit l'opportunité avec enthousiasme, prête à relever le défi du jeu d’adresse à son tour.

‘’Oui, ce n’est pas facile, même moi, j’ai encore de la misère. C’est le jeu préféré de ma Soba, alors on a souvent joué à la maison… Tout qui finit bien alors ! Petit rafraîchissement avec plaisir, quoi de mieux.’’

Himawari saisit délicatement la tige de bambou, sentant le poids du ballon d'eau oscillant dans le contre ballant. Avec une concentration intense, elle ajuste la position du crochet en papier, et se penche sur le bassin à son tour. Elle observe un instant, cherchant à attraper habilement l'un des poissons en papier coloré qui dansaient sous la surface. Ses mouvements sont lents mais précis, presque gracieux, reflétant l'attention minutieuse qu'elle accorde à chaque détail du jeu. Sa grand-mère lui avait bien appris l’art d’attraper les poissons de papier.

Soudain, un frémissement d'excitation parcourt le dos de la petite dame quand son crochet attrape habilement un des poissons en papier. Ceci déclenche des applaudissements et des exclamations enthousiastes de la vendeuse de stand et des quelque rares personnes qui observaient. Avec un sourire rayonnant, elle lève son trophée en papier, célébrant sa victoire modeste en tournant les yeux brillants vers Yasuhisa. Une expression de pure joie et d’amusement est sur ses traits. Elle échange son trophée improvisé contre un porte-clé à cellulaire d’une grenouille qui rougit et qui boit un thé.

‘’Persévérance et patience. C’est ce que me répète toujours ma Soba. Je me sens d’attaque pour le suivant ! Je suis sûre que tu auras plus de chance pour le prochain.’’

* * *

**Sensu : Il s'agit d'un jeu où les participants doivent utiliser un éventail pour attraper des poissons en papier ou des balles flottantes dans une petite piscine.
*** Tsuji-ura : Une forme de divination japonaise où les participants posent des questions aux esprits en lançant un ensemble de bâtonnets de bois marqués sur le sol. En fonction de la manière dont les bâtonnets tombent, les réponses sont interprétées.

Idées d’autres jeux traditionnels :
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Junichi Yasuhisa
A l'université ; 2è année
Junichi Yasuhisa
■ Age : 26
■ Messages : 221
■ Inscrit le : 18/11/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. TZ35Lt9 [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Junichi Yasuhisa

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Mar 20 Fév 2024 - 17:54
Elle semblait m’envier mais je devais admettre que je n’avais pas été très clair sur le fait que je ne vivais ici que depuis 2 ans environ. J’avais pu voir d'autres festivals dans d'autres villes certes mais je crois que celui-ci, c’était la première fois. L’année dernière, j’avais été trop absorbé par les examens de première année pour me laisser distraire et puis mon père n’y avait pas non plus participé, même aussi modestement.

- En vérité, pas tellement. C’est la première fois pour moi. Je l’avais raté l’année dernière pour être honnête et avant, nous vivions ailleurs.

Autant ne pas rentrer dans les détails, de toute façon, si elle voulait en savoir plus, elle pouvait toujours demander après tout. Le premier jeu fut pour moi un échec particulièrement cuisant et ce malgré les bons conseils d’Himawari. Alors je cédais ma place volontiers sans demander mon reste et, observant avec sourire, je devais admettre qu’elle avait bien plus le geste que moi. Puis de ce qu’elle m’en avait dit, visiblement, elle avait déjà de l’entraînement. Mais je ne voyais pas trop de qui elle parlait. Le surnom ne me disait absolument rien, un membre de sa famille ? Une amie ? Je ne savais pas trop si je pouvais prendre le risque de demander. Puis de toute façon, elle avait déjà réussi… Sérieux, je réfléchissais aussi lentement que ça ou elle était juste super douée à ce jeu ?!

- Bien joué, j’avoue que je suis un peu bluffé parce que ce n’est pas du tout aussi facile que ça en a l’air ! Je m’incline, Ô maîtresse du Yoyo-Tsuri.

Lui dis-je en riant sur la fin, mais en soi, je devais admettre qu’elle était meilleure que moi au moins pour ce jeu et peut-être que ce n’était pas plus mal. J’avais la persévérance mais moins la patience. Je jeté l’emballage des brochettes car c’était terminé et je l’invitais à continuer comme elle semblait bien lancée… Bon j’avoue, moi aussi !

Le festival regorgeait de monde et je m’assurais de rester près d’elle histoire qu’elle ne se retrouve pas toute seule à nouveau. Les lumières, les couleurs chatoyantes, les bruits divers et les rires éparpillés donnaient une ambiance vraiment festive. Je souriais, heureux de n’avoir pas manqué ça et probablement encore plus de ne pas être seul avec cette compagnie de bonne fortune qui m’avait trouvé.

Une nouvelle animation s’offrait déjà à nous et c’était un stand … enfin, en quelque sorte… de Tsuji-Ura. Là je devais admettre que ce n’était pas trop mon domaine, ni même un endroit où je serais allé de moi-même ! Mais il me semble qu’elle l’avait mentionné plus tôt alors je lui indiquais avec un sourire détendu.

- Tiens, c’est ce dont tu as parlé non ? La divination ou je ne sais trop comment ça marche ?

Peut-être que j’étais un peu trop terre à terre. Même si j’allais déposer des vœux au temple de temps en temps pour divers souhaits qui me passaient par la tête. Cependant, ça semblait lui tenir à cœur et donc, je proposais d’une voix amusée.

- À toi l’honneur cette fois ! Peut-être que les kamis sauront te dire où se trouve ton groupe ?

Mais à vrai dire, d’une certaine manière, je ne dirais pas non à ce qu’elle retrouve son groupe le plus tard possible. D’autant qu'ils ne semblaient pas vraiment la chercher non plus. Probablement trop absorbés par le festival, possible… En attendant, je savais juste qu’elle était vraiment une compagnie agréable et que ça faisait du bien en plein milieu des examens de pouvoir se changer un peu les idées. Je lui chuchotais alors en souriant.

- Ou alors, tu peux demander les réponses aux prochains contrôles de la semaine ? Perso j’ai essayé, mais c’est resté sans réponse… Je crois que les Kamis veulent me voir galérer un peu sur mes examens ! Mais toi tu peux toujours tenter de leur faire les yeux doux, ça peut marcher !

Puis je riais avant de lui céder la place afin qu’elle puisse aller librement au stand.
PNJ
Non validé ; bouhouhou
PNJ
■ Age : 34
■ Messages : 5500
■ Inscrit le : 31/03/2008

PNJ

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Lun 26 Fév 2024 - 17:08

PNJ Demandé

Ceci est une intervention divine

Durant le festival, on trouve pas mal de stands. Le gérant d’un stand de Chamboule-tout, voyant un duo passer à côté de son stand, les interpella.

"- Eh les jeunes, vous voulez tenter votre chance ? Celui qui parvient à faire tomber toutes les boîtes pourra choisir un objet de son choix."

Un petit sourire amusé, ce n’était pas un jeu si simple après tout. Il fallait faire tomber toutes les boîtes en trois tirs. Plusieurs personnes avaient essayé depuis tout à l’heure et très peu avaient réussi après tout. L’homme observa la jeune femme aux cheveux colorés en lui tendant un petit sac circulaire rempli de sable pour faire office de balle.

"- Allé ! Jeune demoiselle, je suis certain que vous pouvez y arriver. Je crois en vous !"

Il ne semblait pas franchement y croire en vérité. Mais après tout, il fallait s'amusé avant tout!
KraKhot - Inspired by Awful
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 231
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. 15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Mar 27 Fév 2024 - 19:27
Temps de festivités et de rencontres.

Lorsque Yasuhisa-san lui avoue que c'est sa première fois au festival, Himawari affiche un léger sourire compréhensif. Elle admire sa sincérité et sa modestie, trouvant charmant qu'il soit prêt à partager cette expérience nouvelle avec elle malgré son manque de familiarité avec l'événement, mais surtout de leur statut de simple connaissance. En observant son échec au jeu du Yoyo-Tsuri, Himawari laisse échapper un petit rire amusé, mais elle ne se moque pas. Au contraire, elle encourage Yasuhisa-san avec des encouragements chaleureux, lui montrant ainsi son soutien et son appréciation pour sa compagnie. Elle lui adresse un regard compatissant, comprenant que tout le monde ne peut pas réussir du premier coup, mais elle voit en lui un camarade de jeu plein de bonne humeur et de persévérance. De plus, elle avait eu un petit avantage, elle avait énormément joué avec sa mamie adorée.

Maintenant, avec son prix en main, ils s’éloignent pour reprendre l’exploration du festival. Himawari se tient relativement proche de Yasuhisa, ne voulant pas le perdre, mais surtout face à la foule présente, un poil mal à l’aise dans ce genre d’environnement. Toutefois, elle avait la détermination de poursuivre sans se laisser envahir par la nervosité de la foule. N’était-elle pas venue ici dans ce but précis ? Se faire des amis et vaincre cette peur irrationnelle ? Sous la phrase de son compagnon, elle ramène immédiatement l’attention de lui, observant le stand qu’il lui pointait. Elle sent l’excitation monter en elle, elle avait tellement vu ce genre de chose dans les animés qu’elle avait secrètement espéré avoir la chance d’en voir un ici au festival.

‘’Hhihihi, merci. Allons voir ceci, je suis très curieuse. Bonne idée, qui sait, ils nous guideront peut-être ! Tu les demanderas toi-même ! Il faut bien participer un peu.’’ Taquine-t-elle en se dirigeant vers l’endroit.

Le stand de Tsuji-Ura est un petit espace décoré de manière mystérieuse et envoûtante. Il est orné de lanternes en papier qui diffusent une lumière douce et tamisée, créant une atmosphère mystique et accueillante. Des étoffes colorées sont suspendues au-dessus du stand, ajoutant une touche de richesse et de tradition japonaise à l'ensemble. À l'intérieur du stand, on trouve un praticien habillé de manière traditionnelle, assis derrière une petite table recouverte de tissu joliment brodé. Sur la table, se trouvent divers objets symboliques tels que des baguettes divinatoires, des cartes de tarot japonais ou des coquillages. Des encens parfumés brûlent dans des porte-encens en céramique, embaumant l'air d'un parfum enivrant.

Le jeune duo qui s’approche est accueilli avec chaleur et respect par l’omnipraticien mystique, qui les invite à s'asseoir en face de lui. Il leur propose alors différentes formes de divination, telles que la lecture de la paume de la main, la consultation des cartes ou l'utilisation des baguettes divinatoires. Ainsi, ils peuvent choisir la méthode de fantasmagorie qui les attire le plus, et le mysticien se concentre ensuite sur leur question ou leur préoccupation.

‘’J’aimerais bien les baguettes divinatoires… Et puis, hmm… Allons-y avec simple, je cherche mon groupe d’universitaires, j’ai perdu leur trace. Vous n’auriez pas un petit indice pour moi ? Et ne me dites pas de les appeler, je n’ai pas leurs téléphones… Ce sont de nouvelles connaissances.’’ Explique-t-elle.

Avec une concentration sérieuse, il attrape les bâtons, les secoue dans un compartiment en bois avant de les laisser tomber sur la table. Il interprète les signes et les symboles révélés par les baguettes divinatoires, offrant des conseils et des insights précieux sur la réponse.

‘’Les bâtons me disent que vous êtes une petite femme très anxieuse, n’est-ce pas ? Ils me soulignent que vous avez eu une vie plutôt difficile jusqu’à maintenant, mais que vous pouvez vous relaxer, le pire est passé. Ils semblent me dire aussi que vous êtes déjà en bonne compagnie, mais de continuer votre route, que vous trouverez ce que vous cherchez.’’
‘’Oh… Merci beaucoup.’’
‘’Mais de rien. Vous pouvez passer aux activités suivantes le temps que je finisse avec votre ami.’’ Il se tourne vers Yasuhisa-san. ‘’Hmm, vous m’avez l’air d’un jeune homme intéressé par les réponses aux prochains contrôles de la semaine… Lançons les bâtons voir…’’

Himawari lance un sourire entendu à son compagnon, une lueur amusée. Probablement, que l’homme avait entendu leur échange à l’entrée de la tente. Tout en laissant celui-ci entre de bonnes mains, elle va fouiller un peu la tente. En plus des consultations de divination, le stand de Tsuji-Ura propose également d'autres activités mystiques et spirituelles. Les visiteurs peuvent participer à des cérémonies de purification avec de l'eau sacrée, écrire des vœux sur des ema, des tablettes votives pour les accrocher à un autel dédié aux kamis, ou recevoir des bénédictions spéciales pour la santé, la prospérité ou l'amour. Hima se tourne vers les cartes de vœux, offrant quelques paroles et vœux pour le bonheur de sa famille avant d’aller trouver l’autel et tirer une bénédiction pour la santé. Une fois son petit rituel de fait, elle attend sagement Yasuhisa-san. Une fois le retour de son compagnon fait, ils reprennent la route, mais ils n’ont pas la chance de s’en aller bien loin, qu’ils se font intercepter par une voix.

Lorsque le gérant du stand de chamboule-tout les interpelle, Himawari est surprise mais également intriguée par l'opportunité de participer à un nouveau jeu. Elle accepte le défi avec un sourire timide. Elle apprécie les encouragements du gérant et ressent une légère excitation à l'idée de tenter sa chance. Elle montre ainsi son ouverture d'esprit et sa volonté de profiter pleinement de l'expérience du festival en compagnie de son nouvel ami.

‘’Je tiens quand même à dire que je ne suis pas très bonne au lancer… Je ne suis pas très athlétique en fait…’’

Elle essaye tout de même, prenant le temps de viser un peu, mais comme soulignés, ses projectiles font mouche. Elle réussit même à viser le marchand du stand sans même explicitement le viser lui. Alors quand le sac atterrit sur le front de celui-ci, elle devient aussi rouge qu’une pivoine, se confondant dans une valse d’excuses. Le visage dans les mains, elle fait au mieux pour cacher la honte du moment malgré le rire amical de l’homme du stand.

‘’Je suis tellement désolée… Je l’avais dit que je n’étais pas bonne…’’

* * *
Idées d’autres jeux traditionnels :
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Junichi Yasuhisa
A l'université ; 2è année
Junichi Yasuhisa
■ Age : 26
■ Messages : 221
■ Inscrit le : 18/11/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. TZ35Lt9 [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Junichi Yasuhisa

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Mer 28 Fév 2024 - 3:24
La divination n’était pas franchement mon rayon, j’en avais entendu parler, mais c’était à peu près tout en réalité. Donc forcément, malgré ma petite blague, je devais bien admettre qu’Himawari était clairement plus calée que moi sur le sujet. Évidemment, sa réponse ne manqua pas de me faire sourire, et je lâchais alors sur un ton amusé en réaction :

- Eh ben je vais encore me prendre un vent par les Kamis alors !

Comme si c’était aussi facile de connaître les réponses des contrôles à l’avance. Même si ça me faisait rire au fond. Je n’étais pas comme ça et de toute ma vie, je ne tricherais sûrement jamais. Mieux vaut une défaite méritée qu’une victoire illégale, non ? Quoi qu’il en soit, je suivis la jeune femme dans cet endroit de divination hautement décoré, et j’observais la scène sans trop me faire remarquer. C’était son moment, non ? Puis j’étais trop curieux de voir comment cela se faisait surtout pour oser dire ou faire quoi que ce soit.

Sans réelle surprise, elle demanda où pouvait se trouver son groupe, et je devais bien admettre que si l’homme lui sortait « Allée 6 devant le stand de je ne sais pas quoi ! », alors je ne remettrais plus jamais en doute la divination. Mais non ! Il lâcha une phrase bateau, du moins en second plan, car en premier, il avait dépeint un portrait de la jeune femme qui me laissa songeur. J’observais un petit instant Himawari, pas assez pour qu’elle le remarque, j’espère, puis je plongeais un autre instant dans ma mémoire. Je n’avais pas souvenir de l’avoir vue en compagnie d’autres personnes lorsqu’elle venait à son casier.

A vrai dire, ce qu’il venait de dire me faisait prendre conscience de détails que je n’avais pas encore trop fait attention jusqu’à-là ! La gestuelle hésitante de la jeune femme, sa façon de parler. Bien que souriante et n’hésitant pas à rire au cours de ce moment de festival, les autres fois, elle me semblait beaucoup moins confiante en elle.

On me sortit de mes pensées lorsque l’homme s’adressa à moi, me proposant de demander les réponses aux contrôles. Avec un rire assez loquace concernant la possible réponse, je lâchais sur le ton de la plaisanterie :

- Oh, vous ne fatiguez pas pour ça, je connais déjà la réponse « Rappeler une autre fois ! Nous sommes indisponibles pour le moment ! ». Ou un truc du genre « Les réponses seront cachées au plus profond de moi-même ! » … en soi, ce serait vrai.

L’homme m’observa un peu plus sérieusement, ce qui me fit doucement froid dans le dos, mais je gardais malgré tout la tête haute et abordais un air respectueux. Cependant, il avait clairement un don pour désarmer les gens, ce type. Il avait déjà lancé les bâtons.

- Un petit rigolo donc, c’est un bon mécanisme de défense et ça vous donne une armure en apparence solide. Les bâtons me disent pourtant que vous vous en servez pour combler un manque, quelque chose qu’on vous a retiré beaucoup trop tôt. Mais votre force intérieure semble grande, assez pour dépasser tout cela. Oh, et aussi, que les réponses sont bel et bien cachées au plus profond de vous-même ! Mais que vous devrez encore les chercher !

Ah ah ah ! Je ris si fort au plus profond de moi-même ! Peu importe, en vrai, je pense qu’il doit essayer de faire au pif ou alors ce type est réellement un devin … effrayant en vrai. Je me levai et saluai l’homme, troublé pour une des rares fois dans ma vie et désireux de ne jamais revenir à ce stand. Puis, retrouvé mon sourire en rejoignant Himawari. Autant ne pas se tracasser avec ça pour le moment, ce n’était clairement pas le moment.

- Il ne m’a pas donné les réponses, mais grâce à lui, je me pose encore plus de questions maintenant !

Riant à nouveau, prenant la situation en dérision, je me demandais si elle avait entendu. De toute façon, nous étions repartis, et un nouvel épisode allait me permettre de définitivement oublier cette histoire. Un gérant de stand nous interpella pour nous… enfin, proposer à Himawari de tenter sa chance. Oh ! Un jeu que je maîtrise ! Oh oui, enfin ! Ça, je veux complètement ! Mais je laissais avant tout chose la jeune femme se lancer.

Autant admettre que je n’étais pas déçu du résultat. Bon, je ne proposerais pas Himawari à la prochaine sélection de baseball du campus ! Je riais sans vouloir me moquer, mais je crois qu’elle avait définitivement tout touché sauf les conserves en vérité. La voilà, gênée comme jamais de son dernier tir qui, selon moi, valait totalement un prix !

- T’en fais pas, on ne peut pas être doué à tous les jeux, j’ai encore la manche trempée de tout à l’heure.

Je m’avançais après avoir fait un grand sourire réconfortant et posé mon doigt sur son front.

- Le principal, c’est que tu as essayé ! Faut toujours essayer, parce que sinon, on ne fait jamais rien. Eh ! Je peux tenter ma chance moi aussi ?!

L’homme n’y vit pas d’objection, cependant, il ne savait clairement pas que là, c’était mon domaine de prédilection ! J’invitais la jeune femme à venir à côté avec un signe de tête, puis lui dit d’une voix plus sérieuse pour lui expliquer, comme elle l’avait fait pour le jeu d’avant.

- Dans ce genre de jeu, c’est très simple. Le stand est déjà clairement disposé pour donner un effet d’optique, ce qui donne l’impression que les cibles sont plus proches. Ensuite, le poids de la balle, c’est du sable, donc pas un poids équitablement réparti qui va forcément se déplacer lors du lancer, impliquant que ça va faire dévier en cours de vol. Mais, comme on me l’a appris au baseball, ça se corrige avec la pratique tout ça. Il n’y a même pas besoin de force, juste d’avoir le bon geste. Regarde.

Je ne fis pas non plus un grand mouvement de pro, les vêtements actuels n’étant de toute façon pas adaptés pour cela. Un mouvement d’épaule, de bras et de poignet. En un coup, toutes les conserves étaient au sol, j’avais visé pile au centre en touchant les trois conserves principales de la structure, provoquant ainsi la chute des autres par leurs écroulements. À vrai dire, je pensais m’y reprendre à plusieurs fois, mais ce n’était pas plus mal.

- Forcément, vous avez l’habitude de lancer des balles, c’est tout de suite plus simple. Mais vous avez réussi et je suis bon joueur. Tenez votre prix, et tenez pour vous aussi, demoiselle, sans rancune pour la balle perdue !

Il nous tendit deux petits porte-clés avec un chat porte-bonheur en rigolant. Symbole de chance, ils étaient tout petits, mais c’était toujours ça de pris en vérité, et je fis un sourire à Himawari en lui proposant d’une voix détendue en observant mon prix.

- Voilà, tu es douée à certains jeux et moi pour d’autres ! Alors si on fait équipe, on ne devrait pas trop mal s’en sortir. Puis maintenant, on ne va pas manquer de chance aussi ! On continue ?

La proposition était suivie d’un sourire, et je me demandais si on retrouverait son groupe au bout d’un moment.


Les porte-clés:
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 231
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. 15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Dim 3 Mar 2024 - 3:13
Temps de festivités et de rencontres.

Son visage s'illumine d'un sourire compatissant lorsqu'elle voit Junichi saluer l'homme du stand avec un mélange de trouble et de désir de s'en éloigner au plus vite. Elle semble comprendre tacitement son embarras et son envie de passer à autre chose, ce qui se reflète dans son attitude indulgente envers lui-même. Elle fait comme si elle n’avait pas entendu les paroles échanger, le tissu de la tente n’étant pas le plus épais. Lorsque Junichi revient vers elle avec un sourire retrouvé, Himawari lui adresse un regard chaleureux, montrant ainsi son soutien et sa compréhension. Elle semble apprécier son attitude décontractée face à la situation, ce qui renforce leur complicité naissante. Malgré l’inconfort de la situation, il ne semble pas se laissé avalé par la détresse. Au contraire même, il la chasse comme si elle n’était que de l’eau sur le plumage d’un canard. Elle est un peu envieuse de cette confiance qu’il semble dégagé, comme elle aimerait être capable de déloger aussi rapidement l'inconfort.

‘’Oui, mais non, je connais assez mes forces pour savoir que c’est une chose impossible pour moi. Mais je ne m’en fais pas trop, j’ai d’autres forces ailleurs.’’ S’exclame la petite verte avec un sourire heureux.

De la gêne marque toujours un peu son visage, encore plus quand Yasuhisa-san vient taquiner son front avec son doigt. Elle pince les lèvres de surprise, mais elle est loin d’être fâché, non elle est plutôt fascinée et heureuse du petit geste qui est digne des séries japonaises entre le protagoniste et de son amie. Elle laisse un petit rire s’échapper avant de secouer la tête en chassant les pensées invasives fantastiques. Junichi avait rapidement envoûté la petite verte qui n’avait pas quitté des yeux l’athlète tout en écoutant attentivement les conseils offerts. Elle hoche parfois la tête, visiblement concentrer par les faits et gestes de l’étudiant, ses yeux brillants d’excitation et d’anticipation. Lorsque Junichi réussit brillamment le jeu, elle laisse une petite exclamation de joie s’échapper pour souligner la réussite de son compagnon.

En tant que bon joueur, le marchand les félicite et taquine une dernière fois et il offre des porte-clés en signe de victoire, Himawari affiche un large sourire de gratitude, attrapant délicatement l’objet des mains de Junichi en frôlant un peu les doigts de celui-ci. Elle semble touchée par son geste et reconnaissante de sa gentillesse. Son regard étincelant traduit également une nouvelle dose de confiance en elle, encouragée par l'amitié naissante avec Junichi. Ces paroles avaient eu un petit effet positif qui lui donne envie de tout essayer ! Himawari réagit avec joie, admiration, gratitude et enthousiasme face à Junichi et à ses actions, renforçant à ses yeux leur lien d'amitié naissante et leur complicité croissante au cours du festival.

‘’Merci, c’est super mignon et gentil. J’espère qu’il m’apportera beaucoup de chance comme le festival la fait jusqu’à maintenant.’’ Réplique-t-elle avait un large sourire.

Elle hoche finalement la tête, acceptant les paroles de celui-ci pour reprendre la route. Étrangement, maintenant, elle n’avait plus envie de chercher son groupe, la simple soirée avec Yasuhisa Junichi lui était suffisante et bien plus amusante qu’avec les autres. Il est vrai qu’elle n’avait pas eu tout le temps de faire connaissance, mais le visage familier et l’ambiance qui règne en ce moment lui semble deux fois plus alléchante que celle de retrouver des inconnus…

Tout en marchant, Himawari remarque un stand de Kakigôri. La fameuse friandise japonaise rafraîchissante et délicieuse. Ce délice japonais, aussi simple que délicieux, incarne la quintessence de la fraîcheur estivale. Elle tourne les yeux d’envie vers Junichi et pointe du doigt le stand en question. Au cœur d'un petit stand coloré, un artisan s'affaire à préparer cette gourmandise glacée. Sur son comptoir, des blocs de glace attendent patiemment d'être transformés en flocons légers. Armé d'un rasoir à glace habilement manié, il façonne la matière cristalline en une montagne de flocons d'une finesse exquise.

Dans un élan de créativité, il dispose les flocons dans des coupes translucides, formant des monticules ressemblant à de la neige fraîche. Puis, avec un geste assuré, il verse généreusement du sirop sur les flocons, créant une symphonie de couleurs et de saveurs. Le sirop, qu'il soit à la fraise, au melon ou au thé vert, se mêle aux flocons, imprégnant chaque bouchée d'une douceur exquise. Pour couronner cette œuvre glacée, l'artisan ajoute des garnitures alléchantes, des tranches de fraises juteuses, des morceaux de melon sucré, ou peut-être quelques mochi dodus. Ces garnitures ajoutent une touche de fraîcheur et de texture à l'ensemble, invitant les papilles à un festin sensoriel. Le kakigōri est ensuite servi, paré de ses plus beaux atours, à sa cliente qui se délecte déjà de sa première bouchée avant de s’éloigner du stand. Sans réfléchir, elle attrape la manche de Junichi, l’attirant faiblement dans la direction du stand.

‘’C’est moi qui invite, je crois qu’on a bien mérité une petite fraîcheur avec toute cette agitation, ensuite, je promets qu’on va chercher mon groupe… Mais pour le moment, j’ai vraiiiiiiiiiment envie d’une petite glace… Elles sont l’air si bonnes en plus.’’ S’exclame-t-elle avec un enthousiasme non camouflé.

* * *
Idées d’autres jeux traditionnels :
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Junichi Yasuhisa
A l'université ; 2è année
Junichi Yasuhisa
■ Age : 26
■ Messages : 221
■ Inscrit le : 18/11/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. TZ35Lt9 [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Junichi Yasuhisa

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Lun 4 Mar 2024 - 19:05

Le chamboule-tout m’avait clairement offert un bon moment, que ce soit de rire ou de complicité. J’avoue que plus le temps passait, plus j’avais la sensation de voir une personne complètement différente de celle qui était à côté de mon casier. J’en venais même à me demander si nos échanges redeviendraient de simples bonjour/au revoir après ce moment.

Elle m’avait avoué ne pas avoir la force pour ce genre de jeu, pourtant sa performance restait louable malgré tout. Puis bon, entre nous, elle avait même dépassé mes espérances. Je crois que je n’avais jamais vu quelqu’un d’aussi gauche. Cependant, elle restait bien plus douée que moi pour les jeux de patience et de dextérité.

Quoi qu’il en soit, le mauvais moment semblait passé et elle avait retrouvé le sourire. Je n’en demandais pas plus, si elle passait un bon moment, c’était l’essentiel ! Ce genre d’évènement était fait pour ça après tout ! Je rigolais doucement à ses propos une fois que nous avions récupéré nos porte-bonheurs respectifs, avant de dire sur un ton songeur.

- Oui, mais on n’a toujours pas retrouvé tes amis. Je ne sais pas trop si on peut dire qu’on a eu de la chance. Peut-être qu’on va tomber dessus dans pas longtemps !

Peut-être. N’empêche, je me demandais si son groupe l’avait cherché de son côté. Allait savoir, peut-être qu’en se cherchant mutuellement, on ne faisait que se rater. C’était une possibilité, mais basée que sur de la spéculation après tout. J’observais Himawari alors qu’elle me proposait de manger une glace et on ne sait comment, toute la partie dédiée à la réflexion de mon cerveau s’était soudainement mise en pause pour ne se concentrer qu’un seul objectif : une glace ! Enthousiasme gonflé par celui de la jeune femme qui semblait, de surcroît, aussi gourmande que moi !

- Ce serait complètement impoli de ma part de refuser une telle offre, voire même limite irrespectueuse ! Donc je ne peux qu’accepter.

Le respect et la politesse quand ça nous arrange bien. J’avoue que sa proposition m’avait en réalité fait plaisir, et que cela ne pourrait que nous permettre de passer un bon moment. Cependant, je pouvais aussi en profiter pour en apprendre un peu plus sur elle. Après être passé par le stand en question et avoir commandé une glace (bon, je ne connaissais pas trop alors j’avais pris la même chose qu’Himawari), je proposais d’une voix détendue.

- Viens, on va se mettre à l’écart, il y a des petites tables à côté.

Une fois posés, je goûterais alors après un merci auprès de la jeune femme pour son offre généreuse ! Puis je me rendrais rapidement compte que ce n’était pas mauvais en réalité ! Un bon moment donc, pas gâché par un goût inattendu. Non, tout se mélangeait bien en réalité. Entre deux bouchées, j’entamais donc la discussion sur un ton décontracté.

- Je réalise qu’avant ce soir, je ne te connaissais pas du tout en fait. Je veux dire, on se voyait souvent et pourtant, à part ton prénom et ton nom, c’était plutôt le néant. C’est dommage, parce que franchement, tu es une fille plutôt cool en vrai !

Je l’observais avec un sourire détendu. Avec sa couleur de cheveux, difficile de ne pas la remarquer. Peut-être aimait-elle le vert ? Pourquoi pas après tout, chacun était libre de faire ce qu’il voulait. Je proposais alors avec un regard amusé.

- Bon, tu sais quoi ? On va faire comme si tu venais de rentrer dans une nouvelle école et que tu devais te présenter ! Attends, je te montre comme ça, j’y serais passé aussi.

Je pris une grande inspiration avant de dire sur un air habitué mais sans caché un certain amusement de la situation.

- Bonjour, je m’appelle Junichi Yasuhisa, j’ai 20 ans et je veux devenir joueur de baseball professionnel ! Je passe pas mal de temps dans la musique et je vis seul avec mon père qui est enseignant dans ce domaine. Qu’est-ce que je pourrais dire d’autre ? Euh … En vrai, ce n’est pas si facile. J’ai dû le faire au moins quinze fois et pourtant, je coince toujours après ! Oh ! Je suis aussi depuis peu l’heureux champion du chamboule-tout !

Bon, j’avais lâché malgré moi une autre information, j’avais dû me présenter plus de 15 fois, et donc forcément, cela laissait facilement comprendre que j’avais pas mal déménagé. Je posais doucement mon visage sur mes mains en signe d’attention.

- Allé à toi, si tu veux bien te prêter au jeu ! En plus, tu ne peux pas dire que tu as le trac, il y a que nous deux ici !

Il fallait bien commencer quelque part, autant rendre ça plus amusant avec une petite mise en scène.
Himawari Kobayashi
A l'université ; 1è année
Himawari Kobayashi
■ Age : 31
■ Messages : 231
■ Inscrit le : 12/10/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. 15Kz7Ph


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-106
❖ Arrivé(e) en : Avril 2018
Himawari Kobayashi

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Ven 8 Mar 2024 - 19:52
Temps de festivités et de rencontres.
Himawari écoute attentivement Junichi avec un sourire amusé, sa main jouant distraitement avec sa manche de yukata. Elle a trouvé leur échange lors du chamboule-tout à la fois divertissant et révélateur sur la personnalité de l’athlète. Elle se demande également si cette complicité naissante allait perdurer ou se dissoudre dans le quotidien. Elle remarque la façon dont Junichi parle d'elle, avec gentillesse, même en plaisantant sur sa maladresse. Elle se sent appréciée, ce qui lui procure un sentiment agréable. Lorsqu'il accepte son invitation à partager une glace, elle ne peut s'empêcher de sourire encore plus largement, heureuse de pouvoir prolonger ce moment avec lui. Une fois installés à une table à l'écart, Himawari écoute avec attention Junichi.

‘’Je suis plutôt discrète et timide, alors il ne faut pas t’en vouloir. Mais merci, je suis très heureuse aussi de notre rencontre ici, tu es quelqu’un de très intéressant et gentil.’’

Elle apprécie sa spontanéité et sa façon détendue d'aborder la conversation, il a une facilité qui rend envieuse la verte. Lorsqu'il lui propose à son tour de se présenter comme s'ils étaient à une nouvelle école, elle ne put s'empêcher de rire doucement, trouvant l'idée charmante. Une fois le monologue de ce dernier fait, elle hésite un peu, avalant une bouchée de sa glace avant de se lancer elle-même.

‘’Bonjour, je m'appelle Himawari Kobayashi, j'ai 25 ans, et j'aspire à devenir designer professionnelle, principalement dans la création d’une ligne de vêtements pour les peaux sensibles. Je suis passionnée par l'art depuis que je suis toute petite. J'adore aussi la photographie et les séries dramatiques ou les films américains. Je suis une très bonne cuisinière, une activité pratique très souvent avec ma Soba. Elle m’a tout montré de son savoir ! Hmm, pour le moment, je vis dans le dortoir avec une colocataire sympathique. J’ai un chat qui s’appelle Beerus, un Sphinx. Ah, et je suis terriblement maladroite, comme tu as pu le remarquer tout à l'heure !’’

Elle terminait sa présentation sur un sourire espiègle, consciente de ses maladresses, mais aussi de ses forces. Elle se sent à l'aise en compagnie de Junichi, comme si elle peut être elle-même sans crainte d'être jugée. C'est une sensation agréable, et elle espère que cette complicité naissante perdure au fil du temps. Leur conversation se poursuit dans une ambiance légère et agréable, ponctuée de rires et de sourires complices. Hima découvre avec intérêt les différentes facettes de la personnalité de Junichi, appréciant chaque instant passé en sa compagnie.

Alors qu'ils terminent leurs glaces, ils se fondent approchés par un groupe de jeune gens. La responsable, une jolie petite blonde offre un large sourire au duo et s’exclame joyeusement :

‘’Kobayashi-senpai ! Je suis tellement heureuse que tu n'es pas seule. Encore désolé, qu’on se soit perdue… Avec toute cette foule, on n’a pas réalisé. J’espère que tout va bien.’’
‘’Oh oui, tous ces biens passés, une fois la surprise terminée, j’ai eu la chance de trouver Yasuhisa-san, il m’a tenu compagnie pendant que vous nous cherchions.’’
‘’Oh tant mieux, on a dû se tourner autour pendant nos recherches mutuelles. Si ton ami veut se joindre à nous, il est le bienvenu. À moins, bien sûr que tu voulais rester seule avec lui.’’
‘’Je… Non, j’ai un engagement avec vous, et je suis curieuse d’apprendre à vous connaître aussi.’’ Annonce Hima en se soulevant. Elle tourne la tête vers Junichi, attendant de voir s’il voulait venir encore un peu où ils se séparent maintenant…
agora



---------------------------------

Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain.
- Joseph Campbell
Paroles : 009900
Junichi Yasuhisa
A l'université ; 2è année
Junichi Yasuhisa
■ Age : 26
■ Messages : 221
■ Inscrit le : 18/11/2023

■ Mes clubs :
[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. TZ35Lt9 [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Qr6I3wv


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre/Zone n° : U-105
❖ Arrivé(e) en : Avril 2017
Junichi Yasuhisa

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Sam 9 Mar 2024 - 20:09
Tout ce qui a un début finit forcément par avoir une fin. C’est la vie, et elle est ainsi faite. Je savais que ce moment ne durerait que le temps qu’elle retrouve son groupe, mais je ne m’étais pas préparé à passer un si bon moment. Certes, je m’amusais beaucoup en général et je parvenais à m’entendre relativement bien avec tout le monde, mais Himawari était clairement une petite surprise pour moi. Une bonne amie à en devenir, c’est certain, et c’est d’autant plus surprenant que la situation est soudaine.

Elle joua d’ailleurs mon jeu en se présentant à son tour. Je me débrouillais alors pour l’écouter avec attention, en tâchant de ne pas rire si jamais elle était déstabilisée par la situation. Mais non ! Elle s’en sortit même plutôt bien. Avait-elle l’habitude ? Ou était-elle tout simplement à l’aise ? Attend, elle a 25 ans ? Mais elle ne les fait carrément pas !!!

Sur le moment, j’étais parvenu à ne pas le montrer, mais je m’étais bien fait avoir par son physique qui la faisait paraître un peu plus jeune. Bah, ce n’était pas important. N’importe quelle tranche d’âge pouvait accéder à l’université, et il n’y a pas d’âge pour apprendre. Cependant, j’aurais juré que j’étais l’aîné sur le coup. Ça remettait clairement l’humilité à sa place véritable.

Le reste de sa présentation m’apprit qu’elle devait être en filière artistique, même si je m’en serais douté en voyant ses affaires au casier de temps en temps.

- Je vois, tu t’en sors quand même beaucoup mieux que moi à ce petit jeu-là, je trouve.

Avouai-je avec un sourire. Le repas reprit de plus belle jusqu’à ce qu’un groupe s’approche. Là, j’avais compris que les distractions étaient finies. Sans un mot, j’observais la discussion et déclinai poliment des mains lorsqu’on me désigna, avant de dire pour soulager Himawari du poids de devoir me laisser pour retrouver son groupe :

- Oh non ! Ne vous en faites pas, j’avais d’autres plans à la base et mon père que je dois rejoindre. Comme j’avais encore un peu de temps, je lui ai tenu compagnie le temps de pouvoir vous retrouver. Je m’occupe de débarrasser, allez-y !

Je souriais avec un air détendu puis je me levais doucement en récupérant les deux bols pour les jeter dans une poubelle quand je m’en irais. Avant tout, je saluais poliment la jeune femme.

- On se revoit à Kobe de toute façon, profite à fond du festival et ne manque pas le feu d’artifice surtout ! Au revoir Himawari.

Je m’éloignais alors en les laissant seuls, ne tenant pas franchement à m’imposer. J’appelais mon père après avoir jeté les bols. Ce dernier m’avoua s’être un peu inquiété de ne pas encore m’avoir vu, ce à quoi je répondais que passer par un festival en ligne droite était impossible pour moi. Il me confirma en riant.

Je n’avais plus vraiment envie de faire des attractions. Tout seul, ça serait moins amusant et au fond, l’ambiance n’était déjà plus la même. Autant se changer les idées de suite en allant travailler un peu ! J’observais le petit porte-clé que j’avais gagné et lâchais sur un ton plus amusé.

- Allé, un peu d’huile de coude ! Et tu as intérêt à me donner de la chance toi aussi, sinon, privé de poisson pendant un mois !

Puis, après un petit rire amusé, je prenais le chemin que j’aurais dû prendre à la base.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

[Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka. Empty Re: [Terminé] Tenjin Matsuri et Yukata à Ōsaka.

Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum